mediacongo.net - Petites annonces - Des faits anormaux que l'on trouve normal !

Des faits anormaux que l'on trouve normal !

Dans la gestion, lorsqu'on ne s'occupe pas des détails, on rate l'essentiel. Tous ceux qui se disent responsables, autorités policières, militaires, administratives, et cætera, doivent apprendre des exemples qui suivent pris au hasard.
Ce matin, à la banque centrale du Congo, dans la réception des courriers, il est écrit de 8h30 à 11h30. Mais comme il a plu, la dame qui y travaille n'était pas là et on compte évacuer ceux qui sont venus déposer des courriers disant que l'heure de fermeture doit être respectée.
A la Présidence de la République, il est curieux certains courriers sont réceptionnés sans qu'un numéro d'ordre pour le suivi futur ne soit mentionné.
Le tapage nocturne ne serait pas une infraction dans certains coins de la capitale. Même les policiers commis dans les sous-CIAT n'y font rien pour arrêter le tapage nocturne.
L'arrivée des agents de l'Etat au service n'a jamais été un problème. Beaucoup disent : "Mbongo muke, mosala muke". Il est temps que l'IGF fasse une vérification de job description de chaque fonctionnaire. Ce sera un grand travail qui mettra fin aux fictifs qui ne viennent que pour bavarder au boulot.
La liste ne peut être exhaustive. C'est en fait les anti-valeurs.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

Des faits anormaux que l'on trouve normal !

Postée le: 09.02.2021
Ville : KINSHASA
Description

Dans la gestion, lorsqu'on ne s'occupe pas des détails, on rate l'essentiel. Tous ceux qui se disent responsables, autorités policières, militaires, administratives, et cætera, doivent apprendre des exemples qui suivent pris au hasard.
Ce matin, à la banque centrale du Congo, dans la réception des courriers, il est écrit de 8h30 à 11h30. Mais comme il a plu, la dame qui y travaille n'était pas là et on compte évacuer ceux qui sont venus déposer des courriers disant que l'heure de fermeture doit être respectée.
A la Présidence de la République, il est curieux certains courriers sont réceptionnés sans qu'un numéro d'ordre pour le suivi futur ne soit mentionné.
Le tapage nocturne ne serait pas une infraction dans certains coins de la capitale. Même les policiers commis dans les sous-CIAT n'y font rien pour arrêter le tapage nocturne.
L'arrivée des agents de l'Etat au service n'a jamais été un problème. Beaucoup disent : "Mbongo muke, mosala muke". Il est temps que l'IGF fasse une vérification de job description de chaque fonctionnaire. Ce sera un grand travail qui mettra fin aux fictifs qui ne viennent que pour bavarder au boulot.
La liste ne peut être exhaustive. C'est en fait les anti-valeurs.
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : FORMATION EPIDEMIOLOGIE & INVESTIGATION DES EPIDEMIE
left
Annonce Précédente : En 2005, l’ouragan Katrina balaie de nombreux États d’Amérique, causant d’énormes dégâts. Dans le Mississippi, un couple...