Depuis qu’elle avait été délivrée de sept démons, Marie de Magdala était très attachée à Jésus (Luc 8. 2). Lorsqu’il est crucifié, elle est l’une des rares personnes amies présente

[Marie] voit Jésus… Jésus lui dit : Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Elle, pensant que c’était le jardinier, lui dit : Seigneur, si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et moi je l’enlèverai. Jésus lui dit : Marie ! Elle, se retournant, lui dit… : Maître !
Jean 20. 14-16
Rencontre avec le “jardinier”
Depuis qu’elle avait été délivrée de sept démons, Marie de Magdala était très attachée à Jésus (Luc 8. 2). Lorsqu’il est crucifié, elle est l’une des rares personnes amies présentes près de la croix (Jean 19. 25). Au matin de Pâques, elle est la première à découvrir le tombeau vide. Pensant que le corps de Jésus a été déplacé, elle pleure.

Nous arrive-t-il d’être déjà en larmes le matin ? Mais Jésus nous voit et nous connaît. Il s’approche et interpelle Marie : “Pourquoi pleures-tu, qui cherches-tu ?” Parfois nous pleurons parce que nous ne “cherchons” pas la bonne personne. Marie cherchait un Jésus mort, alors qu’il voulait se révéler à elle vivant. Elle le prend pour le jardinier et espère qu’il est au courant de la disparition du corps.

La Bible nous parle souvent d’un jardin : à la création, Dieu avait planté un jardin en Éden pour y placer l’homme (Genèse 2. 8). Des motifs floraux évoquant un jardin luxuriant (lis, grenades et coloquintes) décoraient le temple de Dieu (1 Rois 7. 16-24). Jésus se rendait souvent dans le jardin de Gethsémané pour prier. Sur la croix, il donne rendez-vous au brigand repenti dans le paradis (“jardin”), et c’est dans un jardin qu’il a été enseveli.

Celui que Marie croyait être le jardinier l’appelle par son nom. Jésus connaît mon nom ! Je ne suis pas un numéro, il s’intéresse à moi ! Marie le reconnaît et l’honore comme son Maître. Il lui révèle alors notre nouvelle relation avec son Père, devenu notre Père.

Avons-nous reconnu personnellement Jésus Christ comme le Ressuscité, comme notre Sauveur ?

(Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
RETOUR À LA LISTE

Petites annonces : Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Avis aux utilisateurs
Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
Référence : AN1 230 945 Publiée le 01.04.2024 LUBUMBASHI - Lubumbashi 400 vues

Depuis qu’elle avait été délivrée de sept démons, Marie de Magdala était très attachée à Jésus (Luc 8. 2). Lorsqu’il est crucifié, elle est l’une des rares personnes amies présente

Ajouter aux favoris
Description
[Marie] voit Jésus… Jésus lui dit : Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Elle, pensant que c’était le jardinier, lui dit : Seigneur, si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et moi je l’enlèverai. Jésus lui dit : Marie ! Elle, se retournant, lui dit… : Maître !
Jean 20. 14-16
Rencontre avec le “jardinier”
Depuis qu’elle avait été délivrée de sept démons, Marie de Magdala était très attachée à Jésus (Luc 8. 2). Lorsqu’il est crucifié, elle est l’une des rares personnes amies présentes près de la croix (Jean 19. 25). Au matin de Pâques, elle est la première à découvrir le tombeau vide. Pensant que le corps de Jésus a été déplacé, elle pleure.

Nous arrive-t-il d’être déjà en larmes le matin ? Mais Jésus nous voit et nous connaît. Il s’approche et interpelle Marie : “Pourquoi pleures-tu, qui cherches-tu ?” Parfois nous pleurons parce que nous ne “cherchons” pas la bonne personne. Marie cherchait un Jésus mort, alors qu’il voulait se révéler à elle vivant. Elle le prend pour le jardinier et espère qu’il est au courant de la disparition du corps.

La Bible nous parle souvent d’un jardin : à la création, Dieu avait planté un jardin en Éden pour y placer l’homme (Genèse 2. 8). Des motifs floraux évoquant un jardin luxuriant (lis, grenades et coloquintes) décoraient le temple de Dieu (1 Rois 7. 16-24). Jésus se rendait souvent dans le jardin de Gethsémané pour prier. Sur la croix, il donne rendez-vous au brigand repenti dans le paradis (“jardin”), et c’est dans un jardin qu’il a été enseveli.

Celui que Marie croyait être le jardinier l’appelle par son nom. Jésus connaît mon nom ! Je ne suis pas un numéro, il s’intéresse à moi ! Marie le reconnaît et l’honore comme son Maître. Il lui révèle alors notre nouvelle relation avec son Père, devenu notre Père.

Avons-nous reconnu personnellement Jésus Christ comme le Ressuscité, comme notre Sauveur ?

(Bonne semence)


Intéressé(e)?
Contactez l'annonceur !
Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message


Signaler un abus

Détails sur l'annonceur

Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message

Dernières annonces vues

Best of


Ces annonces peuvent vous intéresser

Ils nous font confiance