mediacongo.net - Petites annonces - JOYEUX NOEL A TOUS CAR LE 25 DECEMBRE OU PAS - JESUS CHRIST EST NE UN JOUR.

JOYEUX NOEL A TOUS CAR LE 25 DECEMBRE OU PAS - JESUS CHRIST EST NE UN JOUR.

JOYEUX NOEL A TOUS, CAR LE 25 DECEMBRE OU PAS, JESUS CHRIST EST NE UN JOUR.

Par Evangéliste Robert KIKIDI MBOSO KAMA, Leader d’Arev-Ministries et Président de l'AFRIQUE-SANTE,ASBL.

Nous lisons dans Esaie 9 :6 : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » et dans LUC 2 :1-20 : « En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre. Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville. Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David, afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur. Mais l'ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie: c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée! Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres: Allons jusqu'à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. Ils y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche. Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant. Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement de ce que leur disaient les bergers. Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur. Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé. »

Ces textes lis nous démontrent comment Jésus Christ est né un jour. Le premier est la prophétie de l’Esaïe qui annonce sa naissance et sa nature à la fois divine et humaine. Et le second texte relate les faits et les circonstances qui ont marqué sa naissance à Bethléem comme l’a annoncé les prophètes de l’Ancien Testament sans indiquer une date précise. Alors pourquoi nous chrétiens fêtons la nativité de Jésus Christ chaque 25 décembre, bien que cette date soit sujette à des contestations par le monde moderne qui admet que Jésus-Christ n’est pas venu au monde un 25 décembre ? Mais si on demandait aux savants, archéologues et historiens quand Jésus Christ est-il né exactement ?
La réponse est que personne ne connaît la date exacte de sa naissance, bien que dans la pensée commune des historiens et des savants, l'année de naissance de Jésus Christ n’est pas été correctement calculée. Le dernier à solliciter la correction de cette date est le Pape Benoît XVI livre ses estimations théologiques, entre autres, sur les erreurs fixant la venue au monde du messie chrétien dans le troisième tome de son oeuvre consacrée à la vie de Jésus, il décrit qu’il y a 2012 ans.
"Le commencement de notre calcul du temps - la détermination de la naissance de Jésus - remonte au moine Dionysius Exiguus, qui dans ses calculs s'est à l'évidence trompé de quelques années. La date historique de la naissance de Jésus est donc à fixer quelques années auparavant". IL s'appuie sur les calculs de l'astronome Kepler, mais aussi sur des considérations plus astrologiques interdits par la parole de Dieu : "La grande conjonction de Jupiter et de Saturne dans le signe zodiacal des Poissons en 6-7 avant J.-C. semble être un fait vérifié. Elle pouvait orienter des astronomes du milieu culturel babylonien et perse vers le pays de Juda, vers un "roi des juifs" écrit Benoît XVI, faisant référence aux rois mages et à leur voyage vers Bethléem. Bien sûr, la Bible ne répond donc pas directement à la question « quand Jésus est-il né ? » Elle ne donne pas la date de naissance de Jésus Christ.
Personne ne sait exactement quand Jésus de Nazareth est né ni Benoit XVI aussi dans ces écrits dits Pastoraux. Puis que les choses cachées sont à l’Eternel lui-même dit la Bible et aucun document ne nous indique la date de la naissance de Jésus Christ de Nazareth mais il indique seulement Bethléem comme lieu de sa naissance. Elle nous communique la foi au venu du Christ sauveur dans le monde en mentionnant deux détails relatifs à l’époque de sa naissance qui en amènent beaucoup à conclure qu’il n’est pas né un 25 décembre.
En effet, dans la région où Jésus est né, l’hiver correspond à la période entre décembre et février donc le 25 décembre était en plein hiver. 1. Le recensement de pouvait avoir lieu en hiver. Peu avant la naissance de Jésus, César Auguste a émis un décret ordonnant « que toute la terre habitée se fasse enregistrer ». Tout le monde devait se faire recenser « dans sa propre ville », ce qui pouvait représenter un trajet d’une semaine, voire plus (Luc 2:1-3). Quel était le but de ce recensement ? Probablement de lever des impôts et de recruter des hommes pour l’armée. Cette mesure risquait déjà d’être impopulaire à n’importe quel moment de l’année. Auguste n’a donc sûrement pas ajouté au mécontentement de ses sujets en en forçant beaucoup à faire un long voyage dans un froid hivernal. 2. Les brebis ne pouvaient être pais en hiver. Puisque Luc raconte qu’ « Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur. Mais l'ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie: c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. (Luc 2:8-12).
Le livre La vie quotidienne en Palestine au temps messianique indique que, de « la semaine avant la Pâque » correspondant à fin mars à la mi-novembre, les troupeaux étaient dehors. Il ajoute qu’ils passaient l’hiver dans des bergeries, et ce détail suffit à prouver que la date traditionnelle de Noël en hiver a peu exacte, puisque l’Évangile nous dit que les bergers étaient aux champs. Dans la région où Jésus est né, l’automne correspond à la période entre septembre et novembre. On peut déterminer quand Jésus est né en partant de la date de sa mort, à la Pâque 33 de notre ère (le 14 Nisan). C’était au printemps (Jean 19:14-16).Mais quel jour et chiffre de cette date reste dans le secret e Dieu seul qui n’est pas limité par le temps et espace ; car à ses yeux, un jour est comme mil an et mil an comme un jour. Or, Jésus avait à peu près 30 ans quand il a commencé son ministère, qui a duré trois ans et demi. Selon le temps humain. Bien existant avant sa naissance, Il est donc né d’une femme au début de l’automne de l’an 2 avant. Comme moi-même, je fête le 22 novembre comme date de ma naissance que les parents m’ont inscrit pour étudier après la rébellion muleliste au Kwilu, mais un jour, ils m’ont présenté un cousin paternelle et ils ont affirmé que nous étions né le même jour à Kikwit sacré cœur mais lui avait une autres date de naissance que moi. Nous nous sommes posés la question quel est la date réelle de notre naissance ? Nos parents ont répondis que la rébellion avait tout brulé nos document et étant fils de la famille de politiciens, l’anonymat était le seul moyen de votre protection et chacun là où il se retrouvait devrait imaginer une date approximatif pour que nous entriez à l’école maternelle et primaire. La Bible nous relate qu’après la naissance de JESUS et la visite des mages, l’ange a apparu à Joseph et lui dit de fuir avec enfant Jésus et sa mère Marie en Egypte. En plus, tous les bébés males nés pendant cette période furent massacrés ; cet évènement est semblable à la rébellion où il y avait la chasse d’homme et l’anonymat était aussi le moyen de leur protection.
Pourquoi fête-t-on Noël le 25 décembre ? Puisque rien ne prouve que Jésus soit né un 25 décembre, pourquoi fête-t-on Noël à cette date ? Ce jour a été choisi pour de raison Evangélique en vue de remplacer la vieille fête romaine du soleil invaincu, célébrée au cœur de l’hiver , On avait cherché à empêcher et à donner une fête qui reprenne des éléments païens pour les christianiser et attirer plus facilement les foules vers le christianisme pour rendre culte à Christ le créateur de l’Univers qui a aussi créé le soleil plutôt qu’idole, une étoile créature . Oui nous fêtons Noël pour de raison d’évangéliser plus efficacement les foules que le clergé, au IVe siècle, que l’Eglise aurait décidé de fixer la date de naissance de Jésus au 25 décembre .Elle a stabilisé cette date de la fête de la naissance de Jésus, en correspondance aux fêtes païennes du Dies natalis solis invicti, qui avaient lieu le 21 décembre, jour du solstice d'hiver. Et ceci pour remplacer le culte païen, et diffuser rapidement le culte chrétien en honneur d’Emmanuel - Dieu parmi nous. Ce dernier est le Maître de temps et les circonstances et tous les jours et dates les lui appartiennent .Il est meilleur que le passage de la fête païenne soit englouti dans à celle chrétienne qui est salvatrice, très facile, notamment grâce à la tradition biblique qui voit le Messie comme l’Ancien du jour, la lumière et le soleil de la justice , comme nous le rappel le passage de Luc 1, 76-79 : " Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très Haut; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies, Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés, Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d'en haut, Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, Pour diriger nos pas dans le chemin de la paix). En effet Il s'agirait d'une erreur faite de la part du moine Dionigi le petit, qui entre le V-VI siècle fut chargé par Rome de continuer la compilation de la table chronologique de la date de la Pâques préparée au temps de l'Evêque Cyrille. Le monarque prit comme point de départ la date de l'incarnation du Seigneur. L'erreur de Dionigi fut dans le fait que le monarque calcula la naissance de Jésus après la mort d'Hérode, soit 4 ou 6 ans après la date à laquelle elle serait vraiment advenue, et qui correspondrait à 748 après la fondation de Rome. Mais Flavius Joseph nous donne le témoignage que la mort d'Hérode Ier le Grand, advient après 37 années de son règne. En considérant qu'il monta sur le trône en 40 avant J.C, l'année de sa mort serait donc en 4 avant J.C. Un autre évènement astronomique avant la mort du monarque nous le confirme, à savoir celui de l'éclipse lunaire qui serait advenue entre le 11 et le 12 avril de l'an 4 avant J.C. C'est pourquoi si la date de la mort d'Hérode est advenue en 4 avant J.C, Jésus ne peut être né après cette année-là. En ce qui concerne le mois et le jour de la naissance en revanche, nous disposons de beaucoup d'éléments véridiques qui confirment la date. Pour faire cette analyse, nous devons tenir compte de la source de l'Evangile de Luc. - Luc nous dit que l'Ange Gabriel annonça à Zacharie qu'Elisabeth était enceinte alors qu'il "remplissait devant Dieu les fonctions sacerdotales au tour de sa classe." (Luc 1,8). A partir de ces éléments il fut possible de calculer les 24 classes parmi lesquelles étaient répartis les familles sacerdotales et remonter à la huitième classe d'Abia à laquelle appartenait le prêtre Zacharie qui exerçait le service du 8ème au 14ème jour du troisième mois, et du 24ème au 30ème jours du huitième mois. Cette dernière date correspond à la fin du mois de septembre, soit 9 mois avant le 24 juin, date de la naissance de Jean Baptiste. Et de même, l'annonce à la Vierge Marie "au sixième mois" (Luc 1, 28) de la conception d'Elisabeth, correspondrai au 25 mars. Par conséquent il est possible de considérer comme historique également, la date de naissance de Jésus le 25 décembre et d'établir clairement que la naissance de Jésus remonte à 6 ou 7 années avant la date officiellement reconnue. Cette analyse de Savants et Théologiens est complétée par une mise en garde contre l'idée qui pourrait laisser croire que la naissance de Jésus n'est qu'une mise en scène religieuse pour marquer sa grandeur : "Jésus n'est pas né ni apparu en public dans l'imprécis "jadis" du mythe. Il appartient à une époque exactement datable et à un milieu géographique exactement indiqué qui est Bethleem ". C’est ainsi que mes frères et sœurs, le 25 décembre ou pas, Christ est venu au monde, il est né un jour. Cette naissance était prédite par les Prophètes comme nous l’avons cité au début Esaie 9 :6 : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » Il continue à naitre dans le cœur qui l’accepte comme Seigneur et Sauveur comme lui-même a dit à un chef religieux Nicodème dans Jean 3 :3-21 : « Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. Nicodème lui dit: Comment cela peut-il se faire? Jésus lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses! En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu. »

Conclusion.

Oui ,Jésus Christ est né un jour, et ce qui est important pour nous chrétiens et chrétiennes, c’est ce que la biblique nous exhorte dans LUC1 :1-3 : « Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, il m'a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus. » 1Jean 1 :1-5 : « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, - car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, - ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres. Enfin, 1 Jean 5 :1-21 : « Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l'a engendré aime aussi celui qui est né de lui. Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi. Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? C'est lui, Jésus Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. Car il y en a trois qui rendent témoignage: l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord. Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu'il a rendu témoignage à son Fils. Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu'il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils. Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée. Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne mène point à la mort, qu'il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, il l'a donnera à ceux qui commettent un péché qui ne mène point à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort; ce n'est pas pour ce péché-là que je dis de prier. Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort. Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles. Que Jésus Christ naisse dans vos cœurs en vous débarrassant des idoles qui ne sont que de créatures et fabriques humains. »

https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

JOYEUX NOEL A TOUS CAR LE 25 DECEMBRE OU PAS - JESUS CHRIST EST NE UN JOUR.

Postée le: 24.12.2019
Ville : KINSHASA
Description

JOYEUX NOEL A TOUS, CAR LE 25 DECEMBRE OU PAS, JESUS CHRIST EST NE UN JOUR.

Par Evangéliste Robert KIKIDI MBOSO KAMA, Leader d’Arev-Ministries et Président de l'AFRIQUE-SANTE,ASBL.

Nous lisons dans Esaie 9 :6 : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » et dans LUC 2 :1-20 : « En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre. Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville. Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David, afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur. Mais l'ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie: c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée! Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres: Allons jusqu'à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. Ils y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche. Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant. Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement de ce que leur disaient les bergers. Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur. Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé. »

Ces textes lis nous démontrent comment Jésus Christ est né un jour. Le premier est la prophétie de l’Esaïe qui annonce sa naissance et sa nature à la fois divine et humaine. Et le second texte relate les faits et les circonstances qui ont marqué sa naissance à Bethléem comme l’a annoncé les prophètes de l’Ancien Testament sans indiquer une date précise. Alors pourquoi nous chrétiens fêtons la nativité de Jésus Christ chaque 25 décembre, bien que cette date soit sujette à des contestations par le monde moderne qui admet que Jésus-Christ n’est pas venu au monde un 25 décembre ? Mais si on demandait aux savants, archéologues et historiens quand Jésus Christ est-il né exactement ?
La réponse est que personne ne connaît la date exacte de sa naissance, bien que dans la pensée commune des historiens et des savants, l'année de naissance de Jésus Christ n’est pas été correctement calculée. Le dernier à solliciter la correction de cette date est le Pape Benoît XVI livre ses estimations théologiques, entre autres, sur les erreurs fixant la venue au monde du messie chrétien dans le troisième tome de son oeuvre consacrée à la vie de Jésus, il décrit qu’il y a 2012 ans.
"Le commencement de notre calcul du temps - la détermination de la naissance de Jésus - remonte au moine Dionysius Exiguus, qui dans ses calculs s'est à l'évidence trompé de quelques années. La date historique de la naissance de Jésus est donc à fixer quelques années auparavant". IL s'appuie sur les calculs de l'astronome Kepler, mais aussi sur des considérations plus astrologiques interdits par la parole de Dieu : "La grande conjonction de Jupiter et de Saturne dans le signe zodiacal des Poissons en 6-7 avant J.-C. semble être un fait vérifié. Elle pouvait orienter des astronomes du milieu culturel babylonien et perse vers le pays de Juda, vers un "roi des juifs" écrit Benoît XVI, faisant référence aux rois mages et à leur voyage vers Bethléem. Bien sûr, la Bible ne répond donc pas directement à la question « quand Jésus est-il né ? » Elle ne donne pas la date de naissance de Jésus Christ.
Personne ne sait exactement quand Jésus de Nazareth est né ni Benoit XVI aussi dans ces écrits dits Pastoraux. Puis que les choses cachées sont à l’Eternel lui-même dit la Bible et aucun document ne nous indique la date de la naissance de Jésus Christ de Nazareth mais il indique seulement Bethléem comme lieu de sa naissance. Elle nous communique la foi au venu du Christ sauveur dans le monde en mentionnant deux détails relatifs à l’époque de sa naissance qui en amènent beaucoup à conclure qu’il n’est pas né un 25 décembre.
En effet, dans la région où Jésus est né, l’hiver correspond à la période entre décembre et février donc le 25 décembre était en plein hiver. 1. Le recensement de pouvait avoir lieu en hiver. Peu avant la naissance de Jésus, César Auguste a émis un décret ordonnant « que toute la terre habitée se fasse enregistrer ». Tout le monde devait se faire recenser « dans sa propre ville », ce qui pouvait représenter un trajet d’une semaine, voire plus (Luc 2:1-3). Quel était le but de ce recensement ? Probablement de lever des impôts et de recruter des hommes pour l’armée. Cette mesure risquait déjà d’être impopulaire à n’importe quel moment de l’année. Auguste n’a donc sûrement pas ajouté au mécontentement de ses sujets en en forçant beaucoup à faire un long voyage dans un froid hivernal. 2. Les brebis ne pouvaient être pais en hiver. Puisque Luc raconte qu’ « Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur. Mais l'ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie: c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. (Luc 2:8-12).
Le livre La vie quotidienne en Palestine au temps messianique indique que, de « la semaine avant la Pâque » correspondant à fin mars à la mi-novembre, les troupeaux étaient dehors. Il ajoute qu’ils passaient l’hiver dans des bergeries, et ce détail suffit à prouver que la date traditionnelle de Noël en hiver a peu exacte, puisque l’Évangile nous dit que les bergers étaient aux champs. Dans la région où Jésus est né, l’automne correspond à la période entre septembre et novembre. On peut déterminer quand Jésus est né en partant de la date de sa mort, à la Pâque 33 de notre ère (le 14 Nisan). C’était au printemps (Jean 19:14-16).Mais quel jour et chiffre de cette date reste dans le secret e Dieu seul qui n’est pas limité par le temps et espace ; car à ses yeux, un jour est comme mil an et mil an comme un jour. Or, Jésus avait à peu près 30 ans quand il a commencé son ministère, qui a duré trois ans et demi. Selon le temps humain. Bien existant avant sa naissance, Il est donc né d’une femme au début de l’automne de l’an 2 avant. Comme moi-même, je fête le 22 novembre comme date de ma naissance que les parents m’ont inscrit pour étudier après la rébellion muleliste au Kwilu, mais un jour, ils m’ont présenté un cousin paternelle et ils ont affirmé que nous étions né le même jour à Kikwit sacré cœur mais lui avait une autres date de naissance que moi. Nous nous sommes posés la question quel est la date réelle de notre naissance ? Nos parents ont répondis que la rébellion avait tout brulé nos document et étant fils de la famille de politiciens, l’anonymat était le seul moyen de votre protection et chacun là où il se retrouvait devrait imaginer une date approximatif pour que nous entriez à l’école maternelle et primaire. La Bible nous relate qu’après la naissance de JESUS et la visite des mages, l’ange a apparu à Joseph et lui dit de fuir avec enfant Jésus et sa mère Marie en Egypte. En plus, tous les bébés males nés pendant cette période furent massacrés ; cet évènement est semblable à la rébellion où il y avait la chasse d’homme et l’anonymat était aussi le moyen de leur protection.
Pourquoi fête-t-on Noël le 25 décembre ? Puisque rien ne prouve que Jésus soit né un 25 décembre, pourquoi fête-t-on Noël à cette date ? Ce jour a été choisi pour de raison Evangélique en vue de remplacer la vieille fête romaine du soleil invaincu, célébrée au cœur de l’hiver , On avait cherché à empêcher et à donner une fête qui reprenne des éléments païens pour les christianiser et attirer plus facilement les foules vers le christianisme pour rendre culte à Christ le créateur de l’Univers qui a aussi créé le soleil plutôt qu’idole, une étoile créature . Oui nous fêtons Noël pour de raison d’évangéliser plus efficacement les foules que le clergé, au IVe siècle, que l’Eglise aurait décidé de fixer la date de naissance de Jésus au 25 décembre .Elle a stabilisé cette date de la fête de la naissance de Jésus, en correspondance aux fêtes païennes du Dies natalis solis invicti, qui avaient lieu le 21 décembre, jour du solstice d'hiver. Et ceci pour remplacer le culte païen, et diffuser rapidement le culte chrétien en honneur d’Emmanuel - Dieu parmi nous. Ce dernier est le Maître de temps et les circonstances et tous les jours et dates les lui appartiennent .Il est meilleur que le passage de la fête païenne soit englouti dans à celle chrétienne qui est salvatrice, très facile, notamment grâce à la tradition biblique qui voit le Messie comme l’Ancien du jour, la lumière et le soleil de la justice , comme nous le rappel le passage de Luc 1, 76-79 : " Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très Haut; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies, Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés, Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d'en haut, Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, Pour diriger nos pas dans le chemin de la paix). En effet Il s'agirait d'une erreur faite de la part du moine Dionigi le petit, qui entre le V-VI siècle fut chargé par Rome de continuer la compilation de la table chronologique de la date de la Pâques préparée au temps de l'Evêque Cyrille. Le monarque prit comme point de départ la date de l'incarnation du Seigneur. L'erreur de Dionigi fut dans le fait que le monarque calcula la naissance de Jésus après la mort d'Hérode, soit 4 ou 6 ans après la date à laquelle elle serait vraiment advenue, et qui correspondrait à 748 après la fondation de Rome. Mais Flavius Joseph nous donne le témoignage que la mort d'Hérode Ier le Grand, advient après 37 années de son règne. En considérant qu'il monta sur le trône en 40 avant J.C, l'année de sa mort serait donc en 4 avant J.C. Un autre évènement astronomique avant la mort du monarque nous le confirme, à savoir celui de l'éclipse lunaire qui serait advenue entre le 11 et le 12 avril de l'an 4 avant J.C. C'est pourquoi si la date de la mort d'Hérode est advenue en 4 avant J.C, Jésus ne peut être né après cette année-là. En ce qui concerne le mois et le jour de la naissance en revanche, nous disposons de beaucoup d'éléments véridiques qui confirment la date. Pour faire cette analyse, nous devons tenir compte de la source de l'Evangile de Luc. - Luc nous dit que l'Ange Gabriel annonça à Zacharie qu'Elisabeth était enceinte alors qu'il "remplissait devant Dieu les fonctions sacerdotales au tour de sa classe." (Luc 1,8). A partir de ces éléments il fut possible de calculer les 24 classes parmi lesquelles étaient répartis les familles sacerdotales et remonter à la huitième classe d'Abia à laquelle appartenait le prêtre Zacharie qui exerçait le service du 8ème au 14ème jour du troisième mois, et du 24ème au 30ème jours du huitième mois. Cette dernière date correspond à la fin du mois de septembre, soit 9 mois avant le 24 juin, date de la naissance de Jean Baptiste. Et de même, l'annonce à la Vierge Marie "au sixième mois" (Luc 1, 28) de la conception d'Elisabeth, correspondrai au 25 mars. Par conséquent il est possible de considérer comme historique également, la date de naissance de Jésus le 25 décembre et d'établir clairement que la naissance de Jésus remonte à 6 ou 7 années avant la date officiellement reconnue. Cette analyse de Savants et Théologiens est complétée par une mise en garde contre l'idée qui pourrait laisser croire que la naissance de Jésus n'est qu'une mise en scène religieuse pour marquer sa grandeur : "Jésus n'est pas né ni apparu en public dans l'imprécis "jadis" du mythe. Il appartient à une époque exactement datable et à un milieu géographique exactement indiqué qui est Bethleem ". C’est ainsi que mes frères et sœurs, le 25 décembre ou pas, Christ est venu au monde, il est né un jour. Cette naissance était prédite par les Prophètes comme nous l’avons cité au début Esaie 9 :6 : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » Il continue à naitre dans le cœur qui l’accepte comme Seigneur et Sauveur comme lui-même a dit à un chef religieux Nicodème dans Jean 3 :3-21 : « Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. Nicodème lui dit: Comment cela peut-il se faire? Jésus lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses! En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu. »

Conclusion.

Oui ,Jésus Christ est né un jour, et ce qui est important pour nous chrétiens et chrétiennes, c’est ce que la biblique nous exhorte dans LUC1 :1-3 : « Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, il m'a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus. » 1Jean 1 :1-5 : « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, - car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, - ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres. Enfin, 1 Jean 5 :1-21 : « Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l'a engendré aime aussi celui qui est né de lui. Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi. Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? C'est lui, Jésus Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. Car il y en a trois qui rendent témoignage: l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord. Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu'il a rendu témoignage à son Fils. Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu'il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils. Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée. Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne mène point à la mort, qu'il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, il l'a donnera à ceux qui commettent un péché qui ne mène point à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort; ce n'est pas pour ce péché-là que je dis de prier. Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort. Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles. Que Jésus Christ naisse dans vos cœurs en vous débarrassant des idoles qui ne sont que de créatures et fabriques humains. »

mediacongo
mediacongo
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Vente des voitures neuves à crédits
left
Annonce Précédente : COMMENT FONCTIONNE LES SATANISTES ?