mediacongo.net - Petites annonces - Qui ne souhaiterait, en effet, voir un jour tous les hommes s’appeler frères et se traiter comme tels ?

Qui ne souhaiterait, en effet, voir un jour tous les hommes s’appeler frères et se traiter comme tels ?

[Jésus] n’a pas honte de les appeler frères quand il dit : “J’annoncerai ton nom à mes frères ; au milieu de l’assemblée je chanterai tes louanges”.

Hébreux 2. 11, 12

Vous, vous êtes tous frères.

Matthieu 23. 8

Hymne à la joie

L’Hymne à la joie, poème de Friedrich von Schiller, est connu comme final de la 9e symphonie de Beethoven. Il est devenu l’hymne officiel de l’Union Européenne. Il célèbre l’idéal de l’unité et de la fraternité humaine, atteint dans la joie universelle : “Millions d’êtres, soyez tous embrassés d’une commune étreinte…” L’Hymne à la joie pourrait aussi s’intituler : L’Hymne à la fraternité. Qui ne souhaiterait, en effet, voir un jour tous les hommes s’appeler frères et se traiter comme tels ?

Malheureusement, la réalité est tout autre. Le monde est agité de luttes incessantes, et la fraternité disparaît derrière les égoïsmes de toutes sortes.

Cependant Jésus, le Fils de Dieu, est venu sur la terre afin de tirer de l’humanité une famille pour Dieu son Père. Il l’a fondée sur la base de sa mort et de sa résurrection. Par la foi en Jésus Christ, nous devenons enfants de Dieu (Jean 1. 12) et Jésus peut nous appeler ses frères (Jean 20. 17). La fraternité peut déjà se vivre en réalisant concrètement ce qu’est la famille de Dieu, avec les croyants qui nous entourent. Justice, paix et joie dans l’Esprit Saint caractérisent le royaume de Dieu, notre Père (Romains 14. 17). Vivre déjà ce royaume, même marqué de notre faiblesse, n’est-ce pas une hymne à la grâce de notre Seigneur Jésus Christ ?

N’oublions pas aussi que notre prochain est notre frère, ou un membre de notre famille, et qu’à ce titre, notre amour lui est dû.(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.

Qui ne souhaiterait, en effet, voir un jour tous les hommes s’appeler frères et se traiter comme tels ?

Postée le: 21.06.2021
Ville : LUBUMBASHI
Description

[Jésus] n’a pas honte de les appeler frères quand il dit : “J’annoncerai ton nom à mes frères ; au milieu de l’assemblée je chanterai tes louanges”.

Hébreux 2. 11, 12

Vous, vous êtes tous frères.

Matthieu 23. 8

Hymne à la joie

L’Hymne à la joie, poème de Friedrich von Schiller, est connu comme final de la 9e symphonie de Beethoven. Il est devenu l’hymne officiel de l’Union Européenne. Il célèbre l’idéal de l’unité et de la fraternité humaine, atteint dans la joie universelle : “Millions d’êtres, soyez tous embrassés d’une commune étreinte…” L’Hymne à la joie pourrait aussi s’intituler : L’Hymne à la fraternité. Qui ne souhaiterait, en effet, voir un jour tous les hommes s’appeler frères et se traiter comme tels ?

Malheureusement, la réalité est tout autre. Le monde est agité de luttes incessantes, et la fraternité disparaît derrière les égoïsmes de toutes sortes.

Cependant Jésus, le Fils de Dieu, est venu sur la terre afin de tirer de l’humanité une famille pour Dieu son Père. Il l’a fondée sur la base de sa mort et de sa résurrection. Par la foi en Jésus Christ, nous devenons enfants de Dieu (Jean 1. 12) et Jésus peut nous appeler ses frères (Jean 20. 17). La fraternité peut déjà se vivre en réalisant concrètement ce qu’est la famille de Dieu, avec les croyants qui nous entourent. Justice, paix et joie dans l’Esprit Saint caractérisent le royaume de Dieu, notre Père (Romains 14. 17). Vivre déjà ce royaume, même marqué de notre faiblesse, n’est-ce pas une hymne à la grâce de notre Seigneur Jésus Christ ?

N’oublions pas aussi que notre prochain est notre frère, ou un membre de notre famille, et qu’à ce titre, notre amour lui est dû.(La Bonne semence)
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Encore un échec
left
Annonce Précédente : Vent et vagues