mediacongo.net - Petites annonces - À la dernière heure

À la dernière heure

Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.
Jean 3. 16
À la dernière heure

Pendant la guerre civile américaine, l'évangéliste Moody était actif comme aumônier sur le champ de bataille. Il dit un jour à un soldat grièvement blessé :

– Je voudrais bien vous porter au ciel sur mes épaules, mais je ne le peux pas.

– Mais qui le peut ? demanda le soldat.

– Jésus Christ seul. C'est pour cela qu'il est venu.

Le soldat secoua la tête :

– Non, il ne peut pas me sauver ; j'ai péché toute ma vie.

– Mais le Seigneur Jésus est venu précisément pour sauver des pécheurs, rétorqua Moody. Il lui lut alors différents textes de la Bible, entre autres celui de Jean 3. 16 ci-dessus. Le soldat l'interrompit :

– Est-ce que c'est dans la Bible ?

– Oui, textuellement !

– Lisez-le moi encore, s'il vous plaît.

C'est ce que fit Moody. Le soldat blessé fit un effort comme pour s'asseoir et dit :

– C'est bon. Relisez-moi encore une fois ces versets.

Moody les relut et continua jusqu'à la fin du chapitre. Le visage du soldat était paisible et lumineux ; il murmura :

– “Afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.” C'est tout ce qu'il me faut.

Quelques heures plus tard, se reposant sur cette promesse du Seigneur qu'il venait d'entendre et qui avait transformé ses derniers instants, il partit en paix vers lui dans le paradis.(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

À la dernière heure

Postée le: 20.09.2019
Ville : LUBUMBASHI
Description

Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.
Jean 3. 16
À la dernière heure

Pendant la guerre civile américaine, l'évangéliste Moody était actif comme aumônier sur le champ de bataille. Il dit un jour à un soldat grièvement blessé :

– Je voudrais bien vous porter au ciel sur mes épaules, mais je ne le peux pas.

– Mais qui le peut ? demanda le soldat.

– Jésus Christ seul. C'est pour cela qu'il est venu.

Le soldat secoua la tête :

– Non, il ne peut pas me sauver ; j'ai péché toute ma vie.

– Mais le Seigneur Jésus est venu précisément pour sauver des pécheurs, rétorqua Moody. Il lui lut alors différents textes de la Bible, entre autres celui de Jean 3. 16 ci-dessus. Le soldat l'interrompit :

– Est-ce que c'est dans la Bible ?

– Oui, textuellement !

– Lisez-le moi encore, s'il vous plaît.

C'est ce que fit Moody. Le soldat blessé fit un effort comme pour s'asseoir et dit :

– C'est bon. Relisez-moi encore une fois ces versets.

Moody les relut et continua jusqu'à la fin du chapitre. Le visage du soldat était paisible et lumineux ; il murmura :

– “Afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.” C'est tout ce qu'il me faut.

Quelques heures plus tard, se reposant sur cette promesse du Seigneur qu'il venait d'entendre et qui avait transformé ses derniers instants, il partit en paix vers lui dans le paradis.(La Bonne semence)
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DE LA COMMANDE PUBLIQUE PAR L’ARMP
left
Annonce Précédente : Remise des certificats de mérite en management, leadership et logistique internationale au CFPLAID