mediacongo.net - Petites annonces - ANALYSE DES ACCORDS CACH DE NAIROBI

ANALYSE DES ACCORDS CACH DE NAIROBI

Lorsque nos politiciens signent des accords à l’insu de paramètre population, ils doivent s’attendre à la remise en cause de leurs accords dès lors que le peuple, souverain primaire, manifeste un avis contraire dans l’application desdits accords.
Si nous analysons le cas de CACH, VK en tant que Directeur de campagne devrait logiquement offrir au Chef de l’Etat une majorité confortable au parlement pour qu’il devienne premier ministre. Ce qui n’a pas été le cas. Maintenant que SEM le Président FATSHI aux commandes a démontré à tous sa réelle volonté d’amener le pays aux bons ports. Bien que dans la pratique, les crocs en jambe sont très perceptibles, au bout de son quinquennat s’il advenait que ses idées n’ont pas été toutes mises en œuvre, démocratiquement et de sagesse, il serait normal que la population lui accorde encore un deuxième mandat. Qu’adviendrait-il ? l’UNC qui n’a su donner la majorité au parlement à son alliée va-t-elle s’y opposer ?
Nous laissons la réponse à chaque lecteur pour que la conscience intervienne. Il est vrai que c’est très tôt à ce jour, de disséquer ce problème.
En outre, nous connaissons toutes les difficultés que ce pays a connu avec des Présidents de la République aux origines douteuses. L’histoire dit-on sert de comprendre des faits et prépare par ricochet l’avenir pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Or, VK sur ce point, les archives l’ont prouvées qu’il a été le président des étudiants étrangers à l’UNILU un moment de sa vie. La RDC a déjà tant souffert dans ce sens à tel enseigne la population n’est plus prête d’admettre ce personnage très controversé qui pas plus que hier a été assisté au mariage de nos bourreaux où, il lui a même été demandé de tenir son discours en Kinyaranda !
Certes, l’UDPS n’a rien contre l’UNC. Néanmoins, ne commettons plus cette erreur d’avoir à la tête de notre pays des Présidents aux origines douteuses. A l’UNC, nous y trouvons beaucoup de cadres valables n’ayant pas d’origine douteuse qui, peuvent bien représenter ce parti après au moins le deuxième et dernier mandat présidentiel de FATSHI si leurs accords tenaient toujours dans le temps.
Que JMK ait dit l’UDPS aujourd’hui, demain et éternellement lors de la 38ième année d’anniversaire ; cela devra se faire, si c’est le cas, dans les normes et le respect des pratiques démocratiques. Dans le sens contraire, ce serait nous retourner encore en arrière. L’alternance dont parle JMK est celle qui se fera en interne de l’UDPS. Aucun membre de ce parti briguerait plus de deux mandants constitutionnels. Le peuple est prêt à accompagner cette vision de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social.
De grâce, que le mot démocratique dans le nom de notre pays soit enfin réel et non virtuel. Les efforts que SEM le Président FATSHI fourni sont très encourageant et sincèrement, lui priver un deuxième mandat, même les pays étrangers ne comprendraient pas les RD Congolais. Donc, l’UNC ou tout autre parti soit calme. Seul le peuple est souverain dans les urnes. Il n’y aura plus de CENI dépendante à l’avenir.
Enfin, nous ne le voyons pas s’accrocher – FATSHI - à ce poste après deux mandats. Les premières impressions dit-on ne trompent jamais. Ce monsieur, est foncièrement démocrate. Il n’y a pas de doute à cela.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

ANALYSE DES ACCORDS CACH DE NAIROBI

Postée le: 18.02.2020
Ville : KINSHASA
Description

Lorsque nos politiciens signent des accords à l’insu de paramètre population, ils doivent s’attendre à la remise en cause de leurs accords dès lors que le peuple, souverain primaire, manifeste un avis contraire dans l’application desdits accords.
Si nous analysons le cas de CACH, VK en tant que Directeur de campagne devrait logiquement offrir au Chef de l’Etat une majorité confortable au parlement pour qu’il devienne premier ministre. Ce qui n’a pas été le cas. Maintenant que SEM le Président FATSHI aux commandes a démontré à tous sa réelle volonté d’amener le pays aux bons ports. Bien que dans la pratique, les crocs en jambe sont très perceptibles, au bout de son quinquennat s’il advenait que ses idées n’ont pas été toutes mises en œuvre, démocratiquement et de sagesse, il serait normal que la population lui accorde encore un deuxième mandat. Qu’adviendrait-il ? l’UNC qui n’a su donner la majorité au parlement à son alliée va-t-elle s’y opposer ?
Nous laissons la réponse à chaque lecteur pour que la conscience intervienne. Il est vrai que c’est très tôt à ce jour, de disséquer ce problème.
En outre, nous connaissons toutes les difficultés que ce pays a connu avec des Présidents de la République aux origines douteuses. L’histoire dit-on sert de comprendre des faits et prépare par ricochet l’avenir pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Or, VK sur ce point, les archives l’ont prouvées qu’il a été le président des étudiants étrangers à l’UNILU un moment de sa vie. La RDC a déjà tant souffert dans ce sens à tel enseigne la population n’est plus prête d’admettre ce personnage très controversé qui pas plus que hier a été assisté au mariage de nos bourreaux où, il lui a même été demandé de tenir son discours en Kinyaranda !
Certes, l’UDPS n’a rien contre l’UNC. Néanmoins, ne commettons plus cette erreur d’avoir à la tête de notre pays des Présidents aux origines douteuses. A l’UNC, nous y trouvons beaucoup de cadres valables n’ayant pas d’origine douteuse qui, peuvent bien représenter ce parti après au moins le deuxième et dernier mandat présidentiel de FATSHI si leurs accords tenaient toujours dans le temps.
Que JMK ait dit l’UDPS aujourd’hui, demain et éternellement lors de la 38ième année d’anniversaire ; cela devra se faire, si c’est le cas, dans les normes et le respect des pratiques démocratiques. Dans le sens contraire, ce serait nous retourner encore en arrière. L’alternance dont parle JMK est celle qui se fera en interne de l’UDPS. Aucun membre de ce parti briguerait plus de deux mandants constitutionnels. Le peuple est prêt à accompagner cette vision de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social.
De grâce, que le mot démocratique dans le nom de notre pays soit enfin réel et non virtuel. Les efforts que SEM le Président FATSHI fourni sont très encourageant et sincèrement, lui priver un deuxième mandat, même les pays étrangers ne comprendraient pas les RD Congolais. Donc, l’UNC ou tout autre parti soit calme. Seul le peuple est souverain dans les urnes. Il n’y aura plus de CENI dépendante à l’avenir.
Enfin, nous ne le voyons pas s’accrocher – FATSHI - à ce poste après deux mandats. Les premières impressions dit-on ne trompent jamais. Ce monsieur, est foncièrement démocrate. Il n’y a pas de doute à cela.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : "J’ai rencontré Jésus sur mon tapis de prière"(témoignage)
left
Annonce Précédente : Consolation