mediacongo.net - Petites annonces - Ma profession m'obligeait à être souvent en déplacement. Mes absences pesaient à ma famille. Un jour, à mon retour, ma fillette eut l'idée de me ligoter...

Ma profession m'obligeait à être souvent en déplacement. Mes absences pesaient à ma famille. Un jour, à mon retour, ma fillette eut l'idée de me ligoter...

Si vous vous livrez vous-mêmes à quelqu'un pour lui obéir comme des esclaves, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez.
Romains 6. 16
Si donc le Fils [de Dieu] vous affranchit, vous serez réellement libres.
Jean 8. 36
Le fil de l'araignée

Ma profession m'obligeait à être souvent en déplacement. Mes absences pesaient à ma famille. Un jour, à mon retour, ma fillette eut l'idée de me ligoter, afin que je ne puisse plus m'en aller. S'emparant d'une bobine de fil, elle se mit à la dévider en tournant autour de moi. Après quelques tours, elle s'arrêta, triomphante : “Papa, essaie si tu peux te délivrer ! ” J'aurais pu casser les quelques fils avec la plus grande facilité, mais je ne voulais pas gâter le plaisir de l'enfant. Elle sautilla à nouveau autour de moi, la bobine à la main. “Peux-tu t'évader ? ” Je fis mine d'essayer en vain, ce qui la ravit. Et elle continua de m'emprisonner, tout heureuse. Enfin, je voulus briser mes liens, mais c'était trop tard. Ce qui aurait été un jeu d'enfant au début m'était devenu impossible, le nombre de fils qui m'entouraient à présent étant trop grand. “Te voilà prisonnier ! ” jubilait la petite en battant des mains. Je dus, bon gré, mal gré, appeler ma femme à la rescousse.

Cette anecdote rappelle la technique de l'araignée qui, pour neutraliser sa proie, l'entortille dans un fil très fin mais très résistant, et assez long pour la paralyser complètement.

Le diable utilise aussi cette technique, amenant peu à peu sa proie à prendre des habitudes dont elle ne peut plus se débarrasser et à tomber dans des addictions fatales. Mais il n'est jamais trop tard pour crier à Dieu et obtenir la libération. “Invoque-moi au jour de la détresse : je te délivrerai” (Psaume 50. 15).(La Bonne Semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png

Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Ma profession m'obligeait à être souvent en déplacement. Mes absences pesaient à ma famille. Un jour, à mon retour, ma fillette eut l'idée de me ligoter...

Postée le: 05.12.2018
Ville : LUBUMBASHI
Description

Si vous vous livrez vous-mêmes à quelqu'un pour lui obéir comme des esclaves, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez.
Romains 6. 16
Si donc le Fils [de Dieu] vous affranchit, vous serez réellement libres.
Jean 8. 36
Le fil de l'araignée

Ma profession m'obligeait à être souvent en déplacement. Mes absences pesaient à ma famille. Un jour, à mon retour, ma fillette eut l'idée de me ligoter, afin que je ne puisse plus m'en aller. S'emparant d'une bobine de fil, elle se mit à la dévider en tournant autour de moi. Après quelques tours, elle s'arrêta, triomphante : “Papa, essaie si tu peux te délivrer ! ” J'aurais pu casser les quelques fils avec la plus grande facilité, mais je ne voulais pas gâter le plaisir de l'enfant. Elle sautilla à nouveau autour de moi, la bobine à la main. “Peux-tu t'évader ? ” Je fis mine d'essayer en vain, ce qui la ravit. Et elle continua de m'emprisonner, tout heureuse. Enfin, je voulus briser mes liens, mais c'était trop tard. Ce qui aurait été un jeu d'enfant au début m'était devenu impossible, le nombre de fils qui m'entouraient à présent étant trop grand. “Te voilà prisonnier ! ” jubilait la petite en battant des mains. Je dus, bon gré, mal gré, appeler ma femme à la rescousse.

Cette anecdote rappelle la technique de l'araignée qui, pour neutraliser sa proie, l'entortille dans un fil très fin mais très résistant, et assez long pour la paralyser complètement.

Le diable utilise aussi cette technique, amenant peu à peu sa proie à prendre des habitudes dont elle ne peut plus se débarrasser et à tomber dans des addictions fatales. Mais il n'est jamais trop tard pour crier à Dieu et obtenir la libération. “Invoque-moi au jour de la détresse : je te délivrerai” (Psaume 50. 15).(La Bonne Semence)
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : soyez également entrepreneur
left
Annonce Précédente : Une des grandes souffrances pour de nombreuses personnes âgées vient de ce qu'elles ont l'impression d'être inutiles