mediacongo.net - Petites annonces - Fondement Juridique de l-éventuelle invalidation de la candidature de Ramazani Shadary.

Fondement Juridique de l-éventuelle invalidation de la candidature de Ramazani Shadary.

Fondement Juridique de l’éventuelle invalidation de la candidature de Ramazani Shadary.

Par Prof. Dr Robert KIKIDI MBOSO, Ph D Président de l'Afrique-Santé, asbl

. L’Asbl Aprodec s’est substituée au Conseiller à la Cour Constitutionnelle par son étudie des dossiers des candidatures déposés, pour la course à la présidence de la République notamment, sur la candidature d’Emmabuel Ramazani Shadary, Ministre de l’Intérieur Honoraire de l’Intérieur et de la Sécurité, actuel Secrétaire Permanent du PPRD et, qui depuis le 8 août 2018, a été désigné le Dauphin de SEM le Président de la République Joseph Kabila. Car ce dernier avait renoncé à son mandat par rapport à d’autres raisons politique de la crise qui a conduit aux négociations politiques.
En effet, pour démontrer l’éventualité la possibilité d’invalidation de la candidature de Shadary Ramazani et son irrecevable, les responsables d’Aprodec ont donc examiné tous les documents déposés par le candidat et sa suite, mais aussi les statuts des organes qui l’ont amenée à cette candidature. Une approche juridique, uniquement basée sur des écrits et sans analyse politique; La conclusion des juristes d’Aprodec est sans appel en affirmant sans doute que la candidature de Ramazani Shadary est irrecevable. De ce fait, elle C’est le sens a envoyé au président de la CENI, Corneille Nangaa une lettre dans ce sens.
Dans ledit courrier, l’Asbl Aprodec constate que le Candidat Emmanuel Ramazani Shadary a déposé, le 27 juillet2018 sa candidature à la députation nationale dans la circonscription de Kambambara, dans sa Province du Maniema sur la liste du PPRD dont il est le Secrétaire Permanant.
Mais fort est de constaté que le 8 août 2018, Ramazani Shadary est désigné comme son « dauphin » par le président Kabila qui n’exerce pas la présidence du PPRD mais ni FCC.
Pourtant, les nouveaux statuts du PPRD du 22 janvier 2018, stipule que c’est au Président du parti qu’il revient de convoquer le Congrès qui finira par voter le Candidat à l’élection Présidentielle. Dans le même article, il est aussi prévu que le Président du parti est désigné par le congrès.
Or, aucun congrès n’a jamais été organisé, il n’a donc jamais pu se choisir un Président, ni désigner un Candidat Président de la République. Les juristes de l’Aprodec IGNORE QUE le Dauphin a déosé sa Candidature à la Présidentielle comme un Independant mais qui sera appuyé par le PPRD et la FCC. Mais l’Asbl Aprodec dans son juridisme en tirent donc la conclusion, évidente, que la candidature de Monsieur Ramazani Shadary n’est pas recevable « faute de qualité ». Et les juristes de l’asbl de citer les articles qui doivent contraindre la CENI à invalider cette candidature.
L’Aprodec a encore soulevé d’autres « indélicatesses » dans cette candidature du secrétaire général du PPRD. Notamment le fait que « Maître Néhémie Mwilanya Wilondja, directeur de cabinet de Kabila, a rempli (les photos sont nombreuses qui le démontrent), sans titre ni qualité, le formulaire de candidature de Ramazani Shadary , lequel ne disposait d’aucune lettre d’investiture émanent du Congrès (inexistant) du PPRD, ni la moindre preuve du paiement de la caution de 100.000 dollars délivrée par la DGRAD. L’Aprodec d’en conclure ici que cette candidature doit être invalidée pour faite de qualité et d’intérêt.
Enfin, cerise sur la gâteau, M. Ramazani Shadary a déposé sa candidature en tant qu’indépendant, alors que, dans le même temps, il est candidat du PPRD à la députation nationale sous l’étiquette du PPRD. Pour l’Aprodec, il s’agit là d’une fausse déclaration intentionnelle, qui entache la candidature de nullité ou d’irrecevabilité.
Forte de cette démonstration, l’asbl demande au président de la Ceni d’invalider la candidature de M. Emmanuel Ramazani Shadary .
La balle est dans le camp de la CEN Indépendante et de son président Corneille Nangaa.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

Fondement Juridique de l-éventuelle invalidation de la candidature de Ramazani Shadary.

Postée le: 21.08.2018
Ville : KINSHASA
Description

Fondement Juridique de l’éventuelle invalidation de la candidature de Ramazani Shadary.

Par Prof. Dr Robert KIKIDI MBOSO, Ph D Président de l'Afrique-Santé, asbl

. L’Asbl Aprodec s’est substituée au Conseiller à la Cour Constitutionnelle par son étudie des dossiers des candidatures déposés, pour la course à la présidence de la République notamment, sur la candidature d’Emmabuel Ramazani Shadary, Ministre de l’Intérieur Honoraire de l’Intérieur et de la Sécurité, actuel Secrétaire Permanent du PPRD et, qui depuis le 8 août 2018, a été désigné le Dauphin de SEM le Président de la République Joseph Kabila. Car ce dernier avait renoncé à son mandat par rapport à d’autres raisons politique de la crise qui a conduit aux négociations politiques.
En effet, pour démontrer l’éventualité la possibilité d’invalidation de la candidature de Shadary Ramazani et son irrecevable, les responsables d’Aprodec ont donc examiné tous les documents déposés par le candidat et sa suite, mais aussi les statuts des organes qui l’ont amenée à cette candidature. Une approche juridique, uniquement basée sur des écrits et sans analyse politique; La conclusion des juristes d’Aprodec est sans appel en affirmant sans doute que la candidature de Ramazani Shadary est irrecevable. De ce fait, elle C’est le sens a envoyé au président de la CENI, Corneille Nangaa une lettre dans ce sens.
Dans ledit courrier, l’Asbl Aprodec constate que le Candidat Emmanuel Ramazani Shadary a déposé, le 27 juillet2018 sa candidature à la députation nationale dans la circonscription de Kambambara, dans sa Province du Maniema sur la liste du PPRD dont il est le Secrétaire Permanant.
Mais fort est de constaté que le 8 août 2018, Ramazani Shadary est désigné comme son « dauphin » par le président Kabila qui n’exerce pas la présidence du PPRD mais ni FCC.
Pourtant, les nouveaux statuts du PPRD du 22 janvier 2018, stipule que c’est au Président du parti qu’il revient de convoquer le Congrès qui finira par voter le Candidat à l’élection Présidentielle. Dans le même article, il est aussi prévu que le Président du parti est désigné par le congrès.
Or, aucun congrès n’a jamais été organisé, il n’a donc jamais pu se choisir un Président, ni désigner un Candidat Président de la République. Les juristes de l’Aprodec IGNORE QUE le Dauphin a déosé sa Candidature à la Présidentielle comme un Independant mais qui sera appuyé par le PPRD et la FCC. Mais l’Asbl Aprodec dans son juridisme en tirent donc la conclusion, évidente, que la candidature de Monsieur Ramazani Shadary n’est pas recevable « faute de qualité ». Et les juristes de l’asbl de citer les articles qui doivent contraindre la CENI à invalider cette candidature.
L’Aprodec a encore soulevé d’autres « indélicatesses » dans cette candidature du secrétaire général du PPRD. Notamment le fait que « Maître Néhémie Mwilanya Wilondja, directeur de cabinet de Kabila, a rempli (les photos sont nombreuses qui le démontrent), sans titre ni qualité, le formulaire de candidature de Ramazani Shadary , lequel ne disposait d’aucune lettre d’investiture émanent du Congrès (inexistant) du PPRD, ni la moindre preuve du paiement de la caution de 100.000 dollars délivrée par la DGRAD. L’Aprodec d’en conclure ici que cette candidature doit être invalidée pour faite de qualité et d’intérêt.
Enfin, cerise sur la gâteau, M. Ramazani Shadary a déposé sa candidature en tant qu’indépendant, alors que, dans le même temps, il est candidat du PPRD à la députation nationale sous l’étiquette du PPRD. Pour l’Aprodec, il s’agit là d’une fausse déclaration intentionnelle, qui entache la candidature de nullité ou d’irrecevabilité.
Forte de cette démonstration, l’asbl demande au président de la Ceni d’invalider la candidature de M. Emmanuel Ramazani Shadary .
La balle est dans le camp de la CEN Indépendante et de son président Corneille Nangaa.
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Les mots ne sortaient jamais de ma bouche
left
Annonce Précédente : PAS DE PARDON APRES LA MORT