mediacongo.net - Petites annonces - “l'habit ne fait pas le moine”. Dieu ne regarde pas à l'apparence, mais au cœur

“l'habit ne fait pas le moine”. Dieu ne regarde pas à l'apparence, mais au cœur

Vous êtes… des appelés de Jésus Christ.

Romains 1. 6

Vous êtes le sel de la terre.

Matthieu 5. 13
Suis-je un véritable chrétien?

Qu'est-ce qu'un véritable chrétien? Est-ce quelqu'un qui va à l'église, ou qui a été baptisé? Ou plus simplement, un citoyen d'un pays “christianisé”? Au cours du temps, ce terme a perdu beaucoup de son sens et de sa valeur. Il est trop peu souvent utilisé pour désigner une personne réellement convertie à la foi chrétienne, disciple de Jésus Christ. On entend bien dire que “l'habit ne fait pas le moine”. Dieu ne regarde pas à l'apparence, mais au cœur (1 Samuel 16. 7). Ainsi une personne qui n'a pas besoin de Jésus Christ mais se considère chrétienne parce qu'elle va à l'église ou participe à des bonnes œuvres, n'a de chrétien que la façade. Elle n'a aucun lien avec Dieu, qui lit dans le cœur.

Un vrai “chrétien” s'est reconnu pécheur devant le Dieu saint, et a mis sa foi et sa confiance entièrement en Jésus Christ, crucifié pour ses péchés. Quel repos de savoir que Jésus en a porté le châtiment! Il est mort, puis ressuscité, montrant ainsi qu'il est Fils de Dieu.

Le chrétien n'est pas meilleur que les autres. Il a la même nature, produisant des pensées impures et des mauvaises œuvres: orgueil, mensonge, colère… Mais, en acceptant Jésus pour Sauveur, il reçoit la vie éternelle, avec la capacité et la responsabilité de montrer dans le monde les caractères de son Sauveur. Le Seigneur Jésus attend de ceux qu'il a rachetés qu'ils soient ses témoins: “Vous êtes manifestés comme la lettre de Christ” (2 Corinthiens 3. 3). Est-ce que ma vie montre cela?(La Bonne Semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png

Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

“l'habit ne fait pas le moine”. Dieu ne regarde pas à l'apparence, mais au cœur

Postée le: 09.03.2018
Ville : Lubumbashi
Description

Vous êtes… des appelés de Jésus Christ.

Romains 1. 6

Vous êtes le sel de la terre.

Matthieu 5. 13
Suis-je un véritable chrétien?

Qu'est-ce qu'un véritable chrétien? Est-ce quelqu'un qui va à l'église, ou qui a été baptisé? Ou plus simplement, un citoyen d'un pays “christianisé”? Au cours du temps, ce terme a perdu beaucoup de son sens et de sa valeur. Il est trop peu souvent utilisé pour désigner une personne réellement convertie à la foi chrétienne, disciple de Jésus Christ. On entend bien dire que “l'habit ne fait pas le moine”. Dieu ne regarde pas à l'apparence, mais au cœur (1 Samuel 16. 7). Ainsi une personne qui n'a pas besoin de Jésus Christ mais se considère chrétienne parce qu'elle va à l'église ou participe à des bonnes œuvres, n'a de chrétien que la façade. Elle n'a aucun lien avec Dieu, qui lit dans le cœur.

Un vrai “chrétien” s'est reconnu pécheur devant le Dieu saint, et a mis sa foi et sa confiance entièrement en Jésus Christ, crucifié pour ses péchés. Quel repos de savoir que Jésus en a porté le châtiment! Il est mort, puis ressuscité, montrant ainsi qu'il est Fils de Dieu.

Le chrétien n'est pas meilleur que les autres. Il a la même nature, produisant des pensées impures et des mauvaises œuvres: orgueil, mensonge, colère… Mais, en acceptant Jésus pour Sauveur, il reçoit la vie éternelle, avec la capacité et la responsabilité de montrer dans le monde les caractères de son Sauveur. Le Seigneur Jésus attend de ceux qu'il a rachetés qu'ils soient ses témoins: “Vous êtes manifestés comme la lettre de Christ” (2 Corinthiens 3. 3). Est-ce que ma vie montre cela?(La Bonne Semence)
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Accord de crédit entre particuliers solvable
left
Annonce Précédente : Attention, danger de mort!