mediacongo.net - Actualités - Echec de l’arrangement particulier : le président Kabila réussira-t-il à réconcilier le pays ? 
Retour Politique

Echec de l’arrangement particulier : le président Kabila réussira-t-il à réconcilier le pays ?

Echec de l’arrangement particulier : le président Kabila réussira-t-il à réconcilier le pays ? 2017-03-31
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/27-31/kabila-joseph-pensif-janvier2015.jpg -

Le président Joseph Kabila à Kinshasa, janvier 2015. (© Tutondele Miankenda/ AFP)

Les discussions directes entre protagonistes ont accouché d’une souris. Lundi dernier, la Cenco est allée présenter ses conclusions partielles au chef de l’Etat qui en a pris acte. Le président Joseph Kabila a promis de tout mettre en œuvre pour faire aboutir le compromis du Centre interdiocésain. Va-t-il, par cet engagement, réussir à relever le grand défi qui consiste, ce jour, à réconcilier le pays déchiré par une crise multiforme ? wait and see.

Les pourparlers du Centre interdiocésain se conjuguent désormais au passé. Le lundi 27 mars, la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo) a rendu le tablier en mettant fin à la mission de bons offices qu’elle conduisait depuis le 8 décembre 2016. Les évêques n’ont pas eu la tâche facile face à des protagonistes déterminés à faire couler le bateau de la réconciliation.

En déposant, mardi, leurs conclusions sur la table du chef de l’Etat, ce dernier a promis de tout mettre en œuvre pour assurer un dénouement heureux au compromis politique du 31 décembre 2016. Là où la Cenco a dit être bloquée, le chef de l’État s’est engagé à débloquer la situation.

Dans les eaux tumultueuses et troubles dans lesquelles ont navigué les évêques pendant plus de quatre mois, le président Kabila est convaincu de s’en sortir avec aisance. Il se présente désormais en dernier rempart pour sauver un navire en totale dérive.

Délégation de la Cenco en visite chez le président de la République pour rendre compte de la fin de leur mission, 28 mars 2017. (© Présidence)

A première vue, l’initiative est louable. Toutefois, la question qui taraude les esprits est celle de savoir si le chef de l’Etat détient le sésame pour contourner les difficultés que la Cenco n’a pas pu surmonter ? Connaît-il le secret de ces eaux infestées dans lesquelles sont noyées les discussions directes entre les parties prenantes à la crise politique qui bloque la marche du pays ?

En tout cas, le lundi 27 mars, le chef de l’Etat paraissait très sûr de lui. C’est en fin connaisseur qu’il a promis de réaliser les « 2% » restants de la mission de bons offices menée par la Cenco.

L’on se souvient qu’au Centre interdiocésain, les discussions ont achoppé sur deux points essentiels, à savoir le mode de désignation du Premier ministre de même que celui de désignation du président du Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA). C’est par ce bout caractérisé par des positions inconciliables que le chef de l’État doit commencer son travail.

Evidemment, la mission du chef de l’État ne se limitera pas à ces deux points qui ne s’apparentent qu’à la face visible de l’iceberg. Le plus important – et c’est le grand défi qui attend le président Kabila – c’est de colmater des brèches bien béantes sur l’ensemble du territoire national.

A ce jour, l’unité du pays est en danger. Dans la partie Est, tous les efforts pour la paix et la stabilité n’ont produit que des résultats mitigés.

Multiples foyers de tension

Vives tensions à Kinshasa au lendemain de l’échec des négociations, mardi 28 mars 2017

Dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, la sécurité n’est toujours pas au rendez-vous. Au Sud-Kivu voisin jusqu’au Tanganyika, le vent de l’instabilité est bien perceptible, balayant tout espoir d’un retour durable de la paix. Dans le Grand Kasaï, le phénomène Kamuina Nsapu impose sa marque, créant la panique sur l’ensemble de l’espace kasaïen. Plus à l’Ouest, c’est encore un calme relatif. Au Nord, les éléments de la LRA du rebelle ougandais Joseph Kony et le trop plein de réfugiés déversés par la Centrafrique fragilisent toujours cette partie du territoire.

Sur toute l’étendue de la RDC, il y a des foyers latents à même de rentrer en ébullition à tout moment. Il suffit d’une étincelle pour que tout le pays s’embrase. Des manifestations spontanées qui ont éclaté suite à l’échec des pourparlers de la Cenco en sont une belle illustration. Entre lundi et mercredi, des échauffourées ont éclaté dans les grandes agglomérations du pays, notamment à Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Goma. Autrement dit, le pays va mal, et même très mal.

Et c’est le moment que choisit le chef de l’Etat pour rentrer dans la danse, avec la promesse ferme d’apporter la solution idoine ; celle qui devra contenter tout le monde et ouvrir grandement la voie vers les élections que lui-même a souhaité se tenir dans le meilleur délai.

Le président Joseph Kabila déclarait en décembre 2014, lors de l'état de la Nation, que "Toutes les élections prévues par les lois de la République seront organisées conformément aux dispositions qui seront prises par la commission électorale". (© Radio Okapi/John Bompengo)

Mais, avant d’y arriver, le chef de l’Etat a l’obligation de convaincre. Il s’agit de réconcilier non seulement un peuple mais un pays qui se fissure à chaque instant. L’histoire semble se répéter. Le contexte actuel rappelle celui qui a précédé la tenue du dialogue intercongolais de Sun City. A la seule différence qu’en 2017 la grogne ne fait pas appel aux armes. Mais, on y est presque. A moins d’être naïf.

Une fois de plus, la RDC est sur une pente raide. La survie du pays est entre les mains de son chef, Joseph Kabila. Le défi à relever, c’est de ramener la confiance dans le cœur des Congolais pour permettre au pays de répartir sur de nouvelles bases. Il en a les moyens et la capacité, au regard de ce qui a été fait en 2002 avec l’endossement de l’Accord global et inclusif de Sun City en Afrique du Sud. Tout dépend donc de lui.

Devant le président de la République, il y a deux chemins. D’un côté, celui qui est tracé par les caciques de sa famille politique, lequel pourrait mener dans un chaos ; de l’autre, celui qui augure d’un bel avenir au pays par la tenue d’élections. Empêcher l’éclatement du pays et réconcilier la nation congolaise, voilà le grand défi à relever par Joseph Kabila avant que le pire n’arrive. 


Le Potentiel / MCN, via mediacongo.net
5782 suivent la conversation
51 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Evangéliste Robert KIKIDI - 04.04.2017 15:36

IL FAUT UN GOUVERNEMENT DES TECHNOCRATES POUR DEPARTAGER LES POLITICIENS CAR La RDC est dans un chaos sans nom avec un bilan mitigé suite à l'instabilité politique et surtout l'économie de la RDC souffre de plusieurs maux, notamment la cleptomanie, l'hyperinflation,la corruption, les déficits budgétaires, etc. Elle s'est classée 6e pays le plus corrompu de la planète et 3e de l'Afrique. ET elle occupe selon la Banque mondiale, la 178e position, c'est-à-dire la dernière place, sur la liste des pays du monde

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 02.04.2017 13:15

Kanambe, nous attendons encore que tu viennes nous injurier à la télé comme tu en as l'habitude!!! Un garçon mal éduqué!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 02.04.2017 10:38

Paraguay: des manifestants saccagent et incendient le parlement pour empêcher le Sénat d'autoriser le président actuel à briguer un nouveau mandat. Et voila un peuple qui sait se prendre en charge. Si nous ne faisons rien, nous devons arrêter de nous plaindre!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 02.04.2017 09:54

Tonton, nous attendons ton fameux discours! Tu vas encore nous injurieux comme tu en a l'habitude! Un président mal éduqué!!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 01.04.2017 18:47

Kanambe et sa majorité jouent aux pyromanes. Ils veulent laisser la RDC `eu et à sang. Peuple congolais, nous savions que Kanambe n’avait aucune intention d’organiser les élections qui mettraient fin à son pouvoir, le temps nous a donné raison malgré les démentis en son temps du Tchakou national alias Mende le barbare. Aujourd’hui pas plus qu’hier Kanambe ne souhaite organiser les élections et passer pacifique ment le pouvoir, nous devons donc le déloger de force, car sans la force il ne partira pas. J’appelle le peuple congolais à descendre dans la rue et à se diriger vers le palais de la nation, l’assemblée nationale, les maisons des ministres et députés, des...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muyomba - 01.04.2017 11:43

Depuis qu'il nous a été imposé comme président, quelle solution nous a-t-il déjà donnée ,vraiment,qu'est ce que nous congolais avons nous fait pour meriter ce mauvais sort, cet automate ne sait que tuer , tricher,brader le pays,voler, piller ,violer,massacrer,detruire etc.. et ce jusque quand bandeko na nga,allons nous laisser ecraser jusque quand ? Tout ca parceque tel est de ma tribu,de ma region,parceque...parceque, svp reveillons nous et reprenons notre destin à main pour rassurer un avenir radieux à nos enfants même si les milices de kabila nous tuer,nous sommes un peuple tres fort si nous le voulons et le monde apprendra à nous respecter,trop c'est trop,INGETA.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kevin - 31.03.2017 18:03

Apres ce gouvernement de Kanambe d'ici la fin de ce mois, Nous peuple congolais maitrons en place un gouvernement de transition et tous les kanambistes, partout ou ils seront, nous les trackerons et les mettre au service de la nation cad ils seront charges de balayer les routes etant en prison, deterer toutes les fosses communes et les enterer et cela durant toutes leurs vies.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kevin - 31.03.2017 17:49

Nous tous nous liberer en respectant le mot d'ordre du ressemblement du 03/04/2017, du 05/04/2017 et du 10/04/2017 car dit-il " La mort n'est rien mais vivre vincu sans gloire c'est mourrir pour toujours" disait MAMADOU NDALA MOUSTAFA, adage tire dans un slogant ou adage de Napoleon Ponapart. Nous savons qu'a l'heure actuelle, il est entre de graisser les armes et il est entre de payer et motiver ( argent et chanvres) ses escadrons de la mort pour qu'il accomplice bien la mission de carnage mais nous irons jusqu'a l'abandon de l'advesaire. Q'il prepare bcp des fausses communes et des prisons de tortures.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musharabia - 31.03.2017 17:19

yango bino bozo yokate ko afficher face ya HYPOLITIQUE KANAMBE na site na bino pona nini boyokaka te SVP bolongola ye ndenge naza boye nazo sanza makasi pona moniye lisusu bolimbisa ngai bolongola ye, bolobela ye ke toza na posa naye te lobi toyebi nabiso ke papa naye Mende azo salelaye discours oyo ako loba, mpo ye moko ayebite kosala oyo ya ye te sinon yeeeeee etaliye

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RD. Congo - 31.03.2017 16:27

SVP olenga Nkoyi et tes amis, réfuse et resiste à la corruption de JKK qui est à ta porte. au moins pour l'amour du ciel. car le train d'anéantissement est en marche. la providence te sera dratitude

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mafuila Kumbunu Malangidila nzambi - 31.03.2017 16:17

JKK tu es déjà vomu par la population congolaise le fait de t'accrocher aux lieutenant de l'MP qui t'ont pris en otage. Si pendant 16 ans tu n'a rie améliorer pour le social de la population, ne penses pas qu'en flatant les kinois qui ne t'ont jamais aimé que tu deviendra credible. Alors pour te sauver de gistesse, la seule chose à faire, nommer dans le plus bref délai Anthoine Felixe T au poste de 1er ministre afin de calmer la tempete, pour le poste SNCA, deux chose soit supprimer cette structure ou le confier à un Eveque autre que Marcel U. Voici mon conseil avec que tu n'arriver à éteindre le feu déjà allumer pour avoir suivi les conseilles de Minaku, Atundu, Alexis T,...

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makila ya peuple - 31.03.2017 16:14

Kabila pose toi un peu ces petites questions : 1. Est ce que le peuple congolais peut encore me sourire??? 2. Est ce que AUbin Minaku, Mende, Boshab, Kanyama et autres sont - ils réellement mes poussins ou ils sont flatteurs??? 3. Est ce ma personne et ma personnalité sont prisent en considération par le peuple que dirige!!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 31.03.2017 16:10

Quelle sera la nouvelle stratégie pour abrutir les Congolais et perdurer!! Corruption? Répression?Détournement des moyens de l'Etat(parlement,police, sécurité,armée,tribunaux,Cour C.) pour juguler toutes formes de contestations!Je compte sur votre suprême intelligence,étonnez-nous pour une fois, Monsieur Kabila, excusez-moi pour Monsieur mais j'anticipe votre départ!!!!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kalongo - 31.03.2017 16:04

Que Dieu nous epargne de tous ces demons de guerre.Chers compatriotes,la guerre a des tres facheuses repercussions.Demandez aux gens de l'Est ils vont vous dire.si seulement la passassion du pouvoir serait pacifique,on aura evité beaucoup de choses!!!Efforcons nous dans la reconciliation au lieu de remettre le pays à genous et l'enterrer par des soulevements!Que le Sang de JESUS couvre la RDC!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme de Tibidi - 31.03.2017 16:03

Bizarre! Apparemment il deux Congo RD Congo. Le premier est celui de ceux dont les actions et le discours reflète un substraculturel caractérisé par des attitudes alertes et la promptitude, tout en commettant des erreurs et en obtenant soient. Le second est celui de ceux dont les mérites ne sont connus et reconnus que par ceux qui accèdent au mangeoire. Le Congo de ceux qui ne s'émeuvent pas de la mort, de qui que ce soit, au point de vouloir priver de sépulcre aux congolais mêmes. Le premier Congo est le notre et le second est celui des étrangers! Nous n'avons pas les mêmes émotions, les mêmes ressentis et naturellement pas les mêmes émotions. Qui dit mieux ou...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Charles M - 31.03.2017 15:58

Que veut-on dire par la! Personne ne maitrise le destin de la nation. La volonte du peuple est d'aller aux elections et remplacer les animateurs politiques actuels. Je leur demande de favoriser ca car les autres voies semblent ne pas les privilegier.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 31.03.2017 15:52

Vos pères nous ont fait souffrir et maintenant les enfants: Joseph KABILA, Felix TSHISEKEDI, Delly SESANGA, Olivier KAMITATU, Maje KISIMBA, Yves KISOMBE, Marcel LIHAU, ZANGA MOBUTU, JP BEMBA, etc. Si ca ne marche pas vos enfants aussi viendront nous diriger.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k - 31.03.2017 15:48

Face a cette nouvelle dictature en gestation : Tenez bon, le peuple vaincra même sans karashnicov en mains

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KASAÏ N°1 - 31.03.2017 15:25

UN INCENDIAIRE QUI VEUT DEVENIR POMPIER, ATTENTION TOUS LES ANCIENS PRÉSIDENTS SONT APPELÉ AUJOURD'HUI : EX-PRÉSIDENTS, DE MÊME KABILA LE SERA AUSSI MALGRÉ TOUTES SES MULTIPLES MANOEUVRES DE SE MAINTENIR AU POUVOIR. QU'IL NOUS DISE SEULEMENT QUE JE NE VAIS PAS : " POSTULER, MODIFIER LA CONSTITUTION NI APPELER A UN REFERENDUM " CELA NOUS SUFFI...

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ODINGI - 31.03.2017 15:09

Chers Compatriotes : comme indiqué par le rassemblement, le lundi 3 Avril 2017 sera une journée totalement morte à la seule exception du corps médical. Comme tout le monde peut le remarquer Monsieur joseph KABILA est la fin de sa carrière vitale malheureusement trop jeune encore. Beauf Frère de LAMBERT MENDE OMALANGA en exile.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 14:56

Van BADIBANGA, Evariste BOSHAB, Denis KAMBAYI, Grand Chef NYIMI et tous les sages du Grand Kasaï vous assistez à un génocide du Peuple KASAIENS sans que la mobilisation de vos fils et filles à travers le monde pour contraindre HYPOLITE KANAMBE alias KABILA fils d'Adrien NTWALE à rentrer au RWANDA natal. Mais certains KASAIENS continuent de soutenir un sanguinaire KABILA. Levons-nous à chacun sa méthode de riposte

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kisumu Abila - 31.03.2017 14:40

Nous avons une armee maudite qui ne voit pas loin.Aujourd'hui un pays africain comme Egypte a un budget 7 milliard des dollars aloues a l'armee qui est egal au budget de l'ensemble des institutions de la RDC.Les militaires voient ca et ca ne leur dit rien.Kanumbu avait dit que si le tam tam sonne beaucoup,il est pret de se fendre.Nous vous attendons au tournant.Detrompe vous que je vais me ralier seulement au future gouvernement et ils vont m'accepeter,vous serez des exiles politique a vie

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kisumu Abila - 31.03.2017 14:31

Les banks congolaises sont remplies des milliers des dollards pour les dialogues diabolique,itopiques et des fausses billets des francs congolais pour les elections.La nous serons sacres les meilleurs dialoguers du monde

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kisumu Abila - 31.03.2017 14:27

C'est lui l'auteur de chaos et veut se maintenir par les armes.Le seul chemin qui peut lui donner une poussiere de legitimite est l'accord qu'il vient de bafouer en ecoutant les conseils de sa ceinture sorciere et canibale.Rappelez-vous des propos de l'insecte Mende qui disait que nous avons signe l'accord sous reserve.C'est ca le sous reserve que nous sommes entrain de vivre aujourd'hui.Moi je propose a kabila de tuer tous les congolais pour qu'il regne eternellement sur les pierres et les arbres,ca pourrait lui arranger mieux

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 14:20

Regardez Peuple Congolais: OLENGA NKOY et ses collabo prêts à répondre aux consultations diaboliques menées par MINAKU,NKULU,LUMANU,KALEV et ils encouragent une consultation populaire plus large qui n'est autre que le référendum qui est refusé par tous les Congolais. KABILA est un RWANDAIS il n'a pas l'impression de laisser la RDC

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BABAKAR - 31.03.2017 14:15

Finalement, on risque de proclamer 2017 l'annee de dialogue!!! Et apres?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kitsasangombi - 31.03.2017 13:38

Avec une dizaine d'annees au pouvoir, il a ete incapable de faire l'essentiel et en quoi s'attendre de lui a la derniere minute? N' Acceptons plus un autre Dialogue ou consultations car ca lui profite de rester au pouvoir. Une pression populaire est l'unique moyen de le faire fuir et Croyez moi qu'il ne va pas parler avant le 10 Avril pour voir si le peuple est reelement engage a son depart et cela echoue, ilne dira plus rien et restera au pouvoir et oublier les elections en 2017. Ce le moment, on ne doit plus baiiser les bras!

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE - 31.03.2017 13:25

IL N Y A PAS CONSULTATION, QU IL ORGANISE LES ELECTIONS ET QU IL RENTRE EN RWANDA SINON LA CPI OU MAKALA.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la fin approche - 31.03.2017 13:11

Ces consultations accoucherons d'un CHAT et non d'une souris. Distraction. "On peut tropmper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps" (AL)... ca ne vous dit rien ca!

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Peterse - 31.03.2017 13:09

- Beni, en province du Nord-Kivu, l'insécurité totale, - Sud-Kivu jusqu’au Tanganyika, le vent de l’instabilité est bien perceptible, - panique sur l’ensemble de l’espace kasaïen, - Ouest de la RDC, encore un calme relatif, - Au Nord, plein de réfugiés déversés par la Centrafrique fragilisent toujours cette partie du territoire. - A ce jour, l’unité du pays est en danger. Dans la partie Est, tous les efforts pour la paix et la stabilité n’ont produit que des résultats mitigés. Félicitation à la kabilie, bravo pour votre mission!

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 12:58

Roger TSHIZAU de Kolwezi n'est rien d'autre que KALEV/ANR le grand Assassin: Moi je suis à Kolwezi si toi Roger tu es là vient me trouver à la place de la Poste devant la fontaine ce samedi à 10H00 j'y serait en Training Rouge-blanc la couleur de mon équipe locale SIMBA KAMIKAZE. Les personnes que vous tuez leur sang te sera demandé KALEV MUTOND/ANR

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 12:34

La patience à ses limites. Cette fois-ci ou jamais :Suivons le mot d'ordre de la vraie opposition conduit par Pierre Numbi et Felix Tshisekedi, levons-nous comme un seul homme, chassons les diables du milieu de nous, recouvrons notre independance et notre liberté au prix du courage.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 12:26

Regardons le mouvement de la Cenco. A la fin des nègociations ils sont partis à l'exterieur pour faire rapport. Seulement après ils ont informés le peuple Congolais. Là où ils sont partis ils ont entendu le meme messagge, vous avez un président legitime, garant de votre nation, parler avec lui. Kabila est plus démocratique de vos opposants. La communauté internationale, avait envoyé Konjo, l'opposition + cenco pas d'accord. maintenant bolingi nini ? Il y'a des éléctions à preparer , mais l'opposition veut une simple passation de pouvoir, sans consulter le peuple.

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 31.03.2017 12:13

Je ne sais pas si aujourd'hui les familles qui ont perdu les leurs au kasai, à beni même ici à Kinshasa, au bas Congo peuvent écouter le discours de ce monsieur.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bonso - 31.03.2017 12:10

faux Albert, kabila est le problème en rdc. C'est lui qui tire les ficelles dans tous les sens. Il a plusieurs agendas que même ces congolais de la majorité ne savent pas. avec ce qui se passe ds le kasai, il y a pas de doute; kabila n'est pas congolais

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 12:10

Il est lui même le problème! Ceci était bien planifier par lui et sa majorité intentionnellement pour faire croupir le Congolais dans misère indescriptible! LE PEUPLE VA S'OCCUPER DE LUI MAINTENANT.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 31.03.2017 12:09

Ils va s'adresser aux gens qui le soutiennent.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
vieux koboss - 31.03.2017 12:02

il va parler à la nation quand? je pense ça sera le 33 mars 2017, on se moque du peuple monsieur jk

Non 0
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Albert Ilunga - 31.03.2017 11:57

Kabila a toujours fait preuve de son comportement rassembleur depuis sa prise du pouvoir jusqu'à ce jour mais il fait, malheureusement, face à une classe politique médiocre et trop dépendant des intérêts étrangers qui n'ont rien avoir avec le Congo. Si nous sommes bloqués, c'est parce qu'il y a une main noire extérieure qui ne veut pas que nos fameux politiciens s'attendent pour construire un grand pays au centre de l'Afrique. Si c'était la première génération politique, nous allions dire que c'est de l’immaturité, mais avec celle-ci, c'est affairisme et la boulimie du pouvoir pour le pouvoir au service de l'Occident. C'est mon point de vue.

Non 18
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 11:48

Lui il est comme nous,il ne comprends rien,le probleme c'est la bande des voyous qui l'entoure!il est otage dnkulu,atundu et lumanu,mais quel est le passé politique decse gens avec mobutu? les memes causes produisent les memes effets! yebela papa!

Non 3
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 31.03.2017 11:47

Il est le garant de la nation; la solution est entre ses mains. Patientons.

Non 12
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 11:36

Il est lui même le problème! Ceci était bien planifier par lui et sa majorité intentionnellement pour faire croupir le Congolais dans misère indescriptible! LE PEUPLE VA S'OCCUPER DE LUI MAINTENANT.

Non 1
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 31.03.2017 11:31

Aucune chance,il a raté complétement d'entrer dans l'histoire. Son jeune age n'a rien servit au pays car très vite il s'est entouré des gens qui ont induit Mobutu dans les mêmes bêtises. Son arrogance,méfiance et négligence des vies humaines vont faire que les congolais n'auront pas d'excuse pour lui et son entourage.

Non 3
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bana ya Est de la RDC - 31.03.2017 11:22

Il n'a pas encore atteint ses objectifs. wait and see the end of the film!!!

Non 8
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
QUI ES-TU ? - 31.03.2017 11:18

Kabila ferra plus de 32 ans au pouvoir si nous attendons quelque chose de bons venant de lui. Car il connaît comment nous manipuler, La Concertation, les Dialogues, la cenco...en injectant de l’argent pour déstabiliser l’opposition, la société civile, la justice et autres, il nous prend pour des dupes. Ce finie! Nous ne voulons plus des dialogues à présent, juste son départ.

Non 4
Oui 32
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 31.03.2017 11:16

Il doit faire un effort de sortir dans son silence et privilégier l'intérêt national. Il l'a fait lors de 1+4 donc, il est obligé de le faire sinon à quoi il sert ??

Non 1
Oui 29
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JPH - 31.03.2017 11:08

Je crois qu'il y a toujours des gens malades qui soutiennent le mal pour leurs intérêts. Merci mais un jour même tes enfants en souffriront. Peuple congolais, il n'y aura rien de Kabila, il veut demeurer au pouvoir avec l'appui de l'armé et police mal payé, pauvre, conditions de vie minables, c’est impossible avec notre armée et police et pourtant il y a des intellectuels qui ne reflechissent pas.le mandat est est fini et il y a rien à négocier, la chance qu'on a donné et ils ne veulent pas quitter . Vaut mourir mais le peuple vaincra toujours car Dieu est pour nous dans cette vérité. Malheur au flatteurs , ils payeront et nieront Kabila d'ici là.

Non 3
Oui 26
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 11:03

Il sait ce qu'il cherche, le bourdonnement dans ses oreilles es-ce la fin...il n'y a que l'empereur NÉRON qui peut lui expliquer cela, mais malheureusement, il n'est plus de ce monde.

Non 1
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
emmanuel - 31.03.2017 10:58

Eclatement du pays. Vous l'avez dit pour le 19/12/2016. aujourdhui la RDC est toujours une. Arretez de nous alarmer avec vos inforamations tapageuses. Eclatement de ce beau et grand pays,la guerre d'eclatement mais le congolais aime son pays aussi grand qu il est. Oser eclater ce pays c'est le donner aux 9 voisins qui nous envient. Arretez avec votre prophetie du malheur. si la cenco a boutiquer la venue de Tshisekedi et de Lumbi voulez vous que le pays eclate? Si JKK n'a pu organiser les elections voulez vous que le pays eclate? Vous etes simplistes.

Non 25
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 31.03.2017 10:50

Ce garçon est un serpent venimeux! Iko nyoka sumu huyo kijana!!!

Non 1
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Faustin - 31.03.2017 10:37

Il ne veut pas que le pays s'engage sur la voie du développement à cause de ses intérêts. Nous connaissons maintenant ses stratégies pour endormir la population. A chaque fois, il engage soit des consultations, soit un dialogue pour faire semblant de nous faire aboutir à une quelconque solution. Tout empire périra.

Non 1
Oui 29
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Comment Kabila a dispersé l’opposition en 3 temps, 4 mouvements

Politique .., Kinshasa

La présence des chefs des partis de la Majorité présidentielle bloquerait la publication du...

Politique .., Kinshasa

RDC: les membres du CNSA désigneront eux-mêmes leur président

Politique .., Kinshasa

Arrangement particulier: PREAMBULE.

Politique .., Kinshasa