mediacongo.net - Actualités - 37 ans de l’Ogefrem : Patient Sayiba Tabwe prône l'Office de gestion multimodal radieux 
Retour Echos des entreprises

37 ans de l’Ogefrem : Patient Sayiba Tabwe prône l'Office de gestion multimodal radieux

37 ans de l’Ogefrem : Patient Sayiba Tabwe prône l'Office de gestion multimodal radieux 2017-11-14
Echos des entreprises
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/IMG-20171114-WA0009.jpg Kinshasa-

Anciens mandataires, cadres et agents de l’office de gestion multimodal, (Ogefrem) se sont réunis ce lundi 13 novembre 2017 pour célébrer les 37 ans d’existence de cet alma mater.

Cette célébration coïncide avec les 100 jours du nouveau comité de gestion placé à la tête de cette entreprise. Ce, après des tensions et pressions qu’a connues l’Ogefrem.

Motivés dans la performance du travail pour un avenir meilleur, les agents et cadres de l’Ogefrem ont cette année commémoré cette journée festive par une série d’activités visant la bonne marche de l’entreprise. « Crée par ordonnance n°80/256 du 12 novembre 1980, l’Office de Gestion du Fret Maritime, transformé, par décret du 3 décembre 2009, en établissement public, est considéré à sa naissance comme une petite structure apparemment fragile, à l’image d’un prématuré luttant entre la vie et la mort, l’Ogefrem a réussi à se frayer un long chémin et à se tailler une place de choix dans le concert aussi bien des entreprises nationales du secteur public », s'est ému Patient Sayiba Tambwe.

 

Très honoré, le directeur Géneral de l’Ogefrem Patient Sayiba a rendu un vibrant hommage aux pionniers de cette œuvre collective, ainsi qu’à certains mandataires qui ont apporté une valeur ajoutée. «c'est en pareilles circonstances que nous incombe le devoir de mémoire et de reconnaissance aux pères fondateurs et aux pionniers de cette œuvre laissant par le fait même des traces indélébiles qui inspireront même les générations futures », s’est-il exprimé.

En bon chef de troupe, le patron de cette entreprise a profité de l’occasion pour rappeler ses poulains à l’ordre en leur recommandant le changement de mentalités et de comportement pour la bonne marche de l'entreprise. « L’office se trouve actuellement dans une phase qui lui impose de prendre un nouvel élan, un nouveau départ qui passe I-NEX-Honorablement par un changement de comportement et des mentalités. », a suggéré Patient Sayiba.

De son côté, le président de la délégation syndicale nationale, Jean-Paul Bulambo a invité le personnel à l’unité et au travail. « Nous annonçons et marquons haut et fort la volonté de tous les travailleurs de l’Ogefrem de participer à ce nouveau départ en se rangeant derrière la nouvelle équipe dirigeante qu’est Justice-paix-travail dans une gestion équilibrée et rationnelle axée sur les résultats. »

Bilan et perspectives du nouveau comité

L’occasion étant belle, Patrient Sayiba Tabwe, a d’une part fait le bilan de 100 jours et d’autre part présenter sa vision managériale placée sur la qualité et la taille de sa politique repris dans le plan de redressement et d’investissement qu’il compte mettre en œuvre. Ainsi, en 100 jours, le nouveau comité a entre autres à son actif l’amélioration du climat social par la mise de côté des clivages tribaux-ethniques qui font que chacun dans sa sphère de responsabilité s’attèle à donner le meilleur de lui-même.

La régularité dans la paie des salaires, pécule de congé et d’autres avantages. Sur le plan financier, les recettes ont connu un accroissement global de 15%, pour la commission 0,5 et de 98% pour la commission d’investissement.

Quant aux perspectives d’avenirs, l’actuel patron de l’Ogefrem envisage l’élaboration d’un plan de suivi, d’encadrement et de renforcement du processus de recouvrement des recettes ; amorcer des contacts avec les partenaires privés ainsi qu’avec les milieux financiers pour mobiliser et lever le financement nécessaire à des investissements ; en matière des dépenses, il préconise une gestion prudentielle qui sera le maitre mot.


482 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tenke Fungurume Mining, S.A.R.L. présente ses résultats du troisième trimestre 2011
left
ARTICLE Précédent : SCPT : Signature d’un Protocole d’accord entre la SCPT et la Fondation Simon Kimbangu pour connecter la Ville de Sainte de Nkamba à la fibre optique