mediacongo.net - Petites annonces - METHODE DE TRAVAIL ECOBANK SUR LES RETRAITS

METHODE DE TRAVAIL ECOBANK SUR LES RETRAITS

La première fois, nous devions retirer $3150 à la direction générale Ecobank sise le boulevard, à côté de la grande poste. Notre étonnement a été de perdre 2 heures d’attente sans succès et ensuite, recourir à la rétro-commission de $5 auprès d’un gardien pour enfin recouvrer notre chèque. Pas croyable mais vrai.
Le deuxième jour, le montant était $7000. En arrivant, nous y avons trouvé une cliente qui n’avait pas eu son argent la veille qui était là depuis 7h°° pour repartir à 11h25’. Nous qui étions venu à 10h46’, c’est vers 18h°° que nous sommes sortis de la banque que les fonctionnaires qualifient d’Escroc Bank ; imaginez notre fatigue et une perte de journée. La Banque Centrale du Congo devait suivre une telle banque de près. Ce sont des signes qui ne trompent pas. La BIAC avait commencé également de la sorte. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.
On peut beau expliquer la situation par des soucis de connexion, même un ignorant de l’informatique, ne peut croire des telles balivernes. C’est de la médiocrité simplement. Une banque sérieuse lorsqu’elle n’a pas de connexion, elle travaille en manuel pour ne pas pénaliser ses clients et consigne toutes les opérations dans les caisses respectives pour une saisie prochaine au lieu de laisser les clients attendre plus de 4heures même ! Non, c’est du manque de respect pour sa clientèle ce qu’Ecobank fait subir ses clients à Kinshasa.
Ce qui est curieux avec Escroc Bank, pardon Ecobank siège de Kinshasa, lorsqu’ils disent avoir des problèmes de connexion, ils appellent plus des dépôts que des retraits. Pas très intelligent. Les tickets ne devraient pas être catégorisés par type d’opération (dépôt, retrait, …) mais plutôt l’ordre d’arrivée uniquement. Elle doit mettre fin à ce système discriminatoire qui cache leur banqueroute comme cela était les signes de BIAC.
En plus, un client avons-nous appris à l’école, était un roi. Mais comment faire attendre un roi pendant plus de deux, trois et même quatre heures pour qu’il retire son argent ? Les $7000 ci-dessus ont été retirés à 18h°°. De 10h46’ à 18h°° quasiment 8h°° environ ! nous acceptons cela sans mot dire et, le banquier, Ecobank, croit que c’est son argent qu’il veut vous servir ! c’est le monde à l’envers.
Le client d’une banque doit être en mesure de comprendre cette maltraitance afin de déloger son compte d’une telle banque vers celles qui respectent sa personnalité. Le respect de temps, la rapidité dans l’exécution des opérations bancaires restent des facteurs déterminant pour se fixer de la fiabilité d’une banque. Or, à voir la manière dont Ecobank traitent ses clients, il ne suffit pas d’être expert pour conclure qu’il y a des sérieux problèmes non seulement d’organisation mais aussi de liquidité en interne. Du moins, le client est prévenu.

https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

METHODE DE TRAVAIL ECOBANK SUR LES RETRAITS

Postée le: 11.10.2019
Ville : KINSHASA
Description

La première fois, nous devions retirer $3150 à la direction générale Ecobank sise le boulevard, à côté de la grande poste. Notre étonnement a été de perdre 2 heures d’attente sans succès et ensuite, recourir à la rétro-commission de $5 auprès d’un gardien pour enfin recouvrer notre chèque. Pas croyable mais vrai.
Le deuxième jour, le montant était $7000. En arrivant, nous y avons trouvé une cliente qui n’avait pas eu son argent la veille qui était là depuis 7h°° pour repartir à 11h25’. Nous qui étions venu à 10h46’, c’est vers 18h°° que nous sommes sortis de la banque que les fonctionnaires qualifient d’Escroc Bank ; imaginez notre fatigue et une perte de journée. La Banque Centrale du Congo devait suivre une telle banque de près. Ce sont des signes qui ne trompent pas. La BIAC avait commencé également de la sorte. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.
On peut beau expliquer la situation par des soucis de connexion, même un ignorant de l’informatique, ne peut croire des telles balivernes. C’est de la médiocrité simplement. Une banque sérieuse lorsqu’elle n’a pas de connexion, elle travaille en manuel pour ne pas pénaliser ses clients et consigne toutes les opérations dans les caisses respectives pour une saisie prochaine au lieu de laisser les clients attendre plus de 4heures même ! Non, c’est du manque de respect pour sa clientèle ce qu’Ecobank fait subir ses clients à Kinshasa.
Ce qui est curieux avec Escroc Bank, pardon Ecobank siège de Kinshasa, lorsqu’ils disent avoir des problèmes de connexion, ils appellent plus des dépôts que des retraits. Pas très intelligent. Les tickets ne devraient pas être catégorisés par type d’opération (dépôt, retrait, …) mais plutôt l’ordre d’arrivée uniquement. Elle doit mettre fin à ce système discriminatoire qui cache leur banqueroute comme cela était les signes de BIAC.
En plus, un client avons-nous appris à l’école, était un roi. Mais comment faire attendre un roi pendant plus de deux, trois et même quatre heures pour qu’il retire son argent ? Les $7000 ci-dessus ont été retirés à 18h°°. De 10h46’ à 18h°° quasiment 8h°° environ ! nous acceptons cela sans mot dire et, le banquier, Ecobank, croit que c’est son argent qu’il veut vous servir ! c’est le monde à l’envers.
Le client d’une banque doit être en mesure de comprendre cette maltraitance afin de déloger son compte d’une telle banque vers celles qui respectent sa personnalité. Le respect de temps, la rapidité dans l’exécution des opérations bancaires restent des facteurs déterminant pour se fixer de la fiabilité d’une banque. Or, à voir la manière dont Ecobank traitent ses clients, il ne suffit pas d’être expert pour conclure qu’il y a des sérieux problèmes non seulement d’organisation mais aussi de liquidité en interne. Du moins, le client est prévenu.

mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Formation, stages et emplois
left
Annonce Précédente : TOYOTA RUSH