mediacongo.net - Petites annonces - LES PSEUDO JUIFS RWANDAIS SE SPECIALISENT AUX TORTURES ET TUERIES

LES PSEUDO JUIFS RWANDAIS SE SPECIALISENT AUX TORTURES ET TUERIES

LES PSEUDO JUIFS RWANDAIS SE SPECIALISENT AUX TORTURES ET TUERIES
Au Rwanda où les tutsi au pouvoir se font descendants d’Aron ou les LEMBA prétendants Juifs de l’Afrique, sa législation ne est pas conforme aux standards internationaux, en plus d’ une absence de volonté du Gouvernement du président-Roi en vie au Rwanda d'enrayer les phénomènes des massacres, contre génocides, tueries, tortues et pillages des minerais stratégiques de la RDC. C'est ce qui ressort des conclusions de ce comité, empêché de travailler lors de sa visite au Rwanda en octobre 2017.
Selon le comité de l'ONU au Droit de l’Homme dans sa version anglaise, que le Rwanda devrait d'abord revoir sa politique pénale envers la torture et punie aujourd'hui uniquement de six mois à deux ans de prison. Tout tortionnaire peut même échapper à toute condamnation grâce à différents types d'amnisties, y compris le pardon présidentiel.
Plus encore que les lois, trop permissives, c'est la pratique qui semble inquiéter le comité. Il rappelle à Paul KAGAME et son gouvernement de pillages d’entreprendre des mesures nécessaires pour éviter la torture et autres iniquités sociales Il faudra que tout détenu puisse pouvoir bénéficier d'un examen médical par un médecin indépendant, être amené devant la justice dans les 48h ou encore avoir accès à un avocat indépendant.
Le Rwanda est également appelé là mettre un terme aux détentions et poursuites d'opposants, journalistes ou d'activistes comme mesures d'intimidation. Il note qu'en cinq ans, onze cas de torture ont fait l'objet d'un procès avec uniquement six personnes condamnées.
Ceci n’est qu’un rappel à l'ordre nécessaire à la suite des informations faisant toujours état de la pratique de la détention arbitraire dans des cachots militaires ou des lieux de détention informels, voire même de cas de torture publiquement rapportés.
Au moins vingt-neuf personnes entre 2010 et 2017, se sont plaintes au cours de leur procès d'avoir été torturées et les leurs tué à bout portant et les noms de leurs bourreaux sont fournis aux autorités sans réaction et même sans explication sur les enquêtes menées ou pas. Plus grave, les juges rwandais lemba-juifs d’Afrique auraient encore trop souvent refusé de prendre en compte les examens médicaux des accusés ou même leurs cicatrices.
Le comité s'inquiète aussi d'informations crédibles faisant état de trente-sept exécutions sommaires entre juillet 2016 et mars 2017 commandité selon lui par les pouvoir dictatorial et sanguinaire de KIGALI pourtant prétendu juif-africain mais va contre la loi de Moïse.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

LES PSEUDO JUIFS RWANDAIS SE SPECIALISENT AUX TORTURES ET TUERIES

Postée le: 11.12.2017
Ville : Brazzaville
Description

LES PSEUDO JUIFS RWANDAIS SE SPECIALISENT AUX TORTURES ET TUERIES
Au Rwanda où les tutsi au pouvoir se font descendants d’Aron ou les LEMBA prétendants Juifs de l’Afrique, sa législation ne est pas conforme aux standards internationaux, en plus d’ une absence de volonté du Gouvernement du président-Roi en vie au Rwanda d'enrayer les phénomènes des massacres, contre génocides, tueries, tortues et pillages des minerais stratégiques de la RDC. C'est ce qui ressort des conclusions de ce comité, empêché de travailler lors de sa visite au Rwanda en octobre 2017.
Selon le comité de l'ONU au Droit de l’Homme dans sa version anglaise, que le Rwanda devrait d'abord revoir sa politique pénale envers la torture et punie aujourd'hui uniquement de six mois à deux ans de prison. Tout tortionnaire peut même échapper à toute condamnation grâce à différents types d'amnisties, y compris le pardon présidentiel.
Plus encore que les lois, trop permissives, c'est la pratique qui semble inquiéter le comité. Il rappelle à Paul KAGAME et son gouvernement de pillages d’entreprendre des mesures nécessaires pour éviter la torture et autres iniquités sociales Il faudra que tout détenu puisse pouvoir bénéficier d'un examen médical par un médecin indépendant, être amené devant la justice dans les 48h ou encore avoir accès à un avocat indépendant.
Le Rwanda est également appelé là mettre un terme aux détentions et poursuites d'opposants, journalistes ou d'activistes comme mesures d'intimidation. Il note qu'en cinq ans, onze cas de torture ont fait l'objet d'un procès avec uniquement six personnes condamnées.
Ceci n’est qu’un rappel à l'ordre nécessaire à la suite des informations faisant toujours état de la pratique de la détention arbitraire dans des cachots militaires ou des lieux de détention informels, voire même de cas de torture publiquement rapportés.
Au moins vingt-neuf personnes entre 2010 et 2017, se sont plaintes au cours de leur procès d'avoir été torturées et les leurs tué à bout portant et les noms de leurs bourreaux sont fournis aux autorités sans réaction et même sans explication sur les enquêtes menées ou pas. Plus grave, les juges rwandais lemba-juifs d’Afrique auraient encore trop souvent refusé de prendre en compte les examens médicaux des accusés ou même leurs cicatrices.
Le comité s'inquiète aussi d'informations crédibles faisant état de trente-sept exécutions sommaires entre juillet 2016 et mars 2017 commandité selon lui par les pouvoir dictatorial et sanguinaire de KIGALI pourtant prétendu juif-africain mais va contre la loi de Moïse.
mediacongo
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Aujourd'hui (6)
left
Annonce Précédente : Espace de bureau a louer a Kinshasa