Dès qu’Adam et Ève, nos premiers parents, ont péché, Dieu a dû les chasser du jardin d’Éden. Un ange en a gardé l’accès, sa présence signifiait : “Défense d’entrer” !

Ayant… une pleine liberté pour entrer dans les lieux saints par le sang de Jésus,… approchons-nous avec un cœur vrai, en pleine assurance de foi.

Hébreux 10. 19-22

Défense d’entrer

– Dès qu’Adam et Ève, nos premiers parents, ont péché, Dieu a dû les chasser du jardin d’Éden. Un ange en a gardé l’accès, sa présence signifiait : “Défense d’entrer” !

– Quand Moïse a conduit les Hébreux hors d’Égypte, Dieu les a accompagnés. Il habitait à l’intérieur d’une tente, dans une partie appelée le “lieu très saint”. Seul le grand sacrificateur Aaron pouvait y pénétrer, une fois par an. Pour les autres, c’était encore : “Défense d’entrer” !

– Quand Dieu a fait monter Moïse sur le mont Sinaï, en vue de lui donner sa Loi pour son peuple, il a ordonné qu’on mette des barrières en bas pour que personne n’approche, sous peine de mort. C’était : “Défense d’approcher” !

– Dans le temple construit par Salomon, et reconstruit par Hérode du temps de Jésus, le “lieu très saint” était fermé par un voile de 5 m de hauteur. Là encore, sauf pour le grand sacrificateur une fois par an, pour les autres, c’était toujours : “Défense d’entrer” !

Le péché constitue un obstacle absolu entre le Dieu saint et l’homme pécheur… Voilà pourquoi l’homme ne pouvait pas accéder à Dieu.

Mais quand Jésus est mort, le voile qui barrait l’accès du lieu très saint s’est déchiré en deux, depuis le haut jusqu’en bas (Marc 15. 38). Ce n’est donc pas un homme qui l’a déchiré, c’est Dieu lui-même. Ce voile déchiré évoque le sacrifice de Christ, ses souffrances et sa mort. C’est à ce prix que l’accès à Dieu est ouvert désormais à l’homme pécheur, par le sang de Jésus !

Le croyant peut s’approcher de Dieu en paix et avec confiance, “en pleine assurance de foi” (verset cité).

(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
RETOUR À LA LISTE

Petites annonces : Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Avis aux utilisateurs
Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
Référence : AN1 234 330 Publiée le 15.04.2024 LUBUMBASHI - Lubumbashi 450 vues

Dès qu’Adam et Ève, nos premiers parents, ont péché, Dieu a dû les chasser du jardin d’Éden. Un ange en a gardé l’accès, sa présence signifiait : “Défense d’entrer” !

Ajouter aux favoris
Description
Ayant… une pleine liberté pour entrer dans les lieux saints par le sang de Jésus,… approchons-nous avec un cœur vrai, en pleine assurance de foi.

Hébreux 10. 19-22

Défense d’entrer

– Dès qu’Adam et Ève, nos premiers parents, ont péché, Dieu a dû les chasser du jardin d’Éden. Un ange en a gardé l’accès, sa présence signifiait : “Défense d’entrer” !

– Quand Moïse a conduit les Hébreux hors d’Égypte, Dieu les a accompagnés. Il habitait à l’intérieur d’une tente, dans une partie appelée le “lieu très saint”. Seul le grand sacrificateur Aaron pouvait y pénétrer, une fois par an. Pour les autres, c’était encore : “Défense d’entrer” !

– Quand Dieu a fait monter Moïse sur le mont Sinaï, en vue de lui donner sa Loi pour son peuple, il a ordonné qu’on mette des barrières en bas pour que personne n’approche, sous peine de mort. C’était : “Défense d’approcher” !

– Dans le temple construit par Salomon, et reconstruit par Hérode du temps de Jésus, le “lieu très saint” était fermé par un voile de 5 m de hauteur. Là encore, sauf pour le grand sacrificateur une fois par an, pour les autres, c’était toujours : “Défense d’entrer” !

Le péché constitue un obstacle absolu entre le Dieu saint et l’homme pécheur… Voilà pourquoi l’homme ne pouvait pas accéder à Dieu.

Mais quand Jésus est mort, le voile qui barrait l’accès du lieu très saint s’est déchiré en deux, depuis le haut jusqu’en bas (Marc 15. 38). Ce n’est donc pas un homme qui l’a déchiré, c’est Dieu lui-même. Ce voile déchiré évoque le sacrifice de Christ, ses souffrances et sa mort. C’est à ce prix que l’accès à Dieu est ouvert désormais à l’homme pécheur, par le sang de Jésus !

Le croyant peut s’approcher de Dieu en paix et avec confiance, “en pleine assurance de foi” (verset cité).

(La Bonne semence)


Intéressé(e)?
Contactez l'annonceur !
Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message


Signaler un abus

Détails sur l'annonceur

Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message

Dernières annonces vues

Best of

Ces annonces peuvent vous intéresser

Ils nous font confiance