mediacongo.net - Petites annonces - La présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l-Autorité de Régulation des Marchés Publics de la Primature de la RDC

La présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l-Autorité de Régulation des Marchés Publics de la Primature de la RDC

La présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics de la Primature de la RDC.


Par le Pr Robert KIKIDI MBOSO, Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) de l’ARMP-Primature-RDC.

1.De l’organisation et des missions de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT)


La Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) est l’une de quatre directions Techniques et statutaires de la Direction Générale de l’ARMP, mise en place conformément à l’article 14 de la Loi no 10/010 du 27 avril 2010 (LRMP) et les articles 10 ;39 et 40 du Décret no 10/21 du 02/06/2010 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARMP et la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé du 09 juillet 2018 (LRPPP ou LR3P). Son domaine d’action couvre la formation et le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du système congolais de passation des marchés publics et de la délégation des services publics, tant du secteur public que du secteur privé et de la société civile.
Elle a pour missions d’identifier et de collecter les besoins en formation de l’ensemble des acteurs des marchés publics et du partenariat public-Privé (PPP ou 3P) et élaborer, en collaboration avec eux les plans et programmes de formation et voyages d’études, et en organiser l’exécution, apporter l’assistance technique à ceux qui en ont besoin dans les divers activités liées à la passation et exécution des marchés publics et PPP ou 3P et être en relation régulière avec les centres et écoles de formation au niveau national, sous régional et international spécialisés dans le domaine de la passation des marchés publics et délégations de service public ainsi que les PPP ou 3P . A ces mission s’ajoute celle de participer à la rédaction ou à la mise à jour des modes opératoires des simplifiés, ainsi qu’effectuer des enquêtes sur l’environnement et les conditions matérielles de travail et proposer aux acteurs des marchés publics et PPP le renforcement des capacités techniques à opérer afin d’améliorer les conditions ergonomiques.
Pour exercer les différentes missions énumérées supra, la DFAT s’appuie sur 11 unités du personnel, coordonnées par un Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT), assisté par d’un Secrétaire de Direction et secondé par deux Chefs divisions de la Formation (CDFOR) et celle des Appuis Techniques (CDAT). Ces derniers sont aussi secondés par deux Chefs de Bureau et de cinq cadres et agents.
2.De la problématique de la gestion de la formation dans système de passation des marchés publics en RDC.
La formation en passation des marchés publics et en PPP pose problème sur l’étude des modalités , la programmation pour organiser les actions de formation dans le temps et espace nationale de RDC, et la supervision en cours, d’évaluation et de validation des effets du suivi des performances. Puisqu’on ne gère pas une action du renforcement des capacités en passation des marchés publics et PPP comme on gère un parc des véhicules ou des stocks. Mais c’est concevoir, programmer, organiser, contrôler ces actions pour qu’elles atteignent des objectifs fixés par le système de passation des marchés publics et PPP. Et c’est aussi être capable en cours d’action, de calculer les écarts entre effets obtenus et effets voulus, pour réaliser des actions correctives aptes à mieux atteindre les objectifs fixés.

C’est la raison majeur d’être de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP .Elle est là pour relever le défi sur le plan opérationnels et technologique de la formation dans le système de passation des marchés publics et de PPP par l’analyse des besoins de formation à la lumière des défis d’atteindre les 26 provinces du pays et tous les acteurs public, privés et la société civile, tout en établissant des priorités en fonction des budgets ou fonds disponible et en organisant des activités bien adaptées aux besoins tout en mesurant les résultats obtenus et en faire le suivi des performances en vue d’accélérer son progrès du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP conformément aux standards internationaux et à la nouvelle loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics , bien que l’obstacle majeur est les contraintes financières qui n’ont pas permis que la DFAT réalise toutes activités des formations dans les nouvelles provinces démembrées.
3.Du parcours du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Signalons que dans 8 ans de l’opérationnalité des activités de formation au sein de l’ARMP, notre Direction ( DFAT) a déjà renforcé les capacités plus de 8 135 acteurs des secteurs public, privé et de la société civiles . Et plus 4500 étudiants de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), de l’ Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme(ISAU) et de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics ont été aussi formés sous financement propre et des bailleurs dont la Banque Mondiale à travers les Projet du Renforcement des Capacités en Gouvernance (PRCG) , où le nouveau système de passation des marchés publics a bénéficié pendant trois ans (2012, 2013 et 2014), d’une assistance technique assurée par le cabinet Sénégalais dénommé Institut Supérieur Africain pour le Développement de l’Entreprise, ISADE en sigle qui a accompagné en premier lieu l’ARMP, la DGCMP, la CGPMP du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, la Ville-Province de Kinshasa et l’ex-Province Orientale (Montant du contrat : 3 030 265 USD), mais sans atteindre les autres pools des provinces qui lui ont été en charge.
Concernant cette assistance, le cabinet ISADE a animé sous la supervision de l’ARMP séminaires de formation de mise à niveau des cadres et agents des organes sus-évoqués ainsi que la formation de 20 experts formateurs nationaux en marchés publics et assuré l’accompagnement (coaching) journalier desdits cadres et agents. Grâce à ce vivier d’experts formateurs nationaux qui est opérationnel depuis le mois de juin 2013. Et sous financement de la Banque Mondiale via le PRC-GAP-SENAREC , l’ARMP a mis en place le programme d’appui aux provinces d’un montant de 289.504 USD pour relayer l’assistance technique de l’ISADE en renforçant les capacités des autorités provinciales et cadres et agents des organes des marchés publics et les voyages d’études auprès des organes des marches publics.
Dans ce parcours du renforcement de capacités des acteurs du systèmes de passation des marchés publics en RDC, des conventions de partenariat ont été signés et exécutés avec Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) pour la formation en ligne certifiée en trois modules dont sur généralités de la passation des marchés publics, éthique et assurance qualité, avec la Coopération Technique Belge (CTB), pour la mise en œuvre de la stratégie de formation des cellules de gestion des projets et marchés publics dans la zone d’intervention l’Unité Conjointe d’Appui à la Gestion(UCAG-MINGRI)du 06 Mars au 30 Mai 2015 au profit des 125 autorités provinciales et 175 cadres des organes des marchés publics de Kinshasa, Kisangani, Bandundu-Ville, Kindu, et Mbuji-Mayi pour le montant total de 56.068 USD. Deux autres contrats de l’offre de formation ont été signés et réalisés avec l’Union Européenne via PA2D ET PROGRESS pour un montant de 17 689,75 Euros en faveur des membres des cellules de gestion des projets et marchés publics dans sa zone d’intervention.
Et du 17 Décembre 2014 au 20 Novembre 2015, deux Consultants internationaux ont assuré la mission de la formation sur le préparation des soumissions et exécution des marchés publics en application de la Loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés Publics et le coaching au profit de 300 acteurs des entreprises du secteur privé et de 20 autres formateurs en commande publique de ce secteur. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale, le principal bailleurs de fonds, dans le cadre du le Projet de Développement et de Compétitivité du Secteur Privé(PCDSP) , sans omettre les autres formations animées par les experts formateurs nationaux dont la plupart étaient sous financement propre de l’ARMP ou des structures requérantes.
4.De la perspective du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Depuis le 09 juillet 2018 l’arsenal juridique de la RDC est enrichi d’une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P).Cette loi a comblé un vide, qui, depuis la promulgation de la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics devrait lui servir de base à titre complémentaire pour assurer le renforcement des capacités des acteurs dans la logique et l’esprit du législateur congolais actuel dans le domaine de contrats des PPP ou et du système de passation des marchés public en ce qui concerne la régulation, le contrôle a priori et l’approbation des marchés publics et délégation de service public , d’une part ,et de rédiger des projets de textes réglementaires portant mesures d’application de ladite loi concernant les seuil de passation, les autorités approbatrices et le manuel de procédures y relatives, d’autre part.
Concernant le changement , la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP se voit aussi ses attributions augmentées et modifiées, c’est ainsi que nous comptons de cette année 2019 jusqu’ à 2021, conformément au plan d’action de l’ARMP et au plan de formation triennal former et assister techniquement les Autorités Politiques et Administratives notamment les parlementaires, les magistrats et les membres des gouvernements, les membres des organes de marchés publics et PPP y compris les acteurs du secteur privé, et de la société civile du niveau central et de 26 provinces.
Fait à Kinshasa, le 12 Avril 2019.

Pr Robert KIKIDI MBOSO,
Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP.
De la présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l’ARMP-Primature-RDC.
Par le Pr Robert KIKIDI MBOSO, Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) de l’ARMP-Primature-RDC.
1.De l’organisation et des missions de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT)
La Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) est l’une de quatre directions Techniques et statutaires de la Direction Générale de l’ARMP, mise en place conformément à l’article 14 de la Loi no 10/010 du 27 avril 2010 (LRMP) et les articles 10 ;39 et 40 du Décret no 10/21 du 02/06/2010 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARMP et la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé du 09 juillet 2018 (LRPPP ou LR3P). Son domaine d’action couvre la formation et le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du système congolais de passation des marchés publics et de la délégation des services publics, tant du secteur public que du secteur privé et de la société civile.
Elle a pour missions d’identifier et de collecter les besoins en formation de l’ensemble des acteurs des marchés publics et du partenariat public-Privé (PPP ou 3P) et élaborer, en collaboration avec eux les plans et programmes de formation et voyages d’études, et en organiser l’exécution, apporter l’assistance technique à ceux qui en ont besoin dans les divers activités liées à la passation et exécution des marchés publics et PPP ou 3P et être en relation régulière avec les centres et écoles de formation au niveau national, sous régional et international spécialisés dans le domaine de la passation des marchés publics et délégations de service public ainsi que les PPP ou 3P . A ces mission s’ajoute celle de participer à la rédaction ou à la mise à jour des modes opératoires des simplifiés, ainsi qu’effectuer des enquêtes sur l’environnement et les conditions matérielles de travail et proposer aux acteurs des marchés publics et PPP le renforcement des capacités techniques à opérer afin d’améliorer les conditions ergonomiques.
Pour exercer les différentes missions énumérées supra, la DFAT s’appuie sur 11 unités du personnel, coordonnées par un Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT), assisté par d’un Secrétaire de Direction et secondé par deux Chefs divisions de la Formation (CDFOR) et celle des Appuis Techniques (CDAT). Ces derniers sont aussi secondés par deux Chefs de Bureau et de cinq cadres et agents.
2.De la problématique de la gestion de la formation dans système de passation des marchés publics en RDC.
La formation en passation des marchés publics et en PPP pose problème sur l’étude des modalités , la programmation pour organiser les actions de formation dans le temps et espace nationale de RDC, et la supervision en cours, d’évaluation et de validation des effets du suivi des performances. Puisqu’on ne gère pas une action du renforcement des capacités en passation des marchés publics et PPP comme on gère un parc des véhicules ou des stocks. Mais c’est concevoir, programmer, organiser, contrôler ces actions pour qu’elles atteignent des objectifs fixés par le système de passation des marchés publics et PPP. Et c’est aussi être capable en cours d’action, de calculer les écarts entre effets obtenus et effets voulus, pour réaliser des actions correctives aptes à mieux atteindre les objectifs fixés.

C’est la raison majeur d’être de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP .Elle est là pour relever le défi sur le plan opérationnels et technologique de la formation dans le système de passation des marchés publics et de PPP par l’analyse des besoins de formation à la lumière des défis d’atteindre les 26 provinces du pays et tous les acteurs public, privés et la société civile, tout en établissant des priorités en fonction des budgets ou fonds disponible et en organisant des activités bien adaptées aux besoins tout en mesurant les résultats obtenus et en faire le suivi des performances en vue d’accélérer son progrès du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP conformément aux standards internationaux et à la nouvelle loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics , bien que l’obstacle majeur est les contraintes financières qui n’ont pas permis que la DFAT réalise toutes activités des formations dans les nouvelles provinces démembrées.
3.Du parcours du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Signalons que dans 8 ans de l’opérationnalité des activités de formation au sein de l’ARMP, notre Direction ( DFAT) a déjà renforcé les capacités plus de 8 135 acteurs des secteurs public, privé et de la société civiles . Et plus 4500 étudiants de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), de l’ Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme(ISAU) et de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics ont été aussi formés sous financement propre et des bailleurs dont la Banque Mondiale à travers les Projet du Renforcement des Capacités en Gouvernance (PRCG) , où le nouveau système de passation des marchés publics a bénéficié pendant trois ans (2012, 2013 et 2014), d’une assistance technique assurée par le cabinet Sénégalais dénommé Institut Supérieur Africain pour le Développement de l’Entreprise, ISADE en sigle qui a accompagné en premier lieu l’ARMP, la DGCMP, la CGPMP du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, la Ville-Province de Kinshasa et l’ex-Province Orientale (Montant du contrat : 3 030 265 USD), mais sans atteindre les autres pools des provinces qui lui ont été en charge.
Concernant cette assistance, le cabinet ISADE a animé sous la supervision de l’ARMP séminaires de formation de mise à niveau des cadres et agents des organes sus-évoqués ainsi que la formation de 20 experts formateurs nationaux en marchés publics et assuré l’accompagnement (coaching) journalier desdits cadres et agents. Grâce à ce vivier d’experts formateurs nationaux qui est opérationnel depuis le mois de juin 2013. Et sous financement de la Banque Mondiale via le PRC-GAP-SENAREC , l’ARMP a mis en place le programme d’appui aux provinces d’un montant de 289.504 USD pour relayer l’assistance technique de l’ISADE en renforçant les capacités des autorités provinciales et cadres et agents des organes des marchés publics et les voyages d’études auprès des organes des marches publics.
Dans ce parcours du renforcement de capacités des acteurs du systèmes de passation des marchés publics en RDC, des conventions de partenariat ont été signés et exécutés avec Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) pour la formation en ligne certifiée en trois modules dont sur généralités de la passation des marchés publics, éthique et assurance qualité, avec la Coopération Technique Belge (CTB), pour la mise en œuvre de la stratégie de formation des cellules de gestion des projets et marchés publics dans la zone d’intervention l’Unité Conjointe d’Appui à la Gestion(UCAG-MINGRI)du 06 Mars au 30 Mai 2015 au profit des 125 autorités provinciales et 175 cadres des organes des marchés publics de Kinshasa, Kisangani, Bandundu-Ville, Kindu, et Mbuji-Mayi pour le montant total de 56.068 USD. Deux autres contrats de l’offre de formation ont été signés et réalisés avec l’Union Européenne via PA2D ET PROGRESS pour un montant de 17 689,75 Euros en faveur des membres des cellules de gestion des projets et marchés publics dans sa zone d’intervention.
Et du 17 Décembre 2014 au 20 Novembre 2015, deux Consultants internationaux ont assuré la mission de la formation sur le préparation des soumissions et exécution des marchés publics en application de la Loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés Publics et le coaching au profit de 300 acteurs des entreprises du secteur privé et de 20 autres formateurs en commande publique de ce secteur. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale, le principal bailleurs de fonds, dans le cadre du le Projet de Développement et de Compétitivité du Secteur Privé(PCDSP) , sans omettre les autres formations animées par les experts formateurs nationaux dont la plupart étaient sous financement propre de l’ARMP ou des structures requérantes.
4.De la perspective du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Depuis le 09 juillet 2018 l’arsenal juridique de la RDC est enrichi d’une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P).Cette loi a comblé un vide, qui, depuis la promulgation de la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics devrait lui servir de base à titre complémentaire pour assurer le renforcement des capacités des acteurs dans la logique et l’esprit du législateur congolais actuel dans le domaine de contrats des PPP ou et du système de passation des marchés public en ce qui concerne la régulation, le contrôle a priori et l’approbation des marchés publics et délégation de service public , d’une part ,et de rédiger des projets de textes réglementaires portant mesures d’application de ladite loi concernant les seuil de passation, les autorités approbatrices et le manuel de procédures y relatives, d’autre part.
Concernant le changement , la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP se voit aussi ses attributions augmentées et modifiées, c’est ainsi que nous comptons de cette année 2019 jusqu’ à 2021, conformément au plan d’action de l’ARMP et au plan de formation triennal former et assister techniquement les Autorités Politiques et Administratives notamment les parlementaires, les magistrats et les membres des gouvernements, les membres des organes de marchés publics et PPP y compris les acteurs du secteur privé, et de la société civile du niveau central et de 26 provinces.
Fait à Kinshasa, le 12 Avril 2019.

Pr Robert KIKIDI MBOSO,
Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP.
De la présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l’ARMP-Primature-RDC.
Par le Pr Robert KIKIDI MBOSO, Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) de l’ARMP-Primature-RDC.
1.De l’organisation et des missions de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT)
La Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) est l’une de quatre directions Techniques et statutaires de la Direction Générale de l’ARMP, mise en place conformément à l’article 14 de la Loi no 10/010 du 27 avril 2010 (LRMP) et les articles 10 ;39 et 40 du Décret no 10/21 du 02/06/2010 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARMP et la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé du 09 juillet 2018 (LRPPP ou LR3P). Son domaine d’action couvre la formation et le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du système congolais de passation des marchés publics et de la délégation des services publics, tant du secteur public que du secteur privé et de la société civile.
Elle a pour missions d’identifier et de collecter les besoins en formation de l’ensemble des acteurs des marchés publics et du partenariat public-Privé (PPP ou 3P) et élaborer, en collaboration avec eux les plans et programmes de formation et voyages d’études, et en organiser l’exécution, apporter l’assistance technique à ceux qui en ont besoin dans les divers activités liées à la passation et exécution des marchés publics et PPP ou 3P et être en relation régulière avec les centres et écoles de formation au niveau national, sous régional et international spécialisés dans le domaine de la passation des marchés publics et délégations de service public ainsi que les PPP ou 3P . A ces mission s’ajoute celle de participer à la rédaction ou à la mise à jour des modes opératoires des simplifiés, ainsi qu’effectuer des enquêtes sur l’environnement et les conditions matérielles de travail et proposer aux acteurs des marchés publics et PPP le renforcement des capacités techniques à opérer afin d’améliorer les conditions ergonomiques.
Pour exercer les différentes missions énumérées supra, la DFAT s’appuie sur 11 unités du personnel, coordonnées par un Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT), assisté par d’un Secrétaire de Direction et secondé par deux Chefs divisions de la Formation (CDFOR) et celle des Appuis Techniques (CDAT). Ces derniers sont aussi secondés par deux Chefs de Bureau et de cinq cadres et agents.
2.De la problématique de la gestion de la formation dans système de passation des marchés publics en RDC.
La formation en passation des marchés publics et en PPP pose problème sur l’étude des modalités , la programmation pour organiser les actions de formation dans le temps et espace nationale de RDC, et la supervision en cours, d’évaluation et de validation des effets du suivi des performances. Puisqu’on ne gère pas une action du renforcement des capacités en passation des marchés publics et PPP comme on gère un parc des véhicules ou des stocks. Mais c’est concevoir, programmer, organiser, contrôler ces actions pour qu’elles atteignent des objectifs fixés par le système de passation des marchés publics et PPP. Et c’est aussi être capable en cours d’action, de calculer les écarts entre effets obtenus et effets voulus, pour réaliser des actions correctives aptes à mieux atteindre les objectifs fixés.

C’est la raison majeur d’être de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP .Elle est là pour relever le défi sur le plan opérationnels et technologique de la formation dans le système de passation des marchés publics et de PPP par l’analyse des besoins de formation à la lumière des défis d’atteindre les 26 provinces du pays et tous les acteurs public, privés et la société civile, tout en établissant des priorités en fonction des budgets ou fonds disponible et en organisant des activités bien adaptées aux besoins tout en mesurant les résultats obtenus et en faire le suivi des performances en vue d’accélérer son progrès du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP conformément aux standards internationaux et à la nouvelle loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics , bien que l’obstacle majeur est les contraintes financières qui n’ont pas permis que la DFAT réalise toutes activités des formations dans les nouvelles provinces démembrées.
3.Du parcours du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Signalons que dans 8 ans de l’opérationnalité des activités de formation au sein de l’ARMP, notre Direction ( DFAT) a déjà renforcé les capacités plus de 8 135 acteurs des secteurs public, privé et de la société civiles . Et plus 4500 étudiants de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), de l’ Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme(ISAU) et de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics ont été aussi formés sous financement propre et des bailleurs dont la Banque Mondiale à travers les Projet du Renforcement des Capacités en Gouvernance (PRCG) , où le nouveau système de passation des marchés publics a bénéficié pendant trois ans (2012, 2013 et 2014), d’une assistance technique assurée par le cabinet Sénégalais dénommé Institut Supérieur Africain pour le Développement de l’Entreprise, ISADE en sigle qui a accompagné en premier lieu l’ARMP, la DGCMP, la CGPMP du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, la Ville-Province de Kinshasa et l’ex-Province Orientale (Montant du contrat : 3 030 265 USD), mais sans atteindre les autres pools des provinces qui lui ont été en charge.
Concernant cette assistance, le cabinet ISADE a animé sous la supervision de l’ARMP séminaires de formation de mise à niveau des cadres et agents des organes sus-évoqués ainsi que la formation de 20 experts formateurs nationaux en marchés publics et assuré l’accompagnement (coaching) journalier desdits cadres et agents. Grâce à ce vivier d’experts formateurs nationaux qui est opérationnel depuis le mois de juin 2013. Et sous financement de la Banque Mondiale via le PRC-GAP-SENAREC , l’ARMP a mis en place le programme d’appui aux provinces d’un montant de 289.504 USD pour relayer l’assistance technique de l’ISADE en renforçant les capacités des autorités provinciales et cadres et agents des organes des marchés publics et les voyages d’études auprès des organes des marches publics.
Dans ce parcours du renforcement de capacités des acteurs du systèmes de passation des marchés publics en RDC, des conventions de partenariat ont été signés et exécutés avec Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) pour la formation en ligne certifiée en trois modules dont sur généralités de la passation des marchés publics, éthique et assurance qualité, avec la Coopération Technique Belge (CTB), pour la mise en œuvre de la stratégie de formation des cellules de gestion des projets et marchés publics dans la zone d’intervention l’Unité Conjointe d’Appui à la Gestion(UCAG-MINGRI)du 06 Mars au 30 Mai 2015 au profit des 125 autorités provinciales et 175 cadres des organes des marchés publics de Kinshasa, Kisangani, Bandundu-Ville, Kindu, et Mbuji-Mayi pour le montant total de 56.068 USD. Deux autres contrats de l’offre de formation ont été signés et réalisés avec l’Union Européenne via PA2D ET PROGRESS pour un montant de 17 689,75 Euros en faveur des membres des cellules de gestion des projets et marchés publics dans sa zone d’intervention.
Et du 17 Décembre 2014 au 20 Novembre 2015, deux Consultants internationaux ont assuré la mission de la formation sur le préparation des soumissions et exécution des marchés publics en application de la Loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés Publics et le coaching au profit de 300 acteurs des entreprises du secteur privé et de 20 autres formateurs en commande publique de ce secteur. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale, le principal bailleurs de fonds, dans le cadre du le Projet de Développement et de Compétitivité du Secteur Privé(PCDSP) , sans omettre les autres formations animées par les experts formateurs nationaux dont la plupart étaient sous financement propre de l’ARMP ou des structures requérantes.
4.De la perspective du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Depuis le 09 juillet 2018 l’arsenal juridique de la RDC est enrichi d’une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P).Cette loi a comblé un vide, qui, depuis la promulgation de la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics devrait lui servir de base à titre complémentaire pour assurer le renforcement des capacités des acteurs dans la logique et l’esprit du législateur congolais actuel dans le domaine de contrats des PPP ou et du système de passation des marchés public en ce qui concerne la régulation, le contrôle a priori et l’approbation des marchés publics et délégation de service public , d’une part ,et de rédiger des projets de textes réglementaires portant mesures d’application de ladite loi concernant les seuil de passation, les autorités approbatrices et le manuel de procédures y relatives, d’autre part.
Concernant le changement , la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP se voit aussi ses attributions augmentées et modifiées, c’est ainsi que nous comptons de cette année 2019 jusqu’ à 2021, conformément au plan d’action de l’ARMP et au plan de formation triennal former et assister techniquement les Autorités Politiques et Administratives notamment les parlementaires, les magistrats et les membres des gouvernements, les membres des organes de marchés publics et PPP y compris les acteurs du secteur privé, et de la société civile du niveau central et de 26 provinces.
Fait à Kinshasa, le 12 Avril 2019.

Pr Robert KIKIDI MBOSO,
Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP.
.

1.De l’organisation et des missions de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT)

La Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) est l’une de quatre directions Techniques et statutaires de la Direction Générale de l’ARMP, mise en place conformément à l’article 14 de la Loi no 10/010 du 27 avril 2010 (LRMP) et les articles 10 ;39 et 40 du Décret no 10/21 du 02/06/2010 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARMP et la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé du 09 juillet 2018 (LRPPP ou LR3P). Son domaine d’action couvre la formation et le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du système congolais de passation des marchés publics et de la délégation des services publics, tant du secteur public que du secteur privé et de la société civile.
Elle a pour missions d’identifier et de collecter les besoins en formation de l’ensemble des acteurs des marchés publics et du partenariat public-Privé (PPP ou 3P) et élaborer, en collaboration avec eux les plans et programmes de formation et voyages d’études, et en organiser l’exécution, apporter l’assistance technique à ceux qui en ont besoin dans les divers activités liées à la passation et exécution des marchés publics et PPP ou 3P et être en relation régulière avec les centres et écoles de formation au niveau national, sous régional et international spécialisés dans le domaine de la passation des marchés publics et délégations de service public ainsi que les PPP ou 3P . A ces mission s’ajoute celle de participer à la rédaction ou à la mise à jour des modes opératoires des simplifiés, ainsi qu’effectuer des enquêtes sur l’environnement et les conditions matérielles de travail et proposer aux acteurs des marchés publics et PPP le renforcement des capacités techniques à opérer afin d’améliorer les conditions ergonomiques.
Pour exercer les différentes missions énumérées supra, la DFAT s’appuie sur 11 unités du personnel, coordonnées par un Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT), assisté par d’un Secrétaire de Direction et secondé par deux Chefs divisions de la Formation (CDFOR) et celle des Appuis Techniques (CDAT). Ces derniers sont aussi secondés par deux Chefs de Bureau et de cinq cadres et agents.

2.De la problématique de la gestion de la formation dans système de passation des marchés publics en RDC.

La formation en passation des marchés publics et en PPP pose problème sur l’étude des modalités , la programmation pour organiser les actions de formation dans le temps et espace nationale de RDC, et la supervision en cours, d’évaluation et de validation des effets du suivi des performances. Puisqu’on ne gère pas une action du renforcement des capacités en passation des marchés publics et PPP comme on gère un parc des véhicules ou des stocks. Mais c’est concevoir, programmer, organiser, contrôler ces actions pour qu’elles atteignent des objectifs fixés par le système de passation des marchés publics et PPP. Et c’est aussi être capable en cours d’action, de calculer les écarts entre effets obtenus et effets voulus, pour réaliser des actions correctives aptes à mieux atteindre les objectifs fixés.

C’est la raison majeur d’être de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP .Elle est là pour relever le défi sur le plan opérationnels et technologique de la formation dans le système de passation des marchés publics et de PPP par l’analyse des besoins de formation à la lumière des défis d’atteindre les 26 provinces du pays et tous les acteurs public, privés et la société civile, tout en établissant des priorités en fonction des budgets ou fonds disponible et en organisant des activités bien adaptées aux besoins tout en mesurant les résultats obtenus et en faire le suivi des performances en vue d’accélérer son progrès du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP conformément aux standards internationaux et à la nouvelle loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics , bien que l’obstacle majeur est les contraintes financières qui n’ont pas permis que la DFAT réalise toutes activités des formations dans les nouvelles provinces démembrées.

3.Du parcours du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP

Signalons que dans 8 ans de l’opérationnalité des activités de formation au sein de l’ARMP, notre Direction ( DFAT) a déjà renforcé les capacités plus de 8 135 acteurs des secteurs public, privé et de la société civiles . Et plus 4500 étudiants de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), de l’ Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme(ISAU) et de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics ont été aussi formés sous financement propre et des bailleurs dont la Banque Mondiale à travers les Projet du Renforcement des Capacités en Gouvernance (PRCG) , où le nouveau système de passation des marchés publics a bénéficié pendant trois ans (2012, 2013 et 2014), d’une assistance technique assurée par le cabinet Sénégalais dénommé Institut Supérieur Africain pour le Développement de l’Entreprise, ISADE en sigle qui a accompagné en premier lieu l’ARMP, la DGCMP, la CGPMP du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, la Ville-Province de Kinshasa et l’ex-Province Orientale (Montant du contrat : 3 030 265 USD), mais sans atteindre les autres pools des provinces qui lui ont été en charge.
Concernant cette assistance, le cabinet ISADE a animé sous la supervision de l’ARMP séminaires de formation de mise à niveau des cadres et agents des organes sus-évoqués ainsi que la formation de 20 experts formateurs nationaux en marchés publics et assuré l’accompagnement (coaching) journalier desdits cadres et agents. Grâce à ce vivier d’experts formateurs nationaux qui est opérationnel depuis le mois de juin 2013. Et sous financement de la Banque Mondiale via le PRC-GAP-SENAREC , l’ARMP a mis en place le programme d’appui aux provinces d’un montant de 289.504 USD pour relayer l’assistance technique de l’ISADE en renforçant les capacités des autorités provinciales et cadres et agents des organes des marchés publics et les voyages d’études auprès des organes des marches publics.
Dans ce parcours du renforcement de capacités des acteurs du systèmes de passation des marchés publics en RDC, des conventions de partenariat ont été signés et exécutés avec Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) pour la formation en ligne certifiée en trois modules dont sur généralités de la passation des marchés publics, éthique et assurance qualité, avec la Coopération Technique Belge (CTB), pour la mise en œuvre de la stratégie de formation des cellules de gestion des projets et marchés publics dans la zone d’intervention l’Unité Conjointe d’Appui à la Gestion(UCAG-MINGRI)du 06 Mars au 30 Mai 2015 au profit des 125 autorités provinciales et 175 cadres des organes des marchés publics de Kinshasa, Kisangani, Bandundu-Ville, Kindu, et Mbuji-Mayi pour le montant total de 56.068 USD. Deux autres contrats de l’offre de formation ont été signés et réalisés avec l’Union Européenne via PA2D ET PROGRESS pour un montant de 17 689,75 Euros en faveur des membres des cellules de gestion des projets et marchés publics dans sa zone d’intervention.
Et du 17 Décembre 2014 au 20 Novembre 2015, deux Consultants internationaux ont assuré la mission de la formation sur le préparation des soumissions et exécution des marchés publics en application de la Loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés Publics et le coaching au profit de 300 acteurs des entreprises du secteur privé et de 20 autres formateurs en commande publique de ce secteur. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale, le principal bailleurs de fonds, dans le cadre du le Projet de Développement et de Compétitivité du Secteur Privé(PCDSP) , sans omettre les autres formations animées par les experts formateurs nationaux dont la plupart étaient sous financement propre de l’ARMP ou des structures requérantes.

4.De la perspective du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP

Depuis le 09 juillet 2018 l’arsenal juridique de la RDC est enrichi d’une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P).Cette loi a comblé un vide, qui, depuis la promulgation de la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics devrait lui servir de base à titre complémentaire pour assurer le renforcement des capacités des acteurs dans la logique et l’esprit du législateur congolais actuel dans le domaine de contrats des PPP ou et du système de passation des marchés public en ce qui concerne la régulation, le contrôle a priori et l’approbation des marchés publics et délégation de service public , d’une part ,et de rédiger des projets de textes réglementaires portant mesures d’application de ladite loi concernant les seuil de passation, les autorités approbatrices et le manuel de procédures y relatives, d’autre part.
Concernant le changement , la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP se voit aussi ses attributions augmentées et modifiées, c’est ainsi que nous comptons de cette année 2019 jusqu’ à 2021, conformément au plan d’action de l’ARMP et au plan de formation triennal former et assister techniquement les Autorités Politiques et Administratives notamment les parlementaires, les magistrats et les membres des gouvernements, les membres des organes de marchés publics et PPP y compris les acteurs du secteur privé, et de la société civile du niveau central et de 26 provinces.
Fait à Kinshasa, le 12 Avril 2019.

Pr Robert KIKIDI MBOSO,
Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

La présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l-Autorité de Régulation des Marchés Publics de la Primature de la RDC

Postée le: 15.04.2019
Ville : KINSHASA
Description

La présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics de la Primature de la RDC.


Par le Pr Robert KIKIDI MBOSO, Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) de l’ARMP-Primature-RDC.

1.De l’organisation et des missions de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT)


La Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) est l’une de quatre directions Techniques et statutaires de la Direction Générale de l’ARMP, mise en place conformément à l’article 14 de la Loi no 10/010 du 27 avril 2010 (LRMP) et les articles 10 ;39 et 40 du Décret no 10/21 du 02/06/2010 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARMP et la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé du 09 juillet 2018 (LRPPP ou LR3P). Son domaine d’action couvre la formation et le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du système congolais de passation des marchés publics et de la délégation des services publics, tant du secteur public que du secteur privé et de la société civile.
Elle a pour missions d’identifier et de collecter les besoins en formation de l’ensemble des acteurs des marchés publics et du partenariat public-Privé (PPP ou 3P) et élaborer, en collaboration avec eux les plans et programmes de formation et voyages d’études, et en organiser l’exécution, apporter l’assistance technique à ceux qui en ont besoin dans les divers activités liées à la passation et exécution des marchés publics et PPP ou 3P et être en relation régulière avec les centres et écoles de formation au niveau national, sous régional et international spécialisés dans le domaine de la passation des marchés publics et délégations de service public ainsi que les PPP ou 3P . A ces mission s’ajoute celle de participer à la rédaction ou à la mise à jour des modes opératoires des simplifiés, ainsi qu’effectuer des enquêtes sur l’environnement et les conditions matérielles de travail et proposer aux acteurs des marchés publics et PPP le renforcement des capacités techniques à opérer afin d’améliorer les conditions ergonomiques.
Pour exercer les différentes missions énumérées supra, la DFAT s’appuie sur 11 unités du personnel, coordonnées par un Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT), assisté par d’un Secrétaire de Direction et secondé par deux Chefs divisions de la Formation (CDFOR) et celle des Appuis Techniques (CDAT). Ces derniers sont aussi secondés par deux Chefs de Bureau et de cinq cadres et agents.
2.De la problématique de la gestion de la formation dans système de passation des marchés publics en RDC.
La formation en passation des marchés publics et en PPP pose problème sur l’étude des modalités , la programmation pour organiser les actions de formation dans le temps et espace nationale de RDC, et la supervision en cours, d’évaluation et de validation des effets du suivi des performances. Puisqu’on ne gère pas une action du renforcement des capacités en passation des marchés publics et PPP comme on gère un parc des véhicules ou des stocks. Mais c’est concevoir, programmer, organiser, contrôler ces actions pour qu’elles atteignent des objectifs fixés par le système de passation des marchés publics et PPP. Et c’est aussi être capable en cours d’action, de calculer les écarts entre effets obtenus et effets voulus, pour réaliser des actions correctives aptes à mieux atteindre les objectifs fixés.

C’est la raison majeur d’être de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP .Elle est là pour relever le défi sur le plan opérationnels et technologique de la formation dans le système de passation des marchés publics et de PPP par l’analyse des besoins de formation à la lumière des défis d’atteindre les 26 provinces du pays et tous les acteurs public, privés et la société civile, tout en établissant des priorités en fonction des budgets ou fonds disponible et en organisant des activités bien adaptées aux besoins tout en mesurant les résultats obtenus et en faire le suivi des performances en vue d’accélérer son progrès du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP conformément aux standards internationaux et à la nouvelle loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics , bien que l’obstacle majeur est les contraintes financières qui n’ont pas permis que la DFAT réalise toutes activités des formations dans les nouvelles provinces démembrées.
3.Du parcours du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Signalons que dans 8 ans de l’opérationnalité des activités de formation au sein de l’ARMP, notre Direction ( DFAT) a déjà renforcé les capacités plus de 8 135 acteurs des secteurs public, privé et de la société civiles . Et plus 4500 étudiants de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), de l’ Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme(ISAU) et de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics ont été aussi formés sous financement propre et des bailleurs dont la Banque Mondiale à travers les Projet du Renforcement des Capacités en Gouvernance (PRCG) , où le nouveau système de passation des marchés publics a bénéficié pendant trois ans (2012, 2013 et 2014), d’une assistance technique assurée par le cabinet Sénégalais dénommé Institut Supérieur Africain pour le Développement de l’Entreprise, ISADE en sigle qui a accompagné en premier lieu l’ARMP, la DGCMP, la CGPMP du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, la Ville-Province de Kinshasa et l’ex-Province Orientale (Montant du contrat : 3 030 265 USD), mais sans atteindre les autres pools des provinces qui lui ont été en charge.
Concernant cette assistance, le cabinet ISADE a animé sous la supervision de l’ARMP séminaires de formation de mise à niveau des cadres et agents des organes sus-évoqués ainsi que la formation de 20 experts formateurs nationaux en marchés publics et assuré l’accompagnement (coaching) journalier desdits cadres et agents. Grâce à ce vivier d’experts formateurs nationaux qui est opérationnel depuis le mois de juin 2013. Et sous financement de la Banque Mondiale via le PRC-GAP-SENAREC , l’ARMP a mis en place le programme d’appui aux provinces d’un montant de 289.504 USD pour relayer l’assistance technique de l’ISADE en renforçant les capacités des autorités provinciales et cadres et agents des organes des marchés publics et les voyages d’études auprès des organes des marches publics.
Dans ce parcours du renforcement de capacités des acteurs du systèmes de passation des marchés publics en RDC, des conventions de partenariat ont été signés et exécutés avec Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) pour la formation en ligne certifiée en trois modules dont sur généralités de la passation des marchés publics, éthique et assurance qualité, avec la Coopération Technique Belge (CTB), pour la mise en œuvre de la stratégie de formation des cellules de gestion des projets et marchés publics dans la zone d’intervention l’Unité Conjointe d’Appui à la Gestion(UCAG-MINGRI)du 06 Mars au 30 Mai 2015 au profit des 125 autorités provinciales et 175 cadres des organes des marchés publics de Kinshasa, Kisangani, Bandundu-Ville, Kindu, et Mbuji-Mayi pour le montant total de 56.068 USD. Deux autres contrats de l’offre de formation ont été signés et réalisés avec l’Union Européenne via PA2D ET PROGRESS pour un montant de 17 689,75 Euros en faveur des membres des cellules de gestion des projets et marchés publics dans sa zone d’intervention.
Et du 17 Décembre 2014 au 20 Novembre 2015, deux Consultants internationaux ont assuré la mission de la formation sur le préparation des soumissions et exécution des marchés publics en application de la Loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés Publics et le coaching au profit de 300 acteurs des entreprises du secteur privé et de 20 autres formateurs en commande publique de ce secteur. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale, le principal bailleurs de fonds, dans le cadre du le Projet de Développement et de Compétitivité du Secteur Privé(PCDSP) , sans omettre les autres formations animées par les experts formateurs nationaux dont la plupart étaient sous financement propre de l’ARMP ou des structures requérantes.
4.De la perspective du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Depuis le 09 juillet 2018 l’arsenal juridique de la RDC est enrichi d’une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P).Cette loi a comblé un vide, qui, depuis la promulgation de la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics devrait lui servir de base à titre complémentaire pour assurer le renforcement des capacités des acteurs dans la logique et l’esprit du législateur congolais actuel dans le domaine de contrats des PPP ou et du système de passation des marchés public en ce qui concerne la régulation, le contrôle a priori et l’approbation des marchés publics et délégation de service public , d’une part ,et de rédiger des projets de textes réglementaires portant mesures d’application de ladite loi concernant les seuil de passation, les autorités approbatrices et le manuel de procédures y relatives, d’autre part.
Concernant le changement , la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP se voit aussi ses attributions augmentées et modifiées, c’est ainsi que nous comptons de cette année 2019 jusqu’ à 2021, conformément au plan d’action de l’ARMP et au plan de formation triennal former et assister techniquement les Autorités Politiques et Administratives notamment les parlementaires, les magistrats et les membres des gouvernements, les membres des organes de marchés publics et PPP y compris les acteurs du secteur privé, et de la société civile du niveau central et de 26 provinces.
Fait à Kinshasa, le 12 Avril 2019.

Pr Robert KIKIDI MBOSO,
Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP.
De la présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l’ARMP-Primature-RDC.
Par le Pr Robert KIKIDI MBOSO, Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) de l’ARMP-Primature-RDC.
1.De l’organisation et des missions de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT)
La Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) est l’une de quatre directions Techniques et statutaires de la Direction Générale de l’ARMP, mise en place conformément à l’article 14 de la Loi no 10/010 du 27 avril 2010 (LRMP) et les articles 10 ;39 et 40 du Décret no 10/21 du 02/06/2010 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARMP et la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé du 09 juillet 2018 (LRPPP ou LR3P). Son domaine d’action couvre la formation et le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du système congolais de passation des marchés publics et de la délégation des services publics, tant du secteur public que du secteur privé et de la société civile.
Elle a pour missions d’identifier et de collecter les besoins en formation de l’ensemble des acteurs des marchés publics et du partenariat public-Privé (PPP ou 3P) et élaborer, en collaboration avec eux les plans et programmes de formation et voyages d’études, et en organiser l’exécution, apporter l’assistance technique à ceux qui en ont besoin dans les divers activités liées à la passation et exécution des marchés publics et PPP ou 3P et être en relation régulière avec les centres et écoles de formation au niveau national, sous régional et international spécialisés dans le domaine de la passation des marchés publics et délégations de service public ainsi que les PPP ou 3P . A ces mission s’ajoute celle de participer à la rédaction ou à la mise à jour des modes opératoires des simplifiés, ainsi qu’effectuer des enquêtes sur l’environnement et les conditions matérielles de travail et proposer aux acteurs des marchés publics et PPP le renforcement des capacités techniques à opérer afin d’améliorer les conditions ergonomiques.
Pour exercer les différentes missions énumérées supra, la DFAT s’appuie sur 11 unités du personnel, coordonnées par un Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT), assisté par d’un Secrétaire de Direction et secondé par deux Chefs divisions de la Formation (CDFOR) et celle des Appuis Techniques (CDAT). Ces derniers sont aussi secondés par deux Chefs de Bureau et de cinq cadres et agents.
2.De la problématique de la gestion de la formation dans système de passation des marchés publics en RDC.
La formation en passation des marchés publics et en PPP pose problème sur l’étude des modalités , la programmation pour organiser les actions de formation dans le temps et espace nationale de RDC, et la supervision en cours, d’évaluation et de validation des effets du suivi des performances. Puisqu’on ne gère pas une action du renforcement des capacités en passation des marchés publics et PPP comme on gère un parc des véhicules ou des stocks. Mais c’est concevoir, programmer, organiser, contrôler ces actions pour qu’elles atteignent des objectifs fixés par le système de passation des marchés publics et PPP. Et c’est aussi être capable en cours d’action, de calculer les écarts entre effets obtenus et effets voulus, pour réaliser des actions correctives aptes à mieux atteindre les objectifs fixés.

C’est la raison majeur d’être de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP .Elle est là pour relever le défi sur le plan opérationnels et technologique de la formation dans le système de passation des marchés publics et de PPP par l’analyse des besoins de formation à la lumière des défis d’atteindre les 26 provinces du pays et tous les acteurs public, privés et la société civile, tout en établissant des priorités en fonction des budgets ou fonds disponible et en organisant des activités bien adaptées aux besoins tout en mesurant les résultats obtenus et en faire le suivi des performances en vue d’accélérer son progrès du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP conformément aux standards internationaux et à la nouvelle loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics , bien que l’obstacle majeur est les contraintes financières qui n’ont pas permis que la DFAT réalise toutes activités des formations dans les nouvelles provinces démembrées.
3.Du parcours du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Signalons que dans 8 ans de l’opérationnalité des activités de formation au sein de l’ARMP, notre Direction ( DFAT) a déjà renforcé les capacités plus de 8 135 acteurs des secteurs public, privé et de la société civiles . Et plus 4500 étudiants de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), de l’ Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme(ISAU) et de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics ont été aussi formés sous financement propre et des bailleurs dont la Banque Mondiale à travers les Projet du Renforcement des Capacités en Gouvernance (PRCG) , où le nouveau système de passation des marchés publics a bénéficié pendant trois ans (2012, 2013 et 2014), d’une assistance technique assurée par le cabinet Sénégalais dénommé Institut Supérieur Africain pour le Développement de l’Entreprise, ISADE en sigle qui a accompagné en premier lieu l’ARMP, la DGCMP, la CGPMP du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, la Ville-Province de Kinshasa et l’ex-Province Orientale (Montant du contrat : 3 030 265 USD), mais sans atteindre les autres pools des provinces qui lui ont été en charge.
Concernant cette assistance, le cabinet ISADE a animé sous la supervision de l’ARMP séminaires de formation de mise à niveau des cadres et agents des organes sus-évoqués ainsi que la formation de 20 experts formateurs nationaux en marchés publics et assuré l’accompagnement (coaching) journalier desdits cadres et agents. Grâce à ce vivier d’experts formateurs nationaux qui est opérationnel depuis le mois de juin 2013. Et sous financement de la Banque Mondiale via le PRC-GAP-SENAREC , l’ARMP a mis en place le programme d’appui aux provinces d’un montant de 289.504 USD pour relayer l’assistance technique de l’ISADE en renforçant les capacités des autorités provinciales et cadres et agents des organes des marchés publics et les voyages d’études auprès des organes des marches publics.
Dans ce parcours du renforcement de capacités des acteurs du systèmes de passation des marchés publics en RDC, des conventions de partenariat ont été signés et exécutés avec Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) pour la formation en ligne certifiée en trois modules dont sur généralités de la passation des marchés publics, éthique et assurance qualité, avec la Coopération Technique Belge (CTB), pour la mise en œuvre de la stratégie de formation des cellules de gestion des projets et marchés publics dans la zone d’intervention l’Unité Conjointe d’Appui à la Gestion(UCAG-MINGRI)du 06 Mars au 30 Mai 2015 au profit des 125 autorités provinciales et 175 cadres des organes des marchés publics de Kinshasa, Kisangani, Bandundu-Ville, Kindu, et Mbuji-Mayi pour le montant total de 56.068 USD. Deux autres contrats de l’offre de formation ont été signés et réalisés avec l’Union Européenne via PA2D ET PROGRESS pour un montant de 17 689,75 Euros en faveur des membres des cellules de gestion des projets et marchés publics dans sa zone d’intervention.
Et du 17 Décembre 2014 au 20 Novembre 2015, deux Consultants internationaux ont assuré la mission de la formation sur le préparation des soumissions et exécution des marchés publics en application de la Loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés Publics et le coaching au profit de 300 acteurs des entreprises du secteur privé et de 20 autres formateurs en commande publique de ce secteur. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale, le principal bailleurs de fonds, dans le cadre du le Projet de Développement et de Compétitivité du Secteur Privé(PCDSP) , sans omettre les autres formations animées par les experts formateurs nationaux dont la plupart étaient sous financement propre de l’ARMP ou des structures requérantes.
4.De la perspective du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Depuis le 09 juillet 2018 l’arsenal juridique de la RDC est enrichi d’une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P).Cette loi a comblé un vide, qui, depuis la promulgation de la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics devrait lui servir de base à titre complémentaire pour assurer le renforcement des capacités des acteurs dans la logique et l’esprit du législateur congolais actuel dans le domaine de contrats des PPP ou et du système de passation des marchés public en ce qui concerne la régulation, le contrôle a priori et l’approbation des marchés publics et délégation de service public , d’une part ,et de rédiger des projets de textes réglementaires portant mesures d’application de ladite loi concernant les seuil de passation, les autorités approbatrices et le manuel de procédures y relatives, d’autre part.
Concernant le changement , la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP se voit aussi ses attributions augmentées et modifiées, c’est ainsi que nous comptons de cette année 2019 jusqu’ à 2021, conformément au plan d’action de l’ARMP et au plan de formation triennal former et assister techniquement les Autorités Politiques et Administratives notamment les parlementaires, les magistrats et les membres des gouvernements, les membres des organes de marchés publics et PPP y compris les acteurs du secteur privé, et de la société civile du niveau central et de 26 provinces.
Fait à Kinshasa, le 12 Avril 2019.

Pr Robert KIKIDI MBOSO,
Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP.
De la présentation de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques au sein de la Direction Générale de l’ARMP-Primature-RDC.
Par le Pr Robert KIKIDI MBOSO, Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) de l’ARMP-Primature-RDC.
1.De l’organisation et des missions de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT)
La Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) est l’une de quatre directions Techniques et statutaires de la Direction Générale de l’ARMP, mise en place conformément à l’article 14 de la Loi no 10/010 du 27 avril 2010 (LRMP) et les articles 10 ;39 et 40 du Décret no 10/21 du 02/06/2010 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARMP et la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé du 09 juillet 2018 (LRPPP ou LR3P). Son domaine d’action couvre la formation et le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du système congolais de passation des marchés publics et de la délégation des services publics, tant du secteur public que du secteur privé et de la société civile.
Elle a pour missions d’identifier et de collecter les besoins en formation de l’ensemble des acteurs des marchés publics et du partenariat public-Privé (PPP ou 3P) et élaborer, en collaboration avec eux les plans et programmes de formation et voyages d’études, et en organiser l’exécution, apporter l’assistance technique à ceux qui en ont besoin dans les divers activités liées à la passation et exécution des marchés publics et PPP ou 3P et être en relation régulière avec les centres et écoles de formation au niveau national, sous régional et international spécialisés dans le domaine de la passation des marchés publics et délégations de service public ainsi que les PPP ou 3P . A ces mission s’ajoute celle de participer à la rédaction ou à la mise à jour des modes opératoires des simplifiés, ainsi qu’effectuer des enquêtes sur l’environnement et les conditions matérielles de travail et proposer aux acteurs des marchés publics et PPP le renforcement des capacités techniques à opérer afin d’améliorer les conditions ergonomiques.
Pour exercer les différentes missions énumérées supra, la DFAT s’appuie sur 11 unités du personnel, coordonnées par un Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT), assisté par d’un Secrétaire de Direction et secondé par deux Chefs divisions de la Formation (CDFOR) et celle des Appuis Techniques (CDAT). Ces derniers sont aussi secondés par deux Chefs de Bureau et de cinq cadres et agents.
2.De la problématique de la gestion de la formation dans système de passation des marchés publics en RDC.
La formation en passation des marchés publics et en PPP pose problème sur l’étude des modalités , la programmation pour organiser les actions de formation dans le temps et espace nationale de RDC, et la supervision en cours, d’évaluation et de validation des effets du suivi des performances. Puisqu’on ne gère pas une action du renforcement des capacités en passation des marchés publics et PPP comme on gère un parc des véhicules ou des stocks. Mais c’est concevoir, programmer, organiser, contrôler ces actions pour qu’elles atteignent des objectifs fixés par le système de passation des marchés publics et PPP. Et c’est aussi être capable en cours d’action, de calculer les écarts entre effets obtenus et effets voulus, pour réaliser des actions correctives aptes à mieux atteindre les objectifs fixés.

C’est la raison majeur d’être de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP .Elle est là pour relever le défi sur le plan opérationnels et technologique de la formation dans le système de passation des marchés publics et de PPP par l’analyse des besoins de formation à la lumière des défis d’atteindre les 26 provinces du pays et tous les acteurs public, privés et la société civile, tout en établissant des priorités en fonction des budgets ou fonds disponible et en organisant des activités bien adaptées aux besoins tout en mesurant les résultats obtenus et en faire le suivi des performances en vue d’accélérer son progrès du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP conformément aux standards internationaux et à la nouvelle loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics , bien que l’obstacle majeur est les contraintes financières qui n’ont pas permis que la DFAT réalise toutes activités des formations dans les nouvelles provinces démembrées.
3.Du parcours du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Signalons que dans 8 ans de l’opérationnalité des activités de formation au sein de l’ARMP, notre Direction ( DFAT) a déjà renforcé les capacités plus de 8 135 acteurs des secteurs public, privé et de la société civiles . Et plus 4500 étudiants de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), de l’ Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme(ISAU) et de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics ont été aussi formés sous financement propre et des bailleurs dont la Banque Mondiale à travers les Projet du Renforcement des Capacités en Gouvernance (PRCG) , où le nouveau système de passation des marchés publics a bénéficié pendant trois ans (2012, 2013 et 2014), d’une assistance technique assurée par le cabinet Sénégalais dénommé Institut Supérieur Africain pour le Développement de l’Entreprise, ISADE en sigle qui a accompagné en premier lieu l’ARMP, la DGCMP, la CGPMP du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, la Ville-Province de Kinshasa et l’ex-Province Orientale (Montant du contrat : 3 030 265 USD), mais sans atteindre les autres pools des provinces qui lui ont été en charge.
Concernant cette assistance, le cabinet ISADE a animé sous la supervision de l’ARMP séminaires de formation de mise à niveau des cadres et agents des organes sus-évoqués ainsi que la formation de 20 experts formateurs nationaux en marchés publics et assuré l’accompagnement (coaching) journalier desdits cadres et agents. Grâce à ce vivier d’experts formateurs nationaux qui est opérationnel depuis le mois de juin 2013. Et sous financement de la Banque Mondiale via le PRC-GAP-SENAREC , l’ARMP a mis en place le programme d’appui aux provinces d’un montant de 289.504 USD pour relayer l’assistance technique de l’ISADE en renforçant les capacités des autorités provinciales et cadres et agents des organes des marchés publics et les voyages d’études auprès des organes des marches publics.
Dans ce parcours du renforcement de capacités des acteurs du systèmes de passation des marchés publics en RDC, des conventions de partenariat ont été signés et exécutés avec Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) pour la formation en ligne certifiée en trois modules dont sur généralités de la passation des marchés publics, éthique et assurance qualité, avec la Coopération Technique Belge (CTB), pour la mise en œuvre de la stratégie de formation des cellules de gestion des projets et marchés publics dans la zone d’intervention l’Unité Conjointe d’Appui à la Gestion(UCAG-MINGRI)du 06 Mars au 30 Mai 2015 au profit des 125 autorités provinciales et 175 cadres des organes des marchés publics de Kinshasa, Kisangani, Bandundu-Ville, Kindu, et Mbuji-Mayi pour le montant total de 56.068 USD. Deux autres contrats de l’offre de formation ont été signés et réalisés avec l’Union Européenne via PA2D ET PROGRESS pour un montant de 17 689,75 Euros en faveur des membres des cellules de gestion des projets et marchés publics dans sa zone d’intervention.
Et du 17 Décembre 2014 au 20 Novembre 2015, deux Consultants internationaux ont assuré la mission de la formation sur le préparation des soumissions et exécution des marchés publics en application de la Loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés Publics et le coaching au profit de 300 acteurs des entreprises du secteur privé et de 20 autres formateurs en commande publique de ce secteur. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale, le principal bailleurs de fonds, dans le cadre du le Projet de Développement et de Compétitivité du Secteur Privé(PCDSP) , sans omettre les autres formations animées par les experts formateurs nationaux dont la plupart étaient sous financement propre de l’ARMP ou des structures requérantes.
4.De la perspective du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP
Depuis le 09 juillet 2018 l’arsenal juridique de la RDC est enrichi d’une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P).Cette loi a comblé un vide, qui, depuis la promulgation de la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics devrait lui servir de base à titre complémentaire pour assurer le renforcement des capacités des acteurs dans la logique et l’esprit du législateur congolais actuel dans le domaine de contrats des PPP ou et du système de passation des marchés public en ce qui concerne la régulation, le contrôle a priori et l’approbation des marchés publics et délégation de service public , d’une part ,et de rédiger des projets de textes réglementaires portant mesures d’application de ladite loi concernant les seuil de passation, les autorités approbatrices et le manuel de procédures y relatives, d’autre part.
Concernant le changement , la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP se voit aussi ses attributions augmentées et modifiées, c’est ainsi que nous comptons de cette année 2019 jusqu’ à 2021, conformément au plan d’action de l’ARMP et au plan de formation triennal former et assister techniquement les Autorités Politiques et Administratives notamment les parlementaires, les magistrats et les membres des gouvernements, les membres des organes de marchés publics et PPP y compris les acteurs du secteur privé, et de la société civile du niveau central et de 26 provinces.
Fait à Kinshasa, le 12 Avril 2019.

Pr Robert KIKIDI MBOSO,
Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP.
.

1.De l’organisation et des missions de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT)

La Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) est l’une de quatre directions Techniques et statutaires de la Direction Générale de l’ARMP, mise en place conformément à l’article 14 de la Loi no 10/010 du 27 avril 2010 (LRMP) et les articles 10 ;39 et 40 du Décret no 10/21 du 02/06/2010 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARMP et la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé du 09 juillet 2018 (LRPPP ou LR3P). Son domaine d’action couvre la formation et le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs du système congolais de passation des marchés publics et de la délégation des services publics, tant du secteur public que du secteur privé et de la société civile.
Elle a pour missions d’identifier et de collecter les besoins en formation de l’ensemble des acteurs des marchés publics et du partenariat public-Privé (PPP ou 3P) et élaborer, en collaboration avec eux les plans et programmes de formation et voyages d’études, et en organiser l’exécution, apporter l’assistance technique à ceux qui en ont besoin dans les divers activités liées à la passation et exécution des marchés publics et PPP ou 3P et être en relation régulière avec les centres et écoles de formation au niveau national, sous régional et international spécialisés dans le domaine de la passation des marchés publics et délégations de service public ainsi que les PPP ou 3P . A ces mission s’ajoute celle de participer à la rédaction ou à la mise à jour des modes opératoires des simplifiés, ainsi qu’effectuer des enquêtes sur l’environnement et les conditions matérielles de travail et proposer aux acteurs des marchés publics et PPP le renforcement des capacités techniques à opérer afin d’améliorer les conditions ergonomiques.
Pour exercer les différentes missions énumérées supra, la DFAT s’appuie sur 11 unités du personnel, coordonnées par un Directeur de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT), assisté par d’un Secrétaire de Direction et secondé par deux Chefs divisions de la Formation (CDFOR) et celle des Appuis Techniques (CDAT). Ces derniers sont aussi secondés par deux Chefs de Bureau et de cinq cadres et agents.

2.De la problématique de la gestion de la formation dans système de passation des marchés publics en RDC.

La formation en passation des marchés publics et en PPP pose problème sur l’étude des modalités , la programmation pour organiser les actions de formation dans le temps et espace nationale de RDC, et la supervision en cours, d’évaluation et de validation des effets du suivi des performances. Puisqu’on ne gère pas une action du renforcement des capacités en passation des marchés publics et PPP comme on gère un parc des véhicules ou des stocks. Mais c’est concevoir, programmer, organiser, contrôler ces actions pour qu’elles atteignent des objectifs fixés par le système de passation des marchés publics et PPP. Et c’est aussi être capable en cours d’action, de calculer les écarts entre effets obtenus et effets voulus, pour réaliser des actions correctives aptes à mieux atteindre les objectifs fixés.

C’est la raison majeur d’être de la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP .Elle est là pour relever le défi sur le plan opérationnels et technologique de la formation dans le système de passation des marchés publics et de PPP par l’analyse des besoins de formation à la lumière des défis d’atteindre les 26 provinces du pays et tous les acteurs public, privés et la société civile, tout en établissant des priorités en fonction des budgets ou fonds disponible et en organisant des activités bien adaptées aux besoins tout en mesurant les résultats obtenus et en faire le suivi des performances en vue d’accélérer son progrès du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP conformément aux standards internationaux et à la nouvelle loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics , bien que l’obstacle majeur est les contraintes financières qui n’ont pas permis que la DFAT réalise toutes activités des formations dans les nouvelles provinces démembrées.

3.Du parcours du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP

Signalons que dans 8 ans de l’opérationnalité des activités de formation au sein de l’ARMP, notre Direction ( DFAT) a déjà renforcé les capacités plus de 8 135 acteurs des secteurs public, privé et de la société civiles . Et plus 4500 étudiants de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), de l’ Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme(ISAU) et de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics ont été aussi formés sous financement propre et des bailleurs dont la Banque Mondiale à travers les Projet du Renforcement des Capacités en Gouvernance (PRCG) , où le nouveau système de passation des marchés publics a bénéficié pendant trois ans (2012, 2013 et 2014), d’une assistance technique assurée par le cabinet Sénégalais dénommé Institut Supérieur Africain pour le Développement de l’Entreprise, ISADE en sigle qui a accompagné en premier lieu l’ARMP, la DGCMP, la CGPMP du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, la Ville-Province de Kinshasa et l’ex-Province Orientale (Montant du contrat : 3 030 265 USD), mais sans atteindre les autres pools des provinces qui lui ont été en charge.
Concernant cette assistance, le cabinet ISADE a animé sous la supervision de l’ARMP séminaires de formation de mise à niveau des cadres et agents des organes sus-évoqués ainsi que la formation de 20 experts formateurs nationaux en marchés publics et assuré l’accompagnement (coaching) journalier desdits cadres et agents. Grâce à ce vivier d’experts formateurs nationaux qui est opérationnel depuis le mois de juin 2013. Et sous financement de la Banque Mondiale via le PRC-GAP-SENAREC , l’ARMP a mis en place le programme d’appui aux provinces d’un montant de 289.504 USD pour relayer l’assistance technique de l’ISADE en renforçant les capacités des autorités provinciales et cadres et agents des organes des marchés publics et les voyages d’études auprès des organes des marches publics.
Dans ce parcours du renforcement de capacités des acteurs du systèmes de passation des marchés publics en RDC, des conventions de partenariat ont été signés et exécutés avec Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) pour la formation en ligne certifiée en trois modules dont sur généralités de la passation des marchés publics, éthique et assurance qualité, avec la Coopération Technique Belge (CTB), pour la mise en œuvre de la stratégie de formation des cellules de gestion des projets et marchés publics dans la zone d’intervention l’Unité Conjointe d’Appui à la Gestion(UCAG-MINGRI)du 06 Mars au 30 Mai 2015 au profit des 125 autorités provinciales et 175 cadres des organes des marchés publics de Kinshasa, Kisangani, Bandundu-Ville, Kindu, et Mbuji-Mayi pour le montant total de 56.068 USD. Deux autres contrats de l’offre de formation ont été signés et réalisés avec l’Union Européenne via PA2D ET PROGRESS pour un montant de 17 689,75 Euros en faveur des membres des cellules de gestion des projets et marchés publics dans sa zone d’intervention.
Et du 17 Décembre 2014 au 20 Novembre 2015, deux Consultants internationaux ont assuré la mission de la formation sur le préparation des soumissions et exécution des marchés publics en application de la Loi N°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés Publics et le coaching au profit de 300 acteurs des entreprises du secteur privé et de 20 autres formateurs en commande publique de ce secteur. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale, le principal bailleurs de fonds, dans le cadre du le Projet de Développement et de Compétitivité du Secteur Privé(PCDSP) , sans omettre les autres formations animées par les experts formateurs nationaux dont la plupart étaient sous financement propre de l’ARMP ou des structures requérantes.

4.De la perspective du renforcement des capacités professionnelles dans le système de passation des marchés publics et de PPP

Depuis le 09 juillet 2018 l’arsenal juridique de la RDC est enrichi d’une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P).Cette loi a comblé un vide, qui, depuis la promulgation de la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics devrait lui servir de base à titre complémentaire pour assurer le renforcement des capacités des acteurs dans la logique et l’esprit du législateur congolais actuel dans le domaine de contrats des PPP ou et du système de passation des marchés public en ce qui concerne la régulation, le contrôle a priori et l’approbation des marchés publics et délégation de service public , d’une part ,et de rédiger des projets de textes réglementaires portant mesures d’application de ladite loi concernant les seuil de passation, les autorités approbatrices et le manuel de procédures y relatives, d’autre part.
Concernant le changement , la Direction de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP se voit aussi ses attributions augmentées et modifiées, c’est ainsi que nous comptons de cette année 2019 jusqu’ à 2021, conformément au plan d’action de l’ARMP et au plan de formation triennal former et assister techniquement les Autorités Politiques et Administratives notamment les parlementaires, les magistrats et les membres des gouvernements, les membres des organes de marchés publics et PPP y compris les acteurs du secteur privé, et de la société civile du niveau central et de 26 provinces.
Fait à Kinshasa, le 12 Avril 2019.

Pr Robert KIKIDI MBOSO,
Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP.
mediacongo
mediacongo
mediacongo
mediacongo
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : REGIDESO, FINALEMENT QUE SE PASSE-T-IL ?
left
Annonce Précédente : balade au bord du fleuve