mediacongo.net - Actualités - Internet : le #hashtag fête ses 10 ans

Retour Politique

Internet : le #hashtag fête ses 10 ans

Internet : le #hashtag fête ses 10 ans 2017-08-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/21-27/hashtag-michelle-obama.jpg -

Le #BringBackOurGirls véhiculé en Afrique et au niveau international après l'enlèvement de 276 filles au Nigéria par Boko Haram.

Le hashtag, ce mot-clef précédé du signe dièse sur les réseaux sociaux, fête ses dix ans.

Ce signe, le plus souvent utilisé sur Twitter et désormais utilisé sur de nombreux autres réseaux sociaux tels qu'Instagram et Facebook.

Il a accompagné les différents événements marquants survenus dans le monde depuis 2007 qu'il s'agisse de posts teintés d'émotion, d'humour ou de publications engagées visant à mobiliser des internautes autour d'une cause.

A ce jour, 125 millions de hashtags sont échangés par jour dans le monde.

Le saviez-vous ?

Le hashtag a été inventé par Chris Messina, un designer Américain et ancien développeur de chez Google, spécialiste des réseaux sociaux. Utilisateur frénétique de Twitter, il a proposé dans un tweet d'utiliser le symbole dièse pour regrouper des messages traitant du même sujet.

Les Hashtag les plus populaires

En 2016, le sport était à l'honneur avec #rio2016 pour les Jeux olympiques qui arrive en tête de liste.
La politique aussi a beaucoup fait parlé sur la toile avec notamment le Hashtag sur les élections américaines (2e), le Brexit (6e) et #BlackLivesMatter (7e).

Parmi les autres hashtag qui ont secoué la toile, on compte aussi #BringBackOurGirls véhiculé en Afrique et au niveau international après l'enlèvement de 276 lycéennes par les islamistes de Boko Haram à Chibok dans le nord-est du Nigéria en 2014.

Le mot-clef avait notamment été relayé par l'ex-première dame américaine Michelle Obama ou encore par la starlette Kim Kardashian.


BBC Afrique
120 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa