mediacongo.net - Petites annonces - Les sorciers combattent les vrais enfants de Dieu, mais ne peuvent pas les vaincre; danger pour ceux qui rétrogradent

Les sorciers combattent les vrais enfants de Dieu, mais ne peuvent pas les vaincre; danger pour ceux qui rétrogradent

Publié par Le chretien vigilant
Témoignage d'Emmanuel Amos, EX-AGENT de satan, ou ancien "chasseur" de Chrétien !


Les armes sataniques pour espionner
" Il y avait aussi une télévision par laquelle ils pouvaient reconnaître tous ceux qui, dans le monde entier, sont des chrétiens nés de nouveau. C’est là que l'on peut faire la différence entre ceux qui se contentent de fréquenter les églises et ceux qui sont de véritables chrétiens.

Ce n’étaient pas des objets ordinaires, mais ils devaient être utilisés pour détecter les chrétiens nés de nouveau et ceux qui fréquentaient simplement les églises". - Extrait

Sa rencontre avec le diable, comment celui-ci craint le Nom de JÉSUS et a mandaté des sorciers pour empêcher les chrétiens d'aller au ciel

" Nous partîmes immédiatement et, en arrivant à destination, j’appris que nous devions avoir une rencontre avec Lucifer, c’est-à-dire Satan. Au cours de cette rencontre, il me donna les instructions suivantes : je devais combattre les croyants et non les incrédules, parce que les incrédules lui appartenaient déjà. Dès qu’il eut dit cela, l’un de nous demanda pourquoi. Il répondit que c’était parce que Dieu l’avait précipité hors de « cet endroit » à cause de son orgueil et qu’il ne voulait donc pas qu'un seul chrétien y pénètre (dans le Ciel). Tout au long de nos rencontres avec lui, il refusa toujours de mentionner le mot de « Ciel ». Il disait toujours « cet endroit. » Il nous dit aussi que nous ne devions pas combattre les hypocrites. « Ils sont comme moi », dit-il. Il poursuivit son discours et dit que nous ne devions combattre que les véritables chrétiens. Il dit que son temps était proche et que nous devions donc combattre comme jamais auparavant, pour nous assurer que personne n'entrerait dans « cet endroit. » Alors l’un de nous lui dit : « Nous avons entendu dire que Dieu avait envoyé quelqu’un pour sauver l’humanité et la ramener à lui. » Satan demanda alors : « Qui est-ce ? » quelqu'un répondit « Jésus ». Alors, à notre grande surprise, Lucifer tomba de son siège. Il hurla contre cet homme et l’avertit de ne plus jamais mentionner ce nom dans aucune de nos réunions, s’il tenait à sa vie. Il est vrai qu'au nom de Jésus, tout genou doit fléchir (Phil. 2:10). Cela concerne aussi Satan. - Extrait

Les sorciers combattent les vrais enfants de Dieu, mais ne peuvent pas les vaincre; danger pour ceux qui rétrogradent
"J’aimerais signaler un cas, celui d’un jeune converti qui se mit à rendre témoignage de sa conversion et de sa délivrance. Il faisait beaucoup de mal dans le monde spirituel à cause de cela. J’entrepris donc de m’occuper de lui. Un jour, il était monté dans un autocar de luxe à destination de Lagos. Il se rendait à une réunion où il devait donner son témoignage. Alors que l’autocar roulait à grande vitesse, j’exerçai ma volonté pour le faire sortir de la route. C’est ce qui se produisit. L’autocar s'écrasa contre un arbre. Tous les passagers moururent, à l'exception de ce jeune converti. Ce fut réellement miraculeux, parce qu’il sortit du véhicule par le coffre et se mit à crier : « Je n’ai rien, je n’ai rien ! » Nous avions essayé de l’empêcher de témoigner, mais nous avions échoué. Grâce à la télévision, nous pouvions connaître celui qui venait de se repentir, et nous le persécutions sévèrement pour voir si nous pouvions le faire retourner en arrière.

Si, après six mois, nous n’y étions pas parvenus, nous allions dans son entreprise pour la faire tomber en faillite. Si c’était un fonctionnaire, nous utilisions son chef pour le persécuter et, s’il était possible, nous faisions en sorte que son chef mette fin à son contrat. Si, malgré tout cela, il continuait à refuser de retourner en arrière, nous l’abandonnions. Mais s'il devenait un rétrograde, il devait être tué pour qu'il ne puisse plus avoir une seconde chance de se repentir". - extrait.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.

Les sorciers combattent les vrais enfants de Dieu, mais ne peuvent pas les vaincre; danger pour ceux qui rétrogradent

Postée le: 12.03.2020
Ville : LUBUMBASHI
Description

Publié par Le chretien vigilant
Témoignage d'Emmanuel Amos, EX-AGENT de satan, ou ancien "chasseur" de Chrétien !


Les armes sataniques pour espionner
" Il y avait aussi une télévision par laquelle ils pouvaient reconnaître tous ceux qui, dans le monde entier, sont des chrétiens nés de nouveau. C’est là que l'on peut faire la différence entre ceux qui se contentent de fréquenter les églises et ceux qui sont de véritables chrétiens.

Ce n’étaient pas des objets ordinaires, mais ils devaient être utilisés pour détecter les chrétiens nés de nouveau et ceux qui fréquentaient simplement les églises". - Extrait

Sa rencontre avec le diable, comment celui-ci craint le Nom de JÉSUS et a mandaté des sorciers pour empêcher les chrétiens d'aller au ciel

" Nous partîmes immédiatement et, en arrivant à destination, j’appris que nous devions avoir une rencontre avec Lucifer, c’est-à-dire Satan. Au cours de cette rencontre, il me donna les instructions suivantes : je devais combattre les croyants et non les incrédules, parce que les incrédules lui appartenaient déjà. Dès qu’il eut dit cela, l’un de nous demanda pourquoi. Il répondit que c’était parce que Dieu l’avait précipité hors de « cet endroit » à cause de son orgueil et qu’il ne voulait donc pas qu'un seul chrétien y pénètre (dans le Ciel). Tout au long de nos rencontres avec lui, il refusa toujours de mentionner le mot de « Ciel ». Il disait toujours « cet endroit. » Il nous dit aussi que nous ne devions pas combattre les hypocrites. « Ils sont comme moi », dit-il. Il poursuivit son discours et dit que nous ne devions combattre que les véritables chrétiens. Il dit que son temps était proche et que nous devions donc combattre comme jamais auparavant, pour nous assurer que personne n'entrerait dans « cet endroit. » Alors l’un de nous lui dit : « Nous avons entendu dire que Dieu avait envoyé quelqu’un pour sauver l’humanité et la ramener à lui. » Satan demanda alors : « Qui est-ce ? » quelqu'un répondit « Jésus ». Alors, à notre grande surprise, Lucifer tomba de son siège. Il hurla contre cet homme et l’avertit de ne plus jamais mentionner ce nom dans aucune de nos réunions, s’il tenait à sa vie. Il est vrai qu'au nom de Jésus, tout genou doit fléchir (Phil. 2:10). Cela concerne aussi Satan. - Extrait

Les sorciers combattent les vrais enfants de Dieu, mais ne peuvent pas les vaincre; danger pour ceux qui rétrogradent
"J’aimerais signaler un cas, celui d’un jeune converti qui se mit à rendre témoignage de sa conversion et de sa délivrance. Il faisait beaucoup de mal dans le monde spirituel à cause de cela. J’entrepris donc de m’occuper de lui. Un jour, il était monté dans un autocar de luxe à destination de Lagos. Il se rendait à une réunion où il devait donner son témoignage. Alors que l’autocar roulait à grande vitesse, j’exerçai ma volonté pour le faire sortir de la route. C’est ce qui se produisit. L’autocar s'écrasa contre un arbre. Tous les passagers moururent, à l'exception de ce jeune converti. Ce fut réellement miraculeux, parce qu’il sortit du véhicule par le coffre et se mit à crier : « Je n’ai rien, je n’ai rien ! » Nous avions essayé de l’empêcher de témoigner, mais nous avions échoué. Grâce à la télévision, nous pouvions connaître celui qui venait de se repentir, et nous le persécutions sévèrement pour voir si nous pouvions le faire retourner en arrière.

Si, après six mois, nous n’y étions pas parvenus, nous allions dans son entreprise pour la faire tomber en faillite. Si c’était un fonctionnaire, nous utilisions son chef pour le persécuter et, s’il était possible, nous faisions en sorte que son chef mette fin à son contrat. Si, malgré tout cela, il continuait à refuser de retourner en arrière, nous l’abandonnions. Mais s'il devenait un rétrograde, il devait être tué pour qu'il ne puisse plus avoir une seconde chance de se repentir". - extrait.
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : CORONA VIRUS : LE MEDICAMENT
left
Annonce Précédente : Matthieu 7. 7, Vous devez demander!Si nous demandons, nous recevrons. Si nous ne demandons pas, nous ne recevrons rien...