mediacongo.net - Actualités - Le créateur du Solitaire était un stagiaire chez Microsoft !

Retour MC Geek !

Le créateur du Solitaire était un stagiaire chez Microsoft !

Le créateur du Solitaire était un stagiaire chez Microsoft ! 2017-04-18
Insolite
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/04-avril/17-23/wes-cherry-inventor-of-windows-solitaire.jpg -

En 1988, Wes Cherry, un stagiaire de Microsoft invente un jeu qui changera pour toujours et partout, la productivité des bureaux : Windows Solitaire.

Au panthéon des héros méconnus de l’informatique, célébrons comme il se doit Wes Cherry. En 1988, ce stagiaire chez Microsoft a occupé les quelques heures de libre que le tout jeune éditeur de Redmond lui laissait pour développer ce qui est le plus vorace des tueurs de productivité : le Solitaire. Depuis son apparition en 1990, sur Windows 3.0, le Solitaire est devenu l'un des jeux emblématiques du système d'exploitation.  

Qui n'a pas perdu quelques minutes, l'écran dissimulé au regard de son chef, à faire une partie de solitaire ? Le jeu, créé en 1988 et inclus pour la première fois dans son système d'exploitation Windows 3.0, n'a plus quitté depuis l'O.S. de Microsoft.

Pourtant, ce n'est ni un codeur de génie, ni un des milliers d'ingénieurs informatiques qu'emploie Microsoft qui est à l'origine de l'adaptation digitale du populaire jeu de carte, rapporte The Verge. Il a en réalité été développé par un simple stagiaire qui s'ennuyait.

Pas un centime

"Il n'y avait pas beaucoup de jeu à l'époque, alors nous devions les inventer", a expliqué Wes Cherry, dans une interview accordée à Great Big Story. Il raconte également que l'idée d'écrire le code de la version digitale du jeu lui est venue alors qu'il s'ennuyait.

De quoi en décontenancer plus d'un : d'une part parce qu'il n'était que stagiaire à l'époque, ensuite parce que personne n'imagine qu'il est possible de s'ennuyer pendant un stage chez Microsoft. 

La création de Solitaire lui a même valu, explique-t-il, une bénédiction officielle de Bill Gates. Ce dernier trouvait pourtant le jeu trop difficile à gagner. Mais le succès du jeu n'a pas permis à Wes Cherry de faire fortune. Il explique "n'avoir pas touché un centime" de sa création.

La touche spéciale "patron"

Le reste n'est qu'une affaire de contexte : peu après sa création, le jeu est repéré par les têtes pensantes de Microsoft et parvient jusqu'à Bill Gates lui-même – qui, selon Wes Cherry se serait plaint "que le jeu soit trop difficile à finir" – avant d'intégrer le système d'exploitation Windows 3.0, qui équipe les machines en 1990.

À l'époque, l'entreprise justifie l'existence du Solitaire par le besoin de familiariser les utilisateurs avec des modes de navigation encore déconcertants, comme le pointage par souris. Volonté pédagogique ou pas, Wes Cherry explique que peu après la sortie du Solitaire en interne, tant de ses collègues y passaient leurs journées que le jeune programmeur avait ajouté une touche spéciale "patron", qui faisait apparaître une fausse feuille de calcul Excel pour éviter de se faire griller.

Mais ce monde manque décidément d'humour, et Microsoft refusera de garder la fonctionnalité lors du lancement mondial du jeu. 

42,5 millions de dollars

Pourtant le Solitaire s'est rapidement transformé en véritable poule aux oeufs d'or. Avec les premiers téléphones portables et les nouveaux smartphones et leurs applications, la start-up Harpan, par exemple, en a fait sa fortune.

Après avoir développé quatre jeux mobiles de type Solitaire, et regroupé autour d'elle une communauté de 150 millions de joueurs, Harpan a été racheté par la société californienne Zynga. Pour un montant de... 42,5 millions d'euros, rapporte le site spécialisé Frenchweb.  

L’increvable Solitaire (gouffre à productivité !) continue aujourd’hui encore d’amuser le monde entier. Récemment, le jeu a eu droit à une version pour iOS tout aussi addictive que la mouture originale.


Les Echos / Konbini / Macg.net / MCN, via mediacongo.net
1065 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : E-santé: ce serial entrepreneur qui lance un mini frigo pour médicaments
AUTOUR DU SUJET

Groove Music : Microsoft tue son service de musique en streaming

Sur le net ..,

Microsoft Edge pourrait débarquer sur iOS et Android avant la fin de l’année

Sur le net ..,

Antivirus gratuit : Kaspersky Free s'attaque à Windows Defender

MC Geek ! ..,

Microsoft va abandonner son logiciel Paint

Sur le net ..,