mediacongo.net - Petites annonces - STRATEGIES CONCOCTEES PAR L'ANCIEN REGIME POUR FAIRE ECHOUER LE NOUVEAU REGIME

STRATEGIES CONCOCTEES PAR L'ANCIEN REGIME POUR FAIRE ECHOUER LE NOUVEAU REGIME

Lorsque nous observons les différentes décisions prises vers la fin de l'ancien régime (entre novembre et décembre 2018), vous comprendrez que l'ancien régime visait soit une grogne sociale, soit un asphyxie dans la gestion des salaires des fonctionnaires afin de "justifier" leurs détournements !
En effet, la plupart de ces décisions diminuaient les impôts et taxes d'un côté et de l'autre côté, le ministre de la fonction publique sortant faisait exploser l'attribution des matricules au fallacieux motif de régularisation. Heureusement pour ce dernier cas, l'actuel régime a fait surseoir les mouvements du personnel de l'Etat. Lesquels mouvements pour confirmation, nous suggérerons des raisons bien valables pour sortir des lettres d'affectation et ce, au cas par cas pour déjouer ce piège.
En outre, la dernière décision qui aurait entraîné des actions des masses est celle que la Présidence du peuple vient de stopper l'exécution ; celle consistant aux employeurs de verser les allocations familiales à la CNSS pour que 3 mois plus tard, cette institution reverse aux familles !
Or, par expérience des 40% des recettes des provinces à retenir à la source, selon la constitution ; son reversement a toujours posé problème dans la pratique telle celle qu'on a tenté d'instituer en faveur de la CNSS.
SEM le Président de la République devra rester hyper vigilant s'il veut voir l'héritage nous légué par notre vrai père de la démocratie Etienne TSHISEKEDI : "Le peuple d'abord" se concrétiser.
Un autre cas où il faut faire très attention dès la fin de ce mois est, l'implémentation du SMIG dans toutes les entreprises. Bien que nous avons entendu d'un communiqué que les inspecteurs passeraient dans les entreprises pour vérifier la pratique de ce SMIG ; beaucoup d'employeurs restent dans leurs positions disant qu'ils attendent voir d'abord l'Etat appliquer cela dans l'armée, la police et la fonction publique avant que eux ne s'exécutent.
Si le nouveau régime ne prête attention à cette situation, à coup sûr, il va perdre un bon pourcentage de sa crédibilité. Mieux vaut prévenir que guérir dit-on. En bon combattant, nous venons de faire notre part de travail.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

STRATEGIES CONCOCTEES PAR L'ANCIEN REGIME POUR FAIRE ECHOUER LE NOUVEAU REGIME

Postée le: 25.04.2019
Ville : KINSHASA
Description

Lorsque nous observons les différentes décisions prises vers la fin de l'ancien régime (entre novembre et décembre 2018), vous comprendrez que l'ancien régime visait soit une grogne sociale, soit un asphyxie dans la gestion des salaires des fonctionnaires afin de "justifier" leurs détournements !
En effet, la plupart de ces décisions diminuaient les impôts et taxes d'un côté et de l'autre côté, le ministre de la fonction publique sortant faisait exploser l'attribution des matricules au fallacieux motif de régularisation. Heureusement pour ce dernier cas, l'actuel régime a fait surseoir les mouvements du personnel de l'Etat. Lesquels mouvements pour confirmation, nous suggérerons des raisons bien valables pour sortir des lettres d'affectation et ce, au cas par cas pour déjouer ce piège.
En outre, la dernière décision qui aurait entraîné des actions des masses est celle que la Présidence du peuple vient de stopper l'exécution ; celle consistant aux employeurs de verser les allocations familiales à la CNSS pour que 3 mois plus tard, cette institution reverse aux familles !
Or, par expérience des 40% des recettes des provinces à retenir à la source, selon la constitution ; son reversement a toujours posé problème dans la pratique telle celle qu'on a tenté d'instituer en faveur de la CNSS.
SEM le Président de la République devra rester hyper vigilant s'il veut voir l'héritage nous légué par notre vrai père de la démocratie Etienne TSHISEKEDI : "Le peuple d'abord" se concrétiser.
Un autre cas où il faut faire très attention dès la fin de ce mois est, l'implémentation du SMIG dans toutes les entreprises. Bien que nous avons entendu d'un communiqué que les inspecteurs passeraient dans les entreprises pour vérifier la pratique de ce SMIG ; beaucoup d'employeurs restent dans leurs positions disant qu'ils attendent voir d'abord l'Etat appliquer cela dans l'armée, la police et la fonction publique avant que eux ne s'exécutent.
Si le nouveau régime ne prête attention à cette situation, à coup sûr, il va perdre un bon pourcentage de sa crédibilité. Mieux vaut prévenir que guérir dit-on. En bon combattant, nous venons de faire notre part de travail.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Opportunité pour Porteurs des projets
left
Annonce Précédente : LA PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DE MISSIONS DIPLOMATIQUES ET POSTES CONSULAIRES DE LA RDC