mediacongo.net - Petites annonces - POURQUOI L’UDPS TSHISEKEDI VA SE DISLOQUER ?

POURQUOI L’UDPS TSHISEKEDI VA SE DISLOQUER ?

Tout bon observateur politique qui voit comment évolue ce parti comprend déjà qu’il y aura une fin malheureuse. Il ne va tout simplement plus exister.
La raison première est : ceux qui sont au sommet de la pyramide de ce parti ne parlent plus le même langage avec sa base. Non seulement ils n’écoutent plus les combattants mais également et surtout, ayant trop longtemps vécu dans la pauvreté et la souffrance, aujourd’hui, l’argent les commandent au lieu qu’ils commandent l’argent.
Quand la base dit qu’elle ne veut plus de cette coalition, leur autorité morale dit la coalition va bien. Quand la base dit le sphynx de Limete et père biologique de l’actuel chef de l’Etat ne voulait entendre parler de Vital Kamerhe, l’actuel numéro un du pays dit qu’il ne trouve rien à reprocher à son Dircab ! C’est à croire que le deal qu’il a fait serait plus fort que lui. MAFA risque d’avoir raison tôt ou tard !
La deuxième raison est : la Présidence de la République est remplie de l’UDPS venue de la diaspora pendant que ceux sur place croupissent dans la misère. Ils ont été trompés d’introduire des CV mais qui n’aboutissent pas. Si seuls le SG et le Président ai de ce parti qui étaient restés au pays se retrouvent, il n’en est pas le cas pour leurs bases.
Dans la politique, ceux qui sont très pauvres deviennent trop malin dans des combines illégales pour se faire de l’argent. Vous apprendrez dans une base quelconque telle maman a été reçue par la première dame et obtenu une enveloppe pour ses encadrées ; mais revenue à la base, elle ne partage pas en toute transparence, d’où source de tension. Tel Président reçoit l’argent pour la visibilité de sa cellule, sa section ou sa fédération préfère gérer dans l’opacité seul au lieu de déléguer à ses responsables de département pour qu’ils lui fassent rapport ; mais cela ne se passe pas ainsi. Il préfère être au four et au moulin. Qui va donc lui faire rapport ?
FATSHI croit écrire une autre histoire de la politique. En Afrique, aucun prédécesseur est resté après les élections dans le calme sans qu’il ne tire des ficelles à l’ombre. Malheureusement aussi pour lui, l’orgueil inné reconnu dans sa province l’empêche de rassembler autour de lui tous les vrais Congolais pour nous sortir réellement de l’infiltration de l’armée, de nos institutions. Nous ne cesserons de le dire : « pour maîtriser les tentacules d’une pieuvre, il faut écraser sa tête ». Comprenne qui pourra !
Ces tentacules en liberté serrent lentement mais sûrement les organes de ce parti du regretté ETSHIMU lequel parti risque de finir comme PALU. Non-respect des dispositions des statuts pour résoudre des crises internes, manque de communication verticale sincère entre la base et le sommet, opacité totale dans la gestion des dossiers des combattants qui cherchent du boulot où les fédéraux commencent même à monnayer, des carnets de reçus pour la traçabilité des cotisations commencent à manquer ; bref un désordre qui ne dit son nom s’installe progressivement à tel enseigne qu’au bout du premier mandat, ce parti aura des fissures sérieuses en son sein.
Au lieu de parler de peuple d’abord, nos dirigeants devraient plutôt parler du pays d’abord. Nos voisins ont et continuent à massacrer les nôtres à l’Est jusqu’à dépasser ce jour plus de treize millions de mort ! La réciprocité s’impose. Sinon, à la place des militaires, nous avons des poltrons. Quel est ce soldat qui relèverait notre front longtemps courbé ? Bien que nous reconnaissions les efforts fournis depuis que le grand traitre Hypolite Kanambe ne trône plus directement à la tête du pays, cela n’est toujours pas suffisant. Les atrocités que nos frères et sœurs de l’Est subissent méritent une réciprocité proportionnelle.
JMK, la nage, il n’en pense plus ? Il vit tellement dans l’opulence aujourd’hui qu’il a même oublié son fils que l’ancien régime a envoyé à l’au-delà. Tant que cette coalition de malheur, qui croit être au-dessus de la constitution existera, rien de bon ne se passera d’ici fin mandat de SEM FATSHI. Ce dernier doit s’affranchir de ce deal de démons. Les photos des cérémonies autour du pouvoir ne seraient publiées s’ils existaient. C’est cela qui lui fait peur ? Nous avons cru comprendre après sa déclaration de mourir s’il faut pour la paix à l’Est l’avait affranchi de ceux qui lui collent à la peau… Hélas, NON !
Néanmoins si le PPRD ne se disloque, c’est l’UDPS TSHISEKEDI qui le sera. Qui vivra, verra dit-¬on ou encore Wait and See.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

POURQUOI L’UDPS TSHISEKEDI VA SE DISLOQUER ?

Postée le: 16.03.2020
Ville : KINSHASA
Description

Tout bon observateur politique qui voit comment évolue ce parti comprend déjà qu’il y aura une fin malheureuse. Il ne va tout simplement plus exister.
La raison première est : ceux qui sont au sommet de la pyramide de ce parti ne parlent plus le même langage avec sa base. Non seulement ils n’écoutent plus les combattants mais également et surtout, ayant trop longtemps vécu dans la pauvreté et la souffrance, aujourd’hui, l’argent les commandent au lieu qu’ils commandent l’argent.
Quand la base dit qu’elle ne veut plus de cette coalition, leur autorité morale dit la coalition va bien. Quand la base dit le sphynx de Limete et père biologique de l’actuel chef de l’Etat ne voulait entendre parler de Vital Kamerhe, l’actuel numéro un du pays dit qu’il ne trouve rien à reprocher à son Dircab ! C’est à croire que le deal qu’il a fait serait plus fort que lui. MAFA risque d’avoir raison tôt ou tard !
La deuxième raison est : la Présidence de la République est remplie de l’UDPS venue de la diaspora pendant que ceux sur place croupissent dans la misère. Ils ont été trompés d’introduire des CV mais qui n’aboutissent pas. Si seuls le SG et le Président ai de ce parti qui étaient restés au pays se retrouvent, il n’en est pas le cas pour leurs bases.
Dans la politique, ceux qui sont très pauvres deviennent trop malin dans des combines illégales pour se faire de l’argent. Vous apprendrez dans une base quelconque telle maman a été reçue par la première dame et obtenu une enveloppe pour ses encadrées ; mais revenue à la base, elle ne partage pas en toute transparence, d’où source de tension. Tel Président reçoit l’argent pour la visibilité de sa cellule, sa section ou sa fédération préfère gérer dans l’opacité seul au lieu de déléguer à ses responsables de département pour qu’ils lui fassent rapport ; mais cela ne se passe pas ainsi. Il préfère être au four et au moulin. Qui va donc lui faire rapport ?
FATSHI croit écrire une autre histoire de la politique. En Afrique, aucun prédécesseur est resté après les élections dans le calme sans qu’il ne tire des ficelles à l’ombre. Malheureusement aussi pour lui, l’orgueil inné reconnu dans sa province l’empêche de rassembler autour de lui tous les vrais Congolais pour nous sortir réellement de l’infiltration de l’armée, de nos institutions. Nous ne cesserons de le dire : « pour maîtriser les tentacules d’une pieuvre, il faut écraser sa tête ». Comprenne qui pourra !
Ces tentacules en liberté serrent lentement mais sûrement les organes de ce parti du regretté ETSHIMU lequel parti risque de finir comme PALU. Non-respect des dispositions des statuts pour résoudre des crises internes, manque de communication verticale sincère entre la base et le sommet, opacité totale dans la gestion des dossiers des combattants qui cherchent du boulot où les fédéraux commencent même à monnayer, des carnets de reçus pour la traçabilité des cotisations commencent à manquer ; bref un désordre qui ne dit son nom s’installe progressivement à tel enseigne qu’au bout du premier mandat, ce parti aura des fissures sérieuses en son sein.
Au lieu de parler de peuple d’abord, nos dirigeants devraient plutôt parler du pays d’abord. Nos voisins ont et continuent à massacrer les nôtres à l’Est jusqu’à dépasser ce jour plus de treize millions de mort ! La réciprocité s’impose. Sinon, à la place des militaires, nous avons des poltrons. Quel est ce soldat qui relèverait notre front longtemps courbé ? Bien que nous reconnaissions les efforts fournis depuis que le grand traitre Hypolite Kanambe ne trône plus directement à la tête du pays, cela n’est toujours pas suffisant. Les atrocités que nos frères et sœurs de l’Est subissent méritent une réciprocité proportionnelle.
JMK, la nage, il n’en pense plus ? Il vit tellement dans l’opulence aujourd’hui qu’il a même oublié son fils que l’ancien régime a envoyé à l’au-delà. Tant que cette coalition de malheur, qui croit être au-dessus de la constitution existera, rien de bon ne se passera d’ici fin mandat de SEM FATSHI. Ce dernier doit s’affranchir de ce deal de démons. Les photos des cérémonies autour du pouvoir ne seraient publiées s’ils existaient. C’est cela qui lui fait peur ? Nous avons cru comprendre après sa déclaration de mourir s’il faut pour la paix à l’Est l’avait affranchi de ceux qui lui collent à la peau… Hélas, NON !
Néanmoins si le PPRD ne se disloque, c’est l’UDPS TSHISEKEDI qui le sera. Qui vivra, verra dit-¬on ou encore Wait and See.
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : EGALITE HOMME-FEMME EST UN MESSAGE DIABOLIQUE
left
Annonce Précédente : Progresser dans votre vie