L’Église, le corps de Christ, a une origine divine. Par nous-mêmes, nous ne pouvons rien faire pour devenir membres de ce corps. C’est le Saint Esprit qui l’a formé. Il le maintien

Dans le Christ Jésus, vous qui étiez autrefois loin, vous avez été approchés par le sang du Christ. Car c’est lui qui est notre paix : des deux [Israël et les nations] il en a fait un et a détruit le mur qui les séparait… afin de créer les deux en lui-même pour être un seul homme nouveau, en faisant la paix, et de les réconcilier avec Dieu tous les deux en un seul corps par la croix.

Éphésiens 2. 13-16

Jésus ne nous demande pas d’adhérer à une église

L’Église, le corps de Christ, a une origine divine. Par nous-mêmes, nous ne pouvons rien faire pour devenir membres de ce corps. C’est le Saint Esprit qui l’a formé. Il le maintient parfaitement uni à Christ, le Chef ressuscité qui est dans le ciel. Jésus nous a sauvés ; il ne nous demande pas d’adhérer à une église, mais de réaliser que Lui nous a ajoutés à la sienne (voir Actes 2. 47b) ; et il nous rassemble simplement autour de lui (voir Matthieu 18. 20), comme membres de son corps, de cette Église unique (voir Éphésiens 4. 4).

Nous sommes un avec Christ, Dieu soit béni ! Ni les efforts de l’homme, ni ses bonnes intentions, ni les attaques de Satan, ne peuvent changer, améliorer, annuler, modifier ou détruire ce fait glorieux. Il est lui la tête, nous sommes son corps. Depuis la Pentecôte, il en est ainsi pour tout croyant racheté par le sang de Christ. L’origine, la culture, la langue, la nationalité, les doctrines, l’éducation, ou quoi que ce soit d’autre, n’y changent rien.

Dans sa grâce souveraine, Dieu a appelé tous ceux qui font partie de cette Église. Il ne nous a pas choisis parce que nous étions justes ou parce que nous avions fait quelque chose de bien. Non, mais tout simplement parce qu’il nous a aimés, tels que nous étions. Placés devant un tel amour, nous sommes émerveillés et nous pouvons nous demander : Pourquoi ? – Dieu répond qu’il voulait avoir un peuple pour montrer toutes les richesses de sa grâce et de sa gloire, dès maintenant et pour l’éternité (voir Éphésiens 1. 4-6).

Acceptons par la foi ce plan divin. Nous serons ainsi délivrés de toute pensée humaine dont le seul but est souvent de donner de l’importance à la créature et de dérober à Christ ce qui lui est dû. Tout ce que les hommes ajoutent, le fruit de leurs imaginations, tous leurs efforts pour améliorer l’Église, le corps de Christ, ne fera que gâcher son caractère céleste. Elle n’est laissée sur la terre que pour refléter les gloires morales de Christ, la Tête ; et pas pour mettre en avant les particularités de ses membres. Quand les hommes introduisent leurs pensées dans le domaine où seul le nouvel homme en Christ doit être vu, un grand désordre apparaît souvent dans la chrétienté.

d’après J. Redekop

(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
RETOUR À LA LISTE

Petites annonces : Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Avis aux utilisateurs
Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
Référence : AN1 240 376 Publiée le 07.05.2024 LUBUMBASHI - Lubumbashi 368 vues

L’Église, le corps de Christ, a une origine divine. Par nous-mêmes, nous ne pouvons rien faire pour devenir membres de ce corps. C’est le Saint Esprit qui l’a formé. Il le maintien

Ajouter aux favoris
Description
Dans le Christ Jésus, vous qui étiez autrefois loin, vous avez été approchés par le sang du Christ. Car c’est lui qui est notre paix : des deux [Israël et les nations] il en a fait un et a détruit le mur qui les séparait… afin de créer les deux en lui-même pour être un seul homme nouveau, en faisant la paix, et de les réconcilier avec Dieu tous les deux en un seul corps par la croix.

Éphésiens 2. 13-16

Jésus ne nous demande pas d’adhérer à une église

L’Église, le corps de Christ, a une origine divine. Par nous-mêmes, nous ne pouvons rien faire pour devenir membres de ce corps. C’est le Saint Esprit qui l’a formé. Il le maintient parfaitement uni à Christ, le Chef ressuscité qui est dans le ciel. Jésus nous a sauvés ; il ne nous demande pas d’adhérer à une église, mais de réaliser que Lui nous a ajoutés à la sienne (voir Actes 2. 47b) ; et il nous rassemble simplement autour de lui (voir Matthieu 18. 20), comme membres de son corps, de cette Église unique (voir Éphésiens 4. 4).

Nous sommes un avec Christ, Dieu soit béni ! Ni les efforts de l’homme, ni ses bonnes intentions, ni les attaques de Satan, ne peuvent changer, améliorer, annuler, modifier ou détruire ce fait glorieux. Il est lui la tête, nous sommes son corps. Depuis la Pentecôte, il en est ainsi pour tout croyant racheté par le sang de Christ. L’origine, la culture, la langue, la nationalité, les doctrines, l’éducation, ou quoi que ce soit d’autre, n’y changent rien.

Dans sa grâce souveraine, Dieu a appelé tous ceux qui font partie de cette Église. Il ne nous a pas choisis parce que nous étions justes ou parce que nous avions fait quelque chose de bien. Non, mais tout simplement parce qu’il nous a aimés, tels que nous étions. Placés devant un tel amour, nous sommes émerveillés et nous pouvons nous demander : Pourquoi ? – Dieu répond qu’il voulait avoir un peuple pour montrer toutes les richesses de sa grâce et de sa gloire, dès maintenant et pour l’éternité (voir Éphésiens 1. 4-6).

Acceptons par la foi ce plan divin. Nous serons ainsi délivrés de toute pensée humaine dont le seul but est souvent de donner de l’importance à la créature et de dérober à Christ ce qui lui est dû. Tout ce que les hommes ajoutent, le fruit de leurs imaginations, tous leurs efforts pour améliorer l’Église, le corps de Christ, ne fera que gâcher son caractère céleste. Elle n’est laissée sur la terre que pour refléter les gloires morales de Christ, la Tête ; et pas pour mettre en avant les particularités de ses membres. Quand les hommes introduisent leurs pensées dans le domaine où seul le nouvel homme en Christ doit être vu, un grand désordre apparaît souvent dans la chrétienté.

d’après J. Redekop

(La Bonne semence)


Intéressé(e)?
Contactez l'annonceur !
Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message


Signaler un abus

Détails sur l'annonceur

Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message

Dernières annonces vues

Best of

Ces annonces peuvent vous intéresser

Ils nous font confiance