mediacongo.net - Petites annonces - C’est à Sichem que l’Eternel commença à Se révéler comme le Dieu qui fait des promesses inouïes, et qui les réalise par la force de Sonbras. Dela naissance miraculeuse d’Isaac à...

C’est à Sichem que l’Eternel commença à Se révéler comme le Dieu qui fait des promesses inouïes, et qui les réalise par la force de Sonbras. Dela naissance miraculeuse d’Isaac à...

Abram au pays de Canaan

Lorsqu’Abram et les siens arrivèrent au pays de Canaan, ils le traversèrent jusqu’au lieu nommé Sichem, ce qui signifie «épaules», jusqu’aux chênes de Moré. A cette époque, les Cananéens habitaient la région.
L’Eternel apparut à Abram et lui dit: «Je donnerai ce pays à ta postérité» (Gn 12:7b). A travers cette promesse, le Saint-Esprit montrait que le salut ne peut être que l’oeuvre de Dieu en Christ. Car il était humainement impossible qu’un vieillard étranger, marié de surcroît à une nonagénaire stérile, hérite d’un pays habité et le transmette à sa postérité.

Aucune autre entité dans l’univers n’aurait pu donner à Abram une postérité et le pays de Canaan en héritage. Seul un Dieu ayant des épaules infiniment solides pouvait réaliser un tel exploit.

C’est à Sichem que l’Eternel commença à Se révéler comme le Dieu qui fait des promesses inouïes, et qui les réalise par la force de Son bras. De la naissance miraculeuse d’Isaac à la naissance virginale de Jésus-Christ, l’Eternel a accompli une série de miracles extraordinaires pour rendre possible la venue du Rédempteur dans le monde. C’est le sceau d’authenticité qu’Il a apposé sur Son unique plan de salut pour l’humanité.

Le voyage d’Abram au pays de Canaan était une image de l’abaissement du Fils de Dieu dans l’incarnation. Canaan signifie «pays plat,soumission, humiliation». En quittant le pays de sa naissance pour se rendre au pays de Canaan, Abram préfigura le Fils de Dieu, qui S’est volontairement dépouillé de Ses prérogatives divines et qui a pris la forme d’un simple serviteur.

L’Ecriture dit qu’Il a appris l’obéissance par les choses qu’Il a souffertes, bien qu’Il fût Fils (Hé 5:8).
Tant qu’Il était au ciel, le Fils n’avait pas besoin d’obéir. Car, de toute éternité, Lui et le Père sont un. Le lien qui unit le Père et le Fils est infiniment plus solide que le fondement de l’univers : rien ni personne ne peut l’altérer. Mais en venant dans le monde dans un corps semblable au nôtre, le Fils a revêtu la nature humaine, si prompte à s’écarter des voies divines. C’est ce côté humain qu’Il dût soumettre à l’autorité du Père.

La soumission d’Abram préfigurait celle de Christ, qui a amené l’obéissance à la perfection.

...Extrait...Tobe Mayavewa Kimfuta
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.

C’est à Sichem que l’Eternel commença à Se révéler comme le Dieu qui fait des promesses inouïes, et qui les réalise par la force de Sonbras. Dela naissance miraculeuse d’Isaac à...

Postée le: 17.04.2020
Ville : LUBUMBASHI
Description

Abram au pays de Canaan

Lorsqu’Abram et les siens arrivèrent au pays de Canaan, ils le traversèrent jusqu’au lieu nommé Sichem, ce qui signifie «épaules», jusqu’aux chênes de Moré. A cette époque, les Cananéens habitaient la région.
L’Eternel apparut à Abram et lui dit: «Je donnerai ce pays à ta postérité» (Gn 12:7b). A travers cette promesse, le Saint-Esprit montrait que le salut ne peut être que l’oeuvre de Dieu en Christ. Car il était humainement impossible qu’un vieillard étranger, marié de surcroît à une nonagénaire stérile, hérite d’un pays habité et le transmette à sa postérité.

Aucune autre entité dans l’univers n’aurait pu donner à Abram une postérité et le pays de Canaan en héritage. Seul un Dieu ayant des épaules infiniment solides pouvait réaliser un tel exploit.

C’est à Sichem que l’Eternel commença à Se révéler comme le Dieu qui fait des promesses inouïes, et qui les réalise par la force de Son bras. De la naissance miraculeuse d’Isaac à la naissance virginale de Jésus-Christ, l’Eternel a accompli une série de miracles extraordinaires pour rendre possible la venue du Rédempteur dans le monde. C’est le sceau d’authenticité qu’Il a apposé sur Son unique plan de salut pour l’humanité.

Le voyage d’Abram au pays de Canaan était une image de l’abaissement du Fils de Dieu dans l’incarnation. Canaan signifie «pays plat,soumission, humiliation». En quittant le pays de sa naissance pour se rendre au pays de Canaan, Abram préfigura le Fils de Dieu, qui S’est volontairement dépouillé de Ses prérogatives divines et qui a pris la forme d’un simple serviteur.

L’Ecriture dit qu’Il a appris l’obéissance par les choses qu’Il a souffertes, bien qu’Il fût Fils (Hé 5:8).
Tant qu’Il était au ciel, le Fils n’avait pas besoin d’obéir. Car, de toute éternité, Lui et le Père sont un. Le lien qui unit le Père et le Fils est infiniment plus solide que le fondement de l’univers : rien ni personne ne peut l’altérer. Mais en venant dans le monde dans un corps semblable au nôtre, le Fils a revêtu la nature humaine, si prompte à s’écarter des voies divines. C’est ce côté humain qu’Il dût soumettre à l’autorité du Père.

La soumission d’Abram préfigurait celle de Christ, qui a amené l’obéissance à la perfection.

...Extrait...Tobe Mayavewa Kimfuta
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : MESSAGE AUX PRESIDENTS ET TOUT AUTRE DIRIGEANT AFRICAINS
left
Annonce Précédente : C’est à dessein que l’Eternel a placé des chérubins à l’orient du jardin d’Eden pour garder le chemin de l’arbre de vie. La présence des chérubins sur la scène du crime avai une...