mediacongo.net - Petites annonces - Au supermarché

Au supermarché

C’est pour ceci que le Fils de Dieu a été manifesté : pour qu’il détruise les œuvres du diable.

1 Jean 3. 8

N’aimez pas le monde, ni ce qui est dans le monde : si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui.

1 Jean 2. 15


Au supermarché

Tous ceux qui font leurs courses dans un supermarché savent qu’avant la sortie on passe devant la caisse. Là, tout ce qui est dans le chariot doit être payé.

Le monde dans lequel nous vivons ressemble à un “supermarché”, dans lequel tous nos désirs égoïstes peuvent être satisfaits. Le propriétaire de cet immense magasin, c’est le diable, car il est “le chef du monde” (Jean 14. 30). Ses offres sont très variées. Chacun y trouve ce qu’il cherche, selon ses goûts. À côté du rayon plaisir et jouissance, on trouve aussi le rayon argent, possessions. Dans un coin, on propose même horoscope et spiritisme. Difficile de ne pas satisfaire nos diverses convoitises…

Au-delà du coût financier, ces plaisirs nous conduiront bien souvent à un grand vide intérieur, à des addictions diverses, au délabrement physique ou psychologique, et parfois même au désespoir : piège de Satan qui veut nous détourner du chemin de la vie éternelle. Dans cette situation sans espoir, un seul peut et veut nous aider. C’est le Fils de Dieu, qui est venu sur la terre pour détruire les œuvres du diable (voir verset du jour). Il peut nous libérer de l’emprise de Satan et ôter le poids de nos péchés.

C’est à chacun de faire le choix : préférez-vous gâcher votre vie en satisfaisant ces désirs égoïstes qui rendent esclaves ? Ou êtes-vous prêt à mettre votre foi dans le Fils de Dieu, qui vous offre gratuitement le pardon, la liberté et la vie éternelle ?
(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Au supermarché

Postée le: 30.07.2020
Ville : LUBUMBASHI
Description

C’est pour ceci que le Fils de Dieu a été manifesté : pour qu’il détruise les œuvres du diable.

1 Jean 3. 8

N’aimez pas le monde, ni ce qui est dans le monde : si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui.

1 Jean 2. 15


Au supermarché

Tous ceux qui font leurs courses dans un supermarché savent qu’avant la sortie on passe devant la caisse. Là, tout ce qui est dans le chariot doit être payé.

Le monde dans lequel nous vivons ressemble à un “supermarché”, dans lequel tous nos désirs égoïstes peuvent être satisfaits. Le propriétaire de cet immense magasin, c’est le diable, car il est “le chef du monde” (Jean 14. 30). Ses offres sont très variées. Chacun y trouve ce qu’il cherche, selon ses goûts. À côté du rayon plaisir et jouissance, on trouve aussi le rayon argent, possessions. Dans un coin, on propose même horoscope et spiritisme. Difficile de ne pas satisfaire nos diverses convoitises…

Au-delà du coût financier, ces plaisirs nous conduiront bien souvent à un grand vide intérieur, à des addictions diverses, au délabrement physique ou psychologique, et parfois même au désespoir : piège de Satan qui veut nous détourner du chemin de la vie éternelle. Dans cette situation sans espoir, un seul peut et veut nous aider. C’est le Fils de Dieu, qui est venu sur la terre pour détruire les œuvres du diable (voir verset du jour). Il peut nous libérer de l’emprise de Satan et ôter le poids de nos péchés.

C’est à chacun de faire le choix : préférez-vous gâcher votre vie en satisfaisant ces désirs égoïstes qui rendent esclaves ? Ou êtes-vous prêt à mettre votre foi dans le Fils de Dieu, qui vous offre gratuitement le pardon, la liberté et la vie éternelle ?
(La Bonne semence)
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Jésus, en quoi est-il différent ?
left
Annonce Précédente : Cours Débutant: Bien écrire pour le web