mediacongo.net - Petites annonces - La CNSS : Pourquoi la lenteur dans le traitement des dossiers des pensionnés et solutions

La CNSS : Pourquoi la lenteur dans le traitement des dossiers des pensionnés et solutions

Une chose certaine que notre rédaction a compris en approchant les pensionnés et la CNSS est la mauvaise approche de son système d’information et le retard dans la mise à jour de sa base des données.
Dans l’approche de son système d’information, la CNSS enregistre ses créances par le débit de compte employeur au crédit de nous ne savons quel compte. Cette situation s’explique par le fait dès qu’un formulaire de retraite est reçu d’un nouveau pensionné, le système interne est organisé pour que les agents ressortent des comptes employeurs les cotisations correspondantes au nouveau pensionné pour ainsi constituer son compte propre. Quel travail ?!
Pourtant, connaissant le numéro d’affiliation de l’employeur ainsi que celui de l’employé, la CNSS pouvait les associer aux comptes comptables dans leur système d’information. De cette façon, lors des déclarations des employeurs, les agents peuvent débiter le montant global déclaré et créditer individuellement les employés qui s’y rattachent, grâce à la feuille récapitulative de paie qui accompagne toute déclaration. Et par la suite, débiter leur compte de trésorerie par le crédit de celui de l’employeur. Ce qui permet de renforcer le contrôle interne au moment de saisie au niveau de l’équilibre entre le montant déclaré et la feuille de paie rattachée.
Malheureusement, la CNSS ou mieux les agents ou concepteurs du logiciel ont préféré une approche simpliste de ne saisir lors des déclarations que le montant à payer par l’employeur sans se soucier en cet instant, les détails des employés que la Caisse essaye malgré elle, de rattraper chaque fois qu’un pensionné vient s’ajouter dans la base via le formulaire de pension de retraite. On arrive ainsi à oublier certaines années de carrières des nouveaux pensionnés surtout que beaucoup d’années passent (oubli, perte des documents, déménagements …) ; le tout est finalement au détriment des pensionnés.
Ce qui est aussi sidérant, le logiciel semble-t-il avoir été développé au Sénégal alors qu’il existe sur place des entreprises viables 100% Congolais sur place telle qu’InfoSet ou autres que de devenir dépendant des autres pays ! Tout ceci est inadmissible. Peut-être avec l’actuel vision du Chef de l’Etat de faire des nouveaux milliardaires RD Congolais, l’on peut se saisir de cet article pour repenser l’approche de l’application qui gère nos pensionnés afin de leur éviter des tours inutiles pendant au moins trois mois comme les agents de CNSS aiment le dire.
La nouvelle approche permettra une mise à jour permanente des comptes employés au même moment que les employeurs effectuent leurs déclarations et cela, avec un contrôle interne efficace lors des saisies. Ce qui libèrera par ricochet notre Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) de l’emprise d’un pays étranger à travers un logiciel qui ne rend même pas le travail convivial.

https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

La CNSS : Pourquoi la lenteur dans le traitement des dossiers des pensionnés et solutions

Postée le: 23.12.2020 | Modifiée le 24.12.2020
Ville : KINSHASA
Description

Une chose certaine que notre rédaction a compris en approchant les pensionnés et la CNSS est la mauvaise approche de son système d’information et le retard dans la mise à jour de sa base des données.
Dans l’approche de son système d’information, la CNSS enregistre ses créances par le débit de compte employeur au crédit de nous ne savons quel compte. Cette situation s’explique par le fait dès qu’un formulaire de retraite est reçu d’un nouveau pensionné, le système interne est organisé pour que les agents ressortent des comptes employeurs les cotisations correspondantes au nouveau pensionné pour ainsi constituer son compte propre. Quel travail ?!
Pourtant, connaissant le numéro d’affiliation de l’employeur ainsi que celui de l’employé, la CNSS pouvait les associer aux comptes comptables dans leur système d’information. De cette façon, lors des déclarations des employeurs, les agents peuvent débiter le montant global déclaré et créditer individuellement les employés qui s’y rattachent, grâce à la feuille récapitulative de paie qui accompagne toute déclaration. Et par la suite, débiter leur compte de trésorerie par le crédit de celui de l’employeur. Ce qui permet de renforcer le contrôle interne au moment de saisie au niveau de l’équilibre entre le montant déclaré et la feuille de paie rattachée.
Malheureusement, la CNSS ou mieux les agents ou concepteurs du logiciel ont préféré une approche simpliste de ne saisir lors des déclarations que le montant à payer par l’employeur sans se soucier en cet instant, les détails des employés que la Caisse essaye malgré elle, de rattraper chaque fois qu’un pensionné vient s’ajouter dans la base via le formulaire de pension de retraite. On arrive ainsi à oublier certaines années de carrières des nouveaux pensionnés surtout que beaucoup d’années passent (oubli, perte des documents, déménagements …) ; le tout est finalement au détriment des pensionnés.
Ce qui est aussi sidérant, le logiciel semble-t-il avoir été développé au Sénégal alors qu’il existe sur place des entreprises viables 100% Congolais sur place telle qu’InfoSet ou autres que de devenir dépendant des autres pays ! Tout ceci est inadmissible. Peut-être avec l’actuel vision du Chef de l’Etat de faire des nouveaux milliardaires RD Congolais, l’on peut se saisir de cet article pour repenser l’approche de l’application qui gère nos pensionnés afin de leur éviter des tours inutiles pendant au moins trois mois comme les agents de CNSS aiment le dire.
La nouvelle approche permettra une mise à jour permanente des comptes employés au même moment que les employeurs effectuent leurs déclarations et cela, avec un contrôle interne efficace lors des saisies. Ce qui libèrera par ricochet notre Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) de l’emprise d’un pays étranger à travers un logiciel qui ne rend même pas le travail convivial.

mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Nouvelle tronçonneuse professionnelle à essence 105cc très puissant que d’autres marques
left
Annonce Précédente : Coaching scolaire individualisé pour élèves du primaire