mediacongo.net - Petites annonces - NOMINATION ET PERMUTATION DES BOURGMESTRES PAR M. NGOBILA

NOMINATION ET PERMUTATION DES BOURGMESTRES PAR M. NGOBILA

Dans la politique, le nommé reste souvent moralement redevable de celui qui l’a nommé. Est-ce de cette façon qu’un Etat de droit peut fonctionner ? Non. Un gouvernant ne doit être redevable que du peuple.
La vraie légitimité doit venir du seul peuple. C’est pourquoi les élections municipales dans un environnement non corruptible devraient être la règle. Nous n’avons plus besoin des gouvernants qui rendent compte à leurs partis politiques mais plutôt au peuple d’abord si nous voulons réellement établir au centre de l’Afrique, un Etat de droit fort et non des personnes fortes.
Nous ne cesserons de dire, quasiment tous de FCC n’ont pas encore perdu leur mauvais réflexe dans la gouvernance du pays. SEM le Président ne doit pas négliger les actes que posent ces coalisés. Que le CACH n’écoute pas des discours du FCC mais analyse plutôt les actes qu’ils posent ou les non-dits quand ils parlent ; car, c’est là que CACH décèlera les vraies intentions des membres du FCC. La bible ne dit-elle pas que l’arbre sera reconnu par ses fruits ?
Nous ne cessons d’avertir le Président parce que nous avons observé en lui une réelle volonté de mettre ce pays longtemps courbé, dans les rails. Que le peuple sache également que nous devons tous mettre la main dans la patte si nous voulons palper des vrais changements. Il y a encore trop de forces négatives. Le diable dit-on se cache dans les détails. Où que nous soyons, au moindre anti-valeur, il sied de dénoncer.
Les élections des bourgmestres restent la voie démocratique pour le pays. Monsieur le gouverneur G. NGOBILA ne pensez pas que nous vous laisserons faire ce que vous avez fait à Yumbi. Kinshasa n’est pas Yumbi. Nous, peuple, vous tenons à l’œil ainsi que vos acolytes. Nous vous encourageons à continuer de défier la constitution mais sachez que vous serez surpris le moment venu. Nos actes du passé nous rattrapent toujours. Réfléchissez-y, monsieur le Gouverneur.
Pour l’instant, le chien aboie, la caravane passe. Telle est la vision du Chef. Il est concentré pour concrétiser le peuple d’abord. Toutes les distractions ne doivent pas le perturber. La priorité des choses oblige.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

NOMINATION ET PERMUTATION DES BOURGMESTRES PAR M. NGOBILA

Postée le: 26.08.2019
Ville : KINSHASA
Description

Dans la politique, le nommé reste souvent moralement redevable de celui qui l’a nommé. Est-ce de cette façon qu’un Etat de droit peut fonctionner ? Non. Un gouvernant ne doit être redevable que du peuple.
La vraie légitimité doit venir du seul peuple. C’est pourquoi les élections municipales dans un environnement non corruptible devraient être la règle. Nous n’avons plus besoin des gouvernants qui rendent compte à leurs partis politiques mais plutôt au peuple d’abord si nous voulons réellement établir au centre de l’Afrique, un Etat de droit fort et non des personnes fortes.
Nous ne cesserons de dire, quasiment tous de FCC n’ont pas encore perdu leur mauvais réflexe dans la gouvernance du pays. SEM le Président ne doit pas négliger les actes que posent ces coalisés. Que le CACH n’écoute pas des discours du FCC mais analyse plutôt les actes qu’ils posent ou les non-dits quand ils parlent ; car, c’est là que CACH décèlera les vraies intentions des membres du FCC. La bible ne dit-elle pas que l’arbre sera reconnu par ses fruits ?
Nous ne cessons d’avertir le Président parce que nous avons observé en lui une réelle volonté de mettre ce pays longtemps courbé, dans les rails. Que le peuple sache également que nous devons tous mettre la main dans la patte si nous voulons palper des vrais changements. Il y a encore trop de forces négatives. Le diable dit-on se cache dans les détails. Où que nous soyons, au moindre anti-valeur, il sied de dénoncer.
Les élections des bourgmestres restent la voie démocratique pour le pays. Monsieur le gouverneur G. NGOBILA ne pensez pas que nous vous laisserons faire ce que vous avez fait à Yumbi. Kinshasa n’est pas Yumbi. Nous, peuple, vous tenons à l’œil ainsi que vos acolytes. Nous vous encourageons à continuer de défier la constitution mais sachez que vous serez surpris le moment venu. Nos actes du passé nous rattrapent toujours. Réfléchissez-y, monsieur le Gouverneur.
Pour l’instant, le chien aboie, la caravane passe. Telle est la vision du Chef. Il est concentré pour concrétiser le peuple d’abord. Toutes les distractions ne doivent pas le perturber. La priorité des choses oblige.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : LA PROBLÉMATIQUE DE LA GESTION DE MISSIONS DIPLOMATIQUES ET POSTES CONSULAIRES DE LA RDC
left
Annonce Précédente : Formation des Techniciens du Son en Live