mediacongo.net - Petites annonces - Il fallait que je coure (1)

Il fallait que je coure (1)

Pourquoi dépensez-vous l'argent pour ce qui n'est pas du pain, et votre labeur pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi attentivement.
Ésaïe 55. 2
Il fallait que je coure (1)

“Je me suis mis au footing au début des années 1980. Au départ, je courais pour me détendre, mais très vite, je me suis engagé dans la compétition, en particulier le marathon. Pendant sept ans, je me suis plié au rythme exigeant de cette discipline. Mon seul but était d'améliorer mes performances. En janvier 1990, j'ai été brutalement arrêté dans mon élan par une blessure. Cet arrêt, difficile, m'a donné l'occasion de réfléchir à tout le temps et l'énergie dépensés pour ne gagner que quelques secondes sur le fameux parcours de 42,195 km. Quel sens avaient tous ces efforts ? J'ai pris alors conscience que je cherchais à combler le vide de mon existence. J'avais une famille, des amis, un travail, mais il me semblait que je devais continuer à courir, ne jamais m'arrêter, au sens propre comme au sens figuré.

En 1992, un ami musicien a amené la conversation sur Jésus. C'était intéressant mais je ne me sentais pas concerné par sa foi. J'avais grandi dans une famille juive, où Jésus était un sujet à éviter. Cependant mon ami ne manquait pas une occasion de m'en parler et il a fini par me donner un Nouveau Testament. Nos échanges et la lecture de ce livre ont peu à peu effacé les clichés que j'avais sur Jésus. Son enseignement me fascinait. Mais était-il le Messie promis dans l'Ancien Testament ? Ésaïe par exemple n'avait-il pas annoncé que le Messie serait offert en sacrifice pour porter nos fautes et qu'il reviendrait à la vie pour nous rendre justes ? ”(La Bonne Semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png

Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Il fallait que je coure (1)

Postée le: 06.11.2018
Ville : LUBUMBASHI
Description

Pourquoi dépensez-vous l'argent pour ce qui n'est pas du pain, et votre labeur pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi attentivement.
Ésaïe 55. 2
Il fallait que je coure (1)

“Je me suis mis au footing au début des années 1980. Au départ, je courais pour me détendre, mais très vite, je me suis engagé dans la compétition, en particulier le marathon. Pendant sept ans, je me suis plié au rythme exigeant de cette discipline. Mon seul but était d'améliorer mes performances. En janvier 1990, j'ai été brutalement arrêté dans mon élan par une blessure. Cet arrêt, difficile, m'a donné l'occasion de réfléchir à tout le temps et l'énergie dépensés pour ne gagner que quelques secondes sur le fameux parcours de 42,195 km. Quel sens avaient tous ces efforts ? J'ai pris alors conscience que je cherchais à combler le vide de mon existence. J'avais une famille, des amis, un travail, mais il me semblait que je devais continuer à courir, ne jamais m'arrêter, au sens propre comme au sens figuré.

En 1992, un ami musicien a amené la conversation sur Jésus. C'était intéressant mais je ne me sentais pas concerné par sa foi. J'avais grandi dans une famille juive, où Jésus était un sujet à éviter. Cependant mon ami ne manquait pas une occasion de m'en parler et il a fini par me donner un Nouveau Testament. Nos échanges et la lecture de ce livre ont peu à peu effacé les clichés que j'avais sur Jésus. Son enseignement me fascinait. Mais était-il le Messie promis dans l'Ancien Testament ? Ésaïe par exemple n'avait-il pas annoncé que le Messie serait offert en sacrifice pour porter nos fautes et qu'il reviendrait à la vie pour nous rendre justes ? ”(La Bonne Semence)
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Trois croix
left
Annonce Précédente : NOS FORMATIONS LOGISTIQUES, VERSION ANGLAISE ET FRANCAISE