Kinshasa, jeudi 24 avril 2014
    Accueil | Newsletter | Archives | Contact |  
 ACTUALITÉS
  Politique
  Economie
  Régions
  Femme
  Santé
  Culture
  Science & env.
  Religion
  Musique
  Société
  Insolite
  Sport
  Diaspora
  Revue de presse
  
 OPPORTUNITÉS
  Offres d'emploi
  Appels d'offres
  Petites annonces
  Annuaire Diaspora
  
 PUBLIREPORTAGES
  Echos des Entrep.
  Stratégies
  Initiatives
  Talents
  Ouvrages
  Interviews
  Chroniques & Analyses
  
 HORECA
  Hôtels
  Restaurants - Bar
  Cafés - Salons Thé
  Salles (fêtes,...)
  
 CULTURE
  Histoire
  Géographie
  Paroles des Sages
  
 ETUDES
  Au Congo
  A l'étranger
  
 




 
  Histoire  
   
 
LA TRAITE
 
- La Traite ( I ) -
 
    < Précédent Suivant >    
         
Avant de parler du commerce inhumain, précisons d'abord, que la traite n'est pas née du racisme ! L'esclavage, est un phénomène aussi vieux que le monde. Dans sa forme archaïque, il se présente comme une manière de rentabiliser le "butin de guerre humains" : les vaincus.

Et même en Afrique traditionnelle, ce phénomène n'était pas inexistant. Dès lors, si la traite des Noirs a pu se développer, c'est parce qu'elle a pu compter sur une certaine compréhension du phénomène par les autorités aristocratiques locales qui à l'occasion vendaient des prisonniers de guerres, des débiteurs insolvables ou encore des personnes condamnées.

C'est plutôt l'idée "généreuse " de Bartholomé de Las casas préconisant la protection des indiens et la conséquence d'un besoin d'une main d'œuvre efficace pour l'exploitation des colonies du Nouveau Continent qui allait faire de ce fléau le lot exclusif des Noirs Africains.

Constituant malheureusement l'une des "denrées" les plus demandées, les esclaves noirs furent déportés par millions du XVe au XIXe siècle vers l'Amérique.

Ce trafic de chair humaine fut introduit au Congo (comme ailleurs en Afrique) par les Portugais. Le port principal d'exportation et le plus ancien était Mpinda, dans une crique de la rive sud de l'embouchure du Congo.

C'est à Mpinda qu'avait débarqué la première expédition portugaise; c'est de là, qu'au cours des siècles suivants furent exportés par dizaines de milliers de malheureux esclaves noirs. Mpinda fut d'ailleurs à diverses reprises disputé dans l'histoire. A l'aube des temps modernes, les autres puissances européennes entrèrent dans ce commerce et se firent concurrence: en même temps que croissait la force de la France, de l'Angleterre et des Pays-Bas, s'amorçait le déclin du Portugal.

Au XVe siècle, seul le Bas Kongo est touché, au siècle suivant le bas Kasaï et le Katanga sont atteints; puis le pays entier entraînant des razzias meurtrières, des guerres incessantes entre tribus et entre royaumes, et finalement la dislocation de ces systèmes étatiques.

Au XVIIIe et jusqu'en 1860 la traite est très importante, destinée surtout au Brésil mais atteignant aussi la région orientale pour alimenter Zanzibar ou Quelimane.

Déjà au XVIIIe siècle, l'opinion publique avait pris conscience de la situation et une forte réaction s'était dessinée contre le trafic de chair humaine. Cette réaction alla s'accentuant. Les idées de 1789 ouvrirent une ère nouvelle. L'Angleterre prit les devants dès 1807, elle abolissait la traite et dès 1833 l'esclavage dans ses colonies; cet exemple était suivi par le Portugal en 1835 et par la France en 1848.

Mais longtemps encore, ces décrets devaient rester lettre morte : ils se heurtaient à trop d'intérêts commerciaux. Dans la pratique, ils aboutirent à rendre clandestin le trafic des esclaves; en 1850, l'estuaire du Congo était encore bordé de nombreux entrepôts d'esclaves dont Boma était le grand centre d'approvisionnement. Bientôt même, ce sera jusqu'au Katanga, chez Msiri, que les Portugais iront acheter des hommes.

En fait, il a fallu attendre la fin du XIXe siècle pour voir enfin, grâce notamment à l'introduction de nouveaux moyens de production, s'éteindre l'esclavagisme.

     
    < Précédent
Page(s) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 
Suivant >    
 
 
 
 
 
 
 
 
     
Rechercher  
   
Offres d'emploi
         
    Responsable en gestion environnementale et sociale pour un programme de construction de routes
     
    Toutes les offres
Grands débats
         
    ÉLECTIONS 2016 : DOIT-ON REVOIR LA CONSTITUTION ?
     
  Tous les débats
     
Appels d'offres
     
  Passation des marchés
   
  Tous les appels d'offres
 
Visitez l'Espace Promo
         
    Découvrez les produits, les services,les sociétés,.. dans notre "Espace Promo"
 


:::: mediacongo.net 2014::: - conditions d'utilisation