mediacongo.net - Petites annonces - “Je suis né en Afrique du Nord, mais j’ai grandi en France. J’étais de culture musulmane mais en réalité j’étais athée. Passionné par la musique,je jouais de nombreux instruments..

“Je suis né en Afrique du Nord, mais j’ai grandi en France. J’étais de culture musulmane mais en réalité j’étais athée. Passionné par la musique,je jouais de nombreux instruments..

(Jésus déclare :) Moi, je suis le bon berger : le bon berger laisse sa vie pour les brebis. Le voleur ne vient que pour voler, tuer et détruire : moi, je suis venu afin qu’elles aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance.
Jean 10. 11, 10
L’histoire du tableau

“Je suis né en Afrique du Nord, mais j’ai grandi en France. J’étais de culture musulmane mais en réalité j’étais athée. Passionné par la musique, je jouais de nombreux instruments et composais des chansons.

Un jour, le directeur de la compagnie qui éditait mes chansons m’a proposé d’écrire une comédie musicale. Quand je suis sorti, il s’est mis à pleuvoir, et je me suis abrité sous un porche pour réfléchir à cette proposition. C’était le porche d’une église. Je suis entré et mon regard a été attiré par une représentation de quelqu’un qui tenait un agneau dans ses bras, avec ces mots en bas du tableau : “Le bon berger donne sa vie pour ses brebis”. J’ai pensé : “Quel genre de personne serait prête à donner sa vie pour les autres ?” J’ai demandé au prêtre qui se trouvait là de me raconter l’histoire de ce tableau. Il m’a donné les quatre évangiles. Du coup, j’ai écrit une comédie musicale sur la vie de Jésus, mais elle n’a pas pu être produite. Le sujet était trop brûlant !

Cela n’était pas grave, Jésus était devenu toute ma vie. J’ai arrêté de boire et de fumer. Je n’avais plus envie de passer des heures dans les bars ou à faire la fête ; j’avais bien plutôt le désir de revenir en Afrique du Nord pour parler à mon épouse Nora de Jésus qui était entré dans ma vie. Elle aussi a été touchée par la personne du Christ car il a répondu à ses prières. Maintenant, ensemble, nous servons le Seigneur et nous composons des chants en berbère, en arabe et en français, pour la gloire de Dieu.”

Rafik (La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

“Je suis né en Afrique du Nord, mais j’ai grandi en France. J’étais de culture musulmane mais en réalité j’étais athée. Passionné par la musique,je jouais de nombreux instruments..

Postée le: 13.02.2020
Ville : LUBUMBASHI
Description

(Jésus déclare :) Moi, je suis le bon berger : le bon berger laisse sa vie pour les brebis. Le voleur ne vient que pour voler, tuer et détruire : moi, je suis venu afin qu’elles aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance.
Jean 10. 11, 10
L’histoire du tableau

“Je suis né en Afrique du Nord, mais j’ai grandi en France. J’étais de culture musulmane mais en réalité j’étais athée. Passionné par la musique, je jouais de nombreux instruments et composais des chansons.

Un jour, le directeur de la compagnie qui éditait mes chansons m’a proposé d’écrire une comédie musicale. Quand je suis sorti, il s’est mis à pleuvoir, et je me suis abrité sous un porche pour réfléchir à cette proposition. C’était le porche d’une église. Je suis entré et mon regard a été attiré par une représentation de quelqu’un qui tenait un agneau dans ses bras, avec ces mots en bas du tableau : “Le bon berger donne sa vie pour ses brebis”. J’ai pensé : “Quel genre de personne serait prête à donner sa vie pour les autres ?” J’ai demandé au prêtre qui se trouvait là de me raconter l’histoire de ce tableau. Il m’a donné les quatre évangiles. Du coup, j’ai écrit une comédie musicale sur la vie de Jésus, mais elle n’a pas pu être produite. Le sujet était trop brûlant !

Cela n’était pas grave, Jésus était devenu toute ma vie. J’ai arrêté de boire et de fumer. Je n’avais plus envie de passer des heures dans les bars ou à faire la fête ; j’avais bien plutôt le désir de revenir en Afrique du Nord pour parler à mon épouse Nora de Jésus qui était entré dans ma vie. Elle aussi a été touchée par la personne du Christ car il a répondu à ses prières. Maintenant, ensemble, nous servons le Seigneur et nous composons des chants en berbère, en arabe et en français, pour la gloire de Dieu.”

Rafik (La Bonne semence)
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Ne devenez pas un sourd-muet dans la langue que vous apprenez !
left
Annonce Précédente : Une jeune Chinoise raconte :