Julien a été élevé par un père sévère, ne s’intéressant guère à lui, et il se souvient surtout de ses punitions...

Jésus lui dit :… Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu.

Jean 20. 17

Vous n’avez pas reçu un esprit de servitude pour être de nouveau dans la crainte, mais vous avez reçu l’Esprit d’adoption, par lequel nous crions :
Abba, Père !

Romains 8. 15

Quel père ?

Julien a été élevé par un père sévère, ne s’intéressant guère à lui, et il se souvient surtout de ses punitions.

Devenu chrétien, Julien est désormais un enfant de Dieu. Mais, à cause de ce qu’il a subi pendant son enfance, il a de la peine à se défaire de l’idée qu’un père est là uniquement pour punir. Et cela l’empêche d’apprécier sa relation d’enfant avec Dieu. Il l’associe toujours à de la crainte. Chaque fois qu’une difficulté survient, une panne, une maladie, etc., il l’interprète comme étant une punition divine. Un ami chrétien lui explique :

“Jésus nous associe à lui dans sa relation avec son Père, devenu notre Père. La relation de Jésus avec son Père était caractérisée par la confiance, l’amour, et l’obéissance qui en découle. Il nous fait partager cette douce relation. Nous avons le droit de dire : “Abba, Père” : ces mots traduisent la confiance et l’intimité d’un petit enfant avec son père, comme “papa” dans notre langage actuel.

C’est à de jeunes convertis que l’apôtre Jean écrit : “Petits enfants,… vous connaissez le Père” (1 Jean 2. 13). La relation d’un petit enfant avec son père devrait être sans hypocrisie, faite de douceur, et non de violence physique ou verbale !

La Bible nous explique que le Père nous “discipline” pour notre profit (Hébreux 12. 5-11), c’est-à-dire qu’il nous éduque. La discipline est bien autre chose que des punitions continuelles. Dieu nous forme pour que nous vivions d’une manière qui lui plaise. Parlons-lui avec respect, mais ce respect n’exclut pas la douce intimité que nous avons avec un père.”

(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
RETOUR À LA LISTE

Petites annonces : Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Avis aux utilisateurs
Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
Publiée le 28.09.2022 LUBUMBASHI - Lubumbashi 307 vues

Julien a été élevé par un père sévère, ne s’intéressant guère à lui, et il se souvient surtout de ses punitions...

Ajouter aux favoris
Description
Jésus lui dit :… Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu.

Jean 20. 17

Vous n’avez pas reçu un esprit de servitude pour être de nouveau dans la crainte, mais vous avez reçu l’Esprit d’adoption, par lequel nous crions :
Abba, Père !

Romains 8. 15

Quel père ?

Julien a été élevé par un père sévère, ne s’intéressant guère à lui, et il se souvient surtout de ses punitions.

Devenu chrétien, Julien est désormais un enfant de Dieu. Mais, à cause de ce qu’il a subi pendant son enfance, il a de la peine à se défaire de l’idée qu’un père est là uniquement pour punir. Et cela l’empêche d’apprécier sa relation d’enfant avec Dieu. Il l’associe toujours à de la crainte. Chaque fois qu’une difficulté survient, une panne, une maladie, etc., il l’interprète comme étant une punition divine. Un ami chrétien lui explique :

“Jésus nous associe à lui dans sa relation avec son Père, devenu notre Père. La relation de Jésus avec son Père était caractérisée par la confiance, l’amour, et l’obéissance qui en découle. Il nous fait partager cette douce relation. Nous avons le droit de dire : “Abba, Père” : ces mots traduisent la confiance et l’intimité d’un petit enfant avec son père, comme “papa” dans notre langage actuel.

C’est à de jeunes convertis que l’apôtre Jean écrit : “Petits enfants,… vous connaissez le Père” (1 Jean 2. 13). La relation d’un petit enfant avec son père devrait être sans hypocrisie, faite de douceur, et non de violence physique ou verbale !

La Bible nous explique que le Père nous “discipline” pour notre profit (Hébreux 12. 5-11), c’est-à-dire qu’il nous éduque. La discipline est bien autre chose que des punitions continuelles. Dieu nous forme pour que nous vivions d’une manière qui lui plaise. Parlons-lui avec respect, mais ce respect n’exclut pas la douce intimité que nous avons avec un père.”

(La Bonne semence)


CONTACTER L'ANNONCEUR
Avis aux utilisateurs
Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.

Signaler un abus
right
Annonce suivante Israël
left
Annonce précédente LA SOLUTION AUX AVANTAGES SCANDALEUX DES ANCIENS

Détails sur l'annonceur

Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message

Dernières annonces vues

Best of

Ces annonces peuvent vous intéresser

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance