mediacongo.net - Petites annonces - La folie de nos politiciens

La folie de nos politiciens

Nous avons appris dans le cours de droit constitutionnel qu’il existe trois régimes politiques à savoir : autoritaire, totalitaire et démocratie libérale. Ci-dessous, leurs caractéristiques respectives :
Régime totalitaire
À partir des travaux d'Hannah Arendt, Carl Joachim Friedrich et Raymond Aron nous pouvons résumer les principales caractéristiques de ce type de régimes :
• L’existence d'une idéologie infaillible et totalisante
• La vie politique, sociale et économique est régentée au niveau privé et public
• L’existence d'un parti unique (parti-État) qui a le monopole des moyens internes de communication de masse
• Une répression violente de l'opposition via une police secrète, le but étant d'incarner la terreur
Les régimes fascistes, nazis et soviétique peuvent être considérés comme des exemples de régimes politiques totalitaires1, même si Arendt considère l'Italie fasciste de Mussolini comme un "totalitarisme non abouti".
Régime autoritaire
Dans les années 1960, certains régimes sont apparus, notamment au Chili (dictature du Chili) et en Espagne (régime franquiste), qu'il n'était pas possible de classifier comme régime totalitaire. Mais il ne s'agissait pas non plus de démocraties libérales. La science politique moderne a donc établi une catégorie intermédiaire, par défaut.
Les différences avec les régimes totalitaires sont les suivantes :
• Absence d'idéologie totalisante et infaillible
• Tolérance vis-à-vis de pouvoirs externes au parti unique sur lesquels ce dernier s'appuie : l'Église, l'armée, le patronat, la bureaucratie...
• Indépendance de certains pans de la vie sociale et économique, non contrôlée complètement par le pouvoir
• Caractère moins systématique de l'extermination violente des opposants.
Les différences avec les démocraties libérales sont les suivantes :
• Absence d'élection réelle (c'est une façade démocratique)
• Refus de l'alternance au pouvoir
• Absence de pluralisme politique
• Limitation des libertés publiques
• Non-respect de l'État de droit.
Démocraties libérales
Les principales caractéristiques de ce type de régime sont :
• Compétitions électorales : les élections sont régulières, se font au suffrage universel et le pluralisme politique est reconnu
• État de droit : les libertés fondamentales sont garanties, il y a une constitution définissant les pouvoirs des différentes branches de l'État, il y a également une séparation entre la sphère publique et la sphère privée
• Division en trois pouvoirs séparés : le législatif, l'exécutif et le judiciaire sont séparés et se contrôlent mutuellement
• Gouvernement de la majorité : la majorité est au pouvoir, la protection de l'opposition (minorité) est assurée, l'alternance est possible
• Séparation entre l'Église et l'État : neutralité confessionnelle de l'État, égalité de traitement entre les différents régimes religieux, pas de prise en charge totale par l'État des frais et activités des confessions religieuses.
Il s'agit d'un idéal-type et il est possible de trouver certaines exceptions comme en Grande-Bretagne où le Chef de l'État (actuellement la Reine) incarne aussi le chef de l'Église anglicane, ou bien comme en Belgique où l'enseignement catholique est financé par l'État Belge.
La question à nos députés : pourquoi ne pas couler sous forme des textes des lois que tous les partis politiques se regroupent, selon leurs tendances, à ces trois régimes ?
Les députés auront ainsi débraillé le chemin pour les générations futures à partir de trois grands partis politiques qui sortiront de ces régimes politiques.
Malheureusement pour nous, la folie continue à caractériser nos « politiciens » immatures au point d’avoir près de 1000 partis politiques !
Quelle honte pour la nation.
Chers députés, voilà une matière à réflexion si vous aimez vraiment ce pays.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

La folie de nos politiciens

Postée le: 19.10.2021
Ville : AUTRE VILLE
Description

Nous avons appris dans le cours de droit constitutionnel qu’il existe trois régimes politiques à savoir : autoritaire, totalitaire et démocratie libérale. Ci-dessous, leurs caractéristiques respectives :
Régime totalitaire
À partir des travaux d'Hannah Arendt, Carl Joachim Friedrich et Raymond Aron nous pouvons résumer les principales caractéristiques de ce type de régimes :
• L’existence d'une idéologie infaillible et totalisante
• La vie politique, sociale et économique est régentée au niveau privé et public
• L’existence d'un parti unique (parti-État) qui a le monopole des moyens internes de communication de masse
• Une répression violente de l'opposition via une police secrète, le but étant d'incarner la terreur
Les régimes fascistes, nazis et soviétique peuvent être considérés comme des exemples de régimes politiques totalitaires1, même si Arendt considère l'Italie fasciste de Mussolini comme un "totalitarisme non abouti".
Régime autoritaire
Dans les années 1960, certains régimes sont apparus, notamment au Chili (dictature du Chili) et en Espagne (régime franquiste), qu'il n'était pas possible de classifier comme régime totalitaire. Mais il ne s'agissait pas non plus de démocraties libérales. La science politique moderne a donc établi une catégorie intermédiaire, par défaut.
Les différences avec les régimes totalitaires sont les suivantes :
• Absence d'idéologie totalisante et infaillible
• Tolérance vis-à-vis de pouvoirs externes au parti unique sur lesquels ce dernier s'appuie : l'Église, l'armée, le patronat, la bureaucratie...
• Indépendance de certains pans de la vie sociale et économique, non contrôlée complètement par le pouvoir
• Caractère moins systématique de l'extermination violente des opposants.
Les différences avec les démocraties libérales sont les suivantes :
• Absence d'élection réelle (c'est une façade démocratique)
• Refus de l'alternance au pouvoir
• Absence de pluralisme politique
• Limitation des libertés publiques
• Non-respect de l'État de droit.
Démocraties libérales
Les principales caractéristiques de ce type de régime sont :
• Compétitions électorales : les élections sont régulières, se font au suffrage universel et le pluralisme politique est reconnu
• État de droit : les libertés fondamentales sont garanties, il y a une constitution définissant les pouvoirs des différentes branches de l'État, il y a également une séparation entre la sphère publique et la sphère privée
• Division en trois pouvoirs séparés : le législatif, l'exécutif et le judiciaire sont séparés et se contrôlent mutuellement
• Gouvernement de la majorité : la majorité est au pouvoir, la protection de l'opposition (minorité) est assurée, l'alternance est possible
• Séparation entre l'Église et l'État : neutralité confessionnelle de l'État, égalité de traitement entre les différents régimes religieux, pas de prise en charge totale par l'État des frais et activités des confessions religieuses.
Il s'agit d'un idéal-type et il est possible de trouver certaines exceptions comme en Grande-Bretagne où le Chef de l'État (actuellement la Reine) incarne aussi le chef de l'Église anglicane, ou bien comme en Belgique où l'enseignement catholique est financé par l'État Belge.
La question à nos députés : pourquoi ne pas couler sous forme des textes des lois que tous les partis politiques se regroupent, selon leurs tendances, à ces trois régimes ?
Les députés auront ainsi débraillé le chemin pour les générations futures à partir de trois grands partis politiques qui sortiront de ces régimes politiques.
Malheureusement pour nous, la folie continue à caractériser nos « politiciens » immatures au point d’avoir près de 1000 partis politiques !
Quelle honte pour la nation.
Chers députés, voilà une matière à réflexion si vous aimez vraiment ce pays.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : LA TRAITRISE DE L’EGLISE CATHOLIQUE CONTRE LE PEUPLE NE DATE PAS D’AUJOURD’HUI
left
Annonce Précédente : Des hauts et des bas