mediacongo.net - Petites annonces - CERTAINS CADRES NATIONAUX ET FEDERAUX DE L’UDPS DORMENT

CERTAINS CADRES NATIONAUX ET FEDERAUX DE L’UDPS DORMENT

Pendant que VK fait circuler la liste de ses membres aux différents échelons des sociétés publiques de l’Etat ainsi que ses meilleurs alliés (en coulisse) le FCC, les cadres de l’UDPS occupant les bureaux de LIMETE dorment profondément. Peut-être parce qu’ils ne sont pas habitués à ces pratiques ou parce que les dédoublements qu’on observent dans l’implantation des sections et cellules par un certain OPA les préoccupent tant.
Un tel OPA, s’il n’est pas immédiatement sanctionné, c’est-à-dire mis sous sanction disciplinaire, ce qu’il est encouragé en coulisse par sa hiérarchie. Ceux de la base, des cellules, doivent sanctionner de façon populaire des tels actes ne constituent ni plus, ni moins, la trahison du parti. A l’heure actuelle où nos vaillants militaires corrigent nos ennemis qui n’ont plus le soutien du grand traitre qui était au sommet de l’Etat, la pieuvre de Kingakati, SEM le Président FATSHI n’a pas le temps des petits coups bas dans son parti.
Si le SG est incapable de résoudre ou de sanctionner des tels pratiques, lui aussi devra s’attendre aux actions correctives de la base. Non seulement cette base n’a jamais été ni de corps, ni d’esprit dans votre coalition de malheur qui ne vise qu’à faire échouer le chef de l’Etat, ceux du parti qui cherchent le dédoublement dans nos bases doivent faire attention. Ils risquent, dans cette année d’action, subir l’apprentissage à la nage dans le fleuve Congo, dans le même sac que leurs coalisés dont VK en premier.
Président a.i et SG de l’UDPS, nous, les bases, voulons entendre que ceux qui ont été corrigés le dimanche 05 janvier dernier par la base à cause de dédoublement soient mis sous régime disciplinaire du parti. Si le regretté sphinx de LIMETE était encore vivant, il n’aurait pas toléré une telle action !
Nous veillons au grain. De plus, un vidéo circule parlant des accords CACH-FCC dont l’un des points dit que le sous-sol du pays appartiendrait à la pieuvre de Kingakati et comme par hasard, dans votre lettre de restructuration des départements du parti, vous ne parlez plus des mines et hydrocarbure ou encore le chef de l’Etat en parle d’une façon voilée de la vengeance de la terre sur le sous-sol ! Il n’est donc pas question de nous faire oublier le sous-sol.
Nous vous recommandons de rétablir ce département pour ne pas confirmer cette ligne susmentionnée de soi-disant accord. Il doit être bien clair : la terre et le sous-sol appartiennent et appartiendront toujours à l’Etat Congolais et non à un individu ou un groupe d’individus. Nous voulons bien croire que cela est bien une blague.
Etre au pouvoir n’est nullement synonyme d’oublier sa combativité à cause de l’argent. Toutes nos bases sont en alerte. S’il faut remettre même nos propres dirigeants dans la ligne droite de feu ETSHIMU, nous n’hésiterons pas un seul instant.

https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

CERTAINS CADRES NATIONAUX ET FEDERAUX DE L’UDPS DORMENT

Postée le: 13.01.2020
Ville : KINSHASA
Description

Pendant que VK fait circuler la liste de ses membres aux différents échelons des sociétés publiques de l’Etat ainsi que ses meilleurs alliés (en coulisse) le FCC, les cadres de l’UDPS occupant les bureaux de LIMETE dorment profondément. Peut-être parce qu’ils ne sont pas habitués à ces pratiques ou parce que les dédoublements qu’on observent dans l’implantation des sections et cellules par un certain OPA les préoccupent tant.
Un tel OPA, s’il n’est pas immédiatement sanctionné, c’est-à-dire mis sous sanction disciplinaire, ce qu’il est encouragé en coulisse par sa hiérarchie. Ceux de la base, des cellules, doivent sanctionner de façon populaire des tels actes ne constituent ni plus, ni moins, la trahison du parti. A l’heure actuelle où nos vaillants militaires corrigent nos ennemis qui n’ont plus le soutien du grand traitre qui était au sommet de l’Etat, la pieuvre de Kingakati, SEM le Président FATSHI n’a pas le temps des petits coups bas dans son parti.
Si le SG est incapable de résoudre ou de sanctionner des tels pratiques, lui aussi devra s’attendre aux actions correctives de la base. Non seulement cette base n’a jamais été ni de corps, ni d’esprit dans votre coalition de malheur qui ne vise qu’à faire échouer le chef de l’Etat, ceux du parti qui cherchent le dédoublement dans nos bases doivent faire attention. Ils risquent, dans cette année d’action, subir l’apprentissage à la nage dans le fleuve Congo, dans le même sac que leurs coalisés dont VK en premier.
Président a.i et SG de l’UDPS, nous, les bases, voulons entendre que ceux qui ont été corrigés le dimanche 05 janvier dernier par la base à cause de dédoublement soient mis sous régime disciplinaire du parti. Si le regretté sphinx de LIMETE était encore vivant, il n’aurait pas toléré une telle action !
Nous veillons au grain. De plus, un vidéo circule parlant des accords CACH-FCC dont l’un des points dit que le sous-sol du pays appartiendrait à la pieuvre de Kingakati et comme par hasard, dans votre lettre de restructuration des départements du parti, vous ne parlez plus des mines et hydrocarbure ou encore le chef de l’Etat en parle d’une façon voilée de la vengeance de la terre sur le sous-sol ! Il n’est donc pas question de nous faire oublier le sous-sol.
Nous vous recommandons de rétablir ce département pour ne pas confirmer cette ligne susmentionnée de soi-disant accord. Il doit être bien clair : la terre et le sous-sol appartiennent et appartiendront toujours à l’Etat Congolais et non à un individu ou un groupe d’individus. Nous voulons bien croire que cela est bien une blague.
Etre au pouvoir n’est nullement synonyme d’oublier sa combativité à cause de l’argent. Toutes nos bases sont en alerte. S’il faut remettre même nos propres dirigeants dans la ligne droite de feu ETSHIMU, nous n’hésiterons pas un seul instant.

mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Un choix populaire, mais catastrophique
left
Annonce Précédente : Le mal radical, le bien absolu