mediacongo.net - Petites annonces - Arrêté par la police

Arrêté par la police

Au lieu de la paix, j’avais amertume sur amertume ; mais toi, tu as aimé mon âme,… tu as jeté tous mes péchés derrière ton dos.
Ésaïe 38. 17
Arrêté par la police

“Mes parents étaient chrétiens. Ils m’ont enseigné à suivre Jésus, par la lecture de la Bible en famille, dès mon enfance. J’avais l’habitude d’aller avec eux à des réunions chrétiennes. Là j’avais de bons contacts avec d’autres jeunes croyants. De bonne heure j’ai compris que j’étais pécheur et que j’avais besoin de Jésus Christ comme mon Sauveur. J’ai confessé à Dieu mes fautes, et cru que Christ était mort pour moi aussi.

Mais, avec le temps, ma vie est devenue plus superficielle. Je profitais de la vie, sans interroger mon Sauveur. Un jour, un de mes copains m’a demandé de l’accompagner à la banque avant d’aller faire un tour en ville avec lui. Je l’ai attendu devant la banque, et au bout d’un long moment il est enfin ressorti. Je me suis approché de lui, et me voilà saisi par la police. Visiblement, mon copain avait des démêlés avec la justice. Emmené au poste, je proteste : je ne suis pas complice. Mais je suis placé en cellule pour la nuit. Je n’ai pourtant rien fait de mal.

Cette nuit-là a été le tournant de ma vie. Quel contraste avec mes années de jeunesse où mon Sauveur était aussi mon Berger ! Si j’étais une brebis égarée, il était, lui, toujours le même, et il m’a délivré. Je ne vivais pas réellement dans le péché, mais je suivais Jésus sans être vraiment engagé. C’était une évidence dure à avaler. À partir de ce moment-là, j’ai compris ma vulnérabilité et la nécessité permanente de lui confier ma vie, mes projets et mes relations.”(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.

Arrêté par la police

Postée le: 06.11.2019
Ville : LUBUMBASHI
Description

Au lieu de la paix, j’avais amertume sur amertume ; mais toi, tu as aimé mon âme,… tu as jeté tous mes péchés derrière ton dos.
Ésaïe 38. 17
Arrêté par la police

“Mes parents étaient chrétiens. Ils m’ont enseigné à suivre Jésus, par la lecture de la Bible en famille, dès mon enfance. J’avais l’habitude d’aller avec eux à des réunions chrétiennes. Là j’avais de bons contacts avec d’autres jeunes croyants. De bonne heure j’ai compris que j’étais pécheur et que j’avais besoin de Jésus Christ comme mon Sauveur. J’ai confessé à Dieu mes fautes, et cru que Christ était mort pour moi aussi.

Mais, avec le temps, ma vie est devenue plus superficielle. Je profitais de la vie, sans interroger mon Sauveur. Un jour, un de mes copains m’a demandé de l’accompagner à la banque avant d’aller faire un tour en ville avec lui. Je l’ai attendu devant la banque, et au bout d’un long moment il est enfin ressorti. Je me suis approché de lui, et me voilà saisi par la police. Visiblement, mon copain avait des démêlés avec la justice. Emmené au poste, je proteste : je ne suis pas complice. Mais je suis placé en cellule pour la nuit. Je n’ai pourtant rien fait de mal.

Cette nuit-là a été le tournant de ma vie. Quel contraste avec mes années de jeunesse où mon Sauveur était aussi mon Berger ! Si j’étais une brebis égarée, il était, lui, toujours le même, et il m’a délivré. Je ne vivais pas réellement dans le péché, mais je suivais Jésus sans être vraiment engagé. C’était une évidence dure à avaler. À partir de ce moment-là, j’ai compris ma vulnérabilité et la nécessité permanente de lui confier ma vie, mes projets et mes relations.”(La Bonne semence)
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : De Procrédit à Equity Bank 2
left
Annonce Précédente : Dans mon village habitait un homme âgé de 90 ans qui était le livre d’histoire du pays...