mediacongo.net - Petites annonces - Pourquoi Honrable Martin Fayulu est officiellement désigné candidat unique de l-opposition pour les élections du 23 décembre 2018

Pourquoi Honrable Martin Fayulu est officiellement désigné candidat unique de l-opposition pour les élections du 23 décembre 2018


Martin Fayulu désigné candidat unique de l'opposition à la présidentielle


Martin Fayulu (c) officiellement désigné candidat unique de l'opposition à la présidentielle du 23 décembre en RDC. Décision prise à Genève par sept leaders de l'opposition, le 11 novembre 2018.PARCE QUE Martin Fayulu, un candidat «qui n'a jamais transigé avec Kabila».selon ses amis politiques, « un extrémiste » aux yeux de la majorité présidentielle : Martin Fayulu n'était pas très connu jusqu'ici au-delà de la capitale congolaise, Kinshasa, où il est né il y a 62 ans.

Elu député en 2011, il est d'abord passé par la case affaires avant d'embrasser une carrière politique. Après des études à Paris puis à San Francisco aux Etats-Unis, Martin Fayulu rejoint le groupe pétrolier Mobil en République démocratique du Congo (RDC) dont il va gravir toutes les échelons jusqu'à occuper le poste de directeur général pour l'Ethiopie.

Son engagement politique date des années 1990, lorsqu'il participe à la Conférence nationale souveraine. Il est déjà à l'époque dans le camp de l'opposition au maréchal Mobutu Sese Seko.

« Candidature de combat »

Très proche des positions de la société civile et des mouvements citoyens, Martin Fayulu n'hésite pas à mouiller sa chemise. Il a été arrêté à deux reprises au moins pour sa participation dans des manifestations interdites par le pouvoir.




Après avoir fait main basse sur la CENI, le système Kabila tient maintenant captives toutes les institutions du pays afin de perpétuer son pouvoir en toute illégalité. L'équipe de campagne de M. Shadari; l'Etat au service d'un clan prédateur contre la population. Inacceptable.
Martin Fayulu (@MartinFayulu) 4 novembre 2018.
Cet homme qui vient d'être choisi comme le candidat unique de l'opposition pour la présidentielle du 23 décembre2018 représente donc une « une candidature de combat » explique un spécialiste. Il incarne en quelque sorte l'aile dure de l'opposition congolaise qui n'entend rien céder sur la machine à voter et la liste électorale, quitte à boycotter les élections.

Un diplomate en poste à Kinshasa dit ne pas le voir céder sur la machine à voter, de même pour la Ceni, la Commission électorale. « Il faudra une médiation qui fasse autorité pour sortir de ce blocage sinon le processus électoral va échouer », conclut-il.Dans la rue en janvier 2015, dans la rue en septembre 2016, il avait même été blessé, présent également lors des marches des laics chrétiens. C’est le partisan d’une ligne sans concession face à la coalition au pouvoir. Il a convaincu par sa constance, lui qui n’a jamais trahi, assurent ses proches.Au cours de la conférence de presse, l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba a défendu ce choix en lingala, c’est aux leaders de faire accepter ce choix à leurs bases. C’est aussi ce qu’a dit Félix Tshisekedi de l’UDPS dont certains des cadres avaient affirmé que c’était Tshisekedi ou rien. Ce dernier a reconnu que ce serait sans doute très dur pour sa base, mais que l’opposition avait choisi de se livrer à un exercice démocratique et qu’il était prêt à s’incliner. Ce sera en tout cas la première fois que l’opposition arrivera unie à une élection au Congo.

SELON RFI Publié le 11-11-2018 • Modifié le 11-11-2018 à 22:34

Martin Fayulu a été désigné candidat unique de l’opposition pour les élections du 23 décembre en République démocratique du Congo. C’est le choix des sept principaux chefs de file de l’opposition à l’issue de trois jours de négociations facilitées par la Fondation Kofi Annan. Le candidat de la Dynamique de l’opposition ne faisait pas figure de favori face à Félix Tshisekedi de l’UDPS et Vital Kamerhe de l’UNC, mais à l’issue d’un vote, c’est bien lui qui a été choisi. A 61 ans, le député Martin Fayulu n’est sans doute pas le plus connu des opposants congolais. Mais cet ancien directeur d’Exxon Mobile, président de l’Ecidé (Engagement pour la Citoyenneté et le Développement), a été de toutes les grandes manifestations depuis 2015 et le début combat contre le troisième mandat de Joseph Kabila.
Quand l’information s’est répandue, bien avant l’annonce officielle, beaucoup n’y croyaient pas surtout parmi les cadres de l’UDPS et de l’UNC qui affirmaient qu’il n’avait ni le poids politique d’un Félix Tshisekedi, ni même celui d’un Vital Kamerhe. « Peut-être, mais il aura derrière la plus grande coalition de l’opposition qu’on n’ait jamais vu en RDC », dit-on dans l’entourage des sept. comme les deux partis prônent la démocratie et que par vote que l'Honorable Fayulu qu'ils ont désigné , ils doivent s à respecter ce choix de toute l'opposition et demander leur membres de soutenir sa candidature unique autrement ils seront à la base de l'election du politologue Emmanuel RAMAZANI SHADARY SANS COMBAT.
« Je veux remercier l'éternel Dieu tout-puissant et les leaders de l'opposition », a déclaré Martin Fayulu lors d'une conférence de presse. « Moi je ne suis qu’un porte-parole, le porte-parole de notre combat pour la liberté. Le peuple congolais a besoin de leaders que lui-même va choisir », a-t-il ajouté.







Quel sentiment j’ai ? C’est un sentiment de joie que mes collègues, leaders de l’opposition, m’aient fait confiance pour être à la tête pour cette candidature commune de l’opposition. Donc, maintenant le combat est engagé pour obtenir les élections crédibles, transparentes, inclusives et apaisées, c’est-à-dire ce combat où nous devons tout faire pour que ces élections soient conformes à la loi électorale et conformes au calendrier électoral (...). C’est-à-dire sans machine à voter et sans fichier électoral corrompu avec des fictifs et continuer à obtenir la décrispation politique dans notre pays.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

Pourquoi Honrable Martin Fayulu est officiellement désigné candidat unique de l-opposition pour les élections du 23 décembre 2018

Postée le: 12.11.2018
Ville : KINSHASA
Description


Martin Fayulu désigné candidat unique de l'opposition à la présidentielle


Martin Fayulu (c) officiellement désigné candidat unique de l'opposition à la présidentielle du 23 décembre en RDC. Décision prise à Genève par sept leaders de l'opposition, le 11 novembre 2018.PARCE QUE Martin Fayulu, un candidat «qui n'a jamais transigé avec Kabila».selon ses amis politiques, « un extrémiste » aux yeux de la majorité présidentielle : Martin Fayulu n'était pas très connu jusqu'ici au-delà de la capitale congolaise, Kinshasa, où il est né il y a 62 ans.

Elu député en 2011, il est d'abord passé par la case affaires avant d'embrasser une carrière politique. Après des études à Paris puis à San Francisco aux Etats-Unis, Martin Fayulu rejoint le groupe pétrolier Mobil en République démocratique du Congo (RDC) dont il va gravir toutes les échelons jusqu'à occuper le poste de directeur général pour l'Ethiopie.

Son engagement politique date des années 1990, lorsqu'il participe à la Conférence nationale souveraine. Il est déjà à l'époque dans le camp de l'opposition au maréchal Mobutu Sese Seko.

« Candidature de combat »

Très proche des positions de la société civile et des mouvements citoyens, Martin Fayulu n'hésite pas à mouiller sa chemise. Il a été arrêté à deux reprises au moins pour sa participation dans des manifestations interdites par le pouvoir.




Après avoir fait main basse sur la CENI, le système Kabila tient maintenant captives toutes les institutions du pays afin de perpétuer son pouvoir en toute illégalité. L'équipe de campagne de M. Shadari; l'Etat au service d'un clan prédateur contre la population. Inacceptable.
Martin Fayulu (@MartinFayulu) 4 novembre 2018.
Cet homme qui vient d'être choisi comme le candidat unique de l'opposition pour la présidentielle du 23 décembre2018 représente donc une « une candidature de combat » explique un spécialiste. Il incarne en quelque sorte l'aile dure de l'opposition congolaise qui n'entend rien céder sur la machine à voter et la liste électorale, quitte à boycotter les élections.

Un diplomate en poste à Kinshasa dit ne pas le voir céder sur la machine à voter, de même pour la Ceni, la Commission électorale. « Il faudra une médiation qui fasse autorité pour sortir de ce blocage sinon le processus électoral va échouer », conclut-il.Dans la rue en janvier 2015, dans la rue en septembre 2016, il avait même été blessé, présent également lors des marches des laics chrétiens. C’est le partisan d’une ligne sans concession face à la coalition au pouvoir. Il a convaincu par sa constance, lui qui n’a jamais trahi, assurent ses proches.Au cours de la conférence de presse, l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba a défendu ce choix en lingala, c’est aux leaders de faire accepter ce choix à leurs bases. C’est aussi ce qu’a dit Félix Tshisekedi de l’UDPS dont certains des cadres avaient affirmé que c’était Tshisekedi ou rien. Ce dernier a reconnu que ce serait sans doute très dur pour sa base, mais que l’opposition avait choisi de se livrer à un exercice démocratique et qu’il était prêt à s’incliner. Ce sera en tout cas la première fois que l’opposition arrivera unie à une élection au Congo.

SELON RFI Publié le 11-11-2018 • Modifié le 11-11-2018 à 22:34

Martin Fayulu a été désigné candidat unique de l’opposition pour les élections du 23 décembre en République démocratique du Congo. C’est le choix des sept principaux chefs de file de l’opposition à l’issue de trois jours de négociations facilitées par la Fondation Kofi Annan. Le candidat de la Dynamique de l’opposition ne faisait pas figure de favori face à Félix Tshisekedi de l’UDPS et Vital Kamerhe de l’UNC, mais à l’issue d’un vote, c’est bien lui qui a été choisi. A 61 ans, le député Martin Fayulu n’est sans doute pas le plus connu des opposants congolais. Mais cet ancien directeur d’Exxon Mobile, président de l’Ecidé (Engagement pour la Citoyenneté et le Développement), a été de toutes les grandes manifestations depuis 2015 et le début combat contre le troisième mandat de Joseph Kabila.
Quand l’information s’est répandue, bien avant l’annonce officielle, beaucoup n’y croyaient pas surtout parmi les cadres de l’UDPS et de l’UNC qui affirmaient qu’il n’avait ni le poids politique d’un Félix Tshisekedi, ni même celui d’un Vital Kamerhe. « Peut-être, mais il aura derrière la plus grande coalition de l’opposition qu’on n’ait jamais vu en RDC », dit-on dans l’entourage des sept. comme les deux partis prônent la démocratie et que par vote que l'Honorable Fayulu qu'ils ont désigné , ils doivent s à respecter ce choix de toute l'opposition et demander leur membres de soutenir sa candidature unique autrement ils seront à la base de l'election du politologue Emmanuel RAMAZANI SHADARY SANS COMBAT.
« Je veux remercier l'éternel Dieu tout-puissant et les leaders de l'opposition », a déclaré Martin Fayulu lors d'une conférence de presse. « Moi je ne suis qu’un porte-parole, le porte-parole de notre combat pour la liberté. Le peuple congolais a besoin de leaders que lui-même va choisir », a-t-il ajouté.







Quel sentiment j’ai ? C’est un sentiment de joie que mes collègues, leaders de l’opposition, m’aient fait confiance pour être à la tête pour cette candidature commune de l’opposition. Donc, maintenant le combat est engagé pour obtenir les élections crédibles, transparentes, inclusives et apaisées, c’est-à-dire ce combat où nous devons tout faire pour que ces élections soient conformes à la loi électorale et conformes au calendrier électoral (...). C’est-à-dire sans machine à voter et sans fichier électoral corrompu avec des fictifs et continuer à obtenir la décrispation politique dans notre pays.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : HALTE A LA MORALE DU GRAND NOMBRE OU LA PROMOTION DES ANTIVALEURS COMMUNAUTAIRE
left
Annonce Précédente : Seulement un “au revoir”