mediacongo.net - Petites annonces - POURQUOI UN(E) CHRETIEN(NE) DOIT DIRE NON A LE Sûkyô MAHIKARI?

POURQUOI UN(E) CHRETIEN(NE) DOIT DIRE NON A LE Sûkyô MAHIKARI?

POURQUOI UN(E) CHRETIEN(NE) DOIT DIRE NON A LE Sûkyô MAHIKARI?
PAR L’Evangéliste Prof Dr. Robert KIKIDI, Leader de l’Arev-Ministries
III.1. ORIGINE ET SIGNIFICATION DE LE Sûkyô MAHIKARI
Le Sûkyô Mahikari est un courant gnostique japonais[] (Shinshūkyō) et anti-christ.
Il s'agit d'une association fondée au Japon en 1959 par Kotama OKADA, ancien officier de la garde impériale de l'Empereur du Japon, tout dévoué à la suprématie de celui-ci.
Des révélations successives donnent à OKADA la mission et le pouvoir (transmissible) de purifier tout homme et l'univers en " transmettant la Lumière divine par la paume de la main - c'est l'Okyome ".
À la mort du fondateur, une scission oppose le successeur désigné, Sekigutchi dont la secte prospère au Japon, à la fille adoptive d'Okada, Keiju Okada. Déclarée par ses soins à Paris en 1973 sous le nouveau vocable de " Sukyo Mahikari ", Lumière de vérité, la secte active et discrète multiplie ses implantations en France, en Europe, en Afrique francophone.
Les initiations se font au Dojo ; en France, les deux premiers degrés ; au Japon, le troisième. Les promesses de guérisons attirent de nombreux adeptes... et leurs dons, que ce soit pour demander, pour réitérer la demande en cas d'échec, pour remercier en cas de succès ! Les ressources de la secte deviennent ainsi considérables et l'endoctrineme.
Le mouvement s’est ensuite scindé en au moins deux réseaux à la mort de son fondateur en 1974. La fille adoptive d’Okada, Keiju (ou Keishu), est alors entrée en lutte contre l’héritier désigné. Quelques années plus tard, les deux protagonistes fondèrent chacun leur propre mouvement, au terme d’un procès. En France et en Afrique francophone en Afrique francophone, c’est le réseau de Keiju qui est le plus implanté, baptisé Sukyo Mahikari.
La secte, qui préfère bien sûr le terme d’association occulte, est implantée à la Réunion depuis une quinzaine d’années. Le siège mondial est au Japon. L’antenne réunionnaise dépend pour sa part d’un siège parisien.



Chaque adepte doit porter un petit médaillon, Omitama, qui le relie au dieu Su, par l’intermédiaire d’un esprit divin. Ce pendentif, dont l’existence est niée par le responsable actuel de l’antenne réunionnaise, concentre toute l’attention des pratiquants qui doivent sans cesse veiller à sa pureté.
Son siège se trouve à Takayama dans la préfecture de Gifu. En Europe, elle est considérée comme une secte: elle est classée dans la catégorie des « grandes sectes » dans un rapport sur la situation financière, patrimoniale et fiscale des sectes de l'Assemblée nationale française, avec un actif net comptable de 60 millions de francs et des recettes d'un montant de 15 millions de francs en 1992. Elle est aussi présente en Afrique. Le Seigneur Jésus nous met en garde dans Math.24 :4-5 : « Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. »
Mahikari s’est répandu à partir de Tokyo dans tout le Japon. Le 1er février 1972, Sukyo Mahikari a été introduit en Europe à Paris sous le nom de Sho Dojo, et de là en Afrique et aux Antilles.
À la mort de Kôtama Okada, le 23 juin 1974, un conflit a opposé sa fille adoptive, Okada Keiju, qui se positionnait comme le nouveau guide spirituel, à un directeur senior de l'organisation, Sakae Sekiguchi. Celui-ci a lancé une action en justice pour soutenir sa revendication selon laquelle, il aurait été le véritable successeur de Kôtama Okada. Ce conflit a été à l'origine d'une scission. Le 23 juin 1978, Keishu Okada a annoncé qu’elle établissait officiellement Sûkyô Mahikari en tant qu’organisation religieuse et qu’elle en prenait la tête en tant que leader spirituel. En juillet 1982, la Haute Cour de Tokyo a recommandé qu’il y ait un accord amiable entre M. Sekiguchi et Keishu Okada. Ils ont alors convenu de ne pas interférer dans leurs activités réciproques[.] Le 3 novembre 2009, Kôô Okada, qui était le guide spirituel suppléant depuis le 5 octobre 2002, devint le troisième guide spirituel.

Symbole de forces de la terreur dans Sukyo Mahikari
Apôtre Paul nous avertit dans 2 Cor 11 :11-14 : « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.»
Sûkyô Mahikari organise des cours de trois jours dans ses centres (dojos) du monde entier pour les personnes qui souhaitent devenir membres, afin de pratiquer l’art de Mahikari. Ces cours sont ouverts à toute personne de plus de 10 ans (avec autorisation parentale pour les mineurs).Pendant les trois jours de cours, on étudie les principes universels qui gouvernent le monde divin, le monde des esprits divins, le monde astral et le monde physique. De plus, on apprend l’influence que le monde invisible exerce sur la vie dans le monde physique et vice versa.
En suivant ce cours, une personne peut devenir membre de Sûkyô Mahikari et recevoir un médaillon sacré (Omitama) qui permet de pratiquer l’art de Mahikari. Dans cette pratique spirituelle de l’art de Mahikari, la Lumière de dieu, c’est-à-dire du Diable est transmise par la paume de la main pour revitaliser l’esprit, le mental, le corps physique et on a la capacité de faire de voyage astral. Lorsque les membres pratiquent l’art de Mahikari et accumulent des expériences spirituelles, ils peuvent progresser vers les cours moyen et supérieur où sont approfondis les principes de l’univers, l’occultisme, la magie, le yoga, la divination, le monde invisible et le programme de dieu Su pour l’humanité.

Image d’omitama
Alors que ces pratiques sont interdites par la Bible dans Deutéronome 13 :1-5 : « S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige, et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé en disant: Allons après d'autres dieux, -des dieux que tu ne connais point, -et servons-les! tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c'est l'Éternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Éternel, votre Dieu, de tout votre cœur et de toute votre âme. Vous irez après l'Éternel, votre Dieu, et vous le craindrez; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui. Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l'Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d'Égypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l'Éternel, ton Dieu, t'a ordonné de marcher. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.».
Les centres locaux et nationaux de Sûkyô Mahikari (dojo) sont des lieux d’entraînement spirituel, d’initiation magique et occulte. C’est dans ces centres qu’ont lieu les cours de trois jours destinés aux futurs membres y compris de voyage astral.
Tout le monde peut visiter les centres locaux ou nationaux pour prier et participer aux cérémonies, recevoir la Lumièrequi est Lucifer , c’est -à-dire l’ange de lumière et en savoir plus sur les aspects spirituels et pratiques occultiste de l’art de Mahikari, ainsi que sur les enseignements anti-christ contrairement à la foi Chrétienne.
En règle générale, le visiteur reçoit des explications sur l’art de Mahikari et on insiste sur le fait que cet art n’a pas pour but de guérir, mais qu’en tant que pratique spirituelle, il a pour but de purifier et revivifier l’esprit, le psychisme et le corps. Alors que cela a été accompli par le Seigneur sur la croix en versant son sang pour l’humanité toute entière et surtout à ceux qui sont en Christ. Voir Hébreux 9 :11-14 : « Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, ne purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! »
En complément de la pratique de la Lumière de Vérité, Sûkyô Mahikari encourage les personnes à pratiquer trois vertus : la reconnaissance, l’humilité et l’acceptation de la volonté de Dieu. Les personnes sont incitées à prier et à cultiver une attitude plus positive, à faire de leur mieux pour promouvoir l’harmonie dans leurs familles et à aider les autres. Ceci leur permet de développer un sens de la compassion et de l’amour altruiste envers les autres.
La participation à ces pratiques de base a pour but de revitaliser son esprit, son mental et son corps physique, et d’avancer ainsi progressivement dans son élévation spirituelle et occulte.
III.2. LES RAISONS MAJEURES DONT UNE CHRETIENNE DOIT DIRE NON A MAHIKARI
La secte Mahikari a embrassé les excréments idéologiques de Satan tels que l’Athéisme et le Satanisme pour les hauts degrés ainsi que d’autres inventions dégradantes et anti-christ comme des voyages astraux, de la réincarnation ou métempsychose, des guerres, des crises économiques et politiques, des crimes contre l’humanité et d’autres pratiques perverses, de contre nature, etc.
1e RAISON : LE DANGER DU Sûkyô Mahikari EST D’ÊTRE ANTI – CHRIST.
Alors que le Seigneur Jésus est formelle et nous met en garde que plusieurs faux messies viendront. On peut voir cela dans Math.24 :4-5 : « Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. »
Il n’y a pas un rapport entre la lumière et les ténèbres, le temps de Dieu dont est le (la) Chrétien(ne) et temple de Satan dont est un(e) mahikariste. Le Seigneur Jésus nous dit dans Mat.6 :24 : « Nul ne peut servir deux maîtres ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. »
En 1973, à l'heure où le révérend coréen Sung Muyng Moon choisissait de s'installer aux États-Unis comme messie du monde et entrait dans dix années mitigées de réussite et de scandales, un autre «messie», Kotama Okada, d'origine japonaise, choissisait lui l'Europe pour développer un autre culte, le culte du «dieu Su», révéré par un mouvement appelé «Sekai Mahikari Bunmei Kyodan», le «Mouvement de la nouvelle civilisation par la lumière de vérité». Okada mort en 1974, c'est sa fille Keiju qui lui succède et confère à la secte une envergure mondiale. Il y aura vingt ans, en septembre, que le mouvement s'est implanté en Europe et en Afrique au départ de son deuxième centre mondial: le château d'Ansembourg, à Luxembourg. Structuré en un «shidobu» pour l'Europe et l'Afrique localisé à Luxembourg, la secte a créé depuis lors des «dojos» ou temples dans tous les pays de notre continent.
Ainsi, ce dimanche, lorsque les jeunes «rayonnants» s'élancent, au pas, dans un défilé martial de drapeaux et étendards à l'effigie des temples et pays représentés, on dénombre les «dojos» de Paris, St-Nazaire, Marseille, mais aussi de Belgique - ils sont présents dans notre pays depuis 1975 -, de Suisse, de Kinshasa, de Guadeloupe, de Martinique, d'Abidjan, etc.

Quinze nationalités distinctes sont massivement représentées et autre messie est enseigné à lieu et place de Jésus-Christ, mais on voit soit dans chrétien y adhère comme aussi dans l’Eglise de Saints des Derniers Jours du faux messie MORMORE et de l’UNIFICATION du faux messie qui est mort du coréen Sung Muyng Moon sans atteindre sa mission dont il croyait accomplir parce que selon lui Jésus ne l’a pas fait pour n’avoir pas se marier.
Apôtre Paul nous avertit dans 2 Cor 11 :11-14 : « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.»
2e RAISON : les hérésies de l’art de Mahikari montrent que la tolérance à ses limites; celle-ci s’arrête là où commence l’intolérance de Mahikari, qui enseignent aux Chrétiens de tolérer l’intolérable et d’accepter ses erreurs et ses mensonges et nier le fondement de leur salut par foi que la Bible nous dit ans Jean 1 :1-2 : « Car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. » Dans JEAN 3 :16,26 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »
L’Apôtre Paul parle de la foi qui sauve en ces termes dans Galates 3 : 1-5 : « O Galates, dépourvus de sens! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus Christ a été peint comme crucifié? Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les œuvres de la loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de la foi? Etes-vous tellement dépourvus de sens?
Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair? Avez-vous tant souffert en vain? si toutefois c'est en vain. Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les œuvres de la loi, ou par la prédication de la foi? »

Pourtant, Mahikari ramène ses adeptes dans l’ancien testament pour les sacrifices à lieu et place de la foi en Jésus-Christ. Et depuis la première organisation de Mahikari a été fondée par Kôtama Okada le 28 août 1959, jusqu’ nos jours, pour promouvoir la pratique de l’« art de Mahikari », selon les dires des adeptes, un processus purificateur aurait débuté en 1962 qui devrait conduire à l'extinction de la race humaine. Pourtant le sacrifice de Jésus sur la croix s’est effectué, il y a plus de cela 2000 ans pour toute l’Humanité.
Elle pratiquerait la technique de « l'offrande participative » : chaque adepte peut faire une offrande à l'organisation afin de laver ses pêchés. Pourtant, la parole de Dieu nous dit que l’obéissance vaut mieux que les sacrifices.
3e RAISON : Les hérésies de l’art de Mahikari montrent autres voie de purification du péchés que le Sang de Jésus dans les discours de ses missionnaires, disant : « plus on fait d'offrandes, plus on compense ses impuretés ».
Les adeptes de Mahikari pourront y survivre alors que le salut vient de Jésus-Christ seul selon Dans JEAN 3 :16,26 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »
ET dans Hébreux 9 :11-14 : « Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, ne purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! »
4e RAISON : Les méfaits de la secte Sûkyô Mahikari déstabilise la vie de plusieurs personnes : ruine matérielle ou physique et des cas de suicide ou se meurt de
Comportements frôlant la pathologie et la criminalité.

La secte Sûkyô Mahikari est au bout du rouleau : enquête judiciaire serrée et débâcle des adeptes. Depuis plusieurs années, Verviers est le siège principal pour la Wallonie des activités d'une secte japonaise qui a déstabilisé la vie de plusieurs personnes : ruine matérielle ou physique, auxquelles on peut relier un cas de suicide qui pose aujourd'hui question. Les activités de Sûkyô Mahikari sont devenues à ce point dérangeantes que la BSR de Verviers et la section locale de la Sûreté de l'Etat enquêtent activement sur la secte.
Parce que l’OCCULTISME TUE et met en contact conscient ou non ses adeptes avec les esprit maléfiques et des forces mystique et finalement démoniaques, c’est là le caractère dangereux de MAHIKARI. Puisque ces forces mercenaires ne viennent pas aider la personne mais pour le détruire et l’abandonné misérablement nous dit le Seigneur Jésus dans Jean10 :7-15 : « Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance. Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais le mercenaire, qui n'est pas le berger, et à qui n'appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire, et qu'il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.
Le témoignage de Christiane, recoupé par celui de «Franz», fait en outre état de comportements frôlant la pathologie. Ainsi, les mahikaristes se seraient-ils relayés devant les cercueils de Julie et de Mélissa pour leur prodiguer post-mortem la « lumière qui guérit».
Mais ce n'est pas tout : selon Christiane, le discours de la secte stigmatise le «lourd karma» que devaient avoir les parents des enfants disparus pour que pareil drame les frappe. « Franz» confirme : le discours de Sukyo Mahikari repose sur la conviction que Dutroux a été l'outil divin de la purification des familles touchées.
Ce qui a déclenché ce drame, c'est l'esprit de vengeance des entités qui ont eu à souffrir des parents de Julie et de Mélissa dans une vie antérieure.
Réalise-t-on bien tout ce que cette vision particulière du monde environnant suppose de déviance sociale ? Sans doute pas : Christiane affirme ainsi avoir vu un policier mahikariste accomplir un témoignage devant d'autres adeptes. Avec ce qu'il avait en tête, cet adepte policier n'était plus capable d'exercer son métier convenablement.
De telles hérésies mahikaristes comme celles rosicruciennes et maçonniques montrent que la tolérance à ses limites; celle-ci s’arrête là où commence l’intolérance de la Franc-Maçon, enseignant aux Chrétiens de tolérer l’intolérable et d’accepter ses erreurs, d’adorer et glorifier Satan et ses mensonges tout en nier le fondement de salut et de foi Chrétienne et le Dieu des Chrétien(ne)s qui est le Seul digne de gloire et l’objet d’adoration.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png

Retour à la liste Petites annonces
Perdu de vue (226 annonce(s))
Insérée le: 12.01.2018

POURQUOI UN(E) CHRETIEN(NE)...

mediacongo
Voir toutes ses annonces Voir son profil
Ville : KINSHASA
Pays : Congo (R.D. Congo)
Auteur : Evangéliste Robert KIKIDI
POURQUOI UN(E) CHRETIEN(NE) DOIT DIRE NON A LE Sûkyô MAHIKARI?
PAR L’Evangéliste Prof Dr. Robert KIKIDI, Leader de l’Arev-Ministries
III.1. ORIGINE ET SIGNIFICATION DE LE Sûkyô MAHIKARI
Le Sûkyô Mahikari est un courant gnostique japonais[] (Shinshūkyō) et anti-christ.
Il s'agit d'une association fondée au Japon en 1959 par Kotama OKADA, ancien officier de la garde impériale de l'Empereur du Japon, tout dévoué à la suprématie de celui-ci.
Des révélations successives donnent à OKADA la mission et le pouvoir (transmissible) de purifier tout homme et l'univers en " transmettant la Lumière divine par la paume de la main - c'est l'Okyome ".
À la mort du fondateur, une scission oppose le successeur désigné, Sekigutchi dont la secte prospère au Japon, à la fille adoptive d'Okada, Keiju Okada. Déclarée par ses soins à Paris en 1973 sous le nouveau vocable de " Sukyo Mahikari ", Lumière de vérité, la secte active et discrète multiplie ses implantations en France, en Europe, en Afrique francophone.
Les initiations se font au Dojo ; en France, les deux premiers degrés ; au Japon, le troisième. Les promesses de guérisons attirent de nombreux adeptes... et leurs dons, que ce soit pour demander, pour réitérer la demande en cas d'échec, pour remercier en cas de succès ! Les ressources de la secte deviennent ainsi considérables et l'endoctrineme.
Le mouvement s’est ensuite scindé en au moins deux réseaux à la mort de son fondateur en 1974. La fille adoptive d’Okada, Keiju (ou Keishu), est alors entrée en lutte contre l’héritier désigné. Quelques années plus tard, les deux protagonistes fondèrent chacun leur propre mouvement, au terme d’un procès. En France et en Afrique francophone en Afrique francophone, c’est le réseau de Keiju qui est le plus implanté, baptisé Sukyo Mahikari.
La secte, qui préfère bien sûr le terme d’association occulte, est implantée à la Réunion depuis une quinzaine d’années. Le siège mondial est au Japon. L’antenne réunionnaise dépend pour sa part d’un siège parisien.



Chaque adepte doit porter un petit médaillon, Omitama, qui le relie au dieu Su, par l’intermédiaire d’un esprit divin. Ce pendentif, dont l’existence est niée par le responsable actuel de l’antenne réunionnaise, concentre toute l’attention des pratiquants qui doivent sans cesse veiller à sa pureté.
Son siège se trouve à Takayama dans la préfecture de Gifu. En Europe, elle est considérée comme une secte: elle est classée dans la catégorie des « grandes sectes » dans un rapport sur la situation financière, patrimoniale et fiscale des sectes de l'Assemblée nationale française, avec un actif net comptable de 60 millions de francs et des recettes d'un montant de 15 millions de francs en 1992. Elle est aussi présente en Afrique. Le Seigneur Jésus nous met en garde dans Math.24 :4-5 : « Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. »
Mahikari s’est répandu à partir de Tokyo dans tout le Japon. Le 1er février 1972, Sukyo Mahikari a été introduit en Europe à Paris sous le nom de Sho Dojo, et de là en Afrique et aux Antilles.
À la mort de Kôtama Okada, le 23 juin 1974, un conflit a opposé sa fille adoptive, Okada Keiju, qui se positionnait comme le nouveau guide spirituel, à un directeur senior de l'organisation, Sakae Sekiguchi. Celui-ci a lancé une action en justice pour soutenir sa revendication selon laquelle, il aurait été le véritable successeur de Kôtama Okada. Ce conflit a été à l'origine d'une scission. Le 23 juin 1978, Keishu Okada a annoncé qu’elle établissait officiellement Sûkyô Mahikari en tant qu’organisation religieuse et qu’elle en prenait la tête en tant que leader spirituel. En juillet 1982, la Haute Cour de Tokyo a recommandé qu’il y ait un accord amiable entre M. Sekiguchi et Keishu Okada. Ils ont alors convenu de ne pas interférer dans leurs activités réciproques[.] Le 3 novembre 2009, Kôô Okada, qui était le guide spirituel suppléant depuis le 5 octobre 2002, devint le troisième guide spirituel.

Symbole de forces de la terreur dans Sukyo Mahikari
Apôtre Paul nous avertit dans 2 Cor 11 :11-14 : « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.»
Sûkyô Mahikari organise des cours de trois jours dans ses centres (dojos) du monde entier pour les personnes qui souhaitent devenir membres, afin de pratiquer l’art de Mahikari. Ces cours sont ouverts à toute personne de plus de 10 ans (avec autorisation parentale pour les mineurs).Pendant les trois jours de cours, on étudie les principes universels qui gouvernent le monde divin, le monde des esprits divins, le monde astral et le monde physique. De plus, on apprend l’influence que le monde invisible exerce sur la vie dans le monde physique et vice versa.
En suivant ce cours, une personne peut devenir membre de Sûkyô Mahikari et recevoir un médaillon sacré (Omitama) qui permet de pratiquer l’art de Mahikari. Dans cette pratique spirituelle de l’art de Mahikari, la Lumière de dieu, c’est-à-dire du Diable est transmise par la paume de la main pour revitaliser l’esprit, le mental, le corps physique et on a la capacité de faire de voyage astral. Lorsque les membres pratiquent l’art de Mahikari et accumulent des expériences spirituelles, ils peuvent progresser vers les cours moyen et supérieur où sont approfondis les principes de l’univers, l’occultisme, la magie, le yoga, la divination, le monde invisible et le programme de dieu Su pour l’humanité.

Image d’omitama
Alors que ces pratiques sont interdites par la Bible dans Deutéronome 13 :1-5 : « S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige, et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé en disant: Allons après d'autres dieux, -des dieux que tu ne connais point, -et servons-les! tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c'est l'Éternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Éternel, votre Dieu, de tout votre cœur et de toute votre âme. Vous irez après l'Éternel, votre Dieu, et vous le craindrez; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui. Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l'Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d'Égypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l'Éternel, ton Dieu, t'a ordonné de marcher. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.».
Les centres locaux et nationaux de Sûkyô Mahikari (dojo) sont des lieux d’entraînement spirituel, d’initiation magique et occulte. C’est dans ces centres qu’ont lieu les cours de trois jours destinés aux futurs membres y compris de voyage astral.
Tout le monde peut visiter les centres locaux ou nationaux pour prier et participer aux cérémonies, recevoir la Lumièrequi est Lucifer , c’est -à-dire l’ange de lumière et en savoir plus sur les aspects spirituels et pratiques occultiste de l’art de Mahikari, ainsi que sur les enseignements anti-christ contrairement à la foi Chrétienne.
En règle générale, le visiteur reçoit des explications sur l’art de Mahikari et on insiste sur le fait que cet art n’a pas pour but de guérir, mais qu’en tant que pratique spirituelle, il a pour but de purifier et revivifier l’esprit, le psychisme et le corps. Alors que cela a été accompli par le Seigneur sur la croix en versant son sang pour l’humanité toute entière et surtout à ceux qui sont en Christ. Voir Hébreux 9 :11-14 : « Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, ne purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! »
En complément de la pratique de la Lumière de Vérité, Sûkyô Mahikari encourage les personnes à pratiquer trois vertus : la reconnaissance, l’humilité et l’acceptation de la volonté de Dieu. Les personnes sont incitées à prier et à cultiver une attitude plus positive, à faire de leur mieux pour promouvoir l’harmonie dans leurs familles et à aider les autres. Ceci leur permet de développer un sens de la compassion et de l’amour altruiste envers les autres.
La participation à ces pratiques de base a pour but de revitaliser son esprit, son mental et son corps physique, et d’avancer ainsi progressivement dans son élévation spirituelle et occulte.
III.2. LES RAISONS MAJEURES DONT UNE CHRETIENNE DOIT DIRE NON A MAHIKARI
La secte Mahikari a embrassé les excréments idéologiques de Satan tels que l’Athéisme et le Satanisme pour les hauts degrés ainsi que d’autres inventions dégradantes et anti-christ comme des voyages astraux, de la réincarnation ou métempsychose, des guerres, des crises économiques et politiques, des crimes contre l’humanité et d’autres pratiques perverses, de contre nature, etc.
1e RAISON : LE DANGER DU Sûkyô Mahikari EST D’ÊTRE ANTI – CHRIST.
Alors que le Seigneur Jésus est formelle et nous met en garde que plusieurs faux messies viendront. On peut voir cela dans Math.24 :4-5 : « Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. »
Il n’y a pas un rapport entre la lumière et les ténèbres, le temps de Dieu dont est le (la) Chrétien(ne) et temple de Satan dont est un(e) mahikariste. Le Seigneur Jésus nous dit dans Mat.6 :24 : « Nul ne peut servir deux maîtres ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. »
En 1973, à l'heure où le révérend coréen Sung Muyng Moon choisissait de s'installer aux États-Unis comme messie du monde et entrait dans dix années mitigées de réussite et de scandales, un autre «messie», Kotama Okada, d'origine japonaise, choissisait lui l'Europe pour développer un autre culte, le culte du «dieu Su», révéré par un mouvement appelé «Sekai Mahikari Bunmei Kyodan», le «Mouvement de la nouvelle civilisation par la lumière de vérité». Okada mort en 1974, c'est sa fille Keiju qui lui succède et confère à la secte une envergure mondiale. Il y aura vingt ans, en septembre, que le mouvement s'est implanté en Europe et en Afrique au départ de son deuxième centre mondial: le château d'Ansembourg, à Luxembourg. Structuré en un «shidobu» pour l'Europe et l'Afrique localisé à Luxembourg, la secte a créé depuis lors des «dojos» ou temples dans tous les pays de notre continent.
Ainsi, ce dimanche, lorsque les jeunes «rayonnants» s'élancent, au pas, dans un défilé martial de drapeaux et étendards à l'effigie des temples et pays représentés, on dénombre les «dojos» de Paris, St-Nazaire, Marseille, mais aussi de Belgique - ils sont présents dans notre pays depuis 1975 -, de Suisse, de Kinshasa, de Guadeloupe, de Martinique, d'Abidjan, etc.

Quinze nationalités distinctes sont massivement représentées et autre messie est enseigné à lieu et place de Jésus-Christ, mais on voit soit dans chrétien y adhère comme aussi dans l’Eglise de Saints des Derniers Jours du faux messie MORMORE et de l’UNIFICATION du faux messie qui est mort du coréen Sung Muyng Moon sans atteindre sa mission dont il croyait accomplir parce que selon lui Jésus ne l’a pas fait pour n’avoir pas se marier.
Apôtre Paul nous avertit dans 2 Cor 11 :11-14 : « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.»
2e RAISON : les hérésies de l’art de Mahikari montrent que la tolérance à ses limites; celle-ci s’arrête là où commence l’intolérance de Mahikari, qui enseignent aux Chrétiens de tolérer l’intolérable et d’accepter ses erreurs et ses mensonges et nier le fondement de leur salut par foi que la Bible nous dit ans Jean 1 :1-2 : « Car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. » Dans JEAN 3 :16,26 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »
L’Apôtre Paul parle de la foi qui sauve en ces termes dans Galates 3 : 1-5 : « O Galates, dépourvus de sens! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus Christ a été peint comme crucifié? Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les œuvres de la loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de la foi? Etes-vous tellement dépourvus de sens?
Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair? Avez-vous tant souffert en vain? si toutefois c'est en vain. Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les œuvres de la loi, ou par la prédication de la foi? »

Pourtant, Mahikari ramène ses adeptes dans l’ancien testament pour les sacrifices à lieu et place de la foi en Jésus-Christ. Et depuis la première organisation de Mahikari a été fondée par Kôtama Okada le 28 août 1959, jusqu’ nos jours, pour promouvoir la pratique de l’« art de Mahikari », selon les dires des adeptes, un processus purificateur aurait débuté en 1962 qui devrait conduire à l'extinction de la race humaine. Pourtant le sacrifice de Jésus sur la croix s’est effectué, il y a plus de cela 2000 ans pour toute l’Humanité.
Elle pratiquerait la technique de « l'offrande participative » : chaque adepte peut faire une offrande à l'organisation afin de laver ses pêchés. Pourtant, la parole de Dieu nous dit que l’obéissance vaut mieux que les sacrifices.
3e RAISON : Les hérésies de l’art de Mahikari montrent autres voie de purification du péchés que le Sang de Jésus dans les discours de ses missionnaires, disant : « plus on fait d'offrandes, plus on compense ses impuretés ».
Les adeptes de Mahikari pourront y survivre alors que le salut vient de Jésus-Christ seul selon Dans JEAN 3 :16,26 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »
ET dans Hébreux 9 :11-14 : « Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, ne purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! »
4e RAISON : Les méfaits de la secte Sûkyô Mahikari déstabilise la vie de plusieurs personnes : ruine matérielle ou physique et des cas de suicide ou se meurt de
Comportements frôlant la pathologie et la criminalité.

La secte Sûkyô Mahikari est au bout du rouleau : enquête judiciaire serrée et débâcle des adeptes. Depuis plusieurs années, Verviers est le siège principal pour la Wallonie des activités d'une secte japonaise qui a déstabilisé la vie de plusieurs personnes : ruine matérielle ou physique, auxquelles on peut relier un cas de suicide qui pose aujourd'hui question. Les activités de Sûkyô Mahikari sont devenues à ce point dérangeantes que la BSR de Verviers et la section locale de la Sûreté de l'Etat enquêtent activement sur la secte.
Parce que l’OCCULTISME TUE et met en contact conscient ou non ses adeptes avec les esprit maléfiques et des forces mystique et finalement démoniaques, c’est là le caractère dangereux de MAHIKARI. Puisque ces forces mercenaires ne viennent pas aider la personne mais pour le détruire et l’abandonné misérablement nous dit le Seigneur Jésus dans Jean10 :7-15 : « Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance. Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais le mercenaire, qui n'est pas le berger, et à qui n'appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire, et qu'il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.
Le témoignage de Christiane, recoupé par celui de «Franz», fait en outre état de comportements frôlant la pathologie. Ainsi, les mahikaristes se seraient-ils relayés devant les cercueils de Julie et de Mélissa pour leur prodiguer post-mortem la « lumière qui guérit».
Mais ce n'est pas tout : selon Christiane, le discours de la secte stigmatise le «lourd karma» que devaient avoir les parents des enfants disparus pour que pareil drame les frappe. « Franz» confirme : le discours de Sukyo Mahikari repose sur la conviction que Dutroux a été l'outil divin de la purification des familles touchées.
Ce qui a déclenché ce drame, c'est l'esprit de vengeance des entités qui ont eu à souffrir des parents de Julie et de Mélissa dans une vie antérieure.
Réalise-t-on bien tout ce que cette vision particulière du monde environnant suppose de déviance sociale ? Sans doute pas : Christiane affirme ainsi avoir vu un policier mahikariste accomplir un témoignage devant d'autres adeptes. Avec ce qu'il avait en tête, cet adepte policier n'était plus capable d'exercer son métier convenablement.
De telles hérésies mahikaristes comme celles rosicruciennes et maçonniques montrent que la tolérance à ses limites; celle-ci s’arrête là où commence l’intolérance de la Franc-Maçon, enseignant aux Chrétiens de tolérer l’intolérable et d’accepter ses erreurs, d’adorer et glorifier Satan et ses mensonges tout en nier le fondement de salut et de foi Chrétienne et le Dieu des Chrétien(ne)s qui est le Seul digne de gloire et l’objet d’adoration.
mediacongo
Vu 221 fois
0 commentaire(s)
right
Annnonce Suivante : POURQUOI UN(E) CHRETIEN(NE) DOIT DIRE NON A L’ECKANCKAR ?
left
Annonce Précédente : POURQUOI UN(E) CHRETIEN(NE) DOIT DIRE NON A LA FRANC-MACONNERIE?