mediacongo.net - Publireportage - Kibali satisfait de ses réalisations malgré les difficultés rencontrées 
Infos congo - Actualités Congo - sbt

10 secondes restantes    Passer la publicité

Retour PUBLIREPORTAGE : Echos des entreprises

Kibali satisfait de ses réalisations malgré les difficultés rencontrées

Kibali satisfait de ses réalisations malgré les difficultés rencontrées
Echos des entreprises

C'est sur une note satifaisante que Kibali Randgold a fini une année difficile. Des difficultés issues notamment des travaux encore en cours de la mine souterraine dont la mise en service est prévue pour l'année en cours et celles liées à la complexité du traitement de divers types de minerai provenant de sources différentes ayant affecté l’alimentation, la récupération et la teneur pendant la moitié de l’année. Ce qui ne l'a pas empêché de poursuivre l'amélioration de sa performance au second semestre après un premier semestre difficile.

Dans son allocution lors d'une conférence de presse ce 23 janvier à Kinshasa, Mark Bristow, Président Directeur Général de Randgold Resources, a déclaré que « les améliorations apportées aux procédés métallurgiques ont contribué à l'amélioration du taux de récupération, les nouveaux puits satellites de Kombokolo et de Rhino ont offert une flexibilité accrue alors que l’alimentation a été supérieure aux prévisions pour l'année. La teneur constituera un défi jusqu'à ce que la mine souterraine soit totalement mise en service plus tard en 2017 comme cela a été prévu initialement. »

« En outre, l'équipe a assuré que tous les projets d'immobilisations de Kibali gardent bien le cap. La centrale hydroélectrique d'Ambarau est en cours de mise en service et devrait produire de l'électricité en quelques semaines alors que les travaux ont commencé à Azambi, la troisième centrale électrique de la mine qui est entièrement construite par des entrepreneurs congolais. La construction de la mine souterraine se déroule également selon le calendrier prévu et la mise en service de son système de puits au troisième trimestre de cette année permettra un développement complet du complexe de Kibali », a déclaré Bristow. Il a noté que Kibali a financé ses propres dépenses en capital et commencé à rembourser des prêts aux actionnaires.

« Toutefois, Kibali doit encore faire face à certaines questions critiques, notamment le retard de paiement des remboursement de son crédit TVA. Alors que le gouvernement s'est engagé à faire des remboursements et a effectué certains paiements, les difficultés politiques récentes au pays ont détourné l'administration de ces questions et le montant en souffrance a augmenté à la fin de 2016. Cette situation s'aggrave en raison du risque lié à la volatilité du taux de change que présente la dépréciation continue du franc congolais, et nous espérons qu'elle sera résolue maintenant que la transition politique a été engagée », a-t-il déclaré. « Malgré les défis auxquels nous sommes confrontés, le gouvernement provincial et la mine ont fait de bons progrès dans l'élaboration d'un 'grand plan' pour le développement économique de la région ».

Pour ce qui concerne la communauté, le projet d'huile de palme de Kibali a été révisé et est prêt à être lancé de façon graduelle. Il est prévu que le projet, pour lequel Kibali pourvoira aux capitaux de démarrage, ainsi que le soutien et le parrainage nécessaires, donnera de l’emploi à éventuellement jusqu'à 15 000 personnes. Une autre entreprise agroalimentaire importante, le projet de maïs, progresse également et son champ pilote a démontré qu'il est possible de récolter deux fois l’an.

En 2016, Kibali a investi plus de $2 millions dans des projets de développement local mettant plus particulièrement l'accent sur l'éducation. Une campagne d'appropriation scolaire conçue pour impliquer les parents dans l'éducation de leurs enfants a été initiée avec succès dans les écoles de Kokiza, Durba et Watsa. De même, un certain nombre de fiers propriétaires des maisons de Kokiza ont été récompensés dans le cadre de la campagne annuelle de la fierté propriétaire.

Randgold a également poursuivi ses investissements en dehors de l'entreprise commune de Kibali avec l'achèvement du sondage géophysique régionale de la ceinture de Ngayu et le début des travaux de suivi sur le projet Moku adjacent à Kibali. Avec la cartographie régionale et l'étude des sédiments de ruisseau maintenant terminée, un certain nombre de cibles ayant une forte minéralisation dans le socle rocheux ont été identifiés et l'accent est maintenant mis sur l'évaluation et l'établissement d'un ordre de priorités de différentes cibles avant toute campagne de forage.

 


MCNTEAM / mediacongo.net
right
ARTICLE SUIVANT : Les Congolais sont moins optimistes pour 2017 d’après l’étude « End of The Year » de WIN/Gallup International
left
ARTICLE Précédent : Orange RDC finalise la fusion avec succès et lance sa stratégie « Essentiels RDC »