À la fin du mois de mars 1922, elle demande au Seigneur de lui accorder encore dix jours de vie. Dix jours plus tard, le 5 avril, elle termine sa tâche et s’endort dans la paix...

(L’apôtre Paul a dit :) Je ne fais aucun cas de ma vie, ni ne la tiens pour précieuse à moi-même, pourvu que j’achève ma course et le service que j’ai reçu du Seigneur Jésus pour rendre témoignage à l’évangile de la grâce de Dieu.

Actes 20. 24

Dix jours de vie pour la Bible

Pandita Ramabai est née en Inde en 1858. Son père, prêtre brahmane, est mort dans le dénuement le plus total. Avant de mourir, il fait promettre à sa fille de ne jamais quitter le chemin de la religion hindoue. Mais, arrivée à Calcutta, la jeune Pandita a de sérieux doutes sur l’efficacité des idoles et c’est alors qu’elle entend parler de Jésus.

Finalement, lors d’un voyage outremer pour ses études, elle se convertit au Christ. De retour en Inde, elle souhaite établir des foyers pour les “filles veuves”. Souvent, en effet, des hommes épousaient des filles très jeunes. La mort de leur mari les laissait très pauvres. Elle ouvre alors une mission du nom de Mukti, ce qui signifie “salut, délivrance”. En peu de temps, des centaines de “filles veuves” et d’orphelins y trouvent refuge, nourriture, travail, et le salut en Jésus Christ. Puis des écoles sont construites et des églises établies. Pandita encourage chaque jeune fille à prier pour le salut de dix autres jeunes de son entourage.

Étant donné l’importance de la Parole de Dieu dans la vie de Pandita, elle se met à la traduire dans une langue indienne dans laquelle la Bible n’existait pas encore. Après avoir travaillé à cette traduction pendant de longues années, elle tombe gravement malade. Elle supplie le Seigneur de lui permettre d’achever cette œuvre qu’il lui a mise à cœur. À la fin du mois de mars 1922, elle demande au Seigneur de lui accorder encore dix jours de vie. Dix jours plus tard, le 5 avril 1922, elle termine sa tâche et s’endort dans la paix de son Seigneur.

(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
RETOUR À LA LISTE

Petites annonces : Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Avis aux utilisateurs
Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
Référence : AN1 231 802 Publiée le 05.04.2024 LUBUMBASHI - Lubumbashi 1595 vues

À la fin du mois de mars 1922, elle demande au Seigneur de lui accorder encore dix jours de vie. Dix jours plus tard, le 5 avril, elle termine sa tâche et s’endort dans la paix...

Ajouter aux favoris
Description
(L’apôtre Paul a dit :) Je ne fais aucun cas de ma vie, ni ne la tiens pour précieuse à moi-même, pourvu que j’achève ma course et le service que j’ai reçu du Seigneur Jésus pour rendre témoignage à l’évangile de la grâce de Dieu.

Actes 20. 24

Dix jours de vie pour la Bible

Pandita Ramabai est née en Inde en 1858. Son père, prêtre brahmane, est mort dans le dénuement le plus total. Avant de mourir, il fait promettre à sa fille de ne jamais quitter le chemin de la religion hindoue. Mais, arrivée à Calcutta, la jeune Pandita a de sérieux doutes sur l’efficacité des idoles et c’est alors qu’elle entend parler de Jésus.

Finalement, lors d’un voyage outremer pour ses études, elle se convertit au Christ. De retour en Inde, elle souhaite établir des foyers pour les “filles veuves”. Souvent, en effet, des hommes épousaient des filles très jeunes. La mort de leur mari les laissait très pauvres. Elle ouvre alors une mission du nom de Mukti, ce qui signifie “salut, délivrance”. En peu de temps, des centaines de “filles veuves” et d’orphelins y trouvent refuge, nourriture, travail, et le salut en Jésus Christ. Puis des écoles sont construites et des églises établies. Pandita encourage chaque jeune fille à prier pour le salut de dix autres jeunes de son entourage.

Étant donné l’importance de la Parole de Dieu dans la vie de Pandita, elle se met à la traduire dans une langue indienne dans laquelle la Bible n’existait pas encore. Après avoir travaillé à cette traduction pendant de longues années, elle tombe gravement malade. Elle supplie le Seigneur de lui permettre d’achever cette œuvre qu’il lui a mise à cœur. À la fin du mois de mars 1922, elle demande au Seigneur de lui accorder encore dix jours de vie. Dix jours plus tard, le 5 avril 1922, elle termine sa tâche et s’endort dans la paix de son Seigneur.

(La Bonne semence)


Intéressé(e)?
Contactez l'annonceur !
Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message


Signaler un abus

Détails sur l'annonceur

Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message

Dernières annonces vues

Best of


Ces annonces peuvent vous intéresser

Ils nous font confiance