mediacongo.net - Petites annonces - La vraie vie de Jésus sont des faits historiques et archéologiques réaffirmés

La vraie vie de Jésus sont des faits historiques et archéologiques réaffirmés

La vraie vie de Jésus sont des faits historiques et archéologiques réaffirmés
Par l’Evangéliste Robert KIKIDI, Leader d’AREV-Ministries
Bien- aimé, ce matin je vous annonce que la vraie vie de Jésus est réaffirmée par les évangiles et les sciences historico- archéologiques qui permettent à mieux connaître sa biographie.
Que sait-on vraiment de la vie de Jésus ? Qui était celui que nous Chrétiens considérons comme Sauveur et Seigneur ? Que nous disent vraiment de lui les évangiles reconnus par l'Église, ceux de Marc, Luc, Mathieu et Jean ? Et les autres livres de la Bible comme ESAIE et Hébreux ?
Lisions dans LUC 1 :1-4 : « Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, il m'a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus ». Dans Hébreux 1 :1-13 : « Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts, devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom plus excellent que le leur. Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui? Et encore: Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils? Et lorsqu'il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit: Que tous les anges de Dieu l'adorent! De plus, il dit des anges: Celui qui fait de ses anges des vents, Et de ses serviteurs une flamme de feu. Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité; Tu as aimé la justice, et tu as haï l'iniquité; C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint D'une huile de joie au-dessus de tes égaux. Et encore: Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l'ouvrage de tes mains; Ils périront, mais tu subsistes; Ils vieilliront tous comme un vêtement, Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point. Et auquel des anges a-t-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied?

D'ailleurs, comment le voyaient ses contemporains ? Comme un Dieu créateur incarné ou Emmanuel et prophète de la fin des temps, le Messie annoncé par la Bible, un réformateur du judaïsme, ou le fondateur d'une vie nouvelle et d’ETERNITE pour ceux qui croit en lui.De son vivant déjà, ses disciples comme ses ennemis s'interrogeaient sur cet homme-Dieu fait chair, hors du commun comme cela est confirmé dans Jean 1 :1-12
Deux mille ans plus tard, nous disposons à son sujet d'une documentation d'une richesse rare pour un homme de l'Antiquité, et la recherche historiographique qui s'est développée depuis le XVIIIe siècle nous aide à mieux cerner sa biographie et sa personnalité AINSI QUE SA MISSION SALVATRICE POUR LE RACHAT DE L’HUMANITE EMPROSONNEE PAR LE DIABLE.
Ainsi, les scientifiques de tout bord en sont certains et réaffirment sans aucune doute que oui, Jésus a existé. Oui, il vivait en Galilée. Oui, il est mort sur une croix et ressuscité le troisième jour ainsi qu’il est monté au ciel et revient bientôt pour le jugement final et recomposer les justes.
L'on peut savoir en se fondant sur les recherches les plus récentes, tant au niveau de l'exégèse des textes que de l'archéologie. Avec, comme toujours, l'aide des meilleurs spécialistes. Tout ceci contredit les occultistes de la rose croix qui ont écrit la vie mystique de Jésus qui n’est la profanation de l’histoire et des faits archéologiques. C’est-à-dire leurs écrits n’est qu’un faux évangile qui vient du Diable qui nie la crucifixion, la mort et la résurrection de Jésus, le fondement même de la foi chrétienne.
Et Jésus naquit un jour,bien que l'histoire de la Nativité et de la petite enfance de Jésus, sur tout de la date succincte dans les évangiles canoniques, a été surtout nourrie de polémique. Mais les Evangiles confirme cela et les faits archéologiques et historiques de Romains ainsi que de la Palestine au temps de Jésus. Lisons dans MATHIEU 1 :17-25 : « Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu'à David, quatorze générations depuis David jusqu'à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu'au Christ. Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint Esprit, avant qu'ils eussent habité ensemble. Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle. Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint Esprit; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Tout cela arriva afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. Joseph s'étant réveillé fit ce que l'ange du Seigneur lui avait ordonné, et il prit sa femme avec lui. Mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.
Où et quand Jésus est-il né ?
Les Évangiles sont peu loquaces sur ce point , puisque la raison en est double : d'une part, ce ne sont pas des biographies, au sens moderne du terme, c'est-à-dire attachées à retracer une vie, de la naissance à la mort mais on s’intéressait de généalogie; d'autre part, l'intérêt des premiers chrétiens repo¬sait sur l'enseignement de Jésus, sur sa mort et sa résurrection, plutôt que sur la date de sa naissance.
D'ailleurs, qui aurait assisté à cet événement et perçu d'emblée le caractère exceptionnel de l'en¬fant nouveau-né ? Par ailleurs le lieu et comment Jésus est né sont bien décrits dans MATHIEU 2 :1-14 : «Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète: Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s'enquit soigneusement auprès d'eux depuis combien de temps l'étoile brillait. Puis il les envoya à Bethléhem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille aussi moi-même l'adorer. Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta. Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. Lorsqu'ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu'à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte.
Pour une raison de la stratégie concurrentielle, l’Eglise remplaca le culte de Mitra au culte chrétien (né le 25 décembre), et à la disparition du culte de Mitra, l’Église a intégré nombreuses de ses traditions à la suite d'un décret de 391 : les temples non-chrétiens qui ont été détruits furent transformés en églises ce qui met fin au mithraïsme. Comme de nos jours les bars et des hôtels sont achetés et remplacé par les églises pour le transformer en lieu de culte que celui de divertissement d’antan et en centre de retraite et de prière que celui de la débauche.
Cette religion cohabitait avec une autre religion qu'a gardée Constantin jusqu'au bout de sa vie. Il s’agit notamment de Sol invictus (soleil), et une autre religion connut un franc succès du manichéisme.
Ce qui fait que les textes relèvent avant tout d'une stratégie concurrentielle, en rejetant ou intégrant des éléments d'autres cultes. ET LE CHRISTIANISME A GAGNE LE PARI EN INSTITUANT LE 25 DECEMBRE COMME LA DATE DE NATIVITE POUR EMPÊCHER LA PERVERSION QUI SEVIT CE JOUR LA.
Mais le 25 décembre ou pas Christ le Sauveur est né et les faits historiques et archéologiques les réaffirment.
Le tombeau du Christ restauré, se dévoile à Jérusalem aujourd’hui.
Pour pérenniser la vraie Histoire du Seigneur Jésus-Christ venu au monde, mort et ressuscité, après neuf mois de travaux, l'édicule de marbre qui surplombe le tombeau de l'église du Saint-Sépulcre s'est de nouveau paré de ses couleurs originelles.
En neuf mois pratiquement, tout y a été démantelé, nettoyé et restauré, y compris les colonnes et les dômes situés au-dessus et à l'intérieur de l'édifice de neuf mois de restauration. Mercredi, lors d'une cérémonie dans l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, le tombeau où le Christ a été enterré et ressuscité a été dévoilé. Débuté en mai 2016, le chantier de rénovation a permis de consolider l'édicule de marbre qui surplombe le tombeau - entièrement démonté par des spécialistes grecs puis reconstruit à l'identique - et de redonner ses couleurs d'origine au lieu le plus saint du christianisme. Lors de la cérémonie de mercredi, à laquelle participaient de nombreux dignitaires de différentes obédiences chrétiennes, pour la première fois depuis des décennies, l'édifice a été dévoilé sans la structure métallique qui en barrait la vue auparavant.
« Ce n'est pas seulement un don fait à la Terre sainte, c'est un don adressé au monde entier », a lancé le patriarche grec orthodoxe Theophilos III de Jérusalem au parterre d'invités, dont le Premier ministre grec Alexis Tsipras. « Avant, le monument était tout noir », les murs de l'édicule ayant été assombris par la fumée des cierges des pèlerins, explique à l'Agence France-Presse la restauratrice en chef Antonia Moropoulou. Aujourd'hui, « il a repris sa véritable couleur, la couleur de l'espoir ». Gloire à Dieu
Quant à l’ouverture du tombeau en question
Le chantier a vécu en octobre un moment « historique » : la plaque de marbre recouvrant la tombe a été déplacée durant trois jours. La dernière fois que des hommes avaient pu accéder au cœur du lieu le plus saint du christianisme remontait à 1810, lorsque de travaux de restauration avaient été entrepris à la suite d'un incendie. Dans les années 1960 et 1990, d'autres rénovations avaient été effectuées dans différentes parties de l'église, située dans la vieille ville de Jérusalem, aux abords des lieux saints du judaïsme et de l'islam que sont le mur des Lamentations et l'esplanade des Mosquées. L'édicule, en revanche, avait été négligé.
En neuf mois toutefois - et pour un montant de 3,4 millions d'euros -, pratiquement tout y a été démantelé, nettoyé et restauré, y compris les colonnes et les dômes situés au-dessus et à l'intérieur de l'édifice. Une fenêtre a été percée pour permettre aux pèlerins de voir la pierre nue de l'ancien caveau pour la première fois. Les travaux ont été financés par les trois principales confessions chrétiennes du Saint-Sépulcre (Grecs orthodoxes, franciscains, Arméniens) ainsi que par des contributeurs publics et privés. Samuel Aghoyan, le supérieur de l'Église arménienne, s'est félicité que l'édicule ait désormais « l'allure d'un nouvel édifice » après cette restauration.
D'autres restaurations
Il est de la tradition chrétienne, puisque le corps de Jésus a été posé dans un lit funéraire taillé dans le roc à la suite de sa crucifixion par les Romains en l'an 30 ou 33. Nous, chrétiens croyons vivement que le Christ a réellement ressuscité selon les Ecritures dans I Cor.15 :3-6 : « Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain. Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures; et qu'il est apparu à Céphas, puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. » et que des femmes venues oindre son corps trois jours après son enterrement ne l'y ont pas trouvé selon les Evangiles dans Luc 23 :44-56 , LUC 24 :1-7, Jean 20 :1-21, MARC16 :1-20,MATTHIEU 28 :1-20). Certains estiment que Jésus a été enterré dans le jardin de la Tombe, situé en dehors de la muraille de la vieille ville de Jérusalem. Mais, selon Antonia Moropoulou, ce qui a été trouvé lors des travaux prouve que la tombe de Jésus se trouve bien dans l'édicule selon les Evangiles.
D'autres projets sont envisagés pour renforcer les fondations de l'édicule et restaurer le sol de l'église, explique Samuel Aghoyan. Mais une telle opération nécessite au moins 6 millions de dollars. De plus, de tels travaux supposent que les Grecs orthodoxes, les églises arménienne et catholique, qui se partagent le contrôle du lieu, surmontent leurs disputes ayant provoqué par le passé des reports de rénovation.
Que Christ ressuscité soit avec nous jusqu’au jour de son avènement.
Evangéliste Robert KIKIDI,Leader d’AREV-MINISTRIES
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

La vraie vie de Jésus sont des faits historiques et archéologiques réaffirmés

Postée le: 01.10.2018
Ville : KINSHASA
Description

La vraie vie de Jésus sont des faits historiques et archéologiques réaffirmés
Par l’Evangéliste Robert KIKIDI, Leader d’AREV-Ministries
Bien- aimé, ce matin je vous annonce que la vraie vie de Jésus est réaffirmée par les évangiles et les sciences historico- archéologiques qui permettent à mieux connaître sa biographie.
Que sait-on vraiment de la vie de Jésus ? Qui était celui que nous Chrétiens considérons comme Sauveur et Seigneur ? Que nous disent vraiment de lui les évangiles reconnus par l'Église, ceux de Marc, Luc, Mathieu et Jean ? Et les autres livres de la Bible comme ESAIE et Hébreux ?
Lisions dans LUC 1 :1-4 : « Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, il m'a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus ». Dans Hébreux 1 :1-13 : « Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts, devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom plus excellent que le leur. Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui? Et encore: Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils? Et lorsqu'il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit: Que tous les anges de Dieu l'adorent! De plus, il dit des anges: Celui qui fait de ses anges des vents, Et de ses serviteurs une flamme de feu. Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité; Tu as aimé la justice, et tu as haï l'iniquité; C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint D'une huile de joie au-dessus de tes égaux. Et encore: Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l'ouvrage de tes mains; Ils périront, mais tu subsistes; Ils vieilliront tous comme un vêtement, Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point. Et auquel des anges a-t-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied?

D'ailleurs, comment le voyaient ses contemporains ? Comme un Dieu créateur incarné ou Emmanuel et prophète de la fin des temps, le Messie annoncé par la Bible, un réformateur du judaïsme, ou le fondateur d'une vie nouvelle et d’ETERNITE pour ceux qui croit en lui.De son vivant déjà, ses disciples comme ses ennemis s'interrogeaient sur cet homme-Dieu fait chair, hors du commun comme cela est confirmé dans Jean 1 :1-12
Deux mille ans plus tard, nous disposons à son sujet d'une documentation d'une richesse rare pour un homme de l'Antiquité, et la recherche historiographique qui s'est développée depuis le XVIIIe siècle nous aide à mieux cerner sa biographie et sa personnalité AINSI QUE SA MISSION SALVATRICE POUR LE RACHAT DE L’HUMANITE EMPROSONNEE PAR LE DIABLE.
Ainsi, les scientifiques de tout bord en sont certains et réaffirment sans aucune doute que oui, Jésus a existé. Oui, il vivait en Galilée. Oui, il est mort sur une croix et ressuscité le troisième jour ainsi qu’il est monté au ciel et revient bientôt pour le jugement final et recomposer les justes.
L'on peut savoir en se fondant sur les recherches les plus récentes, tant au niveau de l'exégèse des textes que de l'archéologie. Avec, comme toujours, l'aide des meilleurs spécialistes. Tout ceci contredit les occultistes de la rose croix qui ont écrit la vie mystique de Jésus qui n’est la profanation de l’histoire et des faits archéologiques. C’est-à-dire leurs écrits n’est qu’un faux évangile qui vient du Diable qui nie la crucifixion, la mort et la résurrection de Jésus, le fondement même de la foi chrétienne.
Et Jésus naquit un jour,bien que l'histoire de la Nativité et de la petite enfance de Jésus, sur tout de la date succincte dans les évangiles canoniques, a été surtout nourrie de polémique. Mais les Evangiles confirme cela et les faits archéologiques et historiques de Romains ainsi que de la Palestine au temps de Jésus. Lisons dans MATHIEU 1 :17-25 : « Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu'à David, quatorze générations depuis David jusqu'à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu'au Christ. Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint Esprit, avant qu'ils eussent habité ensemble. Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle. Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint Esprit; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Tout cela arriva afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. Joseph s'étant réveillé fit ce que l'ange du Seigneur lui avait ordonné, et il prit sa femme avec lui. Mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.
Où et quand Jésus est-il né ?
Les Évangiles sont peu loquaces sur ce point , puisque la raison en est double : d'une part, ce ne sont pas des biographies, au sens moderne du terme, c'est-à-dire attachées à retracer une vie, de la naissance à la mort mais on s’intéressait de généalogie; d'autre part, l'intérêt des premiers chrétiens repo¬sait sur l'enseignement de Jésus, sur sa mort et sa résurrection, plutôt que sur la date de sa naissance.
D'ailleurs, qui aurait assisté à cet événement et perçu d'emblée le caractère exceptionnel de l'en¬fant nouveau-né ? Par ailleurs le lieu et comment Jésus est né sont bien décrits dans MATHIEU 2 :1-14 : «Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète: Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s'enquit soigneusement auprès d'eux depuis combien de temps l'étoile brillait. Puis il les envoya à Bethléhem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille aussi moi-même l'adorer. Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta. Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. Lorsqu'ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu'à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte.
Pour une raison de la stratégie concurrentielle, l’Eglise remplaca le culte de Mitra au culte chrétien (né le 25 décembre), et à la disparition du culte de Mitra, l’Église a intégré nombreuses de ses traditions à la suite d'un décret de 391 : les temples non-chrétiens qui ont été détruits furent transformés en églises ce qui met fin au mithraïsme. Comme de nos jours les bars et des hôtels sont achetés et remplacé par les églises pour le transformer en lieu de culte que celui de divertissement d’antan et en centre de retraite et de prière que celui de la débauche.
Cette religion cohabitait avec une autre religion qu'a gardée Constantin jusqu'au bout de sa vie. Il s’agit notamment de Sol invictus (soleil), et une autre religion connut un franc succès du manichéisme.
Ce qui fait que les textes relèvent avant tout d'une stratégie concurrentielle, en rejetant ou intégrant des éléments d'autres cultes. ET LE CHRISTIANISME A GAGNE LE PARI EN INSTITUANT LE 25 DECEMBRE COMME LA DATE DE NATIVITE POUR EMPÊCHER LA PERVERSION QUI SEVIT CE JOUR LA.
Mais le 25 décembre ou pas Christ le Sauveur est né et les faits historiques et archéologiques les réaffirment.
Le tombeau du Christ restauré, se dévoile à Jérusalem aujourd’hui.
Pour pérenniser la vraie Histoire du Seigneur Jésus-Christ venu au monde, mort et ressuscité, après neuf mois de travaux, l'édicule de marbre qui surplombe le tombeau de l'église du Saint-Sépulcre s'est de nouveau paré de ses couleurs originelles.
En neuf mois pratiquement, tout y a été démantelé, nettoyé et restauré, y compris les colonnes et les dômes situés au-dessus et à l'intérieur de l'édifice de neuf mois de restauration. Mercredi, lors d'une cérémonie dans l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, le tombeau où le Christ a été enterré et ressuscité a été dévoilé. Débuté en mai 2016, le chantier de rénovation a permis de consolider l'édicule de marbre qui surplombe le tombeau - entièrement démonté par des spécialistes grecs puis reconstruit à l'identique - et de redonner ses couleurs d'origine au lieu le plus saint du christianisme. Lors de la cérémonie de mercredi, à laquelle participaient de nombreux dignitaires de différentes obédiences chrétiennes, pour la première fois depuis des décennies, l'édifice a été dévoilé sans la structure métallique qui en barrait la vue auparavant.
« Ce n'est pas seulement un don fait à la Terre sainte, c'est un don adressé au monde entier », a lancé le patriarche grec orthodoxe Theophilos III de Jérusalem au parterre d'invités, dont le Premier ministre grec Alexis Tsipras. « Avant, le monument était tout noir », les murs de l'édicule ayant été assombris par la fumée des cierges des pèlerins, explique à l'Agence France-Presse la restauratrice en chef Antonia Moropoulou. Aujourd'hui, « il a repris sa véritable couleur, la couleur de l'espoir ». Gloire à Dieu
Quant à l’ouverture du tombeau en question
Le chantier a vécu en octobre un moment « historique » : la plaque de marbre recouvrant la tombe a été déplacée durant trois jours. La dernière fois que des hommes avaient pu accéder au cœur du lieu le plus saint du christianisme remontait à 1810, lorsque de travaux de restauration avaient été entrepris à la suite d'un incendie. Dans les années 1960 et 1990, d'autres rénovations avaient été effectuées dans différentes parties de l'église, située dans la vieille ville de Jérusalem, aux abords des lieux saints du judaïsme et de l'islam que sont le mur des Lamentations et l'esplanade des Mosquées. L'édicule, en revanche, avait été négligé.
En neuf mois toutefois - et pour un montant de 3,4 millions d'euros -, pratiquement tout y a été démantelé, nettoyé et restauré, y compris les colonnes et les dômes situés au-dessus et à l'intérieur de l'édifice. Une fenêtre a été percée pour permettre aux pèlerins de voir la pierre nue de l'ancien caveau pour la première fois. Les travaux ont été financés par les trois principales confessions chrétiennes du Saint-Sépulcre (Grecs orthodoxes, franciscains, Arméniens) ainsi que par des contributeurs publics et privés. Samuel Aghoyan, le supérieur de l'Église arménienne, s'est félicité que l'édicule ait désormais « l'allure d'un nouvel édifice » après cette restauration.
D'autres restaurations
Il est de la tradition chrétienne, puisque le corps de Jésus a été posé dans un lit funéraire taillé dans le roc à la suite de sa crucifixion par les Romains en l'an 30 ou 33. Nous, chrétiens croyons vivement que le Christ a réellement ressuscité selon les Ecritures dans I Cor.15 :3-6 : « Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain. Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures; et qu'il est apparu à Céphas, puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. » et que des femmes venues oindre son corps trois jours après son enterrement ne l'y ont pas trouvé selon les Evangiles dans Luc 23 :44-56 , LUC 24 :1-7, Jean 20 :1-21, MARC16 :1-20,MATTHIEU 28 :1-20). Certains estiment que Jésus a été enterré dans le jardin de la Tombe, situé en dehors de la muraille de la vieille ville de Jérusalem. Mais, selon Antonia Moropoulou, ce qui a été trouvé lors des travaux prouve que la tombe de Jésus se trouve bien dans l'édicule selon les Evangiles.
D'autres projets sont envisagés pour renforcer les fondations de l'édicule et restaurer le sol de l'église, explique Samuel Aghoyan. Mais une telle opération nécessite au moins 6 millions de dollars. De plus, de tels travaux supposent que les Grecs orthodoxes, les églises arménienne et catholique, qui se partagent le contrôle du lieu, surmontent leurs disputes ayant provoqué par le passé des reports de rénovation.
Que Christ ressuscité soit avec nous jusqu’au jour de son avènement.
Evangéliste Robert KIKIDI,Leader d’AREV-MINISTRIES
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Location sans garantie
left
Annonce Précédente : OFFRE D'EMPLOI