mediacongo.net - Petites annonces - Signes ou Pistes d’institutionnalisation des détournements dans l’Administration Publique

Signes ou Pistes d’institutionnalisation des détournements dans l’Administration Publique

Voici près de neuf mois que votre rédaction a infiltré notre administration publique pour dénoncer tous les méfaits qui rongent nos compatriotes fonctionnaires.
La première forme des détournements, c’est le non-respect de la tension barémique. Lorsque vous observez les primes décidées par les secrétaires généraux, les directeurs chefs des services en complicité de certains de leurs chefs de division ; il est facile d’attraper nos voleurs de l’administration publique.
Il n’est pas rare de remarquer une différence inexpliquée ou très significative entre deux fonctionnaires occupant un même grade. Nous avons des directeurs chef de service qui touchent 180000FC pendant qu’un autre dans le même ministère ayant quasiment la même ancienneté mais qui touche plus d’un million de FC ! dans un tel cas, si nous appartenions à l’IGF, nous auditionnerions celui qui touche plus d’un million afin qu’il nous explique pourquoi et comment cela est arrivé ? Certes, les inspecteurs détecteraient des réalités perverses.
En dehors de la première forme susmentionnée, la seconde est celle de vérifier tous les jobs descriptions des agents et cadres de l’administration publique dans 8 heures de travail d’une journée accomplie. Pour cela, il suffira d’instruire que chacun remplisse par une feuille de format A4, son nom, son postnom, son prénom ainsi que sa direction au sein de son ministère sans oublier sous forme de tirets, ce qu’il fait à son poste de travail chaque fois qu’il vient. Les directions de contrôle interne qui dépendront de l’IGF, du Ministre et/ou d’une cellule de la présidence, auront comme tâche de passer au peine fin ces descriptions des tâches avant d’interpeller l’individu au cas où ces tâches n’étaient pas convaincantes ou s’imbriquaient avec celles de ses collègues.
Nous sommes sûrs et certains rien que cette approche fera fuir un grand nombre des fictifs et l’administration dégagerait des reliquats substantiels dans la paie des fonctionnaires. Ce n’est que par la suite que des reliquats ainsi obtenus seront redistribués à ceux qui travaillent réellement.
Enfin pour diminuer l’enveloppe salarial de nos fonctionnaires, chaque ministre peut être aussi jugé par le nombre des personnes éligibles à la retraite qu’il aurait sorti honorablement tout au long de son mandat. Les statistiques quant à ce peuvent faire l’objet d’un suivi dans le cadre des directions de contrôle interne sus évoquées.
Voilà comment dans notre rédaction du livre ouvert nous pensons attaquer les problèmes qui minent notre Administration Publique. Ce qui est aussi une façon pour nous, d’apporter notre contribution à l’édifice de notre grand pays au centre de l’Afrique : la République Démocratique du Congo.

https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

Signes ou Pistes d’institutionnalisation des détournements dans l’Administration Publique

Postée le: 23.05.2021
Ville : KINSHASA
Description

Voici près de neuf mois que votre rédaction a infiltré notre administration publique pour dénoncer tous les méfaits qui rongent nos compatriotes fonctionnaires.
La première forme des détournements, c’est le non-respect de la tension barémique. Lorsque vous observez les primes décidées par les secrétaires généraux, les directeurs chefs des services en complicité de certains de leurs chefs de division ; il est facile d’attraper nos voleurs de l’administration publique.
Il n’est pas rare de remarquer une différence inexpliquée ou très significative entre deux fonctionnaires occupant un même grade. Nous avons des directeurs chef de service qui touchent 180000FC pendant qu’un autre dans le même ministère ayant quasiment la même ancienneté mais qui touche plus d’un million de FC ! dans un tel cas, si nous appartenions à l’IGF, nous auditionnerions celui qui touche plus d’un million afin qu’il nous explique pourquoi et comment cela est arrivé ? Certes, les inspecteurs détecteraient des réalités perverses.
En dehors de la première forme susmentionnée, la seconde est celle de vérifier tous les jobs descriptions des agents et cadres de l’administration publique dans 8 heures de travail d’une journée accomplie. Pour cela, il suffira d’instruire que chacun remplisse par une feuille de format A4, son nom, son postnom, son prénom ainsi que sa direction au sein de son ministère sans oublier sous forme de tirets, ce qu’il fait à son poste de travail chaque fois qu’il vient. Les directions de contrôle interne qui dépendront de l’IGF, du Ministre et/ou d’une cellule de la présidence, auront comme tâche de passer au peine fin ces descriptions des tâches avant d’interpeller l’individu au cas où ces tâches n’étaient pas convaincantes ou s’imbriquaient avec celles de ses collègues.
Nous sommes sûrs et certains rien que cette approche fera fuir un grand nombre des fictifs et l’administration dégagerait des reliquats substantiels dans la paie des fonctionnaires. Ce n’est que par la suite que des reliquats ainsi obtenus seront redistribués à ceux qui travaillent réellement.
Enfin pour diminuer l’enveloppe salarial de nos fonctionnaires, chaque ministre peut être aussi jugé par le nombre des personnes éligibles à la retraite qu’il aurait sorti honorablement tout au long de son mandat. Les statistiques quant à ce peuvent faire l’objet d’un suivi dans le cadre des directions de contrôle interne sus évoquées.
Voilà comment dans notre rédaction du livre ouvert nous pensons attaquer les problèmes qui minent notre Administration Publique. Ce qui est aussi une façon pour nous, d’apporter notre contribution à l’édifice de notre grand pays au centre de l’Afrique : la République Démocratique du Congo.

mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : VENTE PAVES AUTOBLOQUANTS EN BETON
left
Annonce Précédente : Dignité