mediacongo.net - Petites annonces - Chacun sait que, pour soigner une plaie, il faut commencer par la nettoyer soigneusement. Une plaie mal nettoyée va s’infecter

Chacun sait que, pour soigner une plaie, il faut commencer par la nettoyer soigneusement. Une plaie mal nettoyée va s’infecter

Ils ont pansé la plaie… légèrement, disant : Paix, paix ! Et il n’y avait pas de paix.
Jérémie 6. 14
Voici, je lui appliquerai un pansement et des remèdes, et je les guérirai, et leur révélerai une abondance de paix et de vérité.
Jérémie 33. 6
Soins infirmiers

Chacun sait que, pour soigner une plaie, il faut commencer par la nettoyer soigneusement. Une plaie mal nettoyée va s’infecter. Il faudra alors enlever le pansement, et nettoyer plus à fond. Le patient souffrira davantage, et la cicatrisation en sera retardée.

La Parole de Dieu fait allusion à ces principes élémentaires. Elle compare les croyants à des brebis qui peuvent être blessées et dont il faut alors soigner les plaies. Une plaie ou une blessure, dans la Bible, évoquent une souffrance, ou aussi un mauvais état moral. La nettoyer, c’est lui appliquer l’action purifiante de la Parole de Dieu en profondeur, afin que les causes du mal soient éliminées. Là aussi, si on nettoie trop superficiellement ou si on panse hâtivement la plaie, elle s’infectera. Le mal empirera, il faudra “rouvrir”, c’est-à-dire revenir sur des circonstances douloureuses, et la guérison s’en trouvera retardée.

Par contre, lorsqu’une blessure a reçu les soins appropriés, il faut la panser, c’est-à-dire la couvrir et la protéger pour qu’elle cicatrise. Si nous “rouvrons” sans cesse une blessure chez un croyant, en revenant sur des choses qui ont été réglées, nous le ferons souffrir inutilement. Prenons donc soin les uns des autres avec délicatesse. Demandons au Seigneur, le “grand Pasteur des brebis” (Hébreux 13. 20), la sagesse nécessaire pour soigner ses brebis de manière adaptée. Ne pansons pas hâtivement une plaie qui n’a pas été désinfectée à fond, mais ne nettoyons pas non plus indéfiniment une plaie qui doit être pansée…(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.

Chacun sait que, pour soigner une plaie, il faut commencer par la nettoyer soigneusement. Une plaie mal nettoyée va s’infecter

Postée le: 15.11.2019
Ville : LUBUMBASHI
Description

Ils ont pansé la plaie… légèrement, disant : Paix, paix ! Et il n’y avait pas de paix.
Jérémie 6. 14
Voici, je lui appliquerai un pansement et des remèdes, et je les guérirai, et leur révélerai une abondance de paix et de vérité.
Jérémie 33. 6
Soins infirmiers

Chacun sait que, pour soigner une plaie, il faut commencer par la nettoyer soigneusement. Une plaie mal nettoyée va s’infecter. Il faudra alors enlever le pansement, et nettoyer plus à fond. Le patient souffrira davantage, et la cicatrisation en sera retardée.

La Parole de Dieu fait allusion à ces principes élémentaires. Elle compare les croyants à des brebis qui peuvent être blessées et dont il faut alors soigner les plaies. Une plaie ou une blessure, dans la Bible, évoquent une souffrance, ou aussi un mauvais état moral. La nettoyer, c’est lui appliquer l’action purifiante de la Parole de Dieu en profondeur, afin que les causes du mal soient éliminées. Là aussi, si on nettoie trop superficiellement ou si on panse hâtivement la plaie, elle s’infectera. Le mal empirera, il faudra “rouvrir”, c’est-à-dire revenir sur des circonstances douloureuses, et la guérison s’en trouvera retardée.

Par contre, lorsqu’une blessure a reçu les soins appropriés, il faut la panser, c’est-à-dire la couvrir et la protéger pour qu’elle cicatrise. Si nous “rouvrons” sans cesse une blessure chez un croyant, en revenant sur des choses qui ont été réglées, nous le ferons souffrir inutilement. Prenons donc soin les uns des autres avec délicatesse. Demandons au Seigneur, le “grand Pasteur des brebis” (Hébreux 13. 20), la sagesse nécessaire pour soigner ses brebis de manière adaptée. Ne pansons pas hâtivement une plaie qui n’a pas été désinfectée à fond, mais ne nettoyons pas non plus indéfiniment une plaie qui doit être pansée…(La Bonne semence)
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : ULK, UNIVERSITE DEVENUE DOUTEUSE
left
Annonce Précédente : Cette mère priait beaucoup pour sa fille. Le père, professeur d’université, avait l’habitude de dire : “Chacun peut faire son salut à sa façon.