mediacongo.net - Actualités - Face à la grave crise politique qui secoue la RDC : Joseph Kabila appelé au respect intégral de l’Accord de la Cenco 
Retour Politique

Face à la grave crise politique qui secoue la RDC : Joseph Kabila appelé au respect intégral de l’Accord de la Cenco

Face à la grave crise politique qui secoue la RDC : Joseph Kabila appelé au respect intégral de l’Accord de la Cenco 2017-07-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/17-23/jkabila_17_0005.jpg Kinshasa-

Joseph Kabila Kabange, président de la République démocratique du Congo

Le président de la Ceni sommé de publier urgemment le calendrier électoral en vue de l’organisation des scrutins cette année, conformément au compromis du Centre interdiocésain.

Le Réseau pour la réforme du secteur sécurité et justice (RRJSS) relèvent des « balbutiements » dans la mise en œuvre de l’Accord du 31 Décembre 2016. Dans une déclaration faite jeudi dernier à Kinshasa, cette plateforme de la société civile recommande au président de la République, Joseph Kabila, de faire appliquer cet Accord politique signé par toutes les parties prenantes conformément à la Résolution 2348 du 31 Mars 2017 en sa qualité de garant de la Constitution.

En effet, réunis au Centre Lassalien de Kinshasa du 10 au 11 juillet dernier, les membres de ce réseau venus de toutes les provinces du pays, ont fait un constat global tant sur la situation sécuritaire, politique et électorale du pays. Selon le constat fait par les participants à ces assises, la situation sécuritaire reste volatile à travers le pays marquée notamment par la série d’évasions dans les prisons et cachots, la persistance de la criminalité et du banditisme urbain, les kidnappings, la reprise des conflits interethniques, la recrudescence de l’activisme des groupes armés, et l’incapacité du Gouvernement à rétablir la paix dans le Kasaï.

La décrispation politique toujours attendue

Sur le plan politique, les délégués du RRSSJ notent une violation des droits humains et des libertés publiques illustrées par les interdictions permanentes des manifestations publiques de l’opposition et de la Société civile, le non respect des échéances dans la mise en place du Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA).

Au plan électoral, ils ont déploré la non application de l’Accord en ce qui concerne le processus électoral

« La déclaration du président de la Ceni faisant état de l’impossibilité de la tenue des élections avant la fin de cette année, l’abstention délibérée de la Ceni de publier le calendrier électoral et la non mise à jour du décret portant plan opérationnel du processus électoral tel que recommandé dans l’Accord de la Saint Sylvestre », regrette RRJSS dans un communiqué final.

Le Parlement aussi interpellé

Le RRSSJ recommande aussi au Parlement de la République de voter en urgence la Loi portant organisation et fonctionnement du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA). Et aux parties prenantes de l’Accord, de faire preuve de responsabilité en mettant en œuvre les différents engagements pour que son contenu ne reste pas une coquille vide.

L’organisation appelle également le Premier ministre à mobiliser et à décaisser les ressources financières nécessaires afin de permettre à la Ceni d’organiser les élections dans le délai prévu par l’Accord du 31 Décembre 2016. RRJSS recommande au président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de s’abstenir de faire des déclarations susceptibles de provoquer des troubles politiques sécuritaires sur l’ensemble du pays.

Enfin, la Ceni est invitée à publier urgemment le calendrier électoral global, de façon à rassurer la tenue des élections dans l’échéance convenue dans l’Accord.

Godé Kalonji
La Tempête des Tropiques
3272 suivent la conversation
17 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
david - 21.07.2017 12:00

Si la ceni avait accepte cet accort des opposant cenco,c'etait a cause de l'article 4 a linea 2 si vs voulez,prener votre cenco,qu'il vs organise les elections mais pour la ceni les election en 2018,vouloir ou pas.La caravane passe le chien continue tjour a aboie.JKk ne suit pas les bruit de moustique.Si les moustiques continuent a bourdonne,utilise le baygon.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
adrien - 20.07.2017 09:12

la ceni couvre la vraie vérité sur le scrutin.oui il n y'aura pas élection cette année alors vous le prévoyez pour quelle date?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 20.07.2017 05:57

On ne va pas aux elections avec les occupans. en 2006,2011 vous les opposants vous aviez fait les elections avec Kabila il avait tricher et il a amene' ces chards de combat pour preter le serment. Donc il faut chasser Kabila d'abord apes nous meme le congolais on va organiser les elections. A bon attendeur SALUT.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 19.07.2017 18:25

Si un mèdecin (Nanga) dèclare que le malade est mourant, ou grave (le congo) en quoi il est fautif?. Alors l'opposition doit démontrer que cela n' est possible, par un autre Médecin avec examens à l'appuit. Si votre locataire ne paye pas le loyer , vous allez le tuer pour ça , s'il démontre qu'il était malade, un deuil, ou autre ?

Non 3
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 19.07.2017 18:21

Sont des non patriotes. Il faut publier un livre blanc par l'opposition (cenco,udps, rassop eeccc), que les électionns sont possible au 31/012/2017 du point de vue securitaire, financière,fichier. En déhors de cela de la fouteuse pure et simple.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BANACONGO BADASUKIDI - 19.07.2017 16:53

N'EST PAS LA LE CHAUFFEUR DE DEFAO?????

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VENT - 19.07.2017 15:27

La Bible due ne toucher pas à mes oins aujourd'ui ce n'est plus la constitution du pays plutôt un accord des élus de Dieu qui conduit le pays ou l'opinion tant nationale qu'internationale sont courbées sur l'accord de SAINT SYLVESTRES. Si voulez épargner ta pauvre vie veuillez vous manifester on se prononçant de ne peut plus être candidat comme l'accord l'autorise. dans le cas contraire fils tu doit mourir comme un chien. Les Equatoriens vous on montre comme on pend un cadavre abattu. Si toutes les Provinces vous protègent de trompe toi à l'Equateur. Il faut pas rêver la date du 24/07/2017.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BANACONGO BADASUKIDI - 19.07.2017 15:23

REGARDEZ BIEN CETTE IMAGE DE CHAUFFEUR KABILA QUI SE PASSE POUR UN ÉTUDIANT MALHONNÊTE... KIEKIEKIEKIE AVEC SES NOTES DE L'AUTO-ECOLE SOUS LE BRAS.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BANACONGO BADASUKIDI - 19.07.2017 15:18

EN DÉCEMBRE 2016 LA MP AVAIT REPOUSSÉ LES ÉLECTIONS POUR 2017, AUJOURD'HUI 2017 LE RATTRAPE. MEME SI LA MP REPOUSSE LES ÉLECTIONS EN 2030... 2030 LE RATTRAPERA TOUJOURS. VOS MENSONGES VOUS ATTENDENT DANS LE FUTUR.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 19.07.2017 14:59

Anonyma, quelle réflexion tes amis du RRJSS font si non c'est du plagia! C'est du déjà entendu! Et, je te le répète: ce n'est pas cela qui fera que les élections se tiennent en déc017. Ndoto ya BABA!!!!

Non 7
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyma - 19.07.2017 14:51

Voila la bassesse d certains congolais sans tete. La situation est grave, tout ne marche pas, et le sois diant pasteur DSK chaumeur de son etat se permet de condamner des compatriotes qui se reunissent pour reflechier et gfaire pression sur Nanga et sa clique pour fqciliter le processus electoral et aa`Kabila de liberer l'espace polique. Tout ceci prendra fin si peu.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
emmanuel - 19.07.2017 14:50

A t il compris ou a t il entendu.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 19.07.2017 14:14

C'est bien dit mais qui va respecter l'accord?jkk? Il ne fera rien car il est le problème aujourd'hui dans ce pays?Bana Congo,totelema,tozwa pouvoir na biso! Munguna ya Congo akende epayi na bango na rwanda.Il faut to bunda car cadeu ekozala te!!!!!!!!!

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 19.07.2017 14:13

GOUVERNEMENT DES TECHNOCRATES ( UNE EQUIPE DE 43 PERSONNES SEUEMENT) Après 31 dec.2017 POUR DEPARTAGER LA MAJORITE ET L’OPPOSITION Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Robert KIKIDI MBOSO KAMA

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 19.07.2017 13:59

Ils n'ont rien dit de nouveau si ce n'est que plaire à leurs bailleurs de fonds. Ce n'est pas votre communiqué qui va imposer au Président de respecter votre accord bidon de la Cenco. Sur la période des élections, notez une fois pour toute que Nangaa avait dit à son temps qu'il n'est pas possible d'organiser les élections en déc017. C'est la têtutesse de vos opposants qui a fait inscrire cet article dans l'accord sachant que ce ne serait pas possible.

Non 18
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Violences intercommunautaires: Pweto s’enfonce dans la crise

Provinces ..,

Publication du calendrier électoral: HRW craint la recrudescence des manifestations et de la...

Société ..,

La région du Kasaï au bord d'une crise alimentaire

Provinces ..,

Forum sur les besoins sanitaires au grand Kasaï: Des recommandations idoines pour juguler la crise

Santé .., kasai