mediacongo.net - Petites annonces - La sentence contre le serpent; Aussi étrange que cela puisse paraître, la première annonce de la venue du Rédempteur fut faite par Dieu Lui-même, à un auditeur insolite: le serpent

La sentence contre le serpent; Aussi étrange que cela puisse paraître, la première annonce de la venue du Rédempteur fut faite par Dieu Lui-même, à un auditeur insolite: le serpent

«L’Eternel Dieu dit au serpent:Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon» (Gn3:14-15).

Dieu ne laissa pas au serpent la possibilité de se justifier. Car,
contrairement à Adam et Eve, Il connaissait, Lui, la véritable
identité du serpent. Il savait que derrière ce reptile à l’allure
nonchalante se cachait en réalité le serpent ancien, appelé diable
et Satan (Ap 12:9). Après avoir sanctionné le serpent pour sa
malice, Dieu fit mention de quelque chose qu’Adam et Eve ne pouvaient comprendre: la postérité de la femme.

Ce n’est que 2000 ans plus tard, quand Dieu S’est formé un peuple, que Ses
paroles ont pris tout leur sens.
Comme vous le savez, la société israélite était une société patriarcale. Les enfants y étaient considérés comme la postérité de
l’homme. En parlant de la postérité de la femme, Dieu indiqua que la Personne dont il était question n’aurait pas de géniteur biologique.

Il s’agissait en fait de la première annonce de la naissance virginale du Seigneur Jésus-Christ, donc de la mise en route du plan de salut de l’homme.

Notre Dieu n’est pas un homme pour
être dépassé par les événements. Quoi que l’Ennemi fasse, Il dispose de milliards de solutions pour arranger les choses.
Mais pour sauver l’homme, Il n’avait qu’une seule solution: la postérité
de la femme. Amen! Amen!

Aussi étrange que cela puisse paraître, la première annonce de
la venue du Rédempteur fut faite par Dieu Lui-même, à un auditeur insolite: le serpent. Dieu a clairement fait comprendre à Satan que sa victoire ne serait que de courte durée, et qu’il devait s’attendre à de terribles représailles de la part du Tout Puissant.

En effet, la chute de l’homme a rendu nécessaire la venue du Fils de Dieu dans le monde, déclenchant ainsi le compte à rebours qui aboutira à la destruction finale de tous les ennemis de Dieu(cf. 1 Co 15:25-26; 1 Jn 3:8b; Ap 20:7-14).
L’annonce de la venue du Rédempteur a intensifié la guerre sans rémission que se livraient le bien et le mal.

L’enjeu de ce bras de fer surnaturel, ce sont les âmes humaines. Dieu savait
qu’en révélant Son dessein à l’Ennemi, celui-ci ferait tout son possible pour le faire échouer, et que la confrontation qui s’en suivrait Lui permettrait de manifester Sa puissance et Sa gloire du haut des cieux et de Se faire un nom éternel (Es 63:11-14).

Il est indéniable que Satan ne connaissait pas les détails du plan de Dieu (1 Co 2:6-8). Il savait néanmoins que Dieu avait résolu d’envoyer Son Fils dans le monde pour sauver l’humanité déchue, et que l’accomplissement du plan divin entraînerait inexorablement la destruction de son royaume. Pour Satan et ses suppôts, il n’y avait plus une seconde à perdre: ils devaient à tout
prix empêcher la venue du Rédempteur dans le monde. Il en allait de la survie de leur royaume!

(Tobe Mayavewa Kimfuta)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.

La sentence contre le serpent; Aussi étrange que cela puisse paraître, la première annonce de la venue du Rédempteur fut faite par Dieu Lui-même, à un auditeur insolite: le serpent

Postée le: 18.03.2020
Ville : LUBUMBASHI
Description

«L’Eternel Dieu dit au serpent:Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon» (Gn3:14-15).

Dieu ne laissa pas au serpent la possibilité de se justifier. Car,
contrairement à Adam et Eve, Il connaissait, Lui, la véritable
identité du serpent. Il savait que derrière ce reptile à l’allure
nonchalante se cachait en réalité le serpent ancien, appelé diable
et Satan (Ap 12:9). Après avoir sanctionné le serpent pour sa
malice, Dieu fit mention de quelque chose qu’Adam et Eve ne pouvaient comprendre: la postérité de la femme.

Ce n’est que 2000 ans plus tard, quand Dieu S’est formé un peuple, que Ses
paroles ont pris tout leur sens.
Comme vous le savez, la société israélite était une société patriarcale. Les enfants y étaient considérés comme la postérité de
l’homme. En parlant de la postérité de la femme, Dieu indiqua que la Personne dont il était question n’aurait pas de géniteur biologique.

Il s’agissait en fait de la première annonce de la naissance virginale du Seigneur Jésus-Christ, donc de la mise en route du plan de salut de l’homme.

Notre Dieu n’est pas un homme pour
être dépassé par les événements. Quoi que l’Ennemi fasse, Il dispose de milliards de solutions pour arranger les choses.
Mais pour sauver l’homme, Il n’avait qu’une seule solution: la postérité
de la femme. Amen! Amen!

Aussi étrange que cela puisse paraître, la première annonce de
la venue du Rédempteur fut faite par Dieu Lui-même, à un auditeur insolite: le serpent. Dieu a clairement fait comprendre à Satan que sa victoire ne serait que de courte durée, et qu’il devait s’attendre à de terribles représailles de la part du Tout Puissant.

En effet, la chute de l’homme a rendu nécessaire la venue du Fils de Dieu dans le monde, déclenchant ainsi le compte à rebours qui aboutira à la destruction finale de tous les ennemis de Dieu(cf. 1 Co 15:25-26; 1 Jn 3:8b; Ap 20:7-14).
L’annonce de la venue du Rédempteur a intensifié la guerre sans rémission que se livraient le bien et le mal.

L’enjeu de ce bras de fer surnaturel, ce sont les âmes humaines. Dieu savait
qu’en révélant Son dessein à l’Ennemi, celui-ci ferait tout son possible pour le faire échouer, et que la confrontation qui s’en suivrait Lui permettrait de manifester Sa puissance et Sa gloire du haut des cieux et de Se faire un nom éternel (Es 63:11-14).

Il est indéniable que Satan ne connaissait pas les détails du plan de Dieu (1 Co 2:6-8). Il savait néanmoins que Dieu avait résolu d’envoyer Son Fils dans le monde pour sauver l’humanité déchue, et que l’accomplissement du plan divin entraînerait inexorablement la destruction de son royaume. Pour Satan et ses suppôts, il n’y avait plus une seconde à perdre: ils devaient à tout
prix empêcher la venue du Rédempteur dans le monde. Il en allait de la survie de leur royaume!

(Tobe Mayavewa Kimfuta)
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Tiraillée entre l’Évangile et le vaudou, Ne pas vouloir choisir, c’est faire un choix.
left
Annonce Précédente : LES MALADIES DE NOTRE INTELLIGENCE COLLECTIVE