mediacongo.net - Petites annonces - VERS QUELLE ISSUE SI LES ÉLECTIONS NE SONT PAS LA SEULE VOIE DE LÉGITIMITÉ EN RDC?

VERS QUELLE ISSUE SI LES ÉLECTIONS NE SONT PAS LA SEULE VOIE DE LÉGITIMITÉ EN RDC?

VERS QUELLE ISSUE SI LES ÉLECTIONS NE SONT PAS LA SEULE VOIE DE LÉGITIMITÉ EN RDC?

Par Evangéliste Prof.Dr Robert KIKIDI MBOSO KAMA,Ph.D. en Santé publique et 3è Cycle en Sociologie politique et criminologie, président de l’AFRIQUE-SANTE,asbl et de l’Unions des Intellectuels Lumumbistes

INTRUDUCTION

Chers corps académiques, administratifs et camarades étudiants et étudiantes,je vous remercie pour m'avoir invité de répondre à la question ci-dessus.
cette question de peut pas être répondue comme dans un calcul mathématique comme 2+2= 4.

ISSUE FACE AUX ÉLECTIONS QUI NE SONT PAS LA SEULE VOIE DE LÉGITIMITÉ EN RDC

Si nous faisons une rétrospective de l’histoire de notre pays au cours de ces 59 dernières années suffit à nous montrer que le blocage institutionnel en République Démocratique du Congo est un problème qui résulte de l’illégitimité des pouvoirs successifs que nous avons connus.
Pourquoi depuis cette date les puissances de l’argent et certains États d’Occident « épargnent-ils » aux Congolais la lourde responsabilité de se choisir eux-mêmes leur chef, et ainsi en assumer pleinement les conséquences sans chercher de bouc-émissaire? Les Congolais subissent. Kasa-Vubu, Mobutu, Laurent-Désiré Kabila, Joseph Kabila Kabange et peut-être Félix Tshisekedi aussi. Tous ont été imposés de force aux Congolais par des forces extérieures selon l'analyse d'un Chercheur Congolais Kabamba de l'ULB ET LIEGE en Belgique.
Dans une situation de chaos et de crise grave, en dehors de la légitimité institutionnelle et généalogique, il y a la légitimité dite patriotique ou combattante. Lorsqu’un pays est dévasté, que sa souveraineté est bafouée, que son peuple est humilié, que sa sécurité est mise à mal, que ses richesses sont spoliées, qu’il est par terre, est légitime aux yeux de ceux qui souffrent celui qui dirige le combat contre leurs ennemis.
Le Père de la Turquie moderne n’avait pas était élu mais en ayant restitué au peuple sa dignité et sa fierté, il lui a fait accepter en très peu de temps des changements que beaucoup d’autres pays musulmans ne peuvent opérer même en un siècle. La République Démocratique du Congo se trouve dans une situation analogue avec les différences qu’imposent le décalage de l’espace et du temps. La question de notre dignité est posée et elle hante tous les Congolais conscients de la situation particulièrement catastrophique que vit le Congo.
Qu’est fut le cas du général de Gaulle en France en 1940, quand depuis Londres il avait parlé au nom de la France, sans avoir été élu auparavant, ni avoir détenu le pouvoir effectif, mais parce qu’il portait les aspirations de son peuple et portait le fer contre l’occupant. Les courtisans du maréchal Pétain ne se privèrent pas de le tourner en ridicule. Mais la suite nous a montré qui était dans l’erreur et qui se situait dans le vrai.
De même après la Première Guerre mondiale, la Turquie fut humiliée mais Kemal Pacha dit Atatürk prit les armes et chassa toutes les troupes étrangères du territoire national. Il fit entrer la Turquie dans la modernité en séparant la religion de l’Etat, en instaurant la laïcité et en passant de l’alphabet arabe à l’alphabet latin, en intimant l’ordre aux hommes de se raser et aux femmes d’ôter le voile.
Le blocage dont nous souffrons aujourd’hui doit être balayé par une volonté populaire . Après 21 ans de chaos faits de massacres à grande échelle, de pillage, d’errance de nos populations, de viols sur nos concitoyennes, de destruction de l’Etat, nous devons tourner nos regards vers des concitoyens de haute stature morale qui incarnent parfaitement la lutte que nous menons étant intellectuels lumumbistes et patriotes vrais et non pas "lumumbisants et patriotisants". C’est à nous rares compatriotes que nous donnerons une légitimité patriotique ou combattante pour nous mener vers la lumière de la paix, de l’Etat de droit, du développement économique et de la dignité du peuple congolais.

CONCLUSION

Dans la situation de délabrement avancé de notre pays, seule la victoire électorale ne doit en aucun cas devenir un horizon de la paix immédiate. C’est notre libération qui compte et non pas les alliances et les contrats miniers avec les prédateurs et infiltrés au sein de nos institutions qui qui cherchent à y rester longtemps encore et nous maintenir dans un esclavage perpétuel, cela est un suicide inadmissible.
Nous ne devons pas nous démobiliser pour l’avènement de l’Etat de droit Qu’aucune instance internationale, qu’aucun Etat aussi puissant soit-il, qu’aucune personnalité même de rang international ne nous détourne vers la gouvernance criminelle que vous avons tous décrié, l’élection n’est qu’une source de légitimité parmi d’autres. Il existe d’autres sources de légitimité du pouvoir. Dans le contexte actuel ou les élections ont eu lieu mais le politique tourne en rond et les autres parlent de la fameuse vérité des urnes, la RDC a besoin d’une légitimité patriotique ou combattante et non pas élective. La RDC doit se libérer, une fois pour toutes, contre toutes oppressions internes et externes. Des personnalités congolaises existent pour incarner cette légitimité patriotique, c’est question de e faire entourer par eux et nous. Car nous avons un serment de liberté à léguer à notre postérité pour toujours pour paraphraser notre l’ hymne national
Je vous remercié une fois de plus.

https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

VERS QUELLE ISSUE SI LES ÉLECTIONS NE SONT PAS LA SEULE VOIE DE LÉGITIMITÉ EN RDC?

Postée le: 07.06.2019
Ville : KINSHASA
Description

VERS QUELLE ISSUE SI LES ÉLECTIONS NE SONT PAS LA SEULE VOIE DE LÉGITIMITÉ EN RDC?

Par Evangéliste Prof.Dr Robert KIKIDI MBOSO KAMA,Ph.D. en Santé publique et 3è Cycle en Sociologie politique et criminologie, président de l’AFRIQUE-SANTE,asbl et de l’Unions des Intellectuels Lumumbistes

INTRUDUCTION

Chers corps académiques, administratifs et camarades étudiants et étudiantes,je vous remercie pour m'avoir invité de répondre à la question ci-dessus.
cette question de peut pas être répondue comme dans un calcul mathématique comme 2+2= 4.

ISSUE FACE AUX ÉLECTIONS QUI NE SONT PAS LA SEULE VOIE DE LÉGITIMITÉ EN RDC

Si nous faisons une rétrospective de l’histoire de notre pays au cours de ces 59 dernières années suffit à nous montrer que le blocage institutionnel en République Démocratique du Congo est un problème qui résulte de l’illégitimité des pouvoirs successifs que nous avons connus.
Pourquoi depuis cette date les puissances de l’argent et certains États d’Occident « épargnent-ils » aux Congolais la lourde responsabilité de se choisir eux-mêmes leur chef, et ainsi en assumer pleinement les conséquences sans chercher de bouc-émissaire? Les Congolais subissent. Kasa-Vubu, Mobutu, Laurent-Désiré Kabila, Joseph Kabila Kabange et peut-être Félix Tshisekedi aussi. Tous ont été imposés de force aux Congolais par des forces extérieures selon l'analyse d'un Chercheur Congolais Kabamba de l'ULB ET LIEGE en Belgique.
Dans une situation de chaos et de crise grave, en dehors de la légitimité institutionnelle et généalogique, il y a la légitimité dite patriotique ou combattante. Lorsqu’un pays est dévasté, que sa souveraineté est bafouée, que son peuple est humilié, que sa sécurité est mise à mal, que ses richesses sont spoliées, qu’il est par terre, est légitime aux yeux de ceux qui souffrent celui qui dirige le combat contre leurs ennemis.
Le Père de la Turquie moderne n’avait pas était élu mais en ayant restitué au peuple sa dignité et sa fierté, il lui a fait accepter en très peu de temps des changements que beaucoup d’autres pays musulmans ne peuvent opérer même en un siècle. La République Démocratique du Congo se trouve dans une situation analogue avec les différences qu’imposent le décalage de l’espace et du temps. La question de notre dignité est posée et elle hante tous les Congolais conscients de la situation particulièrement catastrophique que vit le Congo.
Qu’est fut le cas du général de Gaulle en France en 1940, quand depuis Londres il avait parlé au nom de la France, sans avoir été élu auparavant, ni avoir détenu le pouvoir effectif, mais parce qu’il portait les aspirations de son peuple et portait le fer contre l’occupant. Les courtisans du maréchal Pétain ne se privèrent pas de le tourner en ridicule. Mais la suite nous a montré qui était dans l’erreur et qui se situait dans le vrai.
De même après la Première Guerre mondiale, la Turquie fut humiliée mais Kemal Pacha dit Atatürk prit les armes et chassa toutes les troupes étrangères du territoire national. Il fit entrer la Turquie dans la modernité en séparant la religion de l’Etat, en instaurant la laïcité et en passant de l’alphabet arabe à l’alphabet latin, en intimant l’ordre aux hommes de se raser et aux femmes d’ôter le voile.
Le blocage dont nous souffrons aujourd’hui doit être balayé par une volonté populaire . Après 21 ans de chaos faits de massacres à grande échelle, de pillage, d’errance de nos populations, de viols sur nos concitoyennes, de destruction de l’Etat, nous devons tourner nos regards vers des concitoyens de haute stature morale qui incarnent parfaitement la lutte que nous menons étant intellectuels lumumbistes et patriotes vrais et non pas "lumumbisants et patriotisants". C’est à nous rares compatriotes que nous donnerons une légitimité patriotique ou combattante pour nous mener vers la lumière de la paix, de l’Etat de droit, du développement économique et de la dignité du peuple congolais.

CONCLUSION

Dans la situation de délabrement avancé de notre pays, seule la victoire électorale ne doit en aucun cas devenir un horizon de la paix immédiate. C’est notre libération qui compte et non pas les alliances et les contrats miniers avec les prédateurs et infiltrés au sein de nos institutions qui qui cherchent à y rester longtemps encore et nous maintenir dans un esclavage perpétuel, cela est un suicide inadmissible.
Nous ne devons pas nous démobiliser pour l’avènement de l’Etat de droit Qu’aucune instance internationale, qu’aucun Etat aussi puissant soit-il, qu’aucune personnalité même de rang international ne nous détourne vers la gouvernance criminelle que vous avons tous décrié, l’élection n’est qu’une source de légitimité parmi d’autres. Il existe d’autres sources de légitimité du pouvoir. Dans le contexte actuel ou les élections ont eu lieu mais le politique tourne en rond et les autres parlent de la fameuse vérité des urnes, la RDC a besoin d’une légitimité patriotique ou combattante et non pas élective. La RDC doit se libérer, une fois pour toutes, contre toutes oppressions internes et externes. Des personnalités congolaises existent pour incarner cette légitimité patriotique, c’est question de e faire entourer par eux et nous. Car nous avons un serment de liberté à léguer à notre postérité pour toujours pour paraphraser notre l’ hymne national
Je vous remercié une fois de plus.

mediacongo
mediacongo
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Alerte ! Les actes terroristes se multiplent sur notre planète.
left
Annonce Précédente : LE GOUVERNEUR DE LA VILLE DE KINSHASA EST-IL DISTRAIT ?