mediacongo.net - Actualités - Arrangement Particulier : la CENCO donne trois jours aux délégués !

Retour Politique

Arrangement Particulier : la CENCO donne trois jours aux délégués !

Arrangement Particulier : la CENCO donne trois jours aux délégués ! 2017-01-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/cenco_dialogue_ceremonie_signature.JPG Kinshasa-

Les discussions de fond sur la rédaction de l’Arrangement Particulier de mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre dernier débutent, ce jeudi 12 janvier à 10 heures, au Centre Interdiocésain. Pour que les travaux ne tirent pas en longueur, la CENCO  dont la mission de bons offices venait d’être reconduite par le Président de la République, a fixé la date limite au samedi 14 janvier 2017.

Hier, mercredi 11 janvier, les délégués de la Majorité Présidentielle, de l’Opposition signataire de l’Accord du 18 octobre, du Front pour le Respect de la Constitution et du Rassemblement ont reçu un document reprenant toutes les propositions sur l’Arrangement Particulier, formulées et déposées à la CENCO par toutes les parties.

C’est tard dans la soirée de mardi 10 janvier que le Front pour le Respect de la Constitution, mené par le MLC, a fait parvenir ses propositions au Secrétariat technique institué par la CENCO à cet effet. Aux dernières nouvelles, le Front pour le Respect de la Constitution va participer aux travaux de l’Arrangement Particulier. Même si la Secrétaire générale du MLC, qui conduit la délégation du Front pour le Respect de la Constitution aux discussions du Centre Interdiocésain, n’a pas encore signé l’Accord du 31 décembre 2016. Une situation que le MLC justifie par la non-prise en compte de sa demande de jouer un rôle prépondérant au Comité National de Suivi du Dialogue, dont la Présidence a été confiée au Président du Comité des sages du Rassemblement, Etienne Tshisekedi. En décidant de participer activement aux discussions sur l’Arrangement Particulier, le Front pour le Respect de la Constitution veut couper l’herbe sous les pieds de certains ténors de la Majorité Présidentielle qui conditionnaient l’application de l’Accord du 31 décembre à une inclusivité globale.

Au sujet, justement, du caractère inclusif des assises du Centre Interdiocésain, la CENCO répond qu’il ne se pose aucun problème d’inclusivité. Les listes de présence aux travaux attestent que les délégués du Front pour le Respect de la Constitution n’ont manqué à aucune séance. C’est de la même manière que la CENCO rejette les protestations de certains membres de l’Opposition signataire de l’Accord du 18 octobre à la Cité de l’Union Africaine. La CENCO considère que l’Opposition signataire de l’Accord du 18 octobre, en tant que plateforme, a été très bien représentée au Centre Interdiocésain par Vital Kamerhe, Florentin Mokonda Bonza et Steve Mbikayi. Qui plus est, les grandes options politiques définies et arrêtées à la Cité de l’Union Africaine n’ont pas été remises en cause.

Mais, pour le Premier Ministre Samy Badibanga et trois de ses Ministres, notamment Azarias Ruberwa, José Makila et Jean-Lucien Bussa, le nouvel Accord politique conclu sous la médiation de la CENCO est un non-évènement. Ils se battent pour la survie de l’Accord du 18 octobre qui leur a permis de prendre le contrôle de l’exécutif national. A défaut, réclamer l’ouverture d’un troisième round de discussions politiques pour évaluer les deux Accords. Une telle idée ne peut se matérialiser qu’en cas d’échec patent de la CENCO. Ce qui n’est pas gagné d’avance au regard de l’évolution de la situation politique. Surtout lorsque le peuple congolais appuie la nouvelle feuille de route politique et que le Conseil de Sécurité de l’ONU, la France, la Belgique, l’Union Africaine et l’Union Européenne appellent à une mise en œuvre rapide du compromis politique négocié sous les auspices de la CENCO. Sans oublier les forces sociopolitiques congolaises qui veulent aller de l’avant.

La Majorité Présidentielle, dans ses propositions sur le profil du prochain Premier Ministre, suggère qu’il ou elle soit une personnalité ayant un CV costaud dans la gestion de la chose publique, ayant fait des études universitaires approfondies et non conflictuelle dans ses relations interpersonnelles.

Sur la taille du Gouvernement, la Majorité Présidentielle plaide pour une équipe d’au moins 60 membres. Le Rassemblement va proposer un Premier Ministre rassembleur qui dispose d’une bonne expérience politique à la tête d’une équipe de 45 membres. Les plateformes du Rassemblement auraient jeté leur dévolu sur Félix-Antoine Tshisekedi, fils de son père, pour conduire l’action gouvernementale pendant la transition électorale de 12 mois. Il semble que les membres du Rassemblement n’ont pas voulu se rentrer dedans à cause de la Primature qu’ils pourraient ne pas occuper. La composition du Comité National de Suivi ne devrait pas poser problème. Il sera question de désigner trois adjoints à Etienne Tshisekedi. Qu’ils viennent de la Majorité Présidentielle, de l’Opposition dialoguiste ou de la Société civile. Vite ce sera fait, mieux ça vaudra.

 

La Pros.
La prospérité
7263 suivent la conversation
23 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Kagabo Didier - 12.01.2017 20:24

C'est un nouveau dialogue ou c'est quoi ? Pure diversion' Jusque là vous ne voyez pas que Kabila nous roule dans la farine ? Kabila dit quoi dans toute cette cacophonie

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DIZUNDU - 12.01.2017 17:02

Eve, cessez de manger le même fruit t'interdit en son temps. La vous n'etiez que deux! Mange donc avec les hommes sages et équilibrés.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DIZUNDU - 12.01.2017 16:59

C'est cela même quand on sait que le pays a besoin de ce gouvernement pour aller vite en besogne. Les vrais et les faux se font voir et sentir. Et nous peuple, c'est la vigilance qui compte.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kitsasangombi - 12.01.2017 16:36

Eko yebana!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo de Lumumba - 12.01.2017 14:50

De prime abord, parlons de la nationalité d'un premier ministre avantde parler d'un CV costaud. Nous avons suivi avec amertume au coeur des éminents profs et universitaires soutenir l'insoutenable pour obtenir la faveur du Président ou un poste ministériel... Nous pensons avoir un premier ministre éclairé comme Lumumba, rassembleur et ayant un sens élevé de la patrie.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 12.01.2017 14:42

Cher(es) ami(es), sachons que le premier Ministre qui sera nommé ne va pas servir l'opposition comme son membre, mais il va et doit agir au nom du gouvernement. C'est pourquoi en réalité il ne doit pas être conflictuel. Je le dis sous réserve.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
entre nous - 12.01.2017 14:39

yango ekomi nini ???? même si vous prenez 2017 mobiba pour dialoguer il y aura toujours quelques individus qui ne seront jamais satisfait ,si non laissez Samy avec son équipe pour commencer les préparatifs électoraux en cours .yebelaaaa mona loin ?

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.01.2017 14:06

ENTRE NOUS NOUS AVONS DES GRANDS PROFESSEURS QUI ONT TRAVAILLE AVEC MOBUTU ET MEME QUI SONT AU GOUVERNEMENT AUJOUR DHUI QUESQU ILS ONT APPORTE DE PLUS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS MOI JE PENSE C N MEME PAS UN PROBLEME D AVOIR UN CV AVEC AUTANT DES TITRES C JUSTE UN PROBLEME DE CONSCIENCE ET LA BONNE MORALE AU RESPECT DU BIEN PUBLIQUE

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.01.2017 14:02

ENTRE NOUS NOUS AVONS DES GRANDS PROFESSEURS QUI ONT TRAVAILLE AVEC MOBUTU ET MEME QUI SONT AU GOUVERNEMENT AUJOUR DHUI QUESQU ILS ONT APPORTE DE PLUS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS MOI JE PENSE C N MEME PAS UN PROBLEME D AVOIR UN CV AVEC AUTANT DES TITRES C JUSTE UN PROBLEME DE CONSCIENCE ET LA BONNE MORALE AU RESPECT DU BIEN PUBLIQUE

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kabila kabange hypolite - 12.01.2017 13:50

les choses évoluent, si la majorité n'avait pas besoin de CV hier, aujourd'hui ça vaut la peine car elle a pris conscience de cela et c'est par expérience qu'elle le juge. il ne faut pas rejeter en bloc tout ce que la majorité propose, elle a raison sur certaines choses. le pays ne doit pas continuer à être diriger par n'importe qui puisqu'il fils d’un opposant historique,ou d'un quelconque renommé, ekomi nini? il n' y a personne de ceux qui ont combattu à l'UDPS avant même la naissance de ce fils,qui peut prendre la primature? Nous voulons cette fois ci des gens mûrs, pas ceux qui sont recommandés par leurs mères ou par leurs parrains ...

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Chris - 12.01.2017 13:44

Dans un pays comme le notre nous n'avons plus que besoin de Cv mais d'un homme avec une probité, un sens d'attachement aux devoirs de la justice et de la morale. Tout ces professeurs qui entourent notre président ont des CV mais les résultats ne sont pas au rendez-vous.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anselme - 12.01.2017 13:39

Donc si le président n'a pas un CV costaux selon vous, on doit commettre cette même erreur pour la primature! Je serai directe avec vous: il revient au rassemblement de proposer 3 candidats. Et le président, dans son pouvoir discetionnaire,choisira un qui sera premier ministre! Ceux qui s'agitent autour des noms se trompent beaucoup! Croire que votre idole, même s'il n'a jamais travailler, à part être distributeur dans restaurant de vente des pizza,peut facilement être nommé 1èr ministre c'est moquer et des congolais et de soi même!

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pat Lukeso - 12.01.2017 13:38

PEUPLE CONGOLAIS, OUBLIONS NOS DIVERGENCES RELIGIEUSES QUI, D'AILLEURS NE COMPTENT QUE PEU AUX YEUX DE L'ETERNEL. SOUTENONS NOS PERES EVEQUES DANS CET EFFORT. ILS ONT BESOIN DE NOTRE SOUTIEN MORAL ET SPIRITUEL. JE VIENS DE CREER UNE PAGE FACEBOOK OU CHACUN POURRA POSTER UN MESSAGE D'ENCOURAGEMENT A NOS EVEQUES. LE PLUS ENCOURAGEANT DE CES MESSAGES SERA SELECTIONNE ET AU SECRETAIRE GENERAL DE LA CENCO QUE JE CONNAIS PERSONNELLEMENT. ET il LES TRANSMETTRA A NOS EVEQUES CHQ JOUR.PR ACCEDER A LA PAGE FCBOOK TAPEZ "Soutenons la CENCO" SUR FCBOOK

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.01.2017 12:50

La Majorité Présidentielle, dans ses propositions sur le profil du prochain Premier Ministre, suggère qu’il ou elle soit une personnalité ayant un CV costaud dans la gestion de la chose publique.....LA MP today Le CV vous préoccupe ,il ya 5 ans passe le niveau d’études ds ce pays ne faisait aucun probleme,vous savez de qui je parle......IL EST TEMPS QUE NS PENSONS AU DÉVELOPPEMENT DE LA RDC ON EST VRAIMENT EN RETARD ...QUI VOUS ENSORCELLE VS LES POLITICIENS CONGOLAIS????

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.01.2017 12:29

Nous n'avons pas besoin de la signature des samy et ses collegues, car ils été représentés par VK, que la cenco ne commette pas l'erreur de chercher leurs signature, sinon on demandera aussi à tous ceux de la MP qui ont participé au dialogue de cité de l'OUA de venir signer?

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.01.2017 12:23

Est ce que les amis de la MP refelchissent? quel est niveau d'etudes de l'autorité morale de cette plate-forme? pourtant il est l'un des meilleurs dirigeants d'apres eux! donc ne reveillez pas les chats qui dorment avec cette histoire d'etudes universitaires approfondies SVP! José Makila est infirmier A3 il parait,savez-vous ce que ça signifie§

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 12.01.2017 12:19

On parle parfois d'une structure dénommée ''Tutsi Power'' dont Ruberwa serait un fin analyste stratège. Connaissant le sens égoïste des congolais, ne serait-il pas en train de prendre en otage Badibanga, Bussa et Makila ? Bo yebela hein ! Ko tingama poste na yo eboma Congo te. Mobutu alobaka, le Zaire est plus fort que moi. Eteya biso !

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Victor bass - 12.01.2017 12:13

Maman Eve, vous n'avez qu'à signer le vrai et véritable accord politique, celui du 31/12/2016. Je suis militant du MLC et vous exhorte de bien voir les choses dans l'intérêt du peuple. Laissez les Badibanga, les Bussa, Makila et consort se moucher. C'est un conseil de sage.

Non 0
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.01.2017 11:39

UNE ÉQUIPE GOUVERNEMENTALE PLÉTHORIQUE FERA LE JEU DES GENS QUI NE VEULENT PAS DE CHANGEMENT. 30 MEMBRES. ÇA SUFFIT.

Non 0
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.01.2017 11:35

Nous n'avons pas besoin des avis des gens qui ont tendance à se débattre pour leurs intérêts occultes tels que Samy,JL Mbussa, A Ruberwa, J Makila sans oublier Mme Eve Bazaiba;car la signature des accords du 31 Déc 2016 a été pour les congolais un cadeau de la bonne année et personne ne peut nous la dérober. C'est vrais que l'actuel accord est venu envoyé S Badibanga, A Ruberwa, JL Mbussa et J Makila en chômage, ils ne peuvent que se moucher entant qu'humains.Mais pour le cas particulier d'A Ruberwa il peut aller rejoindre ses compagnons(Buguera,Bizima,Munyampenda,Général d'Etat majore de l'armée rwandaise Kabarebe,etc.)

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Evangéliste Robert KIKIDI - 12.01.2017 11:28

Que Dieu entre dans le cœur du politique congolais, car sans lui le prendre ou perdre le pouvoir rend absolument fou et égoïste.Mes meilleurs vœux de l'année 2017, je suis Prof. Dr Robert KIKIDI, Président de l'ONG panafricaine Afrique-Santé, asbl et Directeur de la Formation et des Appuis Techniques à l'Autorité de Régulation des Marchés Publics à la Primature de la RDC.J'ai un Ph.D en Santé Publique de l'EX.UNIVERSITE SOVIETIQUE D'ALMA-ATA ET 3è CYCLE EN Sociologie politique et en Criminologie ainsi que Management Spécialiste en Passation des marchés et approvisionnement durable, DG à l'Institut Supérieur des Techniques Médical Don PETI et Enseignant de Santé...

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pourquoi ça - 12.01.2017 10:51

Il faut qu'on ne perd pas beaucoup de temps, nous avons que 11 mois, pour nous débarrasser de cet usurpateur .

Non 2
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Homo sapiens - 12.01.2017 10:18

Fils à PAPA.....c'est votre tours de gérer le pays ! alors, trop de bruits que vous avez fait, donnez-nous la preuve que votre père et vous connaissez mieux que les autres. nous attendons votre réussite dans la cuisine congolaise.

Non 10
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

CSAC: les "journaux sans adresse" sur la sellette

Société .., Kinshasa

Affaiblissement de l’opposition politique en RDC : Jean-Claude Katende indexe le pouvoir

Politique .., Kinshasa

L’Asadho déplore certains propos tenus par quelques journalistes de la RTNC

Politique .., Kinshasa

Lettres de démission de l'UDPS et du MLC: le non droit consacré, la Cenco interpelée

Politique .., Kinshasa