mediacongo.net - Petites annonces - le Père est Dieu, le Fils est Dieu, l’Esprit Saint est Dieu, et ce ne sont pas trois dieux, mais un seul Dieu (1)

le Père est Dieu, le Fils est Dieu, l’Esprit Saint est Dieu, et ce ne sont pas trois dieux, mais un seul Dieu (1)

1 - Un seul Dieu, trois personnes

La Bible nous apprend bien des vérités précieuses touchant Dieu, sa nature, ses perfections et son Être. Mais ce n’est pas tout ce qu’elle nous révèle de Lui. Il y a en Dieu un mystère que nous ne pouvons pas sonder : il échappe à l’intelligence humaine la plus vaste et la plus haute.

Partout dans l’Écriture sainte, l’unité de Dieu est proclamée en contraste avec la pluralité des divinités païennes. « Il y a un seul Dieu » était la grande vérité écrite sur la bannière d’Israël. « Écoute, Israël : L’Éternel, notre Dieu, est un seul Éternel », dit l’Esprit Saint par Moïse, et le Seigneur Jésus rappelle ces paroles (Deut. 6:4 ; Marc 12:29). Le Nouveau Testament affirme aussi l’unité de Dieu : « Il n’y a point d’autre Dieu qu’un seul » (1 Cor. 8:4). « Car Dieu est un » (1 Tim. 2:5). Mais dans la manifestation de Dieu à l’homme, comme nous la trouvons dans l’Écriture, nous voyons que, dans cette unité absolue, il y a trois Personnes distinctes : le Père, le Fils ou la Parole, et l’Esprit Saint.

Ces trois Personnes divines paraissent au baptême du Seigneur. "Le Fils", devenu un homme, se présente au baptême de Jean en disant : « Il nous est convenable d’accomplir toute justice ». Il est baptisé, mais aussitôt les cieux Lui sont ouverts, "l’Esprit de Dieu" descend comme une colombe, et vient sur Lui, et la voix du "Père" se fait entendre des cieux : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai trouvé mon plaisir » (Matt. 3:13-17). Le baptême chrétien, d’après l’ordre du Seigneur après sa résurrection, s’administre « pour le nom du "Père" et du "Fils" et du "Saint-Esprit" » (Matt. 28:19). Dans la bénédiction apostolique, nous voyons réunies les trois Personnes divines : « Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, et l’amour de Dieu, et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous ! » (2 Cor. 13:13).

Ces trois Personnes adorables s’unissent dans la dispensation des bénédictions divines aux fidèles. Ainsi, dans le chapitre 14 de Jean, le "Fils" conduit au "Père" : « " Je suis" », dit Jésus, « le chemin, et la vérité, et la vie ; nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). "L’Esprit Saint", le Consolateur, met les croyants en communion avec le Père et le Fils. Le Seigneur dit : « "Je" prierai le "Père", et il vous donnera un autre Consolateur, pour être avec vous éternellement, "l’Esprit" de vérité… le Consolateur, "l’Esprit Saint", que le "Père" enverra en "mon nom" » (Jean 14:16, 26). Et encore : « Mais quand le Consolateur sera venu, lequel "moi" je vous enverrai d’auprès du "Père", "l’Esprit" de vérité, qui procède du Père, celui-là rendra témoignage de moi » (Jean 15:26.) Nous lisons aussi : « Élus selon la préconnaissance de Dieu le "Père", en sainteté de "l’Esprit", pour l’obéissance et l’aspersion du sang de "Jésus Christ" » (1 Pierre 1:2). Plusieurs autres passages nous montreraient le Père, le Fils et l’Esprit Saint, trois Personnes distinctes, concourant à l’œuvre de la rédemption des pécheurs et de la bénédiction des sauvés.

Ainsi, comme on l’a exprimé, le Père est Dieu, le Fils est Dieu, l’Esprit Saint est Dieu, et ce ne sont pas trois dieux, mais un seul Dieu. C’est un mystère insondable que l’homme ne peut expliquer, et que la foi doit recevoir en toute simplicité comme étant révélé par Dieu. Nous le trouvons déjà au premier verset de la Bible : « Au commencement Élohim créa », ou « les dieux créa », le sujet est au pluriel, et le verbe au singulier. Puis, au verset 26 de ce premier chapitre de la Genèse nous lisons : « "Faisons" l’homme » ; au chap. 3:22 : « Voici l’homme est devenu comme l’un de "nous" » (voyez aussi chap. 11:7). Dans le livre du prophète Ésaïe, le Seigneur dit : « Qui enverrai-je, et qui ira pour "nous" ? » (Ésaïe 6:8). Ces paroles n’indiquent-elles pas plusieurs personnes prenant conseil entre elles, et pensant et agissant ensemble ? Nous pouvons voir aussi au chap. 10 de l’épître aux Hébreux, le conseil de Dieu, sa volonté (vers. 7), le Fils se présentant pour l’accomplir (vers. 7-9), et l’Esprit Saint y rendant témoignage (vers. 15).

Indépendamment des passages que nous venons de voir et qui nous font connaître la pluralité des Personnes dans l’unité de l’essence divine, l’Écriture sainte établit la divinité de Christ et de l’Esprit Saint d’une manière claire et positive. Elle leur attribue le nom, les perfections et les œuvres de Dieu. Disons d’abord quelques mots sur Dieu, révélé comme le Père.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

le Père est Dieu, le Fils est Dieu, l’Esprit Saint est Dieu, et ce ne sont pas trois dieux, mais un seul Dieu (1)

Postée le: 28.11.2019
Ville : LUBUMBASHI
Description

1 - Un seul Dieu, trois personnes

La Bible nous apprend bien des vérités précieuses touchant Dieu, sa nature, ses perfections et son Être. Mais ce n’est pas tout ce qu’elle nous révèle de Lui. Il y a en Dieu un mystère que nous ne pouvons pas sonder : il échappe à l’intelligence humaine la plus vaste et la plus haute.

Partout dans l’Écriture sainte, l’unité de Dieu est proclamée en contraste avec la pluralité des divinités païennes. « Il y a un seul Dieu » était la grande vérité écrite sur la bannière d’Israël. « Écoute, Israël : L’Éternel, notre Dieu, est un seul Éternel », dit l’Esprit Saint par Moïse, et le Seigneur Jésus rappelle ces paroles (Deut. 6:4 ; Marc 12:29). Le Nouveau Testament affirme aussi l’unité de Dieu : « Il n’y a point d’autre Dieu qu’un seul » (1 Cor. 8:4). « Car Dieu est un » (1 Tim. 2:5). Mais dans la manifestation de Dieu à l’homme, comme nous la trouvons dans l’Écriture, nous voyons que, dans cette unité absolue, il y a trois Personnes distinctes : le Père, le Fils ou la Parole, et l’Esprit Saint.

Ces trois Personnes divines paraissent au baptême du Seigneur. "Le Fils", devenu un homme, se présente au baptême de Jean en disant : « Il nous est convenable d’accomplir toute justice ». Il est baptisé, mais aussitôt les cieux Lui sont ouverts, "l’Esprit de Dieu" descend comme une colombe, et vient sur Lui, et la voix du "Père" se fait entendre des cieux : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai trouvé mon plaisir » (Matt. 3:13-17). Le baptême chrétien, d’après l’ordre du Seigneur après sa résurrection, s’administre « pour le nom du "Père" et du "Fils" et du "Saint-Esprit" » (Matt. 28:19). Dans la bénédiction apostolique, nous voyons réunies les trois Personnes divines : « Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, et l’amour de Dieu, et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous ! » (2 Cor. 13:13).

Ces trois Personnes adorables s’unissent dans la dispensation des bénédictions divines aux fidèles. Ainsi, dans le chapitre 14 de Jean, le "Fils" conduit au "Père" : « " Je suis" », dit Jésus, « le chemin, et la vérité, et la vie ; nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). "L’Esprit Saint", le Consolateur, met les croyants en communion avec le Père et le Fils. Le Seigneur dit : « "Je" prierai le "Père", et il vous donnera un autre Consolateur, pour être avec vous éternellement, "l’Esprit" de vérité… le Consolateur, "l’Esprit Saint", que le "Père" enverra en "mon nom" » (Jean 14:16, 26). Et encore : « Mais quand le Consolateur sera venu, lequel "moi" je vous enverrai d’auprès du "Père", "l’Esprit" de vérité, qui procède du Père, celui-là rendra témoignage de moi » (Jean 15:26.) Nous lisons aussi : « Élus selon la préconnaissance de Dieu le "Père", en sainteté de "l’Esprit", pour l’obéissance et l’aspersion du sang de "Jésus Christ" » (1 Pierre 1:2). Plusieurs autres passages nous montreraient le Père, le Fils et l’Esprit Saint, trois Personnes distinctes, concourant à l’œuvre de la rédemption des pécheurs et de la bénédiction des sauvés.

Ainsi, comme on l’a exprimé, le Père est Dieu, le Fils est Dieu, l’Esprit Saint est Dieu, et ce ne sont pas trois dieux, mais un seul Dieu. C’est un mystère insondable que l’homme ne peut expliquer, et que la foi doit recevoir en toute simplicité comme étant révélé par Dieu. Nous le trouvons déjà au premier verset de la Bible : « Au commencement Élohim créa », ou « les dieux créa », le sujet est au pluriel, et le verbe au singulier. Puis, au verset 26 de ce premier chapitre de la Genèse nous lisons : « "Faisons" l’homme » ; au chap. 3:22 : « Voici l’homme est devenu comme l’un de "nous" » (voyez aussi chap. 11:7). Dans le livre du prophète Ésaïe, le Seigneur dit : « Qui enverrai-je, et qui ira pour "nous" ? » (Ésaïe 6:8). Ces paroles n’indiquent-elles pas plusieurs personnes prenant conseil entre elles, et pensant et agissant ensemble ? Nous pouvons voir aussi au chap. 10 de l’épître aux Hébreux, le conseil de Dieu, sa volonté (vers. 7), le Fils se présentant pour l’accomplir (vers. 7-9), et l’Esprit Saint y rendant témoignage (vers. 15).

Indépendamment des passages que nous venons de voir et qui nous font connaître la pluralité des Personnes dans l’unité de l’essence divine, l’Écriture sainte établit la divinité de Christ et de l’Esprit Saint d’une manière claire et positive. Elle leur attribue le nom, les perfections et les œuvres de Dieu. Disons d’abord quelques mots sur Dieu, révélé comme le Père.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Nous avons un seul Dieu manifesté en trois personnes : Dieu révélé comme le Père (2)
left
Annonce Précédente : Ta Parole est la vérité