mediacongo.net - Actualités - l'ONG Avocats sans frontières dresse un tableau accablant des prisons en RDC 
Retour Société

l'ONG Avocats sans frontières dresse un tableau accablant des prisons en RDC

l'ONG Avocats sans frontières dresse un tableau accablant des prisons en RDC 2016-04-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/mars/prison_centrale_makala_16_001.jpg Kinshasa-

Prison centrale de Makala (CPRK)

Les conditions de détention dans les prisons de la République démocratique du Congo sont indignes et les geôles du pays sont le lieu d'une vaste palette d'abus. C'est le constat de l'ONG Avocats sans frontières qui a pu visiter plusieurs prisons du pays, et mener des entretiens approfondis avec des douzaines de prisonniers.

L'ONG Avocats sans frontières s'alarme de la vétusté des équipements en sous-effectifs. Les autorités carcérales, a constaté l'ONG, délèguent de nombreuses responsabilités, comme l'accueil des nouveaux prisonniers, la distribution de nourriture ou la prévention des évasions, à des auxiliaires qui sont désignés parmi les détenus.

Or ceux-ci se livreraient souvent à des extorsions comme l'explique Bruno Langhendries, membre d'Avocats sans frontières, joint par RFI à Bruxelles. « Un chef va être choisi parmi les détenus qui s’appelle le 'capita général' et qui va être nommé par le directeur de la prison. Ce 'capita' est une personne qui est condamnée à des peines de prison, en général très graves. Donc c’est une personne qui nourrit via la violence une autorité naturelle entre guillemets parmi les détenus, qui va choisir son équipe.

Un système «autorégulé entre détenus»

Dans son équipe, certains détenus auront des fonctions de sécurité, d’autres vont gérer les corvées qui sont exigées, d’autres également le passage d’un endroit à l’autre… Et donc cette équipe de détenus va réguler en réalité la vie entre les murs de la prison, sans quasi interférence avec le directeur et l’équipe de gardiennage officielle.

Le système ne permet pas suffisamment de gardiens et donc entre les murs le système est autorégulé entre détenus et donc ces discriminations se poursuivent. Cette marchandisation du détenu se poursuit entre les murs de la prison ».

Surpopulation carcérale

L'ONG Avocats sans frontières s'alarme par ailleurs de la surpopulation carcérale et dénonce des pavillons où des détenus s'entassent à raison d'un demi mètre carré par prisonnier, sans accès à des blocs sanitaires durant la nuit. Cette surpopulation carcérale est largement liée à un recours excessif à la détention préventive, dans certaines prisons jusqu'à 80% des détenus sont en attente d'être jugés.


RFI
631 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR