mediacongo.net - Petites annonces - QUE FAIRE POUR QUE LE PREMIER GOUVENEMENT FATSHI REUSSISSE ?

QUE FAIRE POUR QUE LE PREMIER GOUVENEMENT FATSHI REUSSISSE ?

La réponse est facile. Il suffit que tous ceux qui seront des ministres issus des 10 conditions du premier ministre, lesquelles conditions devront être scrupuleusement respectées, adhèrent dans la vision du chef de l’Etat sans complaisance.
Cependant, ce qui ont longtemps fait défaut dans ce pays, c’est-à-dire le manque de CONTROLE et de SANCTION devront accompagner cette nouvelle équipe gouvernementale. Ces deux mots faciliteront le pays à acquérir une nouvelle culture lorsqu’on est surtout appelé aux charges ou fonctions publiques. Oui, le bon exemple doit maintenant venir des gouvernants. Sinon, point ne sera besoin d’être qualifiés ou appelés « Excellence » mais plutôt « Médiocre ».
Pour ce faire, la Présidence, si elle ne peut s’appuyer réellement à sa nouvelle création de lutte contre les anti-valeurs, l’IGF et la cour des comptes sont là. Mais, ce contrôle doit être à au moins trois niveaux. La dernière création qui dépend du Président interviendra après que l’IGF et/ou la cour des comptes soit passé dans un ministère. Leur (l’organe de lutte contre les anti-valeurs) rapport doit lui (Président) être transmis directement comme partout dans le monde le contrôle dépend de la plus haute hiérarchie.
Tout ministre qui sait dans son for intérieur qu’il est dans les anti-valeurs, le mot Excellence sonnera dorénavant dans sa conscience, Médiocre. Il est temps que la prophétie de Simon KIMBANGU soit matérialisée. Il disait qu’il y aura un temps : « l’homme blanc deviendra noir et l’homme noir deviendra blanc » c’est-à-dire de préciser, il renchérissait en disant l’homme noir deviendra maître de son territoire. Voilà l’esprit qui devra animer nos prochains gouvernants. Nous, RD Congolais devront être attentifs d’appuyer le Président. Car, une telle prophétie attirera la hantise haineuse de nos ennemis de toujours. Ces mêmes blancs ainsi que ceux du FCC qui ne sont pas habitués aux contrôles et aux sanctions.
SEM le Président FATSHI devrait savoir qu’il sera bientôt temps qu’il sache faire le lion comme nous l’avons expliqué dans le profil d’un chef de l’Etat. Pas pour instaurer une dictature, mais pour l’intérêt et le bien-être de tous. Quand il faut déchoir un ministre incompétent ou ne respecte pas sa vision, il devra le faire en tant que garant de la nation. A défaut, tout ce qui se dit dans LAMUKA contre lui se vérifierait.
Les actes doivent plus parler que des discours. Le peuple n’a rien à avoir des discours. Il en a déjà assez entendus depuis Mobutu. Le temps est maintenant pour les actions concrètes.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

QUE FAIRE POUR QUE LE PREMIER GOUVENEMENT FATSHI REUSSISSE ?

Postée le: 11.08.2019
Ville : KINSHASA
Description

La réponse est facile. Il suffit que tous ceux qui seront des ministres issus des 10 conditions du premier ministre, lesquelles conditions devront être scrupuleusement respectées, adhèrent dans la vision du chef de l’Etat sans complaisance.
Cependant, ce qui ont longtemps fait défaut dans ce pays, c’est-à-dire le manque de CONTROLE et de SANCTION devront accompagner cette nouvelle équipe gouvernementale. Ces deux mots faciliteront le pays à acquérir une nouvelle culture lorsqu’on est surtout appelé aux charges ou fonctions publiques. Oui, le bon exemple doit maintenant venir des gouvernants. Sinon, point ne sera besoin d’être qualifiés ou appelés « Excellence » mais plutôt « Médiocre ».
Pour ce faire, la Présidence, si elle ne peut s’appuyer réellement à sa nouvelle création de lutte contre les anti-valeurs, l’IGF et la cour des comptes sont là. Mais, ce contrôle doit être à au moins trois niveaux. La dernière création qui dépend du Président interviendra après que l’IGF et/ou la cour des comptes soit passé dans un ministère. Leur (l’organe de lutte contre les anti-valeurs) rapport doit lui (Président) être transmis directement comme partout dans le monde le contrôle dépend de la plus haute hiérarchie.
Tout ministre qui sait dans son for intérieur qu’il est dans les anti-valeurs, le mot Excellence sonnera dorénavant dans sa conscience, Médiocre. Il est temps que la prophétie de Simon KIMBANGU soit matérialisée. Il disait qu’il y aura un temps : « l’homme blanc deviendra noir et l’homme noir deviendra blanc » c’est-à-dire de préciser, il renchérissait en disant l’homme noir deviendra maître de son territoire. Voilà l’esprit qui devra animer nos prochains gouvernants. Nous, RD Congolais devront être attentifs d’appuyer le Président. Car, une telle prophétie attirera la hantise haineuse de nos ennemis de toujours. Ces mêmes blancs ainsi que ceux du FCC qui ne sont pas habitués aux contrôles et aux sanctions.
SEM le Président FATSHI devrait savoir qu’il sera bientôt temps qu’il sache faire le lion comme nous l’avons expliqué dans le profil d’un chef de l’Etat. Pas pour instaurer une dictature, mais pour l’intérêt et le bien-être de tous. Quand il faut déchoir un ministre incompétent ou ne respecte pas sa vision, il devra le faire en tant que garant de la nation. A défaut, tout ce qui se dit dans LAMUKA contre lui se vérifierait.
Les actes doivent plus parler que des discours. Le peuple n’a rien à avoir des discours. Il en a déjà assez entendus depuis Mobutu. Le temps est maintenant pour les actions concrètes.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : BOURSES AFRINIC POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'INTÉRNET À LUANDA,ANGOLA
left
Annonce Précédente : financement des projets agricole, pèche et élevage d'abord