mediacongo.net - Petites annonces - La police de sous CIAT du marché de Bibwa n’a plus sa raison d’être

La police de sous CIAT du marché de Bibwa n’a plus sa raison d’être

En crise des idées, une dame risquerait de faire brûler le sous CIAT du marché Bibwa qui s’aventure à arrêter les mineurs ayant des coiffures de leur goût. Pendant que la population attend de la police des sanctions fortes aux Kuluna et autres malfrats, cette dame policière s’évertue de narguer les parents des mineurs que ce sous CIAT arrête pour demander 500, 1000 3000FC !
Le général Sylvano KASONGO s’il n’arrive à maîtriser ses policiers, il n’a qu’à démissionner. Les familles sont visitées la nuit, ce sous CIAT de marché de Bibwa est totalement absent. Il n’a plus sa raison d’être. La police du parking suffit déjà.
Nous avons prodigué le conseil d’agir de façon opération LIKOFI mais dans la discrétion totale au lieu de pleurnicher et de créer des confusions dans la tête des paisibles citoyens. Qu’est-ce le cheveu ou les oreilles trouées ont avoir avec l’insécurité ?
Que la police arrête ces manœuvres dilatoires. Qu’elle fasse correctement son travail de protection des personnes et des biens au lieu de les tracasser inutilement. Dans le cas contraire, que la population prenne ses responsabilités car, trop c’est trop.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

La police de sous CIAT du marché de Bibwa n’a plus sa raison d’être

Postée le: 13.10.2020
Ville : KINSHASA
Description

En crise des idées, une dame risquerait de faire brûler le sous CIAT du marché Bibwa qui s’aventure à arrêter les mineurs ayant des coiffures de leur goût. Pendant que la population attend de la police des sanctions fortes aux Kuluna et autres malfrats, cette dame policière s’évertue de narguer les parents des mineurs que ce sous CIAT arrête pour demander 500, 1000 3000FC !
Le général Sylvano KASONGO s’il n’arrive à maîtriser ses policiers, il n’a qu’à démissionner. Les familles sont visitées la nuit, ce sous CIAT de marché de Bibwa est totalement absent. Il n’a plus sa raison d’être. La police du parking suffit déjà.
Nous avons prodigué le conseil d’agir de façon opération LIKOFI mais dans la discrétion totale au lieu de pleurnicher et de créer des confusions dans la tête des paisibles citoyens. Qu’est-ce le cheveu ou les oreilles trouées ont avoir avec l’insécurité ?
Que la police arrête ces manœuvres dilatoires. Qu’elle fasse correctement son travail de protection des personnes et des biens au lieu de les tracasser inutilement. Dans le cas contraire, que la population prenne ses responsabilités car, trop c’est trop.
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Comme un chant d’espérance
left
Annonce Précédente : Location des salles pour vos conférences et réunions