mediacongo.net - Petites annonces - LA GUERRE CONTRE LE RWANDA MERITE SON PESANT D’OR

LA GUERRE CONTRE LE RWANDA MERITE SON PESANT D’OR

Lorsque nous étions enfant, pour devenir des meilleurs amis, il nous fallait de fois se battre. Nous l’appelions : « KOYOKANA SOLO » ce qui peut se traduire littéralement à peu près par « se mesurer ». Pour que la France et l’Allemagne arrivent à ce stade de collaboration, il a fallu qu’elles se battent pour que le respect mutuel devienne leur partage.
L’idée de MOZITO Adolphe n’est pas à rejeter. Au contraire, elle doit être murie. Ces petits voisins ont toujours voulu se faire croire un peu comme dans la leçon du crapaud qui voulait se faire plus gros que le bœuf ! Cependant, Jean Pierre BEMBA et Moise KATUMBI ne doivent pas ainsi étaler leur dissension. Opérer de la sorte, c’est donner l’avantage à l’ennemi. Ce dernier, n’est autre que les infiltrés dans notre armée qui ont été facilités par celui que nous qualifions de la pieuvre de Kingati.
Il est temps que les RD Congolais arrêtent leurs divisions pour l’intérêt supérieur de la nation. L’ordre de priorité actuellement est : 1. Que furtivement LAMUKA s’approche des vrais congolais qui sont au pouvoir, à savoir FATSHI et tous les autres n’ayant pas des origines douteuses pour concocter des stratégies de cette guerre ; 2. Déboulonner tous les officiers militaires et policiers rwandais ainsi que tous les autres de nationalité douteuse de notre armée et 3. Ce n’est qu’après que les RD Congolais essayeront de laver leurs linges en famille.
La leçon que nous avons apprise en Allemagne, un étranger ne peut faire partie de l’armée allemande ! il finit toujours par trahir cette dernière.
SEM FATSHI ne doit pas rêver. On ne mélange pas l’eau claire et l’huile moteur usée ! Ses coalisés ne visent pas l’intérêt du peuple prôné par le regretté sphinx de LIMETE. De la même manière qu’il veut grever l’abcès de la l’hypocrisie sur la double nationalité, il faut aussi le faire sur les infiltrés de notre armée. Le peuple est plus que prêt d’en découdre avec des mauvais voisins. Les angolais sont restés bien longtemps avec nous en RDC, ils n’ont jamais manifesté une velléité de dominer le congolais. Nous croyons fermement que trop bon trop couillon. Qui veut la paix dit-on prépare la guerre. Pourquoi tant d’hésitation pour passer à la dernière option contre ceux qui croient nous avoir agenouillé ?
Son Excellence, vous appelez haut et fort l’arrivée des investisseurs. Sachez une chose que ces derniers ne sont pas bêtes. Les actes parlent mieux que les discours. SEM FATSHI, vous pouvez bien les appeler mais tant que vous fréquenterez la pieuvre, vous diminuez vous-mêmes vos chances de voir les investisseurs venir.
Commençons par nettoyer, par rendre sûr l’environnement sécurité ; même s’il faut faire la guerre aux rwandais, cela vaut la peine. Car, nous disons toujours en science et philosophie politique : « l’homme n’écoute que son propre langage ». Quand Jean Marc KABUND a usé de la bonne phrase, celle de les apprendre à nager dans le fleuve, avez-vous constaté leurs réactions ? Parce qu’ils ont entendu ce langage. Arrêtons de tourner autour de la peau. Cela nous fait perdre du temps et repousse notre liberté. ALEA JACTA EST. Ne rejetons pas la thèse de MOZITO. Chez les bangala nous disons : « SOKI MOTO ALAKISI YO BOLUMBU NA YE, KOBANGA TE PO OTALA YANGO » !
Mze a dit : « la guerre devait rentrer d’où elle est venue » et la base ne veut plus de cette coalition avec les sorciers.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

LA GUERRE CONTRE LE RWANDA MERITE SON PESANT D’OR

Postée le: 26.12.2019
Ville : BUKAVU
Description

Lorsque nous étions enfant, pour devenir des meilleurs amis, il nous fallait de fois se battre. Nous l’appelions : « KOYOKANA SOLO » ce qui peut se traduire littéralement à peu près par « se mesurer ». Pour que la France et l’Allemagne arrivent à ce stade de collaboration, il a fallu qu’elles se battent pour que le respect mutuel devienne leur partage.
L’idée de MOZITO Adolphe n’est pas à rejeter. Au contraire, elle doit être murie. Ces petits voisins ont toujours voulu se faire croire un peu comme dans la leçon du crapaud qui voulait se faire plus gros que le bœuf ! Cependant, Jean Pierre BEMBA et Moise KATUMBI ne doivent pas ainsi étaler leur dissension. Opérer de la sorte, c’est donner l’avantage à l’ennemi. Ce dernier, n’est autre que les infiltrés dans notre armée qui ont été facilités par celui que nous qualifions de la pieuvre de Kingati.
Il est temps que les RD Congolais arrêtent leurs divisions pour l’intérêt supérieur de la nation. L’ordre de priorité actuellement est : 1. Que furtivement LAMUKA s’approche des vrais congolais qui sont au pouvoir, à savoir FATSHI et tous les autres n’ayant pas des origines douteuses pour concocter des stratégies de cette guerre ; 2. Déboulonner tous les officiers militaires et policiers rwandais ainsi que tous les autres de nationalité douteuse de notre armée et 3. Ce n’est qu’après que les RD Congolais essayeront de laver leurs linges en famille.
La leçon que nous avons apprise en Allemagne, un étranger ne peut faire partie de l’armée allemande ! il finit toujours par trahir cette dernière.
SEM FATSHI ne doit pas rêver. On ne mélange pas l’eau claire et l’huile moteur usée ! Ses coalisés ne visent pas l’intérêt du peuple prôné par le regretté sphinx de LIMETE. De la même manière qu’il veut grever l’abcès de la l’hypocrisie sur la double nationalité, il faut aussi le faire sur les infiltrés de notre armée. Le peuple est plus que prêt d’en découdre avec des mauvais voisins. Les angolais sont restés bien longtemps avec nous en RDC, ils n’ont jamais manifesté une velléité de dominer le congolais. Nous croyons fermement que trop bon trop couillon. Qui veut la paix dit-on prépare la guerre. Pourquoi tant d’hésitation pour passer à la dernière option contre ceux qui croient nous avoir agenouillé ?
Son Excellence, vous appelez haut et fort l’arrivée des investisseurs. Sachez une chose que ces derniers ne sont pas bêtes. Les actes parlent mieux que les discours. SEM FATSHI, vous pouvez bien les appeler mais tant que vous fréquenterez la pieuvre, vous diminuez vous-mêmes vos chances de voir les investisseurs venir.
Commençons par nettoyer, par rendre sûr l’environnement sécurité ; même s’il faut faire la guerre aux rwandais, cela vaut la peine. Car, nous disons toujours en science et philosophie politique : « l’homme n’écoute que son propre langage ». Quand Jean Marc KABUND a usé de la bonne phrase, celle de les apprendre à nager dans le fleuve, avez-vous constaté leurs réactions ? Parce qu’ils ont entendu ce langage. Arrêtons de tourner autour de la peau. Cela nous fait perdre du temps et repousse notre liberté. ALEA JACTA EST. Ne rejetons pas la thèse de MOZITO. Chez les bangala nous disons : « SOKI MOTO ALAKISI YO BOLUMBU NA YE, KOBANGA TE PO OTALA YANGO » !
Mze a dit : « la guerre devait rentrer d’où elle est venue » et la base ne veut plus de cette coalition avec les sorciers.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : FORMATION : MS PROJECT & GESTION DE PROJET, SUIVI-EVALUATION
left
Annonce Précédente : Vente des voitures neuves à crédits