mediacongo.net - Petites annonces - COUP FATAL DE M. BAHATI LUKWEBO AUX TRAVAILLEURS RD CONGOLAIS

COUP FATAL DE M. BAHATI LUKWEBO AUX TRAVAILLEURS RD CONGOLAIS

Par moment, dans notre coin, il nous arrive en observateur de la vie politique, de se demander comment travaille nos ministres ?
Monsieur BAHATI, lorsqu’il fut ministre de travail et prévoyance sociale, il a signé un arrêté qui a précarisé le contrat de travail à durée déterminée (CDD) des RD Congolais volontairement ou involontairement ; nous ne saurons le dire. Mais, il n’est pas tard de bien faire pour celui qui tient ou tiendra ce ministère.
En effet, il (M. BAHATI) a autorisé toutes les organisations internationales de renouveler autant de fois un CDD de tout travailleur Congolais plus de deux fois alors que la loi, le code de travail dit autre chose, c’est-à-dire au renouvellement de la troisième fois, un CDD est censé devenir un contrat à durée indéterminée (CDI). Nous sommes ridicules dans ces organisations face aux collègues des autres pays qui travaillent en RDC qui constatent cette disposition.
Ce qui est certain, l’article 42 par exemple du code de travail dit ce qui suit : « Lorsque le travailleur est engagé pour occuper un emploi permanent dans l'entreprise ou l'établissement, le contrat doit être conclu pour une durée indéterminée. Tout contrat conclu pour une durée déterminée en violation du présent article est réputé conclu pour une durée indéterminée. »

Ces multinationales ou ces ONG internationales ont avancé l’argument que leurs activités ne sont jamais permanentes mais vous les verrez faire 10 ans, 20 ans ou plus au pays. La MONUSCO par exemple a fait combien d’année en RDC, que dire des ONG qui œuvrent chez nous ?

Dans toute ONG internationale, il existe des postes permanents, ceux qui sont censés exister tant que fonctionnera ces entreprises, ceux qui ne sont pas liés directement aux projets mais qui sont dits postes de supports. Nous y citerons à titre indicatif l’administration, la finance, la logistique, et cætera. Alors pourquoi octroyer des CDD à ces postes ? En revanche, les postes liés au temps de vie du projet ; ils peuvent bien être sous CDD. Mais, malheureusement à ce jour, l’arrêté de monsieur BAHATI, lequel est à l’encontre de la loi de base du pays sur le travail est appliqué au détriment des RD Congolais.

Pourtant, ces ONG internationales ont comme principe : « appliquer les procédures en adéquation aux lois du pays hôte ». Comme nos ministres ne sont jamais regardant, c’est le peuple qui en pâti !

Il est temps de commencer à observer les bonnes mœurs d’un Etat de droits chers ministres. Et que les ONG internationales respectent les lois de la RDC si elles veulent continuer à y travailler en toute quiétude. Car, prochainement, nous citerons les noms de toutes ces organisations internationales non-gouvernementales qui pratiquent le gangstérisme administratif contre le peuple RD Congolais.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

COUP FATAL DE M. BAHATI LUKWEBO AUX TRAVAILLEURS RD CONGOLAIS

Postée le: 07.08.2019
Ville : KINSHASA
Description

Par moment, dans notre coin, il nous arrive en observateur de la vie politique, de se demander comment travaille nos ministres ?
Monsieur BAHATI, lorsqu’il fut ministre de travail et prévoyance sociale, il a signé un arrêté qui a précarisé le contrat de travail à durée déterminée (CDD) des RD Congolais volontairement ou involontairement ; nous ne saurons le dire. Mais, il n’est pas tard de bien faire pour celui qui tient ou tiendra ce ministère.
En effet, il (M. BAHATI) a autorisé toutes les organisations internationales de renouveler autant de fois un CDD de tout travailleur Congolais plus de deux fois alors que la loi, le code de travail dit autre chose, c’est-à-dire au renouvellement de la troisième fois, un CDD est censé devenir un contrat à durée indéterminée (CDI). Nous sommes ridicules dans ces organisations face aux collègues des autres pays qui travaillent en RDC qui constatent cette disposition.
Ce qui est certain, l’article 42 par exemple du code de travail dit ce qui suit : « Lorsque le travailleur est engagé pour occuper un emploi permanent dans l'entreprise ou l'établissement, le contrat doit être conclu pour une durée indéterminée. Tout contrat conclu pour une durée déterminée en violation du présent article est réputé conclu pour une durée indéterminée. »

Ces multinationales ou ces ONG internationales ont avancé l’argument que leurs activités ne sont jamais permanentes mais vous les verrez faire 10 ans, 20 ans ou plus au pays. La MONUSCO par exemple a fait combien d’année en RDC, que dire des ONG qui œuvrent chez nous ?

Dans toute ONG internationale, il existe des postes permanents, ceux qui sont censés exister tant que fonctionnera ces entreprises, ceux qui ne sont pas liés directement aux projets mais qui sont dits postes de supports. Nous y citerons à titre indicatif l’administration, la finance, la logistique, et cætera. Alors pourquoi octroyer des CDD à ces postes ? En revanche, les postes liés au temps de vie du projet ; ils peuvent bien être sous CDD. Mais, malheureusement à ce jour, l’arrêté de monsieur BAHATI, lequel est à l’encontre de la loi de base du pays sur le travail est appliqué au détriment des RD Congolais.

Pourtant, ces ONG internationales ont comme principe : « appliquer les procédures en adéquation aux lois du pays hôte ». Comme nos ministres ne sont jamais regardant, c’est le peuple qui en pâti !

Il est temps de commencer à observer les bonnes mœurs d’un Etat de droits chers ministres. Et que les ONG internationales respectent les lois de la RDC si elles veulent continuer à y travailler en toute quiétude. Car, prochainement, nous citerons les noms de toutes ces organisations internationales non-gouvernementales qui pratiquent le gangstérisme administratif contre le peuple RD Congolais.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Sacrilège!
left
Annonce Précédente : Une arme imparable