mediacongo.net - Petites annonces - ESCROQUERIE DE LA CNSS CONTRE LES TRAVAILLEURS RD CONGOLAIS Episode 3

ESCROQUERIE DE LA CNSS CONTRE LES TRAVAILLEURS RD CONGOLAIS Episode 3

Il eut un temps dans ce pays, les employeurs versaient les allocations familiales des enfants à leurs employés sans problème. Depuis que les employeurs ont été obligés par un texte des lois pour verser tous les mois à la CNSS pour que cette dernière reverse par la suite aux employés, les allocations familiales de bon nombre de nos enfants, sont devenues virtuelles.
Lorsque nous avons tenté d’avoir les explications dans un échantillon des départements ressources humaines de la place, notre déception était d’apprendre que c’est par tirage au sort que sont reversées les allocations de manière trimestrielle aux employés.
Quel est ce parent qui accepterait que ses enfants mangent par tirage au sort ? Malheur donc aux employés qui ne seront jamais tirés au sort. Les allocations de leurs enfants vont se fondre dans les frais de fonctionnement de la CNSS. Quelle arnaque à ciel ouvert ! Pourquoi, ne reviendrons-nous pas à l’ancienne procédure consistant à ce que les employeurs versent directement ces allocations à leurs travailleurs ? Quelle escroquerie !
En sus, lorsque vous consultez le site cnss.cd, il est quasi muet sur les différents documents à fournir dans les démarches d’obtention ses allocations ou autres droits sociaux. Ce qui, ouvre la porte à toute sorte de tracasserie pour décourager les bénéficiaires. Nous apprendrons qu’elle exige la carte de baptême pour se faire payer ses droits durement constitués au fil des années.
Est-ce express pour faire marcher les assurés et les décourager ?
Sinon, pourquoi ne reprenne-elle pas dans le site des telles informations très capitales ?
Nous ne saurons répondre à ces questions.
Si nous tenons tous à voir naître un État de droit, la transparence dans la gestion de la chose publique doit être le maître mot. Nous avons cru en 2013 quand la CNSS, avait sorti des cartes biométriques au numéro matricule unique pour les employé assuré chez elle, il devenait ainsi facile de tirer des comptes courants des cotisants de leurs livres comptables. Mais rien de cela n’est encore possible. Ses agents véreux ont même véhiculé un moment la rumeur que toutes les cotisations ayant précédé l’année de sortie des cartes biométriques étaient devenues caduques  Sans blague !
Face à toutes ces réalités que nous décrivons, comment voulez-vous que les gouvernés fassent confiance aux entreprises publiques ?
Les autorités de cet organisme de l’État doivent rendre facile la libération des allocations des pensionnés car, ce sont leurs dus durement constitués durant des longues années de labeur. Il n’appartient donc pas à un groupe mafieux d’agents de détourner l’argent des travailleurs qui sont généralement à la fin de leurs vies professionnelles et par conséquent fragiles !
Si la commission érigée contre la corruption à la Présidence peut mener des enquêtes dans cette entreprise pour tirer au clair tout ce que nous avons déjà dénoncé ou que les Inspecteurs généraux des Finances s'y penchent, certes nos pensionnés seront moins victimes de ces pratiques indignes à la CNSS.


A suivre dans l’épisode 4 …


https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Promoteur B.E.C.I. ASBL

Code MediaCongo : XX5N46Z
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

ESCROQUERIE DE LA CNSS CONTRE LES TRAVAILLEURS RD CONGOLAIS Episode 3

Postée le: 12.08.2020 | Modifiée le 13.08.2020
Ville : KINSHASA
Description

Il eut un temps dans ce pays, les employeurs versaient les allocations familiales des enfants à leurs employés sans problème. Depuis que les employeurs ont été obligés par un texte des lois pour verser tous les mois à la CNSS pour que cette dernière reverse par la suite aux employés, les allocations familiales de bon nombre de nos enfants, sont devenues virtuelles.
Lorsque nous avons tenté d’avoir les explications dans un échantillon des départements ressources humaines de la place, notre déception était d’apprendre que c’est par tirage au sort que sont reversées les allocations de manière trimestrielle aux employés.
Quel est ce parent qui accepterait que ses enfants mangent par tirage au sort ? Malheur donc aux employés qui ne seront jamais tirés au sort. Les allocations de leurs enfants vont se fondre dans les frais de fonctionnement de la CNSS. Quelle arnaque à ciel ouvert ! Pourquoi, ne reviendrons-nous pas à l’ancienne procédure consistant à ce que les employeurs versent directement ces allocations à leurs travailleurs ? Quelle escroquerie !
En sus, lorsque vous consultez le site cnss.cd, il est quasi muet sur les différents documents à fournir dans les démarches d’obtention ses allocations ou autres droits sociaux. Ce qui, ouvre la porte à toute sorte de tracasserie pour décourager les bénéficiaires. Nous apprendrons qu’elle exige la carte de baptême pour se faire payer ses droits durement constitués au fil des années.
Est-ce express pour faire marcher les assurés et les décourager ?
Sinon, pourquoi ne reprenne-elle pas dans le site des telles informations très capitales ?
Nous ne saurons répondre à ces questions.
Si nous tenons tous à voir naître un État de droit, la transparence dans la gestion de la chose publique doit être le maître mot. Nous avons cru en 2013 quand la CNSS, avait sorti des cartes biométriques au numéro matricule unique pour les employé assuré chez elle, il devenait ainsi facile de tirer des comptes courants des cotisants de leurs livres comptables. Mais rien de cela n’est encore possible. Ses agents véreux ont même véhiculé un moment la rumeur que toutes les cotisations ayant précédé l’année de sortie des cartes biométriques étaient devenues caduques  Sans blague !
Face à toutes ces réalités que nous décrivons, comment voulez-vous que les gouvernés fassent confiance aux entreprises publiques ?
Les autorités de cet organisme de l’État doivent rendre facile la libération des allocations des pensionnés car, ce sont leurs dus durement constitués durant des longues années de labeur. Il n’appartient donc pas à un groupe mafieux d’agents de détourner l’argent des travailleurs qui sont généralement à la fin de leurs vies professionnelles et par conséquent fragiles !
Si la commission érigée contre la corruption à la Présidence peut mener des enquêtes dans cette entreprise pour tirer au clair tout ce que nous avons déjà dénoncé ou que les Inspecteurs généraux des Finances s'y penchent, certes nos pensionnés seront moins victimes de ces pratiques indignes à la CNSS.


A suivre dans l’épisode 4 …


mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Sortir d’une secte : témoignage et réflexion
left
Annonce Précédente : Quand tu es désespéré, prie